La crise gréco-turque, révélatrice de l’impuissance de l’OTAN et de l’Europe

Publié le 2 septembre 2020 - par - 46 commentaires - 1 198 vues

Les événements fortement anxiogènes qui se déroulent depuis plusieurs semaines dans la Méditerranée orientale du fait des ambitions ottomanes d’Erdogan font apparaître clairement l’irrésolution et les déficiences de l’Otan et de l’Union européenne.

Ils éclairent d’une lumière crue l’inconsistance du couple franco-allemand dont les membres ont des intérêts et des objectifs profondément divergents.

Une situation explosive

Erdogan, mouché sévèrement par Poutine en Syrie, a jeté son dévolu sur la Libye en proie à une guerre civile et sur des zones entières de l’est de la Méditerranée, riches en gaz et en pétrole et dont certaines relèvent de la souveraineté de la Grèce. Celle-ci est appelée par le dictateur d’Ankara à ne plus s’exercer sur les îles de la mer Égée proches de la Turquie et sur les eaux territoriales qui les entourent.

Son comportement agressif et sa jactance se traduisent par des menaces grossières et des insultes à l’égard de ceux qui envisageraient de ne pas se soumettre.

Plus grave, les marines et même les aviations concernées se croisent, se menacent et sont à la merci du moindre incident, étincelle d’une déflagration possible. L’« illumination » de notre frégate Courbet, le 10 juin, par trois navires turcs escortant un cargo suspect aura été une étape significative de cette escalade voulue et organisée par le dictateur turc.

Face à une Turquie ouvertement belliciste, la Grèce, méprisée par les Européens et maltraitée par les Allemands, affiche, dans la grande tradition de Salamine et des Thermopyles, fermeté et détermination. On ne peut qu’être étonné mais le gouvernement de Macron, il faut pour l’instant en prendre acte, semble vouloir adopter une attitude identique après la reculade du 10 juin.

De même assistons-nous à une sorte de coalition avec l’Italie, Chypre et les Émirats arabes unis.

Malheureusement, ce n’est pas le cas de l’Otan et de l’Union européenne.

Les contradictions et l’impotence de l’Otan
La Turquie a entrepris de s’en prendre à un petit pays, la Grèce, qu’elle menace depuis des années d’une invasion migratoire. Cette crise oppose deux nations membres de la même alliance

Il s’agit d’une agression de la souveraineté d’un pays voisin, du viol des règles et des traités internationaux applicables à cette région de l’Europe et du piratage de ressources énergétiques grecques et européennes. À terme, si on laisse faire Erdogan, ce sont les îles de la mer Égée qu’il enfournera dans son escarcelle.

D’une manière générale, la plupart des pays membres de cette organisation ne réagissent pas ou demeurent indifférents. À la suite de l’illumination du Courbet, la ministre des Armées avait protesté au sein de l’Otan contre un allié qui viole les règles que l’alliance est censée faire respecter. La France n’avait reçu le soutien que de huit pays sur trente.

Les USA se montrent particulièrement discrets : période électorale, ménagement d’un grand allié, intérêt économique lié au gaz ? En tout cas, l’équivoque de leur attitude est telle que la Turquie a pu se flatter d’avoir mené des manœuvres navales avec une frégate américaine. Mais, semble-t-il, la Grèce aussi.

Inerte dans cette affaire, l’Otan se trouve en état de mort cérébrale et neurologique. Issue de la guerre froide menée contre l’empire soviétique, elle est devenue inutile et même néfaste car elle donne un faux sentiment de sécurité aux pays européens qui en prennent prétexte pour désarmer. Elle devrait disparaître.

Une Europe désunie et impuissante

La problématique des relations entre l’Europe et la Turquie ne datent pas d’aujourd’hui. L’antagonisme gréco-turc, Chypre dont une partie a été occupée et annexée par la Turquie en 1974 et la menace de subversion migratoire dont Erdogan menace notre continent constituent des points permanents de friction voire d’affrontement.

Il ne faut pas oublier la question religieuse avec la profanation de Sainte-Sophie et la présence de hordes de millions de Turcs sur le sol européen.

L’Europe détient une responsabilité immense dans l’aggravation de ces tensions et dans la montée de l’agressivité turque qui vise depuis 1975 la Méditerranée orientale et les côtes grecques.

Comme le souligne Olivier Delorme, l’Union européenne a montré un aveuglement géostratégique immense en déversant des milliards d’euros au titre de la préadhésion et du chantage aux migrants sans imposer de contrepartie comme l’évacuation de la partie du territoire de Chypre, membre de l’UE, colonisé depuis 1974 et l’arbitrage de la Cour de La Haye concernant les exigences d’Ankara sur les territoires grecs. Et ce, dans un contexte de nettoyage ethnique à l’égard des Kurdes, de réislamisation des musulmans des Balkans et de la mainmise sur les communautés turques d’Europe occidentale.

Cette lâcheté, il faut bien employer le mot, ne peut qu’encourager Erdogan à attaquer un pays voisin plus petit et surtout ravagé économiquement et financièrement par Bruxelles et Merkel.

À la fermeté grecque répondent le manque de solidarité et la désunion des pays européens.

Si certains pays comme la France, Chypre, l’Italie se sont rangés aux côtés de la Grèce, l’Allemagne et l’Espagne ont adopté une approche beaucoup plus conciliante. Des pays de l’Est comme la Pologne et la Hongrie souhaitent garder de bonnes relations avec Erdogan. En revanche l’appui apporté par les Émirats arabes unis apparaît nettement plus ferme que celui de beaucoup d’États européens.

Les ministres des Affaires étrangères se sont réunis il y a quelques jours mais cela ne semble pas avoir abouti à une solution concrète, sinon prévoir un sommet extraordinaire les 24 et 25 septembre prochains. Cette lenteur de réaction constitue un aveu de totale d’impuissance.

Une fois de plus l’impotence et la lâcheté de l’Union européenne déshonorent et mettent en danger notre continent.

La politique solitaire et égoïste de l’Allemagne et son rôle néfaste

L’Allemagne de Merkel refuse de prendre position en faveur de la Grèce et de la France. La ministre allemande de la Défense, l’illustre AKK, a déclaré que « les manœuvres navales qui ont lieu aujourd’hui ne sont certainement pas utiles ».

En fait les Allemands, peu soucieux d’aider les Français, suivent une politique identique à celle des Britanniques dans les années 30, qui consiste à mettre sur le même plan Grecs et Français d’une part et les Turcs de l’autre. Sur ce fondement, au nom d’une vertueuse médiation, ils adoptent une posture d’arbitrage au terme de laquelle ils pourront donner une satisfaction au moins partielle à Erdogan, au mépris des lois et des traités internationaux.

Où est l’Europe dans cette affaire ? Nulle part.

Aujourd’hui l’Allemagne ne peut être un « intermédiaire impartial ». Elle ne travaille et n’agit que dans son propre intérêt national au mépris de la prétendue souveraineté européenne :
– elle a d’importants intérêts économiques en Turquie ;

– elle ploie sous la menace d’Erdogan d’ouvrir les frontières de la Turquie aux migrants afin de forcer Bruxelles à faire des concessions. Il ne vient pas à l’esprit de ses dirigeants de renforcer les capacités de la Grèce à repousser les envahisseurs. Elle préfère transiger, payer et céder ;

– amie de la Turquie depuis plus d’un siècle, elle a accueilli 3 millions de Turcs sur son sol qui sont contrôlés largement par des parties islamistes turques et qui représentent une épée de Damoclès mortelle.

Il faut donc s’attendre à ce que Merkel s’aligne sur le tyran belliciste d’Ankara et impose une négociation bilatérale, sans prendre parti, entre la Grèce et la Turquie plutôt que le respect du droit par la cour internationale de justice prônée par l’ONU. Comme le dit Olivier Delorme, l’Allemagne prend aujourd’hui le parti de l’agresseur contre l’agressé.

Le couple franco-allemand n’existe pas

Les intérêts de la France de l’Allemagne apparaissent de plus en plus divergents, particulièrement dans le contexte de cette crise de la Méditerranée orientale.

Apparemment la France est défavorable à une hégémonie turque en Méditerranée orientale. Elle souhaite éviter une intrusion de la Turquie en Libye, intrusion largement entamée depuis plusieurs mois. Elle semble déterminée à aider la Grèce à se défendre contre les agressions turques et à protéger la souveraineté de ce pays molesté par l’UE et l’Allemagne. Elle revendique également d’avoir sa part dans les gisements pétroliers et gaziers que prospecte le consortium Total-ENI.

L’Allemagne, quant à elle, entend entretenir des relations privilégiées avec la Turquie d’Erdogan dans son intérêt propre, économique comme démographique, au mépris de la souveraineté européenne et de la démocratie. Le couple franco-allemand ne lui importe que s’il peut l’aider à asseoir sa domination sur l’UE.

Un article du Figaro affirme que cette crise prouve que le couple franco-allemand n’existe plus. Hubert Védrine soutient que ce couple a disparu en 1989 lors de la réunification allemande. Il est loisible de se demander s’il n’a jamais existé lorsqu’on repense à la prise de position du Bundestag contre l’esprit du traité franco-allemand de 1963.

Mais surtout il convient de rappeler à quel point l’Europe a donné les moyens à l’Allemagne de mener une politique solitaire strictement égoïste :

– la monnaie commune lui a permis d’engranger les excédents commerciaux à notre détriment puisque nous ne pouvions plus dévaluer ;

– elle a refusé sans discussion l’union pour la Méditerranée à laquelle tenait tant, peut-être à tort, Sarkozy ;

– elle a abandonné le nucléaire, sans concertation avec ses voisins, inondant son pays d’éoliennes et en maintenant les centrales au charbon ;

– elle ne contribue que de manière dérisoire à notre opération au Mali, indispensable à la sécurité européenne ;

– surtout, sans concertation une fois de plus, Merkel, dont l’histoire dira qu’elle a été une catastrophe pour l’Europe, a accueilli plus d’un million de migrants en 2015 ;

– enfin, toujours sans concertation, elle a cédé aux exigences du maître chanteur Erdogan et négocier un accord sur les migrants au détriment des finances européennes.

En définitive

Cette crise qui pourrait s’avérer extrêmement grave, a permis d’effectuer plusieurs constats qui ne sont pas nouveaux mais qui sont apparus d’une manière criante.

– L’Otan est en situation d’acharnement thérapeutique ;

– Le concept de souveraineté européenne ne correspond aujourd’hui à aucune réalité ;

– Le partenariat franco-allemand est une duperie de la part des européistes, idiots utiles d’une Germanie prépondérante.

Vivement une solidarité et une coopération en Europe entre des États-nations souverains et puissants.

André Posokhow
2 septembre 2020

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
pauvre nations

très belle photo (de la conne la brute et le truand ) .

Charles

seule issue pour les Français frexit.

Paskal

Ne pas oublier l’Arménie. La Turquie cherche à l’encercler en établissant une base militaire en Azerbaïdjan proprement dit et une autre au Nakhitchevan.
http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=66424

VORONINE

terrible photo ….On voit du premier coup d’oeil qui est le patron ! Peut on imaginer Erdogan , prenant la main de de Gaulle , comme il le fait ?De Gaulle ne serait pas allé se coller dans ce merdier parceque ce n’est pas la guerre de la France ….Comme pour le liban ….Il faut dire que le général n’ayant pas reçu de fric de la part des milliardaires libanais ne leur devait rien non plus

bulaire

Ce qui me scandalise le plus est le refus obstiné de tous ces pays – qu’on ose encore appeler européens – de faire intervenir leur propre armée et leur propre marine, comme c’est le cas de puis le commencement des temps pour tous les pays du monde, pour protéger leurs frontières de l’invasion faussement pacifique. Ils préfèrent payer un tribut au racketteur en espérant (?) ostensiblement qu’il assura leur sécurité.

A ce stade et à ce niveau de responsabilité et de renseignement, et depuis le temps que ça dure, ça ne peut plus être de l’incompétence ni de l’aveuglement.
Ca ne peut être qu’une volonté délibérée d’organiser l’invasion et la destruction des pays européens et de leurs peuples.
Un enfant le verrait.

meulien

quans va t on sortir de l’OTAN,outil de domination US ?

Marnie

Le modo a encore sévi ….

schorch

Un gauchiste qui se prétend “patriote”, mais seulement préoccupé et obnubilé par le “racisme”… Il ne faut plus s’étonner de rien…

yvank

Le Merdogan en pleine taqiya. Et deux lamentables lèche-glaouis, décomposés de la dangereuse Merdequelle et la honte de la France le culcul tripoteur de noirs au doigté photogénique, qui en bon pétainiste soumet la France à l’invasion islamique en demandant aux français de s’arabiser, de s’islamiser, de quitter la France, les boucs sévissent. Chaque merde à minaret appelle chasse-d’eau et désinfection afin de retrouver une France où la liberté de pensée n’est pas guidée par des écritures totalement absurdes prétendues d’origines divines ou la doxa dirigée par les défécations du merdeux Élyséen.

Vova

Mr. Posokhow : dans le contentieux qui oppose la France à l ‘ Allemagne , vous pouvez ajouter les mesures Hartz IV qui furent un coup de poignard dans le dos de la France . En effet , comme la monnaie unique — Euro — ne peut être dévaluée , l ‘ Allemagne a “dévalué” son économie par rapport à celle de la France , résultat des courses => l ‘ Euro allemand s ‘ est affaiblit , l ‘ Euro français s ‘ est renforcé , rendant l ‘ Allemagne plus compétitive , y a qu ‘ a voir les résultats aujourd ‘ hui . Si la France , et l ‘ Italie , avaient procédé de la sorte elles auraient appauvrit leur pays respectif , mais elles auraient rendu inopérante cette “opération commando” teutonne . Elles n ‘ en firent rien ,au grand bonheur de l ‘ Allemagne !!!

Bernardo de la Vega

Force est de reconnaître que Macron a pris là une initiative courageuse, sous réserve que ça ne soit pas une simple posture pour regagner un peu de prestige auprès des Français. Il est scandaleux de voir que, dans cet affrontement avec Erdoghan, il est seul ! Une fois de plus l’UE a fait la démonstration de son inanité et, plus encore, de son mépris à l’égard de la Grèce qui est pourtant un de ses membres. Quant à l’OTAN, elle a également prouvé qu’aujourd’hui elle ne sert plus à rien. La France gagnerait certainement à en sortir, comme l’avait fait De GAULLE en son temps.

Pascal Olivier

Nos ennemis de la Grande guerre, les deux principaux génocideurs du XXe siècle (dont l’un non repenti) et coresponsables de la destruction des chrétiens d’Asie Mineure, la Turquie et l’Allemagne, étaient à l’honneur des cérémonies du centenaire du 11 novembre 1918 !

Le président du Kossovo était lui aussi à l’honneur dans la tribune principale alors que le président serbe en était exclu. Dans le cadre des catastrophes à venir ne jamais oublier que les traîtres et collabos qui nous gouvernent ont bombardé Belgrade avec le concours de l’aviation turque, aviation turque qui à l’époque harcelait (et harcèle toujours) quotidiennement la Grèce provoquant des engagements fréquents.

Macron a-t-il vraiment et sincèrement changé de cap ? Le cas échéant ce serait une excellente nouvelle.

Pascal Olivier

Nos ennemis de la Grande guerre, les deux principaux génocideurs du XXe siècle (dont l’un non repenti) et coresponsables de la destruction des chrétiens d’Asie Mineure, la Turquie et l’Allemagne, étaient à l’honneur des cérémonies du centenaire du 11 novembre 1918 !

Le président du Kossovo était lui aussi à l’honneur dans la tribune principale alors que le président serbe en était exclu. Dans le cadre des catastrophes à venir ne jamais oublier que les traîtres et collabos qui nous gouvernent ont bombardé Belgrade avec le concours de l’aviation turque, aviation turque qui à l’époque harcelait (et harcèle toujours) quotidiennement la Grèce provoquant des engagements fréquents.

Macron a-t-il vraiment et sincèrement changé de cap ? Le cas échéant se serait une excellente nouvelle.

JAJS

Chère Amie,
Voilà ce que l’on pense tout bas des réalités du moment…
Irons nous au Golgotha se sacrifier pour l’Allemagne… ?
Il faut sortir de l’OTAN et reprendre notre souveraineté et qui nous aime nous suivent !
….se rapprocher de la Russie… qui a mise un claque à Erdogan en Syrie et faire baisser la pression avec Poutine en relançant l’économie avec la Russie car le fait de suivre les USA ne fait qu’ils engrangent pour leur industrie d’armement…of course !!
Une alliance…sur ce point avec Poutine fera baisser la morgue du Dictateur Turque !
Montez aux créneaux avec nos spécialistes de politique internationale et qu’ils regardent la réalité et non tergiverser !
Cordialement à vous,
Jacques

nevada

“Européistes, idiots utiles d’une Germanie prépondérante”. Tiens, on retrouve le schéma 39/45… A l’époque, Hitler devait faire l’Europe…(qui n’était qu’une étape vers la mondialisation). C’était la façon de se consoler de l’occupation teutonne des Français de l’époque: “bah, après tout, l’Europe se fera plus vite”, pensaient ils. Bien évidemment, ils n’avaient pas les clés pour comprendre ce qui se passait en réalité, je ne les accable pas. Nous, aujourd’hui, nous avons les clés!

jean haysoupé

Les deux seules prises de position que j’ai approuvé de la part de Macron, c’est lorsqu’il avait déclaré que l’OTAN était en état de mort cérébrale et qu’il a pris position pour défendre les intérêts de la Grèce.
Pour le reste Macron n’a fait que des conneries.

jean haysoupé

Les Amerlocks ont actuellement le cul entre deux chaises, je pense qu’ils n’ont rien à foutre de la Grèce comme de la France, car leur base stratégique au Moyen Orient est indispensable pour eux.
Ils se rangeront sans états d’âme, obligatoirement du coté de la Turquie.
Le minus Sarkozy a été bien mal inspiré le jour où il a renoué les liens de la France avec l’OTAN, De Gaulle doit se retourner dans sa tombe, depuis des décennies les imposteurs, les traitres, les incapables qui se sont succédé à la tête de l’état Français ont fait l’inverse et détruit tout ce que De Gaulle avait mis en place pour assurer à la France un rôle majeur dans la diplomatie internationale.
Que des abrutis votant pour ces individus qui ne savent mener de reflexion ont coûté, et coûteront très cher à la France.

schorch

Cette nouvelle guerre qu’est en train de nous faire la turquie, l’avons-nous déjà perdue ?
Les turcs sont présents en (sur)-nombre en Europe, et les Européens s’empressent d’aller bouffer leurs kebabs, mais auront-ils le même empressement quand il faudra aller défendre la Grèce, quand celle-ci sera envahie (avec l’aide, à n’en pas douter) de l’otan et des amerloques, qui eux s’empresseront d’envoyer leurs avions pour bombarder Athènes, comme ils avaient bombardé Belgrade ?
********************
Vous avez des commentaires qui ont été censuré car vous mettez en cause notre sécurité juridique et votre incapacité à comprendre que la rubrique commentaire n’est pas la pour vider votre panier de vomi raciste devient gênant. Reprenez-vous ou évitez de laisser des commentaires si vous êtes incapables de vous contenir.

Chantal Sendillon-neri

je trouve votre analyse très juste à l’inverse des modérateurs

Marnie

Le modo a encore sévi. Maintenant c’est tous les jours que l’on voit les commentaires qui disparaissent.

schorch

Je suis un patriote intègre et authentique, pas comme vous dont le cerveau comporte encore toutes les traces de 40 années de conditionnement médiatique à la nouvelle religion anti-raciste.
Ce serait plutôt à vous de vous reprendre, mais vous n’en êtes pas capable, tout comme vous n’êtes pas capable de comprendre que le racisme n’est ni le problème, ni la question (et même pas le propose de mes commentaires…).
Restez en (bonne) compagnie avec vos trolls gauchistes qui, eux, n’ont jamais été censurés.
Et si vous avez quelque chose à dire, à l’avenir faites-le sans fautes d’orthographe SVP. Il y en a 3 dans votre commentaire.

qu'il

on comprend aussi que trump est bon pour l’amérique mais se contrefiche de l’europe

Jean-Claude Jourdan

non ce n´est pas tout à fait vrai. Trump a retiré une partie des troupes
US vers les USA et une autre partie vers les pays de l´est de l´europe.
En campagne électorale il fait le minimum en politique étrangère
parce que il se concentre sur sa politique intérieure qui d´ailleurs
a bien besoin de lui sachant ce qui ce passe dans certaines villes
américaines : guerre civile larvée.
L´Allemagne tient toute l´Europe par les institutions à la tête desquelles
il y a par hasard des Allemand(e)s et l´Euro qui est un DM déguisé.
Il faut quand même ajouté la puisance économique et industrielle de
l ´Allemagne.
Mes amis allemands me disent ce que Hitler n´a pass réussi par la
force des armes les dirigeants allemands depuis la fin de la deuxième
guerre mondiale l´ont réussi par l´économie

Sniper 338

onts a dit pareille des japonais avec leurs boom economique de l’après guerre…

Sniper 338

étant patriotes/natios je ne reprocherais jamais a une nation de penser d’abord et avant tout.. voir exclusivement a c’est propre intérêt….par contre se que je reproche.. n’onts pas a la france .
.mais bien a la ripoublique messianique talmudique franc-maçonne luciferienne
C’est sa haute-trahison…en servant systématiquement les intérêt etranger contre celui de la france et de son peuple heleno-chretienne-blancs occidental…

jean haysoupé

@qu’il
Allez faire un tour dans les pays limitrophes de la Russie, vous serez surpris de voir des dizaines de bases Américaines avec des centaines d’avions de chasse et des missiles innombrables pointés vers la Russie.
Pour les Américains, le Moyen Orient est secondaire par rapport aux Russes et aux Chinois.

Denys

C’est une évidence !

Clamp

Quel article excellentissime. Un tableau complet de la situation et qui dénonce avec justesse des faits dont on a effectivement toutes les raisons de s’inquiéter en les condamnant. Manque juste un détail, l’Italie, en Lybie, soutient le même camps qu’Erdogan, celui de Tripoli, à l’ouest, reconnu par l’ONU, et contrairement à la France qui soutient Salé et Haftar à l’est. Donc le concours de l’Italie à une alliance anti-turque en méditerranée orientale est plus qu’hypothétique à mon avis. Les italiens ne sont pas non plus toujours très altruistes dans leur diplomatie. Quant à l’Allemagne, bien sûr, quel boulet, UE ou défense des intérêts de l’Allemagne, c’est la même chose, il faut s’en défaire. De toute façon, ses turcs lui pèteront à la gueule tôt ou tard, autant crever l’abcès tout de su

FCC Cercle Légitimiste de France

Vers une nouvelle bataille de Lépante? Et en arrière-plan une autre nouvelle bataille de Kahlenberg/Vienne? Il serait judicieux d’ en finir au plus tôt avec le sultan d’ Ankara… avant qu’ il ne soit trop tard!

Sniper 338

se qui serais judicieux c’est dans finir avec l’union des traitres mondialistes otanesque…
En se servant du grand janissaire…

FCC Cercle Légitimiste de France

Ce serait un accord des dupes…

.Dupond1

Les allemands découillés depuis le départ de dodof savent qu’en cas d’accrochage avec la turquie en mer égée la diaspora turque en allemagne(tres importante) provoquera des attentats . La grande majorité des binationneaux turques en europe est pro erdogan . Nous arrivons a un point ou la bi nationalité va faire élire ceux qui vont nous déclarer la guerre . Il est plus que temps de supprimer la binationalité et le droit du sol …..Préparons nous les natios car ça va peter du coté chypre

Maximilien

Sur la photo je vois un sultan islamiste et 2 soumis. Les Ottomans ont le soutien des amerlocks pour asservir l Europe donc c’est perdu d avance.

.Dupond1

Et trump possede une grande chaine d’hotel en turquie

Sniper 338

Maximilien….dès fois je suis a me demander si certain natios n’aurais pas un problème de QI ?…..parcequ’il faudrais m’expliquer comment un pays de puissance tactique economico/militaire comme la Turquie pourais representé une menace autrement que par des envolé sémantique de leurs janissaire premier…une puissance economico/geostrategique comme la france..?….la france c’est 300 tête Mirvé (missiles intercontinenteaux M51) thermonucléaire servie par c’est quatre snle indetectable…(donc punition inéluctable.)..
Soit 44 megatonnes ..
(la bombe d’Hiroshima 20kT)…la turqui n’a pas de gendarme (dissuasion..)nucléaire ..
La turqui est un lilliputiens face à la puissance de feux de la france….et l’administration turque comme toute les capitale du monde le savent parfaitement…..

Maximilien

Parce que vous croyez que la France utiliserait son arme nucléaire, ça se voit que vous ne voyez pas d anciens militaires…la Turquie a une robuste armée conventionnelle grâce a l Otan qui nous ecraserait en quelques semaines….

schorch

Sniper, malheureusement, tout le monde sait dans le monde entier que la fRance n’osera jamais utiliser ses armes nucléaires et la prétendue “dissuasion” nucléaire française n’est plus du tout crédible.
La faute à giscard et chirac qui ont tous deux déclaré, après leurs mandats, qu’ils n’auraient jamais donné l’ordre d’un tir nucléaire.

Le prince

Vous n’avez rien compris : La Turquie travaille en sous main pour les Américains ; ces derniers ne veulent pas que les Européens accèdent aux réserves de gaz au large de la Grèce , et Erdogan est chargé de foutre le bordel en Méditerranée, voilà tout ! Et effectivement, la mère Merkel bosse aussi en sous main pour maintenir l’Europe dans l’orbite américaine…

schorch

Bien vu ! Mais tout le monde a déjà oublié (voire même pas comprise…) la leçon du Kosovo, dont les américains étaient le maître d’oeuvre et les allemands le maître d’ouvrage.
C’est la même histoire qui se répète : des américains qui veulent maintenir l’Europe sous orbite en l’affaiblissant, et des cons de schleuhs à la botte des américains.

Vova

@Le Prince : permettez-moi de ne pas être d ‘ accord avec ce point de vue ! Les États-Unis ont tout intérêt à ce qu ‘ on trouve du gaz en Méditerranée , gaz destiné à l ‘ Europe . Ce faisant , la Russie se verra privée de débouché , affaiblissant son économie et son influence sur l ‘ Europe , tout bénef pour l ‘ oncle Sam !!

NOTRE-PERE

Vova….
Faux ! Le gaz exploité en Méditerranée permettrait aux Européens de s’extraire de la tutelle américaine ! C’est pourquoi l’oncle Sam préfère que le gaz en question soit exploité par la Turquie ( ou Israël)….

Roro

A voir sa tête , Micron goûte mieux la caresse d’une peau huileuse que la poigne ferme du Grand Turc…

kabout

erdogan fait ce qu’il veut en europe,et si il déclanche un conflit armé contre la Gréce,personne ne bougera,certainement pas la saucisse merkel et encore moins le travelo macron,perso c’est a l’espérer rapidement pour que cette UE actuelle s’écroule enfin et se désunisse afin que chacun remet ses propres frontieres !

Denys

On a déjà abordé ce sujet. L’Allemagne a ses propres intérêts et milite d’ailleurs pour l’entrée de la Turquie dans l’UE. Quant à l’OTAN, il est sous domination des USA qui a des troupes en Turquie permettant de contenir l’ambition russe au moyen orient si nécessaire et de sécuriser les intérêts américains dans la région. Quant à l’Arabie saoudite, il s’agit d’une opposition séculaire pour le leadership du monde sunnite (arabes contre ottomans) sans compter les chiites affiliés à l’Iran.
Vous avez parlé de la Libye et de la Syrie mais ne mentionnez pas Israël qui a beaucoup d’admirateurs ici. Vous avez bien raison. S’il y a des intérêts américains ou israéliens à laisser faire les turcs pensez que peu importe que l’Europe en pâtisse. Les grecs auront peut-être le sort des palestiniens.

.Dupond1

. Les grecs auront peut-être le sort des palestiniens.
//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
La grece est le berceau de l’orthodoxie et poutine vient de faire édifier une petite Ste Sophie a la frontiere Syrienne !!! Pour ce qui est du gaz en mer égée l’exploiter demandera des capiteaux énormes et l’europe se fournit en mer du nord et en russie (15% en algérie pour la France)
…..Pour erdogan ,avec ou sans les allemands ,avec ou sans les américains : l’affaire est loin d’etre gagnée quand on connait l’état des finances de son pays !!! Un peu plus de diplomatie dans ses discours ne nuirait pas a son pays

Mantalo

La véritable armée islamiste de Merdogan est en Allemagne, en France, et ailleurs.
Le général Kébab est prêt à lâcher ses troupes sur notre civilisation. Elles sont sur place, ça leur fera gagner un temps fou.

Lire Aussi