1

La coiffure de Macron en dit si long sur ses faiblesses…

Ce va-t-en-guerre adore jouer au chef des armées. C’est son rôle préféré.  Il fallait le voir remonter les Champs-Élysées, debout dans un blindé, lors de son premier 14 juillet, aux côté du général de Villiers qu’il venait de virer et d’humilier avec la plus grand vulgarité.
En ce moment, il est fou de bonheur : c’est enfin la guerre, une vraie guerre, pas comme celle contre le Covid… Une guerre à deux heures de Paris, un peu comme si elle était à Provins, Troye ou Lille… Compensant ce qui lui fait défaut, il multiplie les déclarations autoritaires et martiales, permettant à ce minable trouillard de jouer, mentir et tricher sans grand risque. À se demander s’il n’a pas fait délibérément échouer les négociations avec Poutine… pour mieux servir sa campagne.
 
N’étant pas d’une virilité évidente, comme le démontrèrent, entre autres… ses photos énamourées dans les bras d’un bel Antillais à Saint-Martin… ou sa propension pathologique aux bisous et à toucher tout ceux qui l’approchent*, surtout, les messieurs… 
Comme beaucoup de quadragénaires, Macron se déplume et n’assume pas du tout le temps qui passe. Au lieu de piquer l’une des innombrables perruques de son Brichel, il se fait bricoler des coiffures, de pires en pires, pour tenter de dissimuler les effets de son alopécie. La dernière création de son Figaro est une petite merveille hilarante, surtout vue de profil. Toutes ces mèches artistiquement rabattues vers son front ont un petit charme féminin seyant admirablement à son genre de beauté.
 
Prouvant son manque de lucidité, Manu ne s’aperçoit pas que ce subterfuge cocasse ne fait qu’attirer plus encore le regard sur sa chevelure, le rendant absolument ridicule, ce qu’il est par ailleurs si souvent. 
 
En fait, ce hâbleur n’abuse encore que lui, corroborant son goût de la falsification, interrogeant grand nombre de Français dans maints domaines… jusqu’à sa dadame en mini-jupe, perchée sur douze centimètres de talons, maquillée comme une voiture volée…
 
Si les sondages le donnent toujours à 25 %,  il est absolument lamentable à 250 % ! 
 
Daphné Rigobert 
 
*Ne ratez pas la main présidentielle à 2’36!
 
https://www.youtube.com/watch?v=QIqfRER-a90