La culture, l’école, la laïcité, la République dérangent ceux qui n… la France !

Publié le 30 septembre 2008 - par
Share

Au beau milieu du « quartier » de la Monnaie, à Romans (26), la municipalité a rebaptisé « la Marelle » l’ex école Chopin, désaffectée pour raison de ghetto aggravé.

Une bonne partie des locaux est attribuée à l’association « Patrimoine-Éducation » ( http://www.ac-grenoble.fr/patrimoine-education ) pour ses expositions et son fonds de documents.

Dimanche 21 septembre, journée du patrimoine, les visiteurs étaient nombreux à venir se replonger dans les fondamentaux de l’école laïque pour tous, avec Lucien Liotard, Jean de La Fontaine et Jules Ferry.
Mais ils ont dû sortir de la cour de l’ex-école sous la protection de renforts de police après avoir vu caillasser leur voiture par une trentaines d’énergumènes du quartier vociférant insultes et menaces. Ils ont promis de tout brûler…

Quand on sait que Jean-Paul Chamblas, à l’origine de l’association, a passé sa vie à apporter la culture aux élèves de l’enseignement technique sous des formes originales et sans arrêt renouvelées, ces actes et ces provocations haineuses nous laissent dans l’incompréhension la plus totale.

A l’école élémentaire du « quartier » de Pracomtal à Montélimar, c’est le drapeau de la République qui brûle pour la quatrième fois, au dessus de la devise « liberté, Égalité, Fraternité ». Le tout accompagné d’un tag révélateur : « Plus de drapeaux français, nous, on n… la France ».

Bref, dans les deux cas, on reconnaît la montée d’un communautarisme brutal, aveugle et suicidaire pour l’avenir des quartiers et de leurs habitants.

Daniel Cabuzel

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.