1

La classe politique LREM a décidé de composer avec l’Anti-France

L’isolement croissant de la classe politique LREM vis-à-vis de la vraie France du pays réel résulte du fait que LREM doit composer politiquement avec les associations islamo-gauchistes pro-migrants. En pareil contexte, cette collusion ne profitera qu’aux politicards pyromanes qui encouragent l’invasion des migrants d’une manière préméditée et orchestrée par les activistes anarchistes No Border financés par Soros.

Ceux qui ne rêvent que de la milliardisation heureuse selon Macron de Bercy ne veulent pas voir la désolation de la vraie France du pays réel qui souffre des mystifications de la classe politique LREM.

Le seul « message politique fort » lancé par Macron de Bercy correspond au discours bienveillant de la propagande de Fake News pour la mondialisation heureuse selon Minc pour rassurer les copains milliardaires en croyant calmer le mécontentement populaire. Le Président Macron de Bercy joue à la pop-star anglophone à Davos, mais ne prononce surtout pas de discours de crise intransigeant pour les réformes nécessaires.

En 2019, le mécontentement populaire devra dire forcément stop à ceux de la classe politique LREM, ceux qui ont décidé d’amener le pays réel de la France profonde vers le chaos. Au creux de la vague dans les sondages, Macron de Bercy doit affronter la rupture UMPS entre gouvernants et gouvernés, la rupture qui causera la perte de la classe politique LREM après la faillite du système de la milliardisation heureuse.

Après Hollande UBU, Macron de Bercy n’a rien compris à la démocratie confisquée par l’UMPS. Ni les Juppé-Bayrou du centre mou, ni les socialo-communistes n’ont fait le moindre effort pour le bien public.

Ni les Juppé-Bayrou-UDI, les petits notables de province du centre mou, ni les socialo-communistes sectaires, ne veulent agir positivement en faveur d’un changement radical de la politique pro-migrants.

La classe politique des amateurs LREM est loin d’être exemplaire. Elle est dès son début infiltrée par les opportunistes UMPS et les Juppé-Bayrou-UDI, c’est-à-dire tous ceux des rentiers de la politique qui n’ont jamais rien fait pour revoir leur mode de gouvernance afin de protéger le pays réel de la France profonde contre les invasions des migrants. C’est pourquoi la classe politique des amateurs LREM n’aura pas besoin d’attendre les élections européennes de 2019 pour se voir détruite et renvoyée à son néant.

En effet, un monde idéologique fiscaliste sépare du pays réel de la France profonde les principaux illusionnistes LREM pour la prospérité de la milliardisation heureuse promise par la réforme de l’ISF. C’est un progrès avantageux après la défiscalisation des placements juteux des milliardaires spéculateurs en objets d’art de Mitterrand. Dans cet exemple de fiscalité des riches, la démocratie LREM est loin d’être exemplaire.

L’inexpérience politique, ou la jeunesse d’un président Macron-LREM qui se prend pour le Président du monde voulant donner des leçons, non seulement à Donald Trump, mais aux dirigeants du monde entier, est loin de convaincre la France profonde du pays réel. Malgré la propagande officielle des Fake News sur toutes les télés vulgaires avides de publicités payantes, le président Macron-LREM de Bercy refuse de lutter contre la faillite d’un système qui s’est laissé gangrener par le racket fiscal contre les retraités pauvres. En 2019, ce sera enfin au tour des illusionnistes néophytes LREM et de l’UE d’avoir la gueule de bois !

Thierry Michaud-Nérard