La Croix récite son caté socialiste pour sauver Juppé

juppechariaLa Croix de gauche récite son catéchisme socialiste pour soutenir le Juppoland. La Croix de gauche ne sait plus quoi inventer pour séduire l’électorat catholique en faveur du vote pro-migrants islamistes.

Juppé : « Moi je suis plus proche du pape François que de @LaManifPourTous » ! Juppé connaît enfin un Pape qui ne pose pas problème ! @FrancoisFillon: « Juppé dit préférer le pape François à la Manif pour Tous. Or, le pape François dit les mêmes choses que moi…  » #JTFillon Fillon qui n’a jamais mis les pieds à une Manif pour Tous, a enfin trouvé un Pape qui parle comme lui… (le Salon beige).

La Croix de gauche s’est encore bien plantée : Primaire de la droite, les catholiques (???) choisissent Juppé a écrit Bernard Gorce. « Contrairement à ce que l’on aurait pu attendre, un sondage Pèlerin montre que le vote catholique pour la primaire de la droite ne se porte pas sur François Fillon mais sur Juppé, à l’instar des Français (???)… Juppé devance Sarkozy et François Fillon chez les catholiques se disant certains de participer dimanche 20 novembre au premier tour de la primaire de la droite, selon un sondage Ifop pour l’hebdomadaire Pèlerin publié mardi 15 novembre. Quand on lit ça, on se demande « Pourquoi lire La Croix » ?

La Croix de gauche va sur le terrain de la propagande et met en lumière l’actualité du Juppoland.

La première leçon à tirer de cette étude par La Croix de gauche est que l’électorat catholique ne vote pas différemment des électeurs de la droite. Les catholiques créditent le Juppé favori de La Croix de gauche pour la primaire de 36 % d’intentions de vote devant Sarkozy à 31 % et François Fillon à 17 %.

« Pourquoi ne pas lire La Croix » ? « Juppé bat Sarkozy au second tour ! » : Chez les sympathisants « Les Républicains » qui se déclarent « catholiques pratiquants », on constate qu’il n’y a pas d’effet « vote catho », le score dans cette catégorie étant relativement équivalent à celui de l’ensemble de l’électorat. La conclusion qui s’impose est que l’intention des électeurs varie peu selon l’option confessionnelle, mais en fonction de la sensibilité politique : chez les électeurs (du Juppoland) « sympathisants MoDem-Udi », Juppé, à 68 %, écrase Sarkozy à 6 %. Au second tour, les résultats diffèrent peu selon l’option confessionnelle : Juppé battrait Sarkozy dans un rapport de 59 % – 41 % pour l’ensemble des électeurs, 58 % – 42 % chez les catholiques.

« Dans l’électorat catholique pratiquant, Juppé baisse mais se maintient en tête avec 53 % – 47 %.

« Pourquoi ne pas lire La Croix » ? « Résultats décevants pour Fillon ! » : Les résultats de cette étude sont un peu décevants pour François Fillon qui affirme sa foi chrétienne, a fait de la défense de la famille un des piliers de sa campagne et a bénéficié du ralliement de Sens commun, émanation de la Manif pour tous.

« Deux éléments peuvent jouer en sa faveur. Plusieurs études d’opinion réalisées depuis une semaine ont montré qu’il bénéficiait d’une « vraie dynamique » qui lui permet d’espérer de se qualifier dimanche pour le second tour. Le sondage publié par Pèlerin montre une intention de participation deux fois supérieure chez les catholiques pratiquants. Ils sont 16 % à se dire certains d’aller voter contre 8 % pour l’ensemble des électeurs.

« Chez les sympathisants « Les Républicains », cette participation monte à 31 % pour les catholiques pratiquants contre 21 % pour l’ensemble des électeurs ». (Bernard Gorce pour La Croix de gauche).

Changement de ton et retour au réel de Bernard Gorce avec Damien Meyer/AFP :

« Des catholiques mobilisés pour François Fillon : Même s’il est trop tôt pour mesurer statistiquement le poids d’un vote catholique dans les résultats de dimanche 20 novembre, les catholiques ayant pris part à la primaire ont « participé à la dynamique » qui a porté François Fillon dans les dernières semaines :

Une « victoire pour la famille« . « La manif pour tous » analyse les résultats du vote (du 20 novembre) à la mesure des engagements des candidats sur la famille. François Fillon s’est « déclaré favorable à labrogation de la circulaire Taubira« , rappelle sa présidente Ludovine de La Rochère.

« À l’inverse, « la volte-face de Nicolas Sarkozy » sur la remise en cause de la loi de 2013 explique selon elle en grande partie sa cuisante défaite. « Les sympathisants de « La manif«  montrent quils représentent un poids électoral incontournable« , conclut la responsable de « La manif pour tous » pour qui ce combat engage, au-delà des seules convictions religieuses, la défense de « valeurs et d’enjeux anthropologiques« .

« Ses propos sur la famille ont plu à l’électorat catholique : Si « La manif » n’avait pas donné de consigne de vote, Sens commun, émanation de « La manif pour tous » chez les Républicains, s’est engagé pour François Fillon choisi plutôt que Jean-Fédéric Poisson, du Parti chrétien-démocrate… pour ses propos « sur la famille, sur les chrétiens dOrient et létat de la société » (dénonçant) « le problème concret que nous avons avec une branche radicale de lislam. Les catholiques, les protestants, les juifs, les boud­dhistes, les sikhs ne menacent pas lunité nationale« En visant le « totalitarisme islamique« , François Fillon rassure les catholiques rétifs au discours laïque globalisant (du Juppoland) sur le religieux… Nombre de ses plus proches collaborateurs sont de fervents chrétiens… François Fillon fut le premier à répondre à l’épiscopat sur la politique (migratoire), même si Juppé est plus proche de l’analyse (islamisante) des évêques pour une France « multiculturelle« .

« Incarnant un « catholicisme plus identitaire » (???), François Fillon ne semblait pas en avoir tiré profit en début de campagne. Selon une enquête Ifop, réalisée entre septembre et novembre, les intentions de vote des catholiques pratiquants ne différaient guère de celles de l’ensemble des électeurs. Mais cette enquête n’a pas su prendre en compte le décollage de François Fillon qui a véritablement eu lieu en fin de campagne.

« Jérôme Fourquet, de l’Ifop, souligne que les catholiques pratiquants représentent « Une forte minorité, mais qui se déplace davantage aux urnes. Il est certain que cet électorat a participé à la dynamique très forte des derniers joursPour les catholiques de droite, François Fillon représente une bonne synthèse entre une stature de présidentiable et une radicalité idéologique« 

La Croix de gauche : « Primaire de la droite : Juppé peut-il inverser la tendance ? » (Céline Rouden).

« Le second tour de la primaire de la droite s’annonce difficile pour (Juppoland), face à la dynamique créée par François Fillon et au soutien des sarkozystes… Juppé, qui a failli jeter l’éponge, devrait mettre en avant sa propre capacité à rassembler (les manifestations dans la rue) pour faire barrage au Front national.

Pourquoi ne pas lire La Croix de gauche ? La Croix veut donner « des éléments de compréhension » sur sa vision socialiste militante « grave » en soutien du Juppoland socialiste et pour la France « multiculturelle« .

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

9 Commentaires

  1. Le problème du catho est sa culture du martyre. Ce n’est pas le martyre musulman qui se suicide au nom d’allah en détruisant le plus possible de vies afin de terroriser les survivants, tuant et mutilant des homains qui font partie de l’oeuvre de Dieu, en admettant que dernier existe et n’est pas simplement une invention d’hommes utilisant la manipulation des « valeurs supérieures » pour mieux dominer ses congénères.
    Le martyre chrétien que valident les empourprés est celui de la potentielle future victime qui accueille ses ennemis égorgeurs et qui joui d’avance de la démonstration de sa « bonté pardonnante » qui lui assurera le paradis: « ah fait moi mal je te pardonne et je gagne mon paradis ».

    • Un évêque de France rousseauiste engagé comme ils le deviennent tous, vu sur la Croix, justement.

  2. La croix n’est que catho de nom , est comment un torchon pareil peut’il se vanter que la majorité des Cathos vont votés pour aly juppette le dhimmi , je suis Catho est je n’ai jamais voté pour l’herpés et ne voterai jamais pour ces pourris jusqu’à la moelle.Les pseudos journaleux de la croix feraient bien de changer de disque , les Cathos en ont marre de leurs dhimmitudes , l’heure des comptes approchent messieurs les journaleux , à bon entendeur !

  3. — un sondage Pèlerin montre que le vote catholique pour la primaire de la droite ne se porte pas sur François Fillon, mais sur Juppé —
    Où sont-ils allés faire ce sondage ? Certainement pas à la sortie de la messe le dimanche ; sont-ils allés aux sorties de messes chez les tradis ? Là aussi certainement pas, car eux, ne voteront pas pour l’imam de Bordeaux.
    Ce journal n’a de catholique que le nom, il est plus dans la ligne du GOF que de l’église !
    Avec Fillon nous devrions avoir une France qui ne devrait pas être multiculturelle, une France à la sauce UK ou ils ont laissé ce créé des tribunaux islamiques ! Juppé validera sûrement une demande de création de tribunaux islamique !

  4. Voté ce matin pour faire barrage à Ali Juppé le repris de justice, candidat de la gauche fascisante, immorale et liberticide. C’est avec plus de 2 ans de décalage, la revanche de ceux qui ont participé à la Manif Pour Tous et qui ont été trompés, méprisés, calomniés, ignorés, brutalisés, gazés (merci la police collabo et une pensée émue pour Nicolas Bernard-Buss, premier prisonnier politique d’Hollandouille-Casevide-Manugaz). C’est la première des deux grandes tentatives d’assainissement et d’aseptisation de la gigantesque fosse septique gauchiasse. L’autre viendra en 2017 et elle sera réservée à Hollande et son équipe de bras cassés corrompus, traîtres et islamophiles !

    Hollande dégage !

  5. ET POUR CAUSE : ISABELLE JUPPE EPOUSE D’ALI A ETE JOURNALISTE A  » LA CROIX  » !!!!

  6. La Croix c’est une bande de » culs bénis » avec l’islam, contrairement aux « intégristes » de la Fraternité Saint-Pie X qui est résolument opposée au dialogue interreligieux

Les commentaires sont fermés.