La démocratie usurpée par la République des clowns Modem-LREM

L’Obs : « Un député Modem à l’opposition : « La République c’est nous, et vous, vous n’êtes rien ! » Le clown Modem Turquois co-rapporteur du projet de loi sur la réforme des retraites s’est emporté à l’Assemblée, excédé par la litanie d’amendements. Clash dans l’hémicycle de l’Assemblée, lors de l’examen du contesté projet de réforme des retraites. Après le retour de la majorité, qui avait décidé de quitter l’Hémicycle pendant une trentaine de minutes pour protester contre la litanie d’amendements de l’opposition, mardi 25 février en fin de soirée, une déclaration du co-rapporteur du texte, le député Modem Turquois, a mis le feu aux poudres.

Des propos jugés inqualifiables ! Offusqués par ces propos, les partis de l’opposition ont alors fustigé un dérapage d’un rapporteur qui a perdu ses nerfs. Le député Philippe Gosselin (LR) a vivement réagi au propos du rapporteur Turquois qu’il a qualifié d’inqualifiables : « On pense ce que l’on veut sur ces bancs, c’est la grandeur de la (médiocratie des clowns Modem-LREM) démocratie, mais on ne s’adresse pas à une partie de l’Hémicycle, à des collègues, en disant : « Vous n’êtes rien ! » Ça n’est pas digne de la (médiocratie LREM) !

« Je me demande quel est mon rôle ? Celui d’être le pantin (dont Macron tire les ficelles) au milieu d’un cinéma de guignol (au sein de la république des clowns Modem-LREM) ? a déclaré le député Turquois.

Louis Nadau : « La République c’est nous et vous vous n’êtes rien » : à l’Assemblée, la majorité bafoue l’opposition. Lors de l’examen du projet de loi de réforme des retraites par l’Assemblée Nationale, le clown Modem-LREM Turquois co-rapporteur du texte est sorti de ses gonds lançant tel Macron à l’opposition :

« Eh bien moi je vous dis que la République c’est nous, et que vous vous n’êtes rien ! »

À l’Assemblée nationale version LREM, il y a ceux qui ont réussi à être élus avec Macron dans la majorité et ceux de l’opposition qui ne sont rien. C’est la vision du Parlement qu’a exposée le clown Modem co-rapporteur du projet de loi scélérate de réforme des retraites qui confond LREM avec la République !

Benoît Rayski : « Le mur des cons était relativement petit. Pour la macronie, il en faudrait un grand ! Avec Aurore Bergé, comptons les cons chez les (clowns Modem-LREM) macronistes. Le vote calamiteux des députés LREM qui ont refusé le congé accordé aux parents endeuillés par la mort d’un enfant n’en finit pas de faire des vagues. Macron avait dit : pas de vague en demandant de l’humanité (???) à ses vassaux (les clowns Modem-LREM). Peine perdue. La bourrasque du début s’est transformée en tempête !

« Les cons, ce sont des députés qui ont juste été loyaux à l’égard du gouvernement« , s’est agacée la députée LREM Aurore Bergé après une indiscrétion du Parisien. Les (ir-)responsables du gouvernement ont tenté de se défausser sur les parlementaires supposés bêtes, demeurés et maladroits. Un (clown Modem-LREM) de la macronie, cité par Le Parisien, a même dit : « C’est des cons ! » Voilà qui a déplu à Aurore Bergé, la porte-parole du groupe LREM. Des cons ? Non, a-t-telle dit, des députés qui ont juste été « loyaux à l’égard du gouvernement ». On ne pouvait mieux dire que s’il y avait des cons, il fallait les chercher ailleurs et plus haut qu’à l’Assemblée. Le message – à bon entendeur salut ! – a vite été compris. Et là-haut, on s’est dit que les godillots (clowns Modem-LREM) méprisés et humiliés pouvaient avoir un sursaut d’orgueil. Ben voyons !

Si la Pénicaud, la ministre du Travail en charge du dossier, a reconnu son erreur, elle n’est pas allée jusqu’à dire « j’ai été con » car elle a des pudeurs. Le Legendre, le patron du groupe LREM, n’a rien dit. Mais il s’est fait houspiller pour avoir été absent lors des discussions qui ont précédé ce désastre parlementaire.

Il confessera bientôt avoir été con lui aussi. Le Guérini, le secrétaire général de LREM, a demandé aux siens de passer à autre chose. Il n’est pas trop con. Le dernier en date des cons n’est pas le moindre : Édouard Philippe ! Il a admis avoir eu sa part de responsabilités dans l’affaire. La taille de sa part restant indéterminée, on ne sait pas s’il a été à moitié con, un tiers con, un quart con… Quant à Macron, on suppose qu’il a piqué une colère en s’écriant : « Mais qu’est-ce que j’ai fait pour être entouré de cons pareils ? »

Il est évident que cette liste des cons (Modem-LREM) n’est pas exhaustive. Chez les macroniens, il y a pléthore au gouvernement, au parlement européen et dans les cabinets ministériels. Alors à nous de mettre des noms : Nicole Belloubet, Nathalie Loiseau pour commencer… Et pour conclure, merci à Aurore Bergé que nous avons souvent égratignée, sans laquelle cet article n’aurait jamais pu être écrit. (Benoît Rayski)

Dans « Létat et la révolution » (1917), Lénine [1870-1924], propose une critique du parlementarisme bien avant l’Assemblée Nationale des clowns Modem-LREM qui confondent LREM avec la République !

« Karl Marx a déclaré en 1871 : « Au lieu de décider une fois tous les trois ou six ans quel membre de la classe dirigeante « devait représenter » et fouler aux pieds (ver- und zertreten) le peuple au Parlement, le suffrage universel doit servir au peuple… » Cette critique du parlementarisme est justifiée aujourd’hui, du fait de la domination de l’opportunisme des clowns Modem-LREM et des socialistes traîtres au peuple ! On ne saurait s’étonner que le peuple des pays parlementaires, écœuré à la vue des clowns LREM-socialistes, ait de plus en plus souvent accordé ses sympathies à (la Droite Nationale). Pour Lénine, Marx a su rompre avec l’anarchisme et donner une critique véritablement fondée du parlementarisme (des clowns Modem-LREM).

Décider périodiquement, pour un certain nombre d’années, quels membres de la classe dirigeante des petits bourgeois Modem-LREM fouleront aux pieds le peuple au Parlement, telle est l’essence véritable du parlementarisme des clowns Modem-LREM dans une république où la démocratie a été usurpée.

Si l’on considère le parlementarisme comme une institution usurpée de l’État-LREM par la macronie vulgaire, force est de dire et de redire encore que le « social-démocrate » actuel est l’actuel traître au peuple.

Macron est incapable de gouverner le pays tant la classe dirigeante des petits bourgeois Modem-LREM est incompétente et le système LREM dans un état de putréfaction morale et de paralysie incurable.

Avec le 49-3, il est clair que la mystification des clowns Modem-LREM En Marche n’est plus viable, ni même réformable, alors que la démocratie usurpée par les clowns Modem-LREM serait en réalité aux mains des Loges maçonniques pour imposer la réforme scélérate des retraites contre les Français pauvres.

Pour sortir du parlementarisme des clowns Modem-LREM, on doit transformer ces « moulins à paroles » que sont les politiciens Modem-LREM non représentatifs par une assemblée de droite « agissante ».

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. Une belle brochette de traitres parasitaires ……a fusillé en masse !

  2. Moi je vais commencer par ne plus aller voter. Avec tous ces clowns Modem-LREM je ne me vois pas représenté, quand on remettra la proportionnelle je revoterai, rien qu’à voir tous ces chiens galleux à l’Assemblée on a qu’une envie c’est de se barrer.

    • Il n’est pas bon de démissionner et vous allez rejoindre ceux qui par leur « lâcheté » ont permis à micron d’être président en refusant le choix entre le patriotisme et la dictature mondialiste! Réfléchissez, merci.

  3. LREM et le MODEM : des nuls aux manettes de l’Etat ! Quand ont voit ce qui se passe actuellement la majorité des français ne peut pas les suivre.

    • la france est est la seule d’europe dont les votent sont a la loi majoritaire a 2 tours,tout les autres sont a la proportionnel ,ce qui permet a la doite,gauche,vert,communiste de voter contre le RN au 2 tour,pour garder le fromage de la republique,regardez,il y a 6ans,louis aliot,a ete battu au 2tour pour la mairie de perpignan,tout les autres partis ont elu la droite,les regionales,marine et marion,avec 40% au 1 tour ETAIT IMBATABLE,,en paca et haut de france et bien au 2 tour,les socialistes se sont retires,sans elus pendant 6ans, pour faire elire LE FRANC MACON DE DROITE BERTRAND ET ESTROSI,honte aux francais socialiste qui ont voter pour les traites de la droite,vous meritez ,tout mon mepris

      • Oui ven85 vous avez raison. Tout ses collabos magouilleurs contre les resistants le paieront très cher.

        • Louis En attendant ils arrivent tant bien que mal à se maintenir et continuent de nuire.

          • Oui Marnie et ils vont continuer quoi qu’il arrive pour détruire notre identité et ceux là,faut pas les oublier.

  4. je vais vous dire….plus ont avance dans le temps plus ce parti lrem s’étiole,s’isole et aux aurores de 2022 fera pchiiiitttttttttt,macron ne pourra méme pas se représenter en 2022.Quand bien méme il se représente il finira derriére mélanchon ce sera encore plus drole.

    • Il a pourtant la main avec le ministère de l’intérieur pour grossir les chiffres, les dés sont et seront tjs pipés; Et si ce n’est lui, cela peut-être un LR, déjà chez Ruquier ce sam 29 fev, ils parlaient d’Edward Philippe pour la relève! Peu importe! Pas drôle du tout; Ils se passent la main et on recommence; C’est tout le système qu’il faut changer, sans oublier le chef du sénat, grand obstructeur devant l’éternel.

Les commentaires sont fermés.