1

La Dé-Moralisation de la vie publique : retour du Totalitarisme

Lu sur [ I-Man.fr ] Site d’information LGBTQI : « Moralisation de la vie publique : Castaner favorable à l’inéligibilité en cas de condamnation pour discrimination« . Il était interrogé lors de l’émission « Questions d’info » LCP-franceinfo-Le Monde-AFP sur proposition de la « Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme » (LICRA) d’intégrer au projet de loi sur la moralisation de la vie publique « l’inéligibilité pour les personnes condamnées pour racisme, antisémitisme, négationnisme ou discrimination, dont l’homophobie« . Concernant l’enquête des médias BuzzFeed et Libération sur les « candidats du Front national » aux législatives ayant tenu « des propos anti-islam, racistes, homophobes ou antisémites« , Castaner a estimé qu’il aurait fallu être « plus vigilant et poursuivre systématiquement ces faits-là », regrettant que le FN « s’affranchisse » de ces accusations en ne prononçant aucune suspension de candidature. « On connaît la réalité du Front national : un discours raciste ambiant et permanent de la part de sa leader Marine Le Pen qui stigmatise les uns et les autres« , a lancé Castaner, pour qui « les faits reprochés aux (candidats du) Front national méritent d’être sanctionnés« .

Lu sur Sudouest.fr avec AFP, François Guillot : « L’Assemblée nationale renonce à exiger un casier judiciaire vierge pour tous les élus. L’Assemblée a donné son feu vert à l’introduction de nouvelles sanctions en cas d’atteinte à la probité, tout en revenant sur l’obligation d’un casier judiciaire vierge qui comportait un « risque d’inconstitutionnalité », selon le gouvernement… Finalement, le durcissement des peines d’inéligibilité est voté, mais pas le casier judiciaire vierge ‪#directAN @LCP. La provocation à la haine dans le viseur des députés (LREM). Sur la question du champ des infractions pouvant conduire à cette peine, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a jugé que « l’extension de la liste » posait la question de savoir « où doit-on s’arrêter« , notant que l’amendement qui ajoute « les faits de discrimination, injure ou diffamation publique, provocation à la haine raciale, sexiste ou à raison de l’orientation sexuelle » contenait « un complément très circonscrit« .

Lu sur le salon beige : « Et l’islamophobie ? La Licra se réjouit, sur son compte Twitter, d’une décision de l’Assemblée Nationale de rendre inéligible toute personne condamnée pour : racisme, antisémitisme, négationnisme, homophobie — LICRA (@_LICRA_) 24 juillet 2017. On s’étonne que rien ne soit prévu pour toutes les autres phobies à la mode… Quoiqu’il en soit, nous pourrons voir siéger des pédophiles, des voleurs, des pervers… » L’‪@AssembleeNat vient de voter l’inéligibilité des personnes condamnées pour racisme, antisémitisme, négationnisme ou homophobie ! ‪#DirectAN (@_LICRA_)

Léon Blum : « Il n’y a pas d’antidote au poison de la calomnie. Une fois versé, il continue d’agir, quoi qu’on fasse, dans le cerveau des indifférents, des « hommes de la rue« , comme dans le cœur » (des peuples).

Qu’est-ce que la soi-disant Moralisation de la vie publique nous apprend sur la Dé-Moralisation de la confiance LREM ? Rien, sauf qu’elle a sa justification dans la reproduction du Totalitarisme et de la Terreur. L’Assemblée nationale de Macron-élu-président est devenue l’espace où l’impérialisme LREM a accumulé tous les ingrédients de la répression de la liberté d’expression et de la reproduction massive du totalitarisme immigrationniste. C’est la police de la pensée Politikement Korrecte qui doit dominer les peuples européens.

Cette extension du champ des infractions et le durcissement des peines d’inéligibilité ne sont pas des faits isolés. C’est la réponse de la morale des dominants donnée par la plupart des politiciens corrompus pour contrer la liberté d’expression et pour asservir les dominés. L’étude de la question foireuse de l’inéligibilité des opposants politiques n’est qu’un simple moyen de diversion qui résulte du totalitarisme européen. Elle permet d’imposer la morale de la tyrannie immigrationniste des droits de l’homme. Comment faut-il alors comprendre les conséquences de la Dé-Moralisation dans la vie publique ? En quoi la dictature de la pensée Politikement Korrecte peut-elle contribuer à éclairer les peuples européens sur la tyrannie immigrationniste des droits de l’homme ? Pour répondre à ces questions, il faut et il suffit d’expliquer les origines UE du totalitarisme LREM pour comprendre comment il peut servir à anticiper l’échec politique prévisible du divin Macron-élu-président.

L’outil politique du divin Macron-élu-président est la bureaucratie de Bercy. C’est le principe fiscaliste de domination comme substitut du gouvernement éclairé avec la domination pour la domination. Dans le cas de la « con-fiscalisation » de la bureaucratie de Bercy, il s’agit surtout de mettre en œuvre un moyen capable de maintenir le peuple sous sa domination à travers les fonctionnaires de la bureaucratie de Bercy. On comprend pourquoi le divin Macron-élu-président veut gouverner « à l’aide de rapports d’experts et par décrets ».

Le retour de la Terreur et du Totalitarisme de la Révolution façon LREM, avec l’extension du champ des infractions et le durcissement des peines d’inéligibilité, exprime l’absence de loi née du peuple et le règne de la volonté d’un seul individu. La bureaucratie LREM transforme l’Assemblée nationale en fonctionnaires, en hommes-machines qui ne font qu’exécuter les ordres du supérieur, le divin Macron-élu-président.

YAPUKA réinventer les camps pour la rééducation et la déradicalisation des opposants politiquement condamnés pour des faits de discrimination, injure ou diffamation publique, provocation à la haine raciale, sexiste ou à raison de l’orientation sexuelle et incitation à la haine. C’est à la science politique de faire l’effort de comprendre la profession de foi LREM comme la forme d’atteinte à la liberté d’expression des opposants par la police de la pensée Politikement Korrecte, plus actuelle que jamais avec le divin Macron-élu-président. Le concept fourre-tout « d’incitation à la haine » ne fait pas l’unanimité. Malgré cela, le totalitarisme LREM n’a sûrement rien inventé de mieux. Il constitue le pur produit de la dictature Merkel-européenne pro-migrants.

Lu sur le salon beige : « Le CSA a été saisi de la diffusion de propos tenus par M. Eric Zemmour au cours de l’émission RTL Matin du 2 février 2017. Le CSA a jugé que la « gravité et le caractère provocateur » des propos tenus par le chroniqueur… constituent un « éloge de la discrimination » et la « critique de toutes les institutions judiciaires qui contribuent à lutter contre celles-ci« , alors que RTL… doit « veiller à promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République et contribuer aux actions en faveur de la cohésion sociale et à la lutte contre les discriminations« .

Moralité Politikement Korrecte : « Il est absolument interdit de critiquer (l’immigrationnisme à marche forcée et) les institutions chargées de lutter contre la discrimination » !

Thierry Michaud-Nérard