La cohérence intellectuelle de Macron face au niqab islamiste

©SEBASTIEN BOZON / POOL/EPA/MAXPPP – epa08225702 French President Emmanuel Macron (R) surrounded by people, answers journalists’ questions as he arrives to the police station in the district of Bourtzwiller, in Mulhouse, eastern France, 18 February 2020. During his visit in Mulhouse, French President will announce the government’s strategy to fight ‘Islamist separatism’ and ‘discrimination’, he said on February 18. EPA-EFE/SEBASTIEN BOZON / POOL MAXPPP OUT

La cohérence intellectuelle de Macron, dans l’affaire du Petit Chaperon Rouge et du niqab islamiste, est aussi éclatante que son honnêteté morale. « Lors d’un déplacement à Mulhouse dédié à la lutte contre le séparatisme islamiste, Macron a été photographié à quelques centimètres d’une femme portant un niqab », note le député RN Bruno Bilde. Macron fait « montre d’un laxisme humiliant en acceptant cette provocation et en laissant la femme portant un niqab violer ostensiblement la loi de 2010 ». Cette séquence (illustre) « l’impuissance criante et la lâcheté dramatique de Macron face au communautarisme » et « rappelle que la loi interdisant le port du voile intégral n’est pas respectée dans notre pays ». Guillaume Larrivé : « Triste résumé, en image, de la démission de l’État face à la conquête islamiste : à quelques centimètres de Macron, cette femme portant un niqab viole manifestement la loi interdisant le port du voile intégral, en toute impunité. »
La cohérence intellectuelle de Macron, dans cette affaire du niqab islamiste, est sa déclaration vide de conséquence à Mulhouse : « Chez nous, l’islam politique n’a pas de place« . Ben voyons ! TAKAYCROIRE !
Macron a affirmé sa non-détermination LREM à lutter contre le « séparatisme islamiste », mais il veut surtout lutter contre « les discriminations » dont souffrirait le « communautarisme islamiste ». Donc, pas question d’engager la moindre reconquête républicaine des quartiers islamisés ni d’y appliquer la loi de la République !
La cohérence intellectuelle de Macron refuse la reconquête républicaine des quartiers islamisés qui appelle des solutions urgentes, à savoir que le « communautarisme islamiste » en France doit être considéré comme l’affaire la plus importante pour le développement de l’islam politique en France.
En même temps, Macron annonce son intention de renforcer la lutte contre « les discriminations » dont souffrirait l’islam politique avec ses listes communautaristes en vue des élections municipales de 2020. Autre bel exemple de cohérence intellectuelle de Macron et surtout bel exemple de cohérence pratique !
Les pouvoirs publics font des discours aujourd’hui dans l’affolement et ils refusent de prendre les mesures qu’ils auraient dû prendre depuis Mitterrand il y a 40 ans. Macron refuse d’intervenir avant le chaos et il attend que la catastrophe se soit déjà produite et soit devenue irréparable pour en faire porter la responsabilité à l’opposition nationale. Pour Macron, il est risqué de mentionner le mal en vue des élections municipales de 2020 en France. Il préfère accuser et dénoncer l’opposition soi-disant nationale fasciste.
Même aujourd’hui, alors que la délinquance et la criminalité dans les quartiers islamisés sautent à la figure de Macron sous forme d’informations transmises quotidiennement par les fiches des renseignements intérieurs, la délinquance et la criminalité ont atteint une fréquence et une gravité que l’on n’aurait pas pu imaginer. Et en même temps, Macron l’incompétent veut relativiser ce fléau de l’islam politique !
La cohérence intellectuelle de Macron s’efforce de minimiser la délinquance et la criminalité dans les quartiers islamisés car ce serait trop ouvertement de la discrimination. Macron préfère inciter le corps enseignant, les parents, les élèves victimes, les médias et la presse à mentir. Il vaut mieux nier, minimiser, atténuer, et se taire, pour cacher ce qui pourrait nuire à la politique ultra-immigrationniste de Macron !
Faute de courage, Macron l’incompétent sans autorité préconise le dialogue avec les ennemis de la France et assure vouloir donner la primauté à la lutte contre « les discriminations ». Macron l’incompétent sans autorité prône une fois de plus le refus d’agir contre le mal de l’islam politique en France et refuse de l’empêcher de se répandre. Si les gouvernements UMPS avaient depuis trente ans pratiqué la reconquête républicaine des quartiers islamisés afin d’y appliquer la loi de la République au lieu de se borner, comme Macron, à en parler, la crise actuelle n’existerait pas, ou pas avec cette intensité devenue irréversible.
À propos de la violence et du chaos dans les quartiers islamisés, la classe politique commence à s’émouvoir en vue des élections municipales de 2020 en France. Le prétexte de la lutte imaginaire contre « les discriminations » de Macron l’incompétent sans autorité recèle un vice de fabrication qui la rend mensongère et dangereuse à cause de l’absurdité de la bienveillance de Macron vis-à-vis de l’islam politique en France.
Lorsqu’on fait ce diagnostic de la bienveillance de Macron vis-à-vis de l’islam politique en France et la critique de la politique de Macron l’incompétent sans autorité dans les quartiers islamisés, on subit le reproche de l’islamophobie politique et on est accusé de vouloir soumettre ce nouvel objet sacré de l’islam politique à une sorte de purification ethnique en France, selon les islamo-gauchistes au pouvoir LREM.
Si l’opinion n’a guère progressé à ce sujet, le résultat des élections municipales de 2020 en France devrait éclairer les politiciens « soupistes« , les socialistes opportunistes recyclés LREM venus à la soupe de Macron, lequel est loin de figurer parmi les hommes d’État les plus éminents en France et en Europe !
Lorsqu’il est trop affaibli politiquement, Macron l’incompétent sans autorité soutient l’islam politique en France, ce qui confère au gouvernement la réalité de la lutte contre « les discriminations » en lieu et place de la réalité du pouvoir. La plupart des Français, d’abord favorables au vivre ensemble, ont refusé très vite cette mystification du vivre ensemble et veulent qu’une telle expérience ne se renouvelle pas.
De nos jours, par peur de l’islam politique, Macron cultive l’immobilisme. Jean François Revel a noté certains événements dramatiques par le passé : « Aux Moluques, chrétiens et musulmans s’exterminent. En Inde, les hindouistes déploient une intolérance jusque-là inconnue dans leurs rangs et souvent meurtrière contre les musulmans et même contre les chrétiens, bien que ne représentant que 2 % de la population !
« Destructions d’églises, viols de religieuses, assassinats de missionnaires. Passons sur le Soudan, car la barbarie sanguinaire du régime islamiste de Khartoum est connue. L’Amérique latine, le continent catholique de loin le plus pratiquant, est aussi, depuis deux siècles, un des plus violents. »
Et en même temps la cohérence intellectuelle de Macron s’efforce de créer le chaos et un choc de civilisation ! La loi sur la réforme des retraites, imposée uniformément à toutes les professions sans tenir aucun compte de leur diversité et de leurs particularités, déclenche des grèves qui paralysent la nation tout entière. Transports urbains, SNCF, postes, hôpitaux, avocats, Éducation nationale, ANPE, fonctionnaires des Finances, Air France font grève. Les chauffeurs routiers prévoient de bloquer les routes.
Les Français jugent approximatif et même mensonger le projet de réforme des retraites de Macron !
Et en même temps, les historiens ont établi à l’aide de faits précis qu’il y a plus de conflits armés entre différents groupes de musulmans qu’entre l’islam et les autres civilisations. S’agissant de violences, Macron l’incompétent sans autorité préconise le dialogue réputé favoriser la fraternité entre les humains, ce qui les pousse en réalité à s’étriper voire à s’entretuer au couteau en dévastant les quartiers islamisés.
On est toujours stupéfait de l’imposture de Macron l’incompétent sans autorité qui consiste à vouloir présenter l’islam politique en France sous la garantie d’un islam de France prétendument fraternel. Par ses opinions subjectives et ses affirmations partiales et péremptoires sur l’islam politique en France, Macron se permet d’enfumer les médias collabos avec sa prise de conscience opportuniste du séparatisme islamiste sans lendemain. C’est la mystification du dialogue, la solution opportuniste de la Macronnerie dispensant Macron, l’incompétent sans autorité, de toute action politique. La jeunesse violente en échec scolaire dans les quartiers islamisés aurait perdu ses repères ! Mais on ne nous dit jamais rien de ces repères perdus.
Agnès Leclair, le Figaro : « Dans la Manche, l’affaire du migrant acquitté du viol d’une lycéenne de 15 ans à Saint-Lô, dans la Manche, fin 2015.fait polémique. Le verdict a pris des airs de scandale.
« Au procès, l’avocate de la défense a invoqué des difficultés d’interprétation du migrant (qui considère les femmes françaises comme des putes) qui « n’avait pas les codes culturels » pour prendre conscience qu’il imposait une relation par crainte ou par surprise, selon un article de La Manche libre qui relate l’affaire.
Et en même temps le migrant, qui a un comportement de prédateur sexuel, a été condamné à deux ans de prison « avec sursis » assortis d’une mise à l’épreuve pour l’agression sexuelle d’une autre jeune fille mineure, à quelques semaines d’intervalle, dans son logement au foyer des jeunes travailleurs de Saint-Lô.
« Allons-nous laisser admettre qu’il existe une culture qui permet aux migrants de violer les femmes françaises ? » s’est indignée la députée LR Valérie Boyer. « Un migrant viole deux mineures et ressort libre, le tribunal considérant les « codes culturels » du criminel comme circonstance atténuante. Laxisme d’une justice qui n’en a que le nom. Le silence des féministes toujours aussi assourdissant« , s’est insurgé Nicolas Bay. Muriel Salmona : « Les femmes sont reléguées au statut d’objet sexuel, mais ce n’est pas grave c’est culturel. »
Devant de telles fadaises pro-migrants, on se demande quelle est la différence entre un vantard de bistrot et l’imposture de Macron l’incompétent sans autorité, sinon que celui-ci est à la tête de l’État.
Surtout qu’aucune analyse politique sérieuse des causes de l’immigrationnisme n’est esquissée. On constate que le tapage de Macron l’incompétent sans autorité, consistant à brandir le prétendu danger du séparatisme islamiste et de la progression de la délinquance et de la criminalité dans les quartiers islamisés comme dans les transports en commun, ne provoque aucune réaction ni parole de fermeté de Macron.
Macron l’incompétent sans autorité retombe dans la litanie des mots creux et des discours abstraits sur le séparatisme islamiste contre « les discriminations » dont souffrirait le « communautarisme islamiste » très à contre-courant de l’opinion des Français. « Les bons sentiments meurtriers (des LREM) « oublient que l’être humain est par nature violent. C’est la civilisation qui le rend pacifique ou moins agressif. » (J.-F. Revel).
Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. Le pauvre déchet que l’usage de la drogue rend définitivement incapable de discernement. Il ne peut même plus se rendre compte de la situation. Trop de drogue, ça éteint le cerveau. La preuve par l’image dans le cloaque puant qu’est devenu Mulhouse, une ville horriblement défigurée par l’islam avec la complicité des « élus ». Une poubelle à ciel ouvert, l’odeur répugnante du magreb dans certains quartiers. L’impossibilité de franchir certaines zones sans risquer le couteau ou plus. Décidément, le débile de l’Elysée doit se sentir chez lui dans ce merdier épouvantable.

  2. Certes, il est plus facile (et surtout moins risqué) de recadrer sèchement un étudiant venu lui signifier son mécontentement de la baisse de 5€ des APL au Salon de l’Agriculture que de recadrer cette femme intégralement voilée venue le défier ouvertement et publiquement, en totale infraction avec la loi interdisant de dissimuler son visage dans un lieu public.
    Quel symbole ! « Jupiter » faisant publiquement acte d’allégeance à l’islam ! Avec tous les musulmans de France et de Navarre comme témoins qui doivent jubiler, n’en croyant pas eux-mêmes leurs yeux, j’en suis sûre, tellement l’image est ahurissante. Effrayant.

  3. Vu le comportement de macron, quel petit flic essaierait de faire respecter la loi de 2010 au sujet du port du voile ? On lui rétorquerait tout de suite « macron le permet, c’est pas toi, petit flic, qui va décider au dessus du président  » Cette loi de 2010 a été mise à la corbeille par macron…

  4. Au regard de tant d’incompétence, de 49.3, de totalitarisme, d’aveuglements ou de dénis, on se demande comment il est possible qu’il aille au bout de son mandat ?

  5. Petit Chaperon Rouge, face au Gros Macron Courge !
    (La Gd Mère est restée à l’Elysée).
    La Provoc permanente ! Photos et propos répréhensibles…
    Le Sapeur Camenbert ! Le Camenbert Président qui sape nos fondations !

Les commentaires sont fermés.