La coiffure de Macron en dit si long sur ses faiblesses…

Ce va-t-en-guerre adore jouer au chef des armées. C’est son rôle préféré.  Il fallait le voir remonter les Champs-Élysées, debout dans un blindé, lors de son premier 14 juillet, aux côté du général de Villiers qu’il venait de virer et d’humilier avec la plus grand vulgarité.
En ce moment, il est fou de bonheur : c’est enfin la guerre, une vraie guerre, pas comme celle contre le Covid… Une guerre à deux heures de Paris, un peu comme si elle était à Provins, Troye ou Lille… Compensant ce qui lui fait défaut, il multiplie les déclarations autoritaires et martiales, permettant à ce minable trouillard de jouer, mentir et tricher sans grand risque. À se demander s’il n’a pas fait délibérément échouer les négociations avec Poutine… pour mieux servir sa campagne.
 
N’étant pas d’une virilité évidente, comme le démontrèrent, entre autres… ses photos énamourées dans les bras d’un bel Antillais à Saint-Martin… ou sa propension pathologique aux bisous et à toucher tout ceux qui l’approchent*, surtout, les messieurs… 
Comme beaucoup de quadragénaires, Macron se déplume et n’assume pas du tout le temps qui passe. Au lieu de piquer l’une des innombrables perruques de son Brichel, il se fait bricoler des coiffures, de pires en pires, pour tenter de dissimuler les effets de son alopécie. La dernière création de son Figaro est une petite merveille hilarante, surtout vue de profil. Toutes ces mèches artistiquement rabattues vers son front ont un petit charme féminin seyant admirablement à son genre de beauté.
 
Prouvant son manque de lucidité, Manu ne s’aperçoit pas que ce subterfuge cocasse ne fait qu’attirer plus encore le regard sur sa chevelure, le rendant absolument ridicule, ce qu’il est par ailleurs si souvent. 
 
En fait, ce hâbleur n’abuse encore que lui, corroborant son goût de la falsification, interrogeant grand nombre de Français dans maints domaines… jusqu’à sa dadame en mini-jupe, perchée sur douze centimètres de talons, maquillée comme une voiture volée…
 
Si les sondages le donnent toujours à 25 %,  il est absolument lamentable à 250 % ! 
 
Daphné Rigobert 
 
*Ne ratez pas la main présidentielle à 2’36!
 
image_pdfimage_print
26
1

20 Commentaires

  1. Il suait à grosses gouttes, se demandant quel évènement pourrait bien le sauver de devoir expliquer son minable bilan. Comment il allait pouvoir s en sortir de cette crise du covid gérée d une manière catastrophique. Comment il pourrait esquiver un face à face le mettant devant ses échecs.Comment il allait pouvoir s imposer 5 ans de plus. Et vint le sauveur. L Ukraine. Peu importe à présent les morts français du covid. Ce qui intéresse le chef,sont les morts d Ukraine. Nous,on ne compte plus.

  2. En tous cas, maintenant qu’il y a cette « vraie guerre », on nous fout la paix avec le covid. En fait, on dirait que le but est de toujours soumettre le peuple à une pression, un stress, pour le neutraliser, lui donner un « hochet » qui l’écarte des préoccupations qui dérangent le pouvoir. Là ils ont une guerre donc le covid peut passer en sourdine. Il faut varier les plaisirs…

  3. Depuis sa dernière connerie  » sa diplômatie foireuse à Moscou  » Macron en a perdu le sommeil . Il ne s’attendait pas a un tel fiasco ! En regardant cette photos je me demande s’il n’a pas mis sa moumoute à l’envers !Macron est un gaffeur! Parions qu’un jour il va se tromper , et va mettre une des perruques de brijeanmiche

  4. Cette fête de la musique à l’Elysée nous prouve tout se qu’on soupçonne …ou plutot se que l’on sait !

  5. Il n’y a qu’une personne que Macron fait bander, pisser de jouissance ici; c’est Bati. D’ailleurs, son goût plus que prononcé pour les lavettes et les fiottes émasculées est très symptomatique de l’affaiblissement de notre société depuis plus de 25 ans…

  6. Que c est beau de voir cette fraternité envers le peuple ukrainien, bien à l abri sur une terrasse,dégustant un café,tout en regardant un francais se faire gentiment jeter parce qu il n a pas son passe.Ca le fait même rire. J en viens presque à souhaiter que quelques ogives sifflent dans le ciel pour qu ils aient vraiment peur pour de bon. Certaines personnes sont à gerber.

  7. On ne peut pas donner raison à quelqu’un qui utilise la force ? Poutine voit cette vidéo il ne peut se dire qu’une chose ! Je vais défendre le Donbass et la Crimée il prend vraiment les autres pour des cons ? J’y vais personne bougera ! C’est exactement ce qui se passe et je ne suis pas pour Mr Poutine d’ailleurs il m’a appelé il s’en fout ?

  8. Les mêmes qui l’ont cru sur les pseudo-vaccins le suivront dans la crise actuelle et le rééliront massivement, hélas.

  9. Il y avait aussi Giscard qui ramena jusqu’au dernier cheveu et ici on a aussi le frère Jacques 2 qui est dans les plis de son Figaro.

  10. Quand on observe le quinquennat de Macron, on ne peut s’empêcher de penser à la BD de Gérard Lauzier «La course du rat» : un pur chef-d’œuvre de décadence ordinaire.

  11. N’empêche que pendant séance nocturne qui suivi la réaction des russes, notre cher président avait une petite mine et semblait avoir veilli de plusieurs années en une fraction de temsp. Etait-ce d’avoir pas ou peu dormi… ou son maquilleur n’avait pas eu le temps nécessaire… ou une prise de conscience tardive que sa fonction était liée à d’autre obligations plus contraignantes… ou il se faisait défiler dans sa tête le bilan de son piètre quinquinat… ou il repensait à l’humiliation dont son auguste personne avait été victime à la réception glaciale de Moscou… ou cogitait-il un plan pour se défiler de se représenter à la présidence en France devant son incurie à tous les étages… ou pensait-il, qu’enfant gâté par sa nounou de femme il prenait conscience qu’il avait endossé un costard beaucoup trop grand pour lui… à vous de trouver la réponse.

  12. Des démonstrations a vomir venant de la part d’un président de la république. N’y a-t-il personne a part Mme Tassin pour s’en rendre. Compte ?

Les commentaires sont fermés.