La Défense : le quartier d’affaires est devenu le refuge des SDF

Publié le 5 janvier 2019 - par - 24 commentaires - 2 276 vues
Share

Ce matin en revenant de la Défense, j’ai donné 2€ à un vieux SDF qui traîne là tous les hivers ! Je sais que cela ne sert à rien ! Que ce n’est pas la solution ! Que cette solution est hors de ma portée ! J’ignore ce qu’il fait aux autres saisons !

Sur la même esplanade, j’ai pu voir également un jeune SDF d’une trentaine d’années, avec un jeune chien qui faisait la manche ! Assis et un chien entre les jambes ! Il traîne là depuis quelques semaines ! Je refuse de m’apitoyer sur ce mec qui utilise un chien pour apitoyer les passants, et qui de ce fait, ne se donne aucune chance à son âge pour réintégrer un tant soit peu le système ! 

La Défense est remplie de cette misère qui se planque dans les sous-sols, dans les escaliers, dans les sas des parkings !  Une myriade d’individus des deux sexes emmitouflés de vieilles fripes, que finalement on voit peu sur l’immense esplanade de la Défense, face à la Grande Arche ! Un quartier d’affaires, celui des grosses affaires, celui des banques, de la finance et des assurances! Celui du groupe Total et autres entreprises milliardaires en chiffres d’affaires !

La Défense est cette vitrine où les télévisions font des enquêtes sociales et sociétales ! Ils y sondent les cœurs et demandent des avis ! Ils montrent et regardent défiler des troupeaux d’hommes et de femmes, tous en noir, avec des cartables ou des valises à roulettes, tous pénétrés de leurs soucis, de leurs missions, de leurs tares et de leurs angoisses de réussites ou d’échecs ! S’ils savaient qu’en dessous d’eux, des centaines d’exclus les écoutent, et peut-être les envient s’ils ont encore la force de le faire !

Les SDF sont les déchets de cette société ! Les exclus de la consommation !  Les perdants du système ! Vous perdez votre boulot, votre conjoint, votre habitation, votre adresse et vous voilà embarqué dans le monde infernal du SDF qui ne peut survivre qu’en se réchauffant avec du vin à bon marché et une clope de temps en temps ! 

On est si loin des bureaux de l’Élysée, ceux de Matignon, ceux des ministères du Travail et de l’Économie ! Si loin des Macron, Philippe, Le Maire, et Darmanin !

Chez ces gens-là, on ne parle que de chiffres, de contrats, de comptes d’exploitations et on fait des projets à long terme ! On suppute, on discute, on imagine, on trie le bon du mauvais et on se dit qu’à choisir, un jeune clandestin vaut bien mieux qu’un brisé de la vie, un SDF devenu un vieillard à 40 ans ! 

D’ailleurs, nos stars diverses et variées ne s’y trompent pas et les multiples artistes, comme Muriel Robin pour ne pas la nommer, s’apitoient sur le « réfugié » ayant traversé les mers, et aucunement sur celui qui crève dans les caves, et les sous-sols de la Défense ! Un peu à la manière de ces couples de bobos friqués du 8e, du 16e ou de Neuilly-sur-Seine qui prennent en charge « des mineurs de 25 ans et plus« , mais évitent les jambes du clodo qui vit en bas de l’immeuble ! L’un serait forcément un pauvre réfugié fuyant les guerres, la faim et la misère, alors que l’autre, le clodo ne peut-être qu’évidemment un fainéant, et en plus il pue !

Alors oui, je sens en moi monter cette colère ! Cette injustice de traitement m’assaille, me déchire et me laisse en rage parce que « en même temps », Emmanuel Macron et ses sinistres achètent des hôtels F1 pour loger les clandestins devenus sans-papiers, puis migrants, puis réfugiés ! Ils préemptent, ils imposent, ils dictent et donnent des ordres pour que des villes, des villages ouvrent des centres d’accueil pour ces clandestins, et qu’ils les financent avec nos deniers, tandis que les SDF continuent de crever ! 

Alors oui, j’enrage quand j’écoute et lis des commentaires sur les Gilets jaunes qui se battent pour éviter de sombrer, de couler corps et âmes, et luttent pour ne pas rejoindre cette immense cohorte des paumés du système ! 

J’enrage d’entendre des Éric Brunet, Alain Marshal, Olivier Truchot, Jean-Jacques Bourdin et autres coincés du bulbe de BMTV et France-Pravda-Télévisions qui raisonnent en chiffres d’affaires, en gêne commerciale, sociétale, en macroéconomie, comme si cette misère sociale et sociétale ne coûtait rien à personne, comme si cette peur du déclassement n’existait pas, comme si l’idée de sombrer n’était qu’un phantasme de nantis smicards à 1200 € net par mois, voire moins, quand cette idée effleure un retraité à 800 € par mois !

J’ai honte pour vous, messieurs les journalistes, chroniqueurs, commentateurs, politiciens qui parlez pour vous écouter parler, pour vous entendre entre vous, pour vous féliciter mutuellement.

J’ai honte pour ceux qui se disent socialistes et qui ont validé cette situation en poussant la machine infernale qui broie du faible, qui ont fait sortir des mômes sans formation, sans instruction, sans repère et qui trouvaient des excuses en accusant l’autre, ceux de la droite molle, leurs jumeaux politiques, les Chirac, Juppé, Sarkozy et consorts, qui finalement, n’ont rien fait non plus tout en donnant des leçons à tous ! 

Les Gilets jaunes sont les symptômes d’une maladie de la représentation certes, mais aussi de votre nuisance, de votre impuissance, de votre appât du gain et du pouvoir mesdames et messieurs les politiciens !  

La réponse que Macron veut apporter est une insulte supplémentaire ! Elle ne répond pas au malaise, au besoin de justice politique, sociale et sociétale, au besoin d’une représentation nationale en rapport avec la volonté du peuple ! Il veut réduire le RIC à des sphères choisies par lui et  par le pouvoir, et non par le peuple lui-même. C’est une escroquerie politicienne ! Une de plus !

Le peuple veut que son identité soit respectée, que l’invasion migratoire soit stoppée, que l’argent des contribuables serve à soutenir les indigents et les faibles pour qu’ils puissent se relever et non à financer une politique de « Grand Remplacement » au nom de l’économie, pour la baisse des salaires !  (Source) (Source)

C’est pour cela que le 12 janvier je serai à la Défense comme l’a proposé Éric Drouet sans tenir compte de sensibilités politiques ! J’y serai au nom de tous les clodos, les misérables des sous-sols, pour que des Gilets jaunes qui n’ont pas fait l’ENA, ni science-Po, ni les écoles de journalisme comme l’ont dit avec mépris certains, puissent enfin être entendus !

Gérard Brazon (Libre Expression

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Patrick Granville

Trés bon article qui vise droit au but Gérard. Merci pour eux.

DURADUPIF

Et ma foi une photo de plus de notre société, dont un des critères et pas des moindres, celui de l’immigration incontrôlée, rend malade. Cette préférence étrangère va nous jouer un très mauvais tour.

anne

Cet article me touche beaucoup. Merci Monsieur Brazon.

DUFAITREZ

Je reviens sur le hiatus entre Solidarité individuelle et Solidarité administrée. Trop Intello ?
La Solidarité individuelle fut jadis naturelle, entre soi, villageoise, voisine..
L’Etat a pris les rênes, décidant de qui devait être « assisté », donnant « certaines priorités »
Les dons aux Assos « trompeuses » sont en baisse ? Elles favorisent aussi « certains »……
L’Etat décide de Tout… Les SDF peuvent crever, les Autres arriver !

Rogers

Dans un article récent du monde, les clandos sont devenus  » des voyageurs » !

henri UBEDA

HELAS,maconet la pedale n’est pas totalement fautif, TOURNEZ VOUS VERS CES GENENERAUX AVEC PLEIN D’ETOILES ET DE GALONS, NE SONT-ILS PAS LES DEFENSEURS DU PEUPLE ?

André Léo

Pour un premier article « kickoff » de nouvel an, comme disent « ces gens là » de la Défense, quel appel à l’action. Excellent Gérard, où l’on reconnait le « politique » engagé.

Pour en connaitre quelques-unes-et uns parmi la valetaille qui bosse dans les tours à banquiers et à multinationales, on peut affirmer qu’une majorité de ces « employés » au secrétariat et « back-office » , souvent banlieusards parce qu’ils ne peuvent plus se loger à Paris, n’ont pas et ne voteront jamais Macron.
Côté GJ, ça a l’air d’avancer un peu, une coordination nationale se dessine. L’ex ministre bobo-milliardaire de « la ville » et de Mitterrand parait y avoir aidé.

Bonne année de Combat, Gérard. L’Union nationale RN-Patriotes-DLF…
se fera après la déculottée des LR aux européennes. Il faut y travailler.

didile

Tous ces gens apitoient tout le monde sauf leur famille .Ils ont ou ont eu des pères ,des mères ,des grands-parents pour les plus jeunes , des enfants ,des époux ou des épouses.Ils sont où?
Il y a le mot » fraternité »dans notre devise .
Il faut donc comprendre que la fraternité ne concerne pas la famille.
On a bousillé la famille parce qu’il ne fallait pas de contrainte ,de patriarcat ,de cadre etc
Alors ,passons-nous en !

cri

C EST LA QUE JE DIS LES GILETS JAUNE SORTEZ LES DES HOTELS ILS SONT NOURRI BLANCHI ET ON LEUR DONNE DES CARTES BLEU QU ELLE ECONOMIE

smart38

BEL ARTICLE ! Il résume un mal être général et surtout l’abrutissement de nos gouvernants

a.hourquetted'are

Bravo, c’est clair, on ne lâche rien!

France-org

J’y serai aussi pour les mêmes raisons. Macron est entré dans la Maison France par effraction. La moindre des choses est de participer à son éjection

La Mère Denis

« Je refuse de m’apitoyer sur ce mec qui utilise un chien pour apitoyer les passants, et qui de ce fait, ne se donne aucune chance à son âge pour réintégrer un tant soit peu le système !  » C’est vrai ça, il n’a « qu’à traverser la rue » pour trouver un job ! Mais on me dit, à côté, que ce pauv’ bougre est victime d’une Éducation Nationale qui n’a pas su, pas voulu lui donner le bagage nécessaire pour s’insérer dans la vie et qu’ils seraient des millions dans ce cas, et puis que le système se réserve pour de vraies « chances pour la France »
Bien plus qu’un moyen d’apitoiement, son chien est son bon et fidèle compagnon, il lui tient chaud en hiver et empêche, éventuellement, les cognes de l’ embarquer en tôle pour mendicité sur la voie publique , protection animale oblige, avant tout !.

anne

Le pauvre garçon encore jeune a sans doute été victime du trafic de cannabis dans son lycée et a décroché du système scolaire. Si ça se trouve, sa propre mère aussi.
J’en veux beaucoup à nos politiques qui ont laissé bousiller beaucoup de jeunes à cause du deal des immigrés marocains.
L’ancien système d’apprentissage était moins cruel que le collège unique.

Gaulois réfractaire

Les uns boivent peut-être du gros rouge, mais les autres, habillés en pingouins, tournent à une fine poudre blanche beaucoup plus chère.
Un jour, un sdf à qui un petit garçon avait donné une pièce, lui répondit: « Que Dieu te protège ». La parole d’un pauvre vaut bien plus que celle d’un « encravaté » carriériste qui ne prononce jamais le nom du rédempteur.

Dupond

Ce sont les pauvres qui donnent aux plus pauvres ,les riches laissent tomber les miettes pour se faire de la pub !!! les petites soeurs des pauvres vivaient de mendicité et cette mandicité allait a remplir la marmitte de soupe pour ceux qui avaient faim ….idem pour l’armée du salut qui musiquait a Nantes place du bouffay …..J’avais 6 ans en 56 et la misere de la guerre n’avait pas disparu . Cette dévotion au plus pauvres n’avait pas pour but de parader au petit écran

Gaulois réfractaire

Ce petit garçon était mon fils qui avait 4 ans il y a 17 ans. Quand je prie pour mon fils, je pense à ce sdf comme à un ange gardien.

Fifi de Saint-Martin

Voyons vous savez bien que les migrants sont indignes des hôtels F1, non ce qui leur faut ce sont au moins des trois étoiles, pourquoi ne pas leur proposer le Ritz, voire le Negresco, parce que le climat y est plus agréable, nous les gaulois réfractaires, les retraités privilégiés, nous sommes là pour payer, payer, payer encore et toujours…

Dupond

Les notres n’ont peut etre pas traversés la mer en zodiac mais ils ont souvent traversé des années d’indifferences ,des années de batailles contre une administration inhumaine qui leur a fait baisser les bras , un divorce mal négocié , un emplois perdu et des emprunts accablants pour un mec sans parents…..cette mer là a des vagues monstrueuses que le faible n’arrive pas a surmonter !!! notre état félon comme une mere maratre soigne les étrangers en laissant ses enfants au bord de la route

Catiminie

Dupont…. excellemment résumé 🤗😍 vous avez tout dit. Merci !