La colère et le courage

Publié le 11 mars 2016 - par - 41 commentaires - 3 631 vues
Share

le-general-christian-piquemalLa colère et le courage

Le ministre de la Défense a demandé que le général Christian Piquemal soit sanctionné pour participation à une manifestation anti-migrants interdite et, qu’en conséquence, il soit mis à la retraite. Le ministre a saisi le Chef d’état-major de l’armée de Terre pour qu’un conseil de discipline soit mis sur pied afin d’exclure ce général de la deuxième section, statut des officiers généraux qui ne sont plus en activité mais toujours à la disposition des armées.

Au-delà des polémiques partisanes sur la conduite de ce général qui a servi loyalement l’État et la Nation et qui, n’ayant pas voulu se rendre à l’évidence en ce début du mois de février 2016, subit aujourd’hui les foudres de la hiérarchie civile, des questions légitimes doivent être posées et des réponses doivent donc être fournies. Car la responsabilité de cette situation déplorable incombe totalement au pouvoir politique qui non seulement n’assume pas ses devoirs mais voudrait, de surcroît, faire taire ceux qui dénoncent des faits inacceptables dans un État de droit.

En effet, pourquoi en est-on arrivé là ? Comment peut-on accepter le drame que vivent les Calaisiens et le Calaisis depuis des mois ? Pourquoi avoir permis l’installation d’une telle jungle avec ce gigantesque bidonville comparable à ceux des pays les plus pauvres du Tiers-monde où règnent la violence et l’extorsion en bandes organisées que les médias, serviles et complices de nos gouvernants, ne montrent pas ?

Peut-on être surpris qu’un officier général, qui comme tout serviteur de l’État ayant servi ou servant sous l’uniforme, attaché viscéralement à la légalité et au respect du règlement, dénonce précisément le non-respect de l’état de droit qui fonde notre démocratie ? Qui est le plus coupable ? Ce général, révolté, qui a enfreint cette interdiction de manifester ou ceux qui ne font pas appliquer la loi et participent à l’aggravation de la situation ? Cette jungle doit être éradiquée, l’ordre public rétabli et tous les clandestins renvoyés dans leur pays d’origine. C’est bien la loi républicaine qui n’est pas appliquée par nos responsables politiques, depuis fort longtemps d’ailleurs, face à l’entrée illégale de clandestins sur notre territoire. N’oublions pas que notre Constitution précise en son article V que le Président de la République est le garant de l’intégrité du territoire. Sa responsabilité ne peut donc pas être ignorée dès lors que des migrants clandestins, donc illégaux, entrent massivement sur le territoire français alors même qu’il a déclaré il y a plusieurs mois, ainsi que les membres du gouvernement, que la France est en guerre. L’état d’urgence en vigueur en est bien la preuve.

C’est la raison pour laquelle, devant l’abandon par l’État de ses responsabilités régaliennes, les lois de la République n’étant pas respectées, le général Christian Piquemal s’est rendu sur place pour constater l’impuissance, le renoncement, voire la capitulation des pouvoirs publics face à la chienlit. Le préfet avait interdit la manifestation suivant en cela la déclaration faite devant les caméras par le ministre de l’Intérieur lui-même. Ce dernier évoquait des risques sérieux sur le plan de l’ordre public et de la sécurité, « oubliant » cyniquement que quelques jours auparavant une autre manifestation organisée par des trublions de l’extrême-gauche encadrant les clandestins s’était déroulée avec des violences inacceptables sans aucune réaction des pouvoirs publics. Mais cette manifestation du 6 février ne devait pas être tolérée car elle dénonçait l’existence de cette jungle insupportable qui a plongé les Calaisiens et leur région dans le malheur. On peut donc douter sérieusement des raisons invoquées par le ministre, raisons plutôt fallacieuses traduisant en fait l’impuissance de l’État à assurer l’ordre face à des antifas et des no-borders hostiles à cette manifestation pacifique. Le général Piquemal savait que cette manifestation était interdite. Il a toutefois considéré que l’intérêt supérieur du peuple français et de cette France charnelle qui nous unit, lui commandait de braver cette interdiction. Cela dit, dès la seconde sommation lancée, il a ordonné la dislocation du dispositif des manifestants, obéissant ainsi à la loi. Et c’est au moment où les manifestants se dispersaient qu’il a été arrêté.

Il est donc maintenant indispensable d’analyser les raisons qui conduisent le ministre de la Défense à demander la sanction de cet officier général ainsi que la méthode employée.

Sur les raisons, on peut affirmer que dès lors que le général Piquemal avait publié un communiqué le 5 février indiquant qu’il serait présent à Calais le 6, bravant l’interdiction, le pouvoir politique, affolé, pris de court et craignant une contagion, a décidé qu’il devait impérativement être arrêté. D’ailleurs, les ordres n’ont pas été donnés aux gendarmes (au statut militaire) ou aux CRS mais à d’autres éléments de police. C’est pourquoi l’officier général a été arrêté après avoir donné les consignes de dispersion, respectant ainsi l’ordre donné par la sommation d’usage délivrée par l’officier de police responsable du service d’ordre.

Indéniablement, le pouvoir politique a voulu par cette arrestation faire un exemple et surtout faire taire ceux qui, ayant servi l’État et la Nation sous l’uniforme, s’expriment aujourd’hui pour dénoncer la non-application des lois de la République, l’impuissance et l’absence de vision de ceux qui nous gouvernent, et la mise en danger du peuple français, l’intégrité du territoire n’étant plus garantie. Il s’agit donc bien de faire taire ceux qui gênent le pouvoir et de chercher à museler leur liberté d’expression. Cette pratique indigne d’une démocratie moderne s’inscrit d’ailleurs depuis quelque temps dans une démarche partagée non seulement par le niveau gouvernemental mais également par le niveau parlementaire puisque certains élus du peuple n’hésitent pas à témoigner de leur agacement, voire de menaces de sanctions à l’égard de ceux dont ils ne supportent pas l’expression. Le Chef d’état-major des armées en a fait récemment l’expérience lors de sa dernière audition devant la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des forces armées du Sénat au cours de laquelle un sénateur lui a demandé de faire taire certains militaires qui ne sont plus en activité. Mais d’autres en ont fait l’expérience de façon plus directe avec un échange épistolaire se terminant par « avec les regrets que la France vous ait compté parmi ses officiers généraux ». Le citoyen appréciera.

Quant à la méthode employée qui conduit le ministre à demander la sanction de cet officier général, il est difficile de ne pas y voir une démarche hypocrite et cynique digne d’un jugement à la Ponce Pilate, version 2016, qui verrait ce dernier non pas se laver mais se frotter les mains. En effet, demander au Chef d’état-major de l’armée de Terre de convoquer un conseil de discipline pour sanctionner le général Piquemal par une mise à la retraite, c’est d’abord avoir déjà décidé et dicté la sanction avant même que ce conseil se réunisse, ce qui est contraire au fonctionnement d’un tel organe. D’autre part, sur un plan moral et peut-être même juridique une telle pression sur les futurs membres de ce conseil n’est-elle pas arbitraire et donc devant être considérée comme irrégulière ? Il serait sage que des experts juridiques soient consultés.

C’est ensuite vouloir humilier cet officier général – sous le prétexte qu’il a voulu pousser un coup de gueule devant l’inacceptable alors qu’il a servi loyalement pendant toute sa carrière – en le faisant condamner par ses pairs. C’est, de plus, la marque d’une hypocrisie totale doublée d’un calcul cynique et machiavélique car l’objectif visé en le faisant finalement condamner par ses pairs n’est-il pas de tenter de semer la discorde et la division parmi les officiers généraux et chercher ainsi à dissuader ceux qui souhaiteraient s’exprimer sur l’avenir de la France et de la sécurité de son peuple aujourd’hui menacés ? Bon courage à ceux qui auront la lourde tâche de condamner l’un des leurs en proposant au ministre une sanction qui leur est déjà dictée !

Alors, face à cette situation déplorable, on ne peut s’empêcher de constater qu’il est beaucoup plus facile de poursuivre un général que d’arrêter des délinquants, des criminels ou des djihadistes. Il est, en effet, plus facile de s’en prendre à un général que de faire respecter la loi républicaine dans des centaines de quartiers transformés en zones de non-droit qui n’ont plus rien de commun avec la réalité historique de la France et qui sont devenus des territoires perdus de la République où l’islam règne en maître. Il est, en effet, plus facile de condamner un patriote que d’empêcher l’entrée sur notre territoire de clandestins par milliers et ne pas avoir ensuite le courage d’appliquer la loi face à leur présence illégale sur notre sol. C’est, par ailleurs, un aveu de faiblesse de la part du politique qui révèle ainsi son impuissance, son incapacité, sa démission, son renoncement à faire respecter l’état de droit. Ce n’est certainement pas de cette façon que le pouvoir politique fera taire ceux, de plus en plus nombreux, qui aujourd’hui, devant les dangers imminents qui menacent la France et la nation, considèrent avoir un devoir légitime d’expression en lançant un signal d’alerte, voire d’alarme face à son obstination à ne pas vouloir considérer la réalité. Car, on peut tout demander à un soldat, y compris de donner sa vie pour son pays, pour la nation à laquelle il appartient, pour la défense des intérêts de la France, mais on ne peut pas lui demander de se taire face à l’inconséquence de décisions ou de non-décisions qui mettent en danger l’existence même de son peuple et qui conduisent inévitablement le pays vers la guerre civile. D’ailleurs, si le soldat existe, c’est bien que son essence-même répond au besoin de toute société car cette dernière a besoin d’être protégée pour survivre. Et si donc dans une démocratie l’armée exerce un sacerdoce au service d’un gouvernement, elle l’exerce avant tout au service d’un peuple et d’une terre charnelle, car un gouvernement est par nature éphémère, un peuple non. Alors, cela peut incommoder certains mais un général en deuxième section continue de servir la nation et les intérêts de son pays, ce qui lui confère une certaine légitimité pour exprimer son appréciation lorsque la sécurité et l’avenir du peuple sont mis en danger. Cet engagement totalement désintéressé doit permettre aux citoyens désemparés et exaspérés aujourd’hui de retrouver des motifs d’espérer.« L’espérance a deux filles superbes : la colère et le courage. La colère pour que ce qui ne doit pas être ne soit pas, et le courage pour que ce qui doit être soit » Cette pensée de Saint Augustin nous interpelle aujourd’hui.

Général Antoine Martinez

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
François

Merci, mon Général, pour cet exposé d’une lucidité implacable sur les moeurs politiques d’une caste coupée du peuple et désormais aux abois…

Charles DALGER

C’est très bien dit. Maintenant, le général MARTINEZ est le plus compétent pour organiser le passage aux actes. S’il peut s’assurer le concours de quelques officiers, sous-officiers et non gradés, bien résolus, ce sera suffisant. Mais les simples patriotes que nous sommes, devrons nous mouiller. Car cela fait longtemps qu’il n’existe plus de solution non violente, en particulier, plus de solution électorale. Si une nouvelle OAS n’intervient pas, c’est la fin de la France « française ».

daniele

Et ce président de pacotille se permet de « critiquer » les actes de Erdogan ?

Nous sommes devenus les mêmes que dans tous ces pays arabes ou la dictature règne en maitre. Les pouilleux sont encensés et les Patriotes emprisonnés.

BALT

Général, nous vous saluons!

Laurent Droit

Bravo et merci à vous, mon général. Je suis également un contributeur de Riposte Laïque et je suis très heureux de vous lire ici et j’adhère totalement à ce que vous dites et que je dénonce moi-même depuis des années.
Avec mes respects.
Un ancien sous-officier d’active.

Romanin

Monsieur, je ne comprends pas que vous puissiez être d’accord et adhérer totalement à l’article de ce général. Qu’il vienne ici faire de la prose et nous expliquer qu’il s’éveille au monde, est une véritable »insulte » à mon intelligence. L’ensemble de ces « généraux » ont vu se mettre en place CINQ DÉCENNIES de politiques néfastes pour notre pays et les français. Ils ont servi la « soupe » et « ciré » les pompes à l’abri dans des bureaux »dorés », et pendant cinquante ans, ils se sont royalement « paluchés » sur notre dos et nos problèmes! Que vous soyez « aux ordres », cela vous regarde, mais de grâce, arrêtez les »remerciements serviles »! R. Borelli(ceci afin de vous éviter les tirades du genre: Moi je suis courageux et je publie sous mon vrai….). Ensuite, inutile de citer Saint Augustin, nous savons tous comment l’armée aux ordres réprime et « protégé » le peuple(il suffit juste de se replonger dans l’histoire et pour d’autres de se rappeler certains conflits)

Josette Gazu

Je ne pense pas que ce général « s’éveille au monde ». Vous imaginez que les militaires haut gradés pouvaient intervenir en politique et à partir de cette illusion, vous déversez une hargne corporatiste envers ceux qui ne sont pas tous « dans des bureaux dorés », à se « palucher » etc… C’est bien parce notre pays est INTERIEUREMENT en guerre qu’ils prennent parti!

François Servenière

Général Antoine Martinez, ne vous inquiétez pas trop, ce gouvernement et ce PR sont déjà en bonne place dans l’histoire de l’indignité nationale pour des siècles. Ils ne représentent plus qu’eux-mêmes et non la France. Chercher des arguments juridiques pour les contraindre est une perte de temps et d’énergie. Je conseillerai au conseil militaire réuni pour châtier par procuration le général Piquemal… de faire traîner la procédure jusqu’au 7 mai 2017. Car Hollande partira sous les sifflets (et peut-être les balles). Leur prochain dérapage politique, ils dégagent par la révolte armée. Je ne leur souhaite aucun autre attentat de masse. Sinon les ministères et l’Elysée seront pris d’assaut, comme en 1789. Le peuple est au bord de l’explosion. Plus que 425 jours à tenir. Ils peuvent m’arrêter ou m’enfermer, la réalité sera pire pour eux. Je conseille à Valls de repartir en Espagne, sa vie est finie en France. Quand aux autres, ils sont sur les listes de la collaboration, ad eternam.

Dorylée

Cela me rappelle une dictature théologique ottomane qui a un rêve européen et dont le despotoglu a éjecté de l’armée, de la police et de la presse tous ses opposants. Sauf que chez nous, la presse subventionnée est aux ordres ; il n’est donc pas utile de virer qui que ce soit.

JACOU

J’espère que le Général Christian Piquemal sera jugé avec honneur et haute conscience par ses pairs.
A moins d’évènements « extraordinaires » je ne pense pas que la Haute Hiérarchie militaire bougera. Le Putsch d’Alger est encore dans toute les mémoires. Quand à la majorité du peuple on sait déjà qu’il votera en 2017 pour un magouilleur. Faut croire que la majorité s’en accommode.

Laurent Droit

Le juger pourquoi? Avoir osé marcher librement sur une avenue?
C’est lui qui mérite une Légion d’Honneur, s’il ne l’a pas déjà !

JACOU

Le Général va passer en Conseil de discipline c’est a dire qu’il va être jugé par ses pairs militaires. Ce Conseil a été demandé par leur ministre qui est celui de la défense ne l’oubliez pas.
Donc à eux de rendre une sentence juste et non pas une sentence avec la crainte de leur ministre.

Je profite de cette réponse pour vous dire que j’admirais votre parent Michel Droit. Un grand journaliste comme il n’y en a plus beaucoup de nos jours en France.

BALT

Les images nous montrent bien qu’il avait répondu aux injonctions et que la dispersion commençait à se faire lorsqu’il avait été brutalement appréhendé.

genésis 750

N’empêche que Piquemal s’est dégonflé rapidement…l’age surement…!

dominique

j’aimerais bien vous y voir face à une armée de mafieux et d’islamo-collabos de gauche (avec le vice dans la peau et un degré de nuisances fort peu courant).
Ce monsieur a eu du courage et montre simplement qu’il est humain avec ses failles et parfois ses faiblesses.

Robert

Ces cons de Bretons ont fait élire le Drian au premier tour.
Comment voulez vous restaurer les valeurs de la France vous elisez des putains qui sont a la botte du nouvel ordre mondial lequel n’a qu’un objectif : detruire l’Europe!
On appreciera l’esprit de ces trous duc qui nous gouvernent et qui criaient en 68 : il est interdit d’interdire!
Les Salopes!

WOLFRED

A quand les goulags pour les patriotes !

erick

Pour tres bientot….. Les censures en places, les interdictions, de nouvelles lois etc…. C’est bien parti pour continuer dans ce sens …. Pour combien de temps avant que la soupape explose ?…. Nul ne sait, autre que ca parait etre proche…. J’essayerai de ne pas etre en viste en France ou en Europe a ces moments la…..

François P

Excellent mon Général. Pour cet article vous risquez vous aussi les foudres de notre gouvernant qui n’en est pas un. Défendez vous, et croyez qu’il n’y a pas que les généraux que la situation actuelle exaspère, mais bien d’autres personnels de l’armée et ancien gradé comme moi. Nous sommes avec vous. J’ose espérer que le conseil de discipline, des généraux je suppose faisant preuve de l’esprit de corps, sauront renvoyer les potiches qui nous gouvernent à leur arrogance imbécile. En avant mon Général, et que la masse se soulève.

Dugenou

On peut toujours espérer que le conseil sorte une décision favorable au général Piquemal exprimant ainsi la désapprobation des militaires concernant le « traitement particulièrement infamant » réservé à leur frère d’arme…

exomil

effectivement , par constitution l’état doit un logement , un emploi et la sécurité des citoyens sans compter d’être séparé de la religion (l’islam ne serait donc pas une religion soumise à la loi de 1905 ? tiens tiens , depuis le temps que RL démontre que c’est un véritable parti politique !)…

le général Piquemal n’a pas obéi à une petite loi tout en obéissant à l’ordre de dispersion et se voit demander son expulsion de l’armée ?

Que les politiques au gouvernement s’appliquent à eux mêmes ce principe en quittant le gouvernement puisqu’ils n’appliquent pas les lois de notre constitution !!!

Quand on voit des ministres comme Cambadélis , délinquant et escroc multi-récidiviste devenir « ministre » de la France ou des ministres bi-nationaux installer partout l’islamisation de notre pays, comment le régime Hopllandescu peut il encore prétendre faire appliquer la loi?

merci mon general pour cet article ça fait chaud au cœur .On se sent moins seuls face a ces barbares qui nous trompent

Bozzo le clown

Justement, l’appel à la condamnation par ses pairs n’est-il pas une occasion formidable donnée aux généraux d’état major de rappeler à ce pouvoir qu’il est n’en a plus que pour quelques mois et qu’il ne représente plus qu’une petite minorité de Français en refusant toute sanction contre le général Piquemal ? Et obligeant le pouvoir politique à assumer ses responsabilités dans les éventuelles sanctions ?

erick

Ca le devrait…. Mais bon, le concensus est encore loin de s’exprimer. mais peut etre avec quelques encouragements exprimes par des chefs pourraient durcir la situation. Les politiciens ne sont pas des individus supremes faits de courage mais de d’opportunisme a des fins personnelles …. Puis ils s’exilleront car eux-memes se douetent qu’ils pourraient etre a risque d’individus qui n’auront pas grand chose a perdre…. Si notre securite personnelle ne peut etre garantie, pourquoi la leur le serait ?

vidal Jacqueline

Merci, général !

pauledesbaux

Oui en effet L ESPERANCE A DEUX FILLES SUPERBES / la colere et le courage
LA COLERE POUR CE QUI NE DOIT PAS ËTRE LE SOIT ET LE COURAGE POUR CE QUI DOIT ETRE LE SOIT nous sommes tous pendus à votre décision mon Général je crois qu’il y a PLUS D UN QUARTERON DE GENERAUX qui peuvent monter à l’assaut de ces sots qui nous gouvernent sans gouvernail, ou seulement à la godille ou plutot au gouvernul et peut être pourrions-nous entonner d’une seule voix GENERAUX NOUS VOILA il est temps de répondre aux armes par les armes le plus tot sera le mieux signé paule di Malta

colerefroide

Terrible constat en effet, la junte salafiste marocaine au pouvoir encourage la pédophilie et le viol en récompensant des égorgeurs, et emburcanne des patriotes.
Les « loisirs » douteux de ces traitres à Cologne au réveillon pourraient bien les conduire à Nurremberg II

La Mécréante !

Pas touche à nos Soldats !
Pas touche à notre Armée !
Respect !

Pour qui se prennent-ils ces péteux en rouge à lèvre qui nous gouvernent !?
La guerre islamo-décapiteuse est déclarée à la France et ils se couchent comme des larves !

Si nos Généraux ne prennent pas le pouvoir très vite, les citoyens patriotes mettront tout à feu et à sang. Fatalement.

ADLER

Bonjour La Mécréante !!!!!
Je suis également en Colère de voir mon pays saccagé par des politicards véreux, incompétents et vendus. J’ai même une haine extrême pour ces gens là, à un point que je ne pourrais la définir. Ils se gavent, se goinfrent, distribuent, gaspillent sur notre dos pour leurs propres intérêts et pour les parasites qu’ils ont lassés entrer.
Quant aux Généraux, courageux pour leurs comportements, vous avancez qu’ils doivent prendre le pouvoir, auquel je suis entièrement d’accord (un pouvoir militaire provisoire pour le grand nettoyage des politicards véreux actuels et des parasites). Si leur hésitation (peut-être) est manifestée, je les comprends. Les citoyens vont ils être en nombre pour les suivre au moment voulu ???? J’ai lu un nombre conséquent de livres sur le putch des généraux qui étaient pour l’Algérie française. Une bonne partie des Officiers et des unités militaires qui se sont ralliés à ce mouvement se sont déballonnés au moment de l’action. A méditer

lesampan

et l’on nomme un imam dans l’aviation au grade de commandant un ami de celui qui tient la mosqué de bordeaux; bravo

Romanin

Bravo Adler, n’hésitez surtout pas à transmettre vos livres à Laurent Droit et à votre général Martinez, juste pour leurs rafraîchir un peu la mémoire. Ici,nous lisons du remerciement en veux-tu, en voilà à chaque nouveau « sauveur »! Hier c’était Marine et aujourd’hui c’est Piquemal_Martinez, j’attends avec impatience le prochain J.C

erick

Vous proposez quoi au juste ?…. Nous serions ravis de lire vos penses posees et pertinantes …. Merci

luis

Beau texte.
Vous y faites remarquer, entre autre, l’incapacité du pouvoir à selon vous faire respecter l’état de droit, par impuissance, renoncement, démission.
En gros par faiblesse.
Alors qu’il ne s’agit probablement que de décisions politiques parfaitement réfléchies et délibérées.
Ça n’est pas un hasard, si le phénomène est reproduit depuis 40 ans dans presque tous les pays occidentaux et ou les derniers qui résistent à l’est, se font sans cesse rappeler a l’ordre par Bruxelles.

Raouldevesoul

Vous avez tout a fait raison Monsieur, ce qui se passe est tout simplement la mise en place d’une plan réfléchi, élaboré est appliqué par les lobbies mondialistes, dit autrement les sbires du grand capital américain dominant.

Pivoine

Ils favorisent le chaos pour ensuite instaurer la dictature.
Voilà pourquoi ils laissent faire.

erick

C’est cela-meme… Mais combien d’avertis seront ecoues par ceux qui ignorent le courant des choses ?…. Tres peu. Nous ne serons que de tristes temoins d’une epoque revolue. Nous serons regardere comme des perdus d’une generation desillusionnee qui n’aura rien compris du system.
L’ignorance est une arme tres puissante aux mains des manipulateurs sans scrupule qui pensent que leur facon d’exercer est celle qui suit une force biologique des plus forts sur le reste qui doit etre controlle pour servir. Les notions et conceptes eleves au cours des siecles mordront la poussiere un fois de plus. Et pourtant , nous nous sommes jures que cela ne pourrait et ne devrait plus exister…. Ca laisse a reflechir.

BobbyFR94

Mon Général, dans le mot « courage », il y a « COU(p) et surtout le mot « RAGE » !!!

wika

Mon Papa a fini sa carrière miliaire avec le grade de colonel. Avant de mourir; il m’a dit : « je vous plains, mes enfants et petits-enfants, car ce qui vous attend avec cette religion est terrrible »

Anonyme

oui wika je crois absolument ce que votre Papa vous a dit mais les Français sont des veaux ils croient pas que ça va leur arriver ,notre pays est foutu et nous avec nous avons un gouvernement de lâches et lèches-babouches pour peu ils leurs feraient une pipe à ces musulmans de merde ils leurs donnent tout les droits même de nous insulter et cela depuis 35 ans que le laxisme c est instaure en France il faudrait supprimer le CRIF,LE MRAP,la LICRA ,SOS RACISME ET TEMPS D AUTRE qui vivent comme des porcs avec nos impôts donnés par cette crevure de gouvernement et nous français il nous taxe de plus en plus .AUX ARMES CITOYENS DÉFENDEZ VOTRE PAYS ET METTRE DEHORS TOUT CES ISLAMISTES .

wika

Mille fois d’accord avec vous Anonyme. personnellement, je suis prête à entrer en résistance, mais les Français sont effectivement des veaux. Tant qu’on ne les aura pas spoliés de leurs bien, ils ne réagiront pas. Le problème c’est qu’il sera alors trop tard.

jev

personnellement je m’adresse au général Antoine, Martinez…
Mon général, j’ai été militaire, je suis donc aujourd’hui à la retraite, cela n’empêche que, je me bats à ma façon pour combattre les incapables qui nous gouvernent, et ce, par l’écriture… Je me pose cependant une question, qui est liée à une ou d’autres… Pensez-vous que les pairs du général Piquemal vont opter pour sa mise à la retraite comme collabos ou traitres? Vont ils faire en sorte de le lyncher pour faire plaisir à ceux qui le condamnent de façon ignoble et honteuse, comme en Corée du Nord ou en Arabie Saoudite… Pensez-vous que les 5500 généraux de 2è section vont le laisser en pâture à nos incompétents gouvernants? Ne vont ils pas enfin eux aussi se révolter et faire comprendre à nos inutiles que cela suffit et qu’il serait temps qu’ils déposent les clés de l’Elysée? Que ce serait un coup d’Etat? Et alors? Les français n’ont-ils pas suffisamment souffert de cette dictature? Leur dictature? Réponse?