La collusion islamo-occidentale se fait sur le dos des peuples

Islamectomie 210L’islam est un mythe compensateur pour beaucoup de musulmans qui se sentent hors du temps, abreuvés par des prêches haineux et réchauffés depuis 622 de l’ère chrétienne. Ce mythe ne les dispense pas d’être critiqués et aussi jugés par l’histoire. Et l’occident connait cette faiblesse de l’islam mais il encourage sa pensée magique à prospérer. Il se pose en moralisateur pour domestiquer cette religion de paix et d’amour dont il en a fait une arme de guerre pour combattre ceux qui veulent s’en affranchir, dans le monde arabo-musulman…

Les Occidentaux aiment blaguer sur les droits de l’homme quand ils y trouvent leurs intérêts, utilisant des mots de circonstance dignes des pleureuses professionnelles pour se dédouaner de leurs politiques vis-à-vis de l’islam. Actuellement, tous les courants de pensée toutes tendances confondues, de Washington en passant par Londres, Paris ou Berlin, ont la gâchette verbale facile pour exiger de l’armée égyptienne qu’elle respecte le droit de manifester afin de laisser les démocrates frères musulmans mener l’Egypte à la guerre civile. Par contre, ils restent silencieux quand les fanatiques de l’islam égorgent, décapitent, volent, violent au nom du Dieu de la Mecque, en Syrie. Ils sont aveugles quand les églises coptes brûlent au pays des pharaons. Ils sont les spécialistes du double discours, d’ailleurs comme leurs protégés islamistes. On voit comment ils se comportent avec le sultan d’Ankara, M. Erdogan qui terrorise les minorités en Turquie (alévis, kurdes, chrétiens, arméniens). Il ne faut pas s’attendre à une condamnation même verbale de M. Erdogan de la part de ses parrains occidentaux.

Ri7Fabius lècheOn dirait que ces Occidentaux sont frappés par la grâce de la takkya… Ils invitent les docteurs islamiques confortablement installés sur leur terre impie à s’exprimer librement sur leurs médias pour vulgariser l’islam aux kouffars, comme le fait Tariq Ramadan, dont le grand-père a créé le diable, et lui, en récolte la richesse et surtout le prestige. Devenant avec le temps, l’idole des jeunes banlieusards musulmans en quête de repères, il manipule les politiques de tout bord pour s’affirmer comme le porte-parole de l’islam européen face aux idiots utiles, tout en oubliant que la catastrophe que vit actuellement son pays d’origine est le résultat de la confrérie des frères musulmans, œuvre de son grand-père maternel, Hassan Al Banna. Quelle subtile manœuvre satanique et quelle amnésie !
Selon Mahomet, la guerre est traîtrise, et les islamistes ne se privent pas de l’utiliser à fond la caisse. Cependant, tout mensonge, toute trahison ont une fin et l’occident vient d’être pris la main dans le sac, avec cette affaire égyptienne. C’est lui qui manipule la confrérie des frères musulmans et qui la finance en partie mais elle finira par le mordre un jour ou l’autre.

L’Occident est l’allié des adeptes du parti unique d’Allah dont le slogan est : gouvernement de Dieu, justice de Dieu, circulez, il n’y a rien à demander, tout a été écrit dans le coran depuis la Création.
La proximité de l’occident avec l’islam n’est pas dénuée d’arrière-pensées. Il y a anguille sous roche, car jusqu’à preuve du contraire, cet occident n’est pas une ONG de bienfaisance.
Etre de connivence avec ceux qui veulent instaurer la charia, à travers l’islam politique, c’est faire croire qu’il y a encore des peuples qu’on doit diriger à l’aide de lois divines décrétées depuis 14 siècles. Etrange conception de la démocratie…
Pourquoi en Occident, les donneurs de leçons qui crient au scandale chaque fois qu’un barbu se fait arrêter pour terrorisme, ne plaident-ils pas la cause de l’Eglise pour qu’elle reprenne en mains les affaires de la cité comme jadis, en terre chrétienne? En vérité, ces conseillers disent clairement : ce qui est bon pour les musulmans n’est pas bon pour eux.
Les œuvres de charité occidentales, faiseuses de roi semblent ignorer que l’Egypte vient d’échapper à une théocratie dictatoriale qui est à mille lieues de la démocratie qu’elles défendent bec et ongles par un verbiage inapproprié.

La collusion islamo-occidentale n’est plus un secret. L’hypocrisie occidentale se dévoile au grand jour. Les stratèges occidentaux préfèrent voir l’islam politique régner sans partage, au nom de la liberté que de voir la démocratie réelle, pas celle de la takkiya de la confrérie des frérots, s’installer dans le monde arabo-musulman.
Il est évident que l’Occident donneur de leçons de la démocratie, et les Américains en tête, veulent que l’islam hégémonique prenne en otage les musulmans éclairés qui tentent le tout pour le tout afin de s’en débarrasser.

Au nom de qui et de quoi, les Occidentaux, veulent-ils imposer leur vision démocratique aux peuples arabes en s’invitant dans leurs affaires ? N’en déplaise aux pleureuses aux sanglots de crocodile, peu soucieuses de la liberté et du bien-être des peuples sous domination islamique, l’histoire est en marche. Et l’islamo-nazisme, avec lequel ils ont pactisé, est en perte de vitesse malgré quatorze siècles de bourrage de crâne. Ces peuples veulent du concret, ils ne désirent plus aller au paradis, le ventre creux.
Riposte Laïque, a été un des premiers journaux en ligne, à avoir publié un article dénonçant l’escroquerie intellectuelle du fameux printemps arabe, intitulé « le printemps arabe demeurera une plaisanterie de mauvais goût tant que l’islam demeurera » au moment où la plupart des journalistes occidentaux dans leur grande majorité comme un seul homme, se sont précipités tels des idiots utiles pour applaudir la naissance de la démocratie islamique. La suite des événements a donné en partie raison à RL.
L’islam est insoluble dans la démocratie. C’est un système global qui, depuis 622 (Hégire), veut dominer le monde par l’épée et la terreur. Ses textes fondamentaux sont clairs, limpides. Toute autre discussion n’est que de la propagande de bas étage.
Aidés par l’occident, les frères musulmans, après avoir été des sanguinaires, seraient-ils en passe de réussir leurs manœuvres de victimisation ?

Cet Occident oublie sciemment que les frères musulmans ont été les propagateurs du djihad durant le siècle dernier. Al-Qaïda, cette organisation criminelle a pour modèle, M. Sayd Qotb, l’idéologue de la secte des frères musulmans. Ce dernier, n’a-t-il pas fait des études aux Etats-Unis ? Les moudjahidines d’Afghanistan, n’ont-ils pas pour idéologie, le wahhabisme et l’islam politique ? N’ont-ils pas été aidés par les Américains pour combattre les soviétiques? M. Anwar Hadam, le porte parole du GIA ( groupes islamiques armés, une organisation criminelle qui durant les années quatre-vingt-dix a semé la terreur en Algérie au nom d’Allah) n’est-il pas planqué à Washington ? Et qui a aidé à la création du Hamas palestinien pour casser l’OLP ? La liste de la collusion de l’occident avec l’islam de la terreur est longue.
Et qui a permis à Khomeiny et à ses mollahs de prendre le pouvoir en Iran ? Evidemment, l’occident qui est en train de se mordre les doigts actuellement.

doigt-accusateurComment l’Occident permet-il à un micro-état tel que le Qatar où l’esclavage sévit encore en toute légalité, de dicter ses lois moyenâgeuses à un grand pays comme l’Egypte qui a marqué l’histoire humaine depuis sept mille avant J.C. Les pyramides sont les témoins de son génie que l’islam a tenté d’anéantir. Et vivement un sursaut des descendants des pharaons !
Et cet Occident ose parler de démocratie quand il encourage la théocratie d’Allah, même chez lui ? Le monde occidental marche sur la tête. Depuis quand une dictature de surcroît théocratique va se transformer par miracle en démocratie ? L’islamisme, c’est comme le nazisme : une fois installé au pouvoir, il bloque le jeu de la démocratie, grâce à laquelle il est parvenu au sommet du pouvoir.

L’Occident a inventé une bizarrerie démocratique que les instituts de sciences politiques du monde entier devront enseigner un jour à leurs étudiants.
Ce même Occident n’a pas de mémoire en oubliant que la confrérie des frères musulmans est la mère du terrorisme islamique depuis 1928, date de sa création. D’ailleurs, l’actuel patron d’Al- Qaïda, Ayman Al-Zawahri est passé par l’école de la confrérie, comme son frère Mohamed Al Zawahri, un djihadiste, fervent supporteur du président déchu M. Morsi.

Comment l’Occident peut-il accepter au nom de la démocratie qu’en terre d’islam, les mosquées soient utilisées comme lieu de propagande pour diaboliser les adversaires des islamistes ? Quel est ce nouveau concept démocratique encouragé par l’occident mercantile ? Est-il normal qu’au nom de la démocratie, valeur défendue soi-disant par les spécialistes des droits de l’homme, on peut en toute impunité décréter que celui ou celle qui ne porterait pas sa voix sur l’islam, ira en enfer ? Comment peut-on parler de démocratie quand le parti d’Allah utilise les lieux de culte pour organiser cinq congrès par jour, dédiés exclusivement à sa cause ?
L’Occident a perdu toute crédibilité vis-à-vis des laïcs, des libéraux, des femmes et des apostats musulmans. Les masques sont tombés.
Que l’Occident leur foute la paix ! Ils sont majeurs et vaccinés, car il a choisi son camp, c’est celui de l’islamo-nazisme.

Quand les Occidentaux comprendront-ils que leur lâcheté face aux adeptes du Dieu de la Mecque, ne fait qu’augmenter la persistance du terrorisme islamique qui tire sa légitimité du coran et de la sunna, mettant en péril la paix dans le monde?
Mais le retour de manivelle, c’est pour bientôt. L’occident va être attaqué frontalement par l’islamo-nazisme qu’il a couvé sur son propre territoire et notamment en France où il se voit pousser des ailes par le coup de pouce donné par le pouvoir en place.
Quand M. Hollande exige du général Al-Sissi de faire cesser les poursuites policières contre les frères musulmans, est-il réellement sérieux ou désire-t-il que l’Egypte devienne le laboratoire à ciel ouvert de la charia ?

A vrai dire, il est conséquent avec lui-même quand, lui Président de la République, est incapable d’assurer l’ordre et la sécurité dans des villes telles que Trappes, Argenteuil, Roubaix et bien d’autres endroits du territoire où les lois de la république sont défiées et piétinées par les hordes des islamo-racailles, chaque jour que Dieu fait et où l’islamisation bat son plein. Au lieu de balayer devant sa porte, il exige des autres de ne pas faire le ménage chez eux. Cela s’appelle de l’ingérence…

Il faut qu’il sache, en Egypte, le rôle des islamistes est terminé. Le peuple égyptien en a par-dessus la tête. Avant de donner des conseils aux autres pays, qu’il ait le courage de mettre un terme à l’insécurité créée par ses électeurs musulmans dans de nombreuses banlieues de France et de Navarre, pays dont il est président. Il feint d’oublier que l’écrasante majorité du peuple français rejette l’islam conquérant. Mais comme il a besoin de l’électorat musulman, il n’a rien vu, il n’a rien entendu. Tout est normal pour lui car il est un président normal.

Il a dû sûrement s’inspirer du coran pour ne pas se poser des questions qui fâchent. En effet dans la sourate 5 (la table servie) verset 101, il est écrit : « Ô croyants ! Ne posez pas de questions sur les choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient. Et si vous posez des questions à leur sujet, pendant que le coran est révélé, elles vous seront divulguées. Allah vous a pardonné cela. Et Allah est Pardonneur et Indulgent. »
Comme il a besoin des voix de l’islam pour sa survie politique, dans ce verset, Allah lui a tout suggéré.

Hamdane Ammar

image_pdf
0
0