La Cour Européenne des Droits de l’Homme: une organisation nuisible

CEDH.jpg

La CEDH n’est pas, à proprement parler, une institution de l’Union européenne, elle lui est même antérieure. En fait, l’adhésion à cette anomalie est même devenue une condition sine qua non pour intégrer l’Union européenne depuis le traité de Lisbonne de 2009.

Cette cour est saisissable par à peu près tout le monde (individus, ONG, États, Organisations les plus farfelues). Quiconque estimant ses droits bafoués peut, après avoir épuisé tous les recours dans le pays concerné, saisir cette institution. Il faut dire qu’elle ne chôme pas la CEDH, elle condamne même à tour de bras. La France, ce pays notoirement antidémocratique, a déjà été condamnée plus de 600 fois.

Bien entendu, les immigrés et les ONG qui les défendent ont bien compris depuis longtemps la capacité de nuisance de cette structure, et l’utilisent pour servir leurs intérêts, avec succès.

En matière d’immigration, un constat s’impose : plus personne n’est expulsable. Même les pires raclures pourront faire valoir leur droit à une vie familiale normale, à la sécurité, à ne pas être torturé ou exécuté, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la CEDH a une vision extrêmement extensive de ces droits fondamentaux.

Le dernier jugement nous concernant est une condamnation datant du 30 août 2002, nous obligeant à maintenir sur notre territoire deux Tchétchènes, accusés ni plus ni moins que de lien avec une organisation terroriste, utilisant comme argument le risque qu’ils encourent d’être maltraités dans leur pays d’origine.

Un certain Nicolas Hervieu, chargé d’enseignements à Sciences Po et juriste spécialiste en droit européen des droits de l’homme, déclare même à ce sujet : « On ne peut pas éloigner des personnes uniquement parce qu’on considère qu’elles sont dangereuses ou qu’elles tiennent des propos qui ne nous plaisent pas. Elles restent des êtres humains qui ne peuvent dans aucune circonstance risquer des atteintes à leur vie ou des traitements inhumains et dégradants. Ce n’est pas parce qu’on est un terroriste ou un criminel qu’on peut être torturé ou tué. C’est aux valeurs fondamentales de nos Etats de droit qu’on touche ici. »

Toute la philosophie de la CEDH est ici résumée : tous les droits sont garantis, excepté celui des Français à vivre à l’abri de ces bêtes sauvages. Le philosophe allemand Lichtenberg avait, dès le 18e siècle, résumé en une phrase la situation à laquelle nous faisons face aujourd’hui : « Nous avons de nos jours plus d’hommes de droit que de droits hommes ».

Nous avons une question simple pour ce vénérable juriste spécialiste des droits de l’homme : s’il ne nous est pas possible d’expulser deux terroristes tchétchènes, qui nous est-il encore possible d’expulser ? Il serait plus simple de nous fournir une liste de ce que nous avons le droit de faire, cela permettrait de simplifier considérablement la gestion administrative.

Il faut également être conscient du fait que cette institution a une vision très particulière de l’élaboration de la loi. En effet, elle se vante d’avoir « une approche dynamique de la loi », qui lui permet de légiférer sur des sujets qui n’existaient pas lors de sa création en 1959. Traduit en termes compréhensibles, les juges de la CEDH écrivent eux-mêmes les lois, en accord avec leur idéologie immigrationniste.

La CEDH ne se contente pas de légiférer sur l’immigration, elle interfère également dans les fondements même de notre société, en rendant par exemple des arrêts sur la GPA (Gestation pour autrui). Cette pratique est strictement interdite dans notre pays, mais des couples décident de passer outre. L’enfant, fruit de cette procédure illégale, ne peut donc théoriquement pas bénéficier de la nationalité française. La CEDH en a décidé autrement, illustrant parfaitement cet aphorisme du sociologue Gustave Lebon : « Un délit généralisé devient bientôt un droit ».

Même le Royaume-Uni, qui pensait s’être débarrassé du carcan européen, a commis l’erreur de rester membre de la CEDH, ce qui eut pour conséquence de lui voir refuser l’expulsion d’immigrés vers le Rwanda, sous prétexte que leur retour ne pouvait être garanti dans l’éventualité où un recours leur serait favorable. La portée de cette décision est considérable ; si elle fait jurisprudence, elle équivaudrait à supprimer de fait la possibilité de toute expulsion.

Dans l’affaire de l’imam Iquioussen, nous avons vu le ministre de l’intérieur, Darmanin, se pavaner dans les médias, après le prétendu succès de sa procédure visant à expulser ce nuisible. Darmanin et ses services seraient bien avisés de lire les derniers arrêts de la CEDH en la matière. Même s’ils parvenaient à le localiser dans un autre pays de l’Union européenne, il n’est pas certain qu’ils puissent le faire extrader. Dans l’éventualité où ils parviendraient à l’expulser vers le Maroc (le Maroc a annulé le laissez-passer consulaire), il n’est pas du tout acquis que nous serions en mesure de lui refuser définitivement l’accès à notre territoire, loin s’en faut.

Il est plus qu’urgent que nous sortions de cette institution néfaste, qui nous prive de toute possibilité d’action afin de nous protéger de ceux qui ne veulent ni plus ni moins que notre anéantissement.

Il faut avoir conscience que sortir de la CEDH suppose d’abord de sortir de l’Union européenne. Les vœux pieux qui ont été exprimés pendant les dernières élections présidentielles par certains candidats, à propos de la maîtrise de l’immigration, ne résistent pas une seconde à une analyse rationnelle de la situation.

Il serait bon que ceux qui prétendent le contraire nous expliquent concrètement comment ils procéderaient, dans l’éventualité où ils accéderaient au pouvoir.

Alain Falento

 

 

 

image_pdfimage_print
24

48 Commentaires

  1. « S’il ne nous est pas possible d’expulser deux terroristes tchétchènes, qui nous est-il encore possible d’expulser ? » ….
    Exact. Nous ce qu’on veut, c’est remigrer à tour de bras tous les adeptes barbaresques qui ont décidé (ou pas) de placer la charia au dessus de la ripoublique, alors que les lois pédo-chamelières sont en-dessous de tout ce que la civilisation occidentale à apporté à l’Humanité !!!

  2. Ne plus être assujetti à la juridiction de la CEDH n’implique pas seulement de quitter l’Union Européenne, mais de quitter le Conseil de l’Europe en dénonçant la Convention de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales. Pour mémoire jusqu’à l’année dernière seuls deux pays européens ne faisaient pas partie du Conseil de l’Europe, à savoir le Vatican et la Biélorussie. Mais en 2022, las de huit ans de déni de ses droits (de vote voire parfois de participation), le plus grand Etat d’Europe (et le plus peuplé), membre fondateur et premier contributeur au budget du Conseil de l’Europe, a décidé de quitter cette institution. Il s’agit de la Russie, qui a ainsi démontré que l’intégration européenne n’est pas une fatalité irréversible. Il n’y a qu’à suivre son exemple.

  3. La CEDH est plus que nuisible, elle est destructrice, comme tout ce qui porte le label progressiste et gauchiste !
    Seule la manière forte pourra nous en débarrasser…

    Delanda est Carthago, disait Caton… Qui osera agir comme Rome a fait en son temps ?

    • Caton commençait d ailleurs tous ses discours par cette formule, quel que soit le sujet. Il faut faire de même et remplacer la figue par une directive européenne.

  4. La Cour fédérale de Karlsluh s’oppose à la préséance de la CEDH
    C’ est de cette façon que l’ on peut torpiller annexé par annexe et traité par traité les actions liberticides des bolcheviques de l’UE

  5. Encore une institution européenne qui ébranle pour partie la souveraineté de décision des états membres. En rejoignant l’Europe, la france a réussi ce tour de force à avoir autant d’ennemis qu’avant.

  6. Une des premières instances si ce n’est la première à purger dans un premier temps de ses membres nuisibles et destructeurs de Droit et à supprimer définitivement !

  7. L’article ne dit pas l’essentiel, la CEDH fait partie de cette nébuleuse qu’est le Conseil de l’Europe (47 pays membres, 47 juges)(voir Traité de Londres du 5 mai 1949), la confusion devant être évitée avec la Cour de justice de l’Union à 27) La liste des pays membres est « surprenante  » !

    • C est ce que j essaie de dire rapidement dans les premières lignes. La CEDH ne dépend même pas de l UE. Et oui a ne pas confondre avec la CJUE qui, elle, traité du respect du droit européen.

  8. Tous les criminels du monde recherchés dans leur pays peuvent venir en Europe où ils seront protégés par la CDEH puisque menacés dans leur pays ?

  9. Très juste et très clair!
    La judiciarisation de la société voulue par les mondialistes, écrase les Peuples et leur ôte le droit de décider de leur propre avenir.
    « Djustice » à l’américaine, où les juges condamnent qui ils veulent, sous contrôle de l’exécutif.
    Le franchouillard qui a voté macron et revotera pour son double en 2027, ne peut pas comprendre ce qui se trame. Les médias menteurs sont là pour l’en empêcher et interdire toute révolte.
    Et les partis politiques sensés représenter le Peuple ne défendent plus qu’eux mêmes et les intérêts de leurs commanditaires, si loin du Peuple qui a perdu sa citoyenneté.

  10. La CEDH c’est comme l’herpès : parfaitement nuisible, insidieux, néfaste et on n’arrive pas à s’en débarrasser !

  11. Création soutenue par François Durpayre, le pseudo historien de BFMTV chargé de cours pour cracher sur la France et bien nourrir la haine de la France.
    Réunionnais d’origine arabe d’après lui. Son affaire qui fait parle actuellement n’est pas claire : accusation de viol mais il aurait proposé une belle somme d’argent. Enfin, c’est en cours.

    Ce qu’on retient avant tout, c’est son rôle contre la France : François Durpaire est un militant pour une République davantage multiculturelle14. Il est président du Mouvement pluricitoyen, fondé le 20 janvier 2009 autour de l’Appel pour une République multiculturelle et postraciale lancé avec Lilian Thuram, Rokhaya Diallo (des Indivisibles), Marc Cheb Sun (de Respect Mag) et Pascal Blanchard. Son slogan est « Nous sommes tous la France »15.

  12. Comment pourrait-il en être autrement ? Il est de notoriété publique que cette bande organisée est grassement soudoyée par soros.

  13. La CEDH est le cheval de Troie des mahométans, puisqu’elle compte des juges d’Albanie, de Bosnie, d’Azerbaïdjan et de Turquie (qui ne sont pas en Europe !) Ce tribunal politique décide selon le principe un pays une voix. Ainsi la principauté de San Marin et la Russie sont à égalité !
    Les « juges » n’ont pas besoin d’être des juristes, ils sont nommés slon des critères politiques, gauchistes ou islamogauchistes la plupart du temps, y compris par les vieux pays chrétiens suicidaires…
    Je n’ai toujours pas compris pourquoi le RN a sorti de son programme, s’il arrivait au pouvoir, le retrait de cette ignoble mascarade.

    • Justement, Christian, car ils savent que c est impossible sans sortir de l UE. Et mettre dans son programme qu on sort de l UE, cela demande beaucoup de courage.

    • Cela fait partie des objectifs qu’il ne vaut mieux pax citer à l’avance. Il faut prendre le pouvoir et ensuite attaquer le grand nettoyage.

  14. En effet, quand auront nous compris, que cette institution et ces juges qui se sentent tout puissant, sapent l’autorité et la souveraineté juridique des état européens. La notion d’entité Européenne n’aurait jamais du dépasser les questions économiques et commerciales. Cette instance n’est qu’un instrument de l’idéologie mondialiste à dominante gauchiste, et totalement suicidaire pour les populations européennes. Les français aveugles, béats ou dans le déni continuent d’accepter l’inacceptable avalisé par nos gouvernements successif et sans doute encore plus par Macron et sa clique.

  15. Les droits de l’homme surtout l’UE tout le monde est pour et quel bonheur de les avoir ? Il faut avoir une « organisation mondiale des devoirs » pour éviter le naufrage de notre civilisation, donc bâtissons
    OMD pour les générations futures …

  16. « …si elle fait jurisprudence… » La jurisprudence est une interprétation erronée de la loi qui remplace, dans les jugements suivants, l’esprit originel de la loi. Cette jurisprudence est une façon de légiférer qui devrait être approuvée par l’assemblée qui a voté la loi d’origine pour la reconnaître comme conforme à l’esprit de la loi d’origine. Les juges, quels qu’ils soient, n’ont pas le pouvoir de légiférer ; ils n’ont donc pas non plus le pouvoir de modifier l’esprit des lois. Les avocats encore moins.

  17. En France et les honnêtes citoyens sont doublement pénalisés, d’une part par notre propre système judiciaire idéologiquement politisé à gauche toute depuis des décennies, mais en plus par cet organisme fallacieux tout autant gauchiste, qui participe à la sape de nos souverainetés nationales en termes de justice, et de droit.
    Cet organisme et ces juges qui sont sans doute financés par les contribuables européens sont à la solde des manipulateurs mondialistes, dont les desseins sont au final de faire disparaitre les nations européennes.

  18. « ….utilisant comme argument le risque qu’ils encourent d’être maltraités dans leur pays d’origine. » Ce qu’ils font tous parce que ça marche au poil ! Et nous grands imbéciles on se met à genoux devant ces juges qui ne sont élus par personne et qui décident à la place des politiques et des lois en vigueur dans les pays concernés !

  19. la clé,la solution…..c’est qu’il faut que cette UE actuelle,telle qu’elle est il faut qu’elle s’écroule,oui a une europe mais pas celle-ci ( mondialmiste,immigration,pro islam,privations droits des peuples etc….) tout est reunis pour que ca péte,vite que ca commence,que l’UE et ses maffieux a Bruxelles disparaissent.

    • Il semble que tout les humains, en tout cas en Occident, ce sont donnés pour devoir une rébellion totale envers leur Créateur et ses principes et mois. En fait toutes les religions sont toute autant rebelles n’enseignant jamais la vérité Biblique. Ils sont tellement loin maintenant dans leur rébellion que si le Créateur n’intervient pas dans les années prochaines ont va certainement assister à une totale auto-destruction de l’humanité. On est bien partie pour ça.

  20. Les avocats doivent être interdits de mandats législatifs. Mais aussi exécutifs en rapport avec la justice.
    Ils font les lois et ensuite les utilisent pour gagner de l’argent. C’est pas possible que cela continue.

    • « Ils font les lois et ensuite les utilisent pour gagner de l’argent ». Et bien il semble que vous devriez étudier un peu l’histoire de l’humanité ou vous apprendrez qu’après la sortie de Noé de l’arche avec sa famille des humains, pour rejetés leur Créateur et prendre sa place devant les humains, ont inventés et imposer leurs Lois, et leurs dieux qu’ils ont inventés qui leurs donnent raison dans leur volonté de dominer sur les hommes à la place du Créateur, ils ont inventés donc un système il y a environ 5000 ans dans lequel on vit toujours. Cela à commencé par la construction de la Babylone antique et d’autres premières cités. C’est dans la Bible et dans l’histoire profane.

    • « Ils font les lois et ensuite les utilisent pour gagner de l’argent ».Et bien, j’ai été intendant de la maison privée d’un homme d’affaire, milliardaire de la finance internationale. Et lui, m’avait dit cela : « dans le monde si on payaient à sa juste valeur le travail des ouvriers nous ne ferions plus autant de profits  » Il m’avait dit aussi cela :  » Tout les gouvernements du monde obéissent à des puissances ( financières s’entends) au-dessus d’eux même le Président des USA  » Voilà pas besoin de long discours pour comprendre comment le monde fonctionne nest-ce-pas ? C’était dans les années 70….

      • C’est évident que toute l’humanité est « dirigée » par les tenants du pouvoir financier. Dirigeants et citoyens lambdas sont tout autant des pions sur cet échiquier géant, sur lequel les êtres humains ne sont que des « instruments » partiellement utiles.

  21. Oui, on sait depuis longtemps que la CEDH est un organisme qui ne respectent que les droits des musulmans à nous islamiser, tout simplement, pourquoi il y a-t-il tant de volonté de la part des mondialistes anti Yahweh et anti Christ à vouloir défendre cet islam dont tout le monde à bien compris que ce n’est qu’une secte très mortifère dont le fondement est la falsification de la Bible. C’est vrai que le Talmud est aussi une falsification de la Bible ainsi que les enseignements catholiques. Les musulmans n’ont eu qu’à copier les deux…

    • La religion de Yahweh, religion raciste, communautariste, internationale par l’histoire, qui a donc inventé dieu mais aussi la finance et le commerce mondial, doit se faire oublier, d’où leur invention de l’anti racisme, le wokisme. Oui, France, Europe, US, CEDH ne sont pas piloté par des laiques, de simples humains. Il est probable que la plupart se croient/prétendent marionnette / élu de dieu. Le dieu pognon de nos jours pour revenir à vos propos. Yahweh, Dieu, Allah = pognon, pouvoir pour certains et pauvreté, servitude pour le peuple.
      Les musulmans sont aussi l’arbre qui cache les autres religions ennemis qui les protègent. Il suffit de lire les articles ici même et les commentaires anti laicité qui pullulent et se cache derrière un pseudo combat contre l’islam, leur allié, leur arme qui se retournera contre eux aussi.
      La médiocrité, c’est la principale ‘religion’ qui se répend de mon point de vue. Le fait religieux un symtôme évident.

  22. Un très bon texte bien utile pour quelques éclaircissements et rappels salutaires. Ce qui nous ramène aux thèses de François Asselineau qui ne sont pas aussi farfelues qu’on veut bien le dire, elles sont cohérentes et logiques. Le problème majeur, ce sont les français eux-mêmes, peuple comme dirigeants, qui ne sont ni cohérents ni logiques, eux. Et trouillards comme pas permis. Et menteurs envers eux-mêmes…..

  23. Deux mots seulement sur cette cour Européenne des droits de l’homme!!!!Ils nous font chier. La seule chose qu’ils savent faire c’est d’empêcher que nos lois s’appliquer. En plus quel pognon de mit à la poubelle avec leurs gros salaires. Pour faire chier les cons de payants. Révolution.

  24. quitter l’UE et l’organisation bidon mais combien nocive qu’est la CEDH sont les seules solutions : s’y maintenir c’est disparaitre

  25. Un oubli, de sortir de la CEDH, vraiment ? C’est ballot. Et que ferait la CEDH si « on » n’obéissait pas à ses injonctions ? Nous envoyer ses divisions ? On se fout de nous puissance 100. C’est un génocide et i lest accepté. Encore une minute, monsieur le bourreau…

  26. Ben oui, cela fait très longtemps qu’on le voit et subit cette dictature européenne mais que faire ? Voter = RIEN. Manifester = RIEN sauf des blessés.
    Alors, on fait quoi ???

  27. Les muzz ne devraient pas avoir le droit de vote, ici c’est la France et la France est aux Français pas aux muzz, ce sont des vermines qui claquent un bordel monstre dans notre pays et en plus ils continent à nous emmerder parce qu’ils ont le droit de voter(foutre la merde).

  28. La CEDH est un organe de propagande qui sert à favoriser les ONG environnemental et immigrationistes, l’influence musulmane dans toute l’Europe, le droit des migrants, les LGBTQ+ ZZOA qui est une abomination sociétal est financé par Soros et son association l’Open Society qui étend son influence dans le système politique de la Commission Européenne. CEDH= Merde.

  29. La CEDH est à la justice, ce que le rata est à la soupe : c’est pas de la merde,mais ça viendra .

Les commentaires sont fermés.