La démographie galopante et la recherche de l’immortalité…

Publié le 24 mars 2020 - par - 19 commentaires - 639 vues
Share

Il y a incompatibilité totale entre deux options qui s’opposent : la démographie galopante et la recherche de l’immortalité ; et l’absurde est que nous ne pouvons rien tenter pour freiner l’une ou l’autre de ces options.

En effet, comment espérer stopper la démographie sur notre Terre, sinon par des lois qui interdiront d’avoir plus d’un enfant (ce que les Chinois avaient réussi à l’époque du « petit livre rouge » de Mao Zedong, mais qu’ils ont abandonné depuis. Ce qui n’a pas été le cas de l’Inde, pays qui aurait pu suivre cet exemple salutaire, alors qu’il s’agit d’une impossibilité en Afrique.)

Notre monde était peuplé d’un milliard 600 millions d’habitants en 1900, de trois milliards en 1950, de 7 milliards dans les années 2000 et, probablement, de plus de dix milliards en 2050.

Et, d’autre part, comment espérer stopper les progrès de la technologie dans sa recherche d’une prolongation de la vie et, surtout, d’une vie en bonne santé.

L’âge moyen d’espérance de vie était de 50 ans en 1900, de 65 ans en 1950, de 75 ans dans les années 2000 et, probablement, de plus près de 90 ans en 2050.

Un exemple, l’Afrique : 100 millions d’habitants en 1900, 275 millions en 1950, un milliard dans les années 2000 et, probablement, plus de deux milliards en 2050.

Tous les citoyens du « monde riche » souhaiteraient vivre plus vieux et en bonne santé et la recherche s’efforce de comprendre le processus du vieillissement afin de nous prolonger l’existence.

Comment donc pourraient se concilier ces deux options ?

Impossible n’est-ce pas, et destructrice pour notre planète.

Dix milliards d’êtres humains qui vivraient le moins longtemps possible et se multiplieraient, soit, mais dix milliards d’êtres humains qui vivraient de plus en plus vieux, et en bonne santé, et se multiplieraient également, ce serait suicidaire sans aucun doute.

Toute nos recherches technologiques se dirigent vers une diminution de nos douleurs, de nos souffrances, de tout ce que nous considérons comme la preuve d’un vieillissement naturel, et tenter d’y mettre un frein sera voué à l’échec : nous ne pourrons jamais contrôler les progrès de la technologie car ce serait comme tenter de contrôler l’Histoire, l’avenir, et cela nous n’en avons pas les moyens.

Alors il y a les pandémies, et l’actuelle, celle du Coronavirus, nous le rappelle, bien qu’elle soit bien moins effrayante que certaines qui ont ravagé notre planète : peste, choléra, grippe dite espagnole, sida et des prochaines bien plus meurtrière, à l’exemple d’Ebola ou de nouvelles encore inconnues.

Alors il y a le nucléaire, cette arme capable d’anéantir une partie du monde lorsqu’un « fou » décidera d’appuyer sur le bouton.

Alors il y a l’eau, cette eau indispensable à notre vie et que, déjà, plus de deux milliards et demi d’êtres humains ne se procurent qu’avec d’énormes difficultés et qui, demain, provoquera, peut-être, une guerre mondiale ?

Alors il y a, paraît-il, ce réchauffement climatique, que certains utopistes envisagent de stopper, et cette pollution qui assombrit nos cités et nos poumons et contre laquelle la lutte sera vaine.

Alors je l’ai écrit plus haut : nous ne pouvons pas contrôler ni l’Histoire, ni l’avenir, comment donc disparaîtra notre monde ? Démographie galopante, prolongation de nos vies, pandémies, nucléaire, manque d’eau, réchauffement climatique, pollution ?

Ou encore l’inconnu ?

Une seule certitude : malgré le génie de l’homme, il disparaîtra un jour ou l’autre !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Amarillys Taylor

Démographie galopante, voilà le vrai fléau, celle qui est en train de détruire notre planète. N’avoir que les enfants que vous pouvez nourrir, éduquer voilà ce qui ces peuples criminels qui ont plus d’un milliard d’habitants ne veulent pas comprendre et qui nous amènent lente mais surement vers une destruction bien méritée par ignorance, cynisme et irresponsabilité !

POLYEUCTE

Depuis le temps que j’épilogue, ici, sur ce Sujet !!
Que je parle du « parasite » humain !
De Darwin, sélection, évolution, Déterminisme, Finitude, de la poussière Terre… et de l’inexistence des Dieux !
Puisse cette Crise nous ramener les pieds…. sur Terre !

breer

Vous avez raison, le plus grand « CRIME » des humains, fait plus ou moins inconsciemment si on peut dire, est bien la démographie planétaire, nettement plus amplifiée dans des pays, qui ne pourront jamais y faire face. La responsabilité des gouvernants successifs depuis les années 60, incapables d’en prendre la mesure, obnubilés par le pouvoir et pour beaucoup dans les pays concernés par la cupidité matérielle. Le j’men foutisme des élites, l’ignorance, le laisser faire de comportements et mœurs séculaires, l’absence d’anticipation
des conséquences de ce phénomène planétaire, voila les fautes des politiques, dirigeants et de toutes les personnalités nationales et internationales qui savaient et laissaient faire. Nous sommes une humanité d’ irresponsables.

Eric des Monteils

Moi, je veux bien mourir, mais seulement en très bonne santé !

zéphyrin

excellent mon cher manuel.
si une pression agressive s’applique à un corps sans pression équivalente et contraire, ce corps se met en mouvement dans une direction souhaitée par l’agresseur et néfaste à tous les corps. La terre est ronde et de dimensions limitées.
Cette pression de contre natalité personne ne s’en soucie…le bonheur c’est le boulot et pas d’enfants. Du moins pas assez pour inverser la tendance.

FRANCE PILLEE

Le bonheur de ce monde (Christophe Plantin)
Avoir une maison commode, propre et belle,
Un jardin tapissé d’espaliers odorans,
Des fruits, d’excellent vin, peu de train, peu d’enfans,
Posseder seul sans bruit une femme fidèle,

N’avoir dettes, amour, ni procès, ni querelle,
Ni de partage à faire avecque ses parens,
Se contenter de peu, n’espérer rien des Grands,
Régler tous ses desseins sur un juste modèle,

Vivre avecque franchise et sans ambition,
S’adonner sans scrupule à la dévotion,
Dompter ses passions, les rendre obéissantes,

Conserver l’esprit libre, et le jugement fort,
Dire son chapelet en cultivant ses entes,
C’est attendre chez soi bien doucement la mort.

FRANCE PILLEE

On sait qu’on va mourir et le plus tard sera le mieux
Mettons les chances de notre côté : pas d’alcool, de tabac, une bonne nourriture, un appartement ensoleillé et sain, pas de migrants, musulmans et gens du voyage dans les environs,
pas de voyages et de dépenses inutiles ; le montant des retraites va certainement diminuer dans l’avenir
ce n’est pas la peine d’aller au cinéma voir des films à la con car la réalité dépasse la fiction

Undertow

Enfin quelqu’un qui à les mêmes pensées que moi, ça fait plaisir.

FRANCE PILLEE

C’est la rançon du progrès : il nous aide à mieux vivre et en même temps par le progrès médical en Afrique en particulier il accentue le nombre des naissances étant fait observer que le caïd du village est celui qui a le plus grand nombre d’enfants (professeur Christian Bouquet, Sciences Po Bordeaux)

C’est la raison pour laquelle, je préconise la recolonisation totale ou par enclaves de l’Afrique dans le cadre de laquelle il conviendra d’instaurer une limitation des naissances
Et en occident, l’avortement dans les communautés de gens du voyage et musulmanes devra être préconisé
C’est la morale des conséquences qu’il faut appliquer en Occident et non pas la morale de l’intention de Kant
Pour notre survie, rétablissons la peine de mort, la fessée et le despotisme éclairé

vive Malthus

L’ Inde ouvrirait chaque année dans les différents états qui la composent des centres de stérilisation et 1 million d’ hindous y seraient stérilisés : on peut supposer que cette opération se fait en échange d’ espèces sonnantes et trébuchantes et avantages en nature divers !
Il est temps d’ instaurer cela dans les pays d’ Asie lapinistes et d’ Afrique

Anne Lauwaert

tous les chasseurs vous expliqueront que si dans une espèce animale il y a surpopulation, il survient une maladie qui tue 90%, les 10% assez forts pour survivre recommencent à zéro
nous avons détruit la sélection naturelle et nous n’avons pas compensé par la limitation des naissances – les « faibles » qui auraient dû être éliminés naturellement continuent à se reproduire, de plus en plus faibles… fatalement un jour ou l’autre la sélection naturelle a son retour de manivelle…

chiartano

alors commencez a vous faire stereliser ainsi que les chiasseurs ,surtout que les chasseurs savent tres bien que la population de sangliers est du a leurs laches du a des croissements et au nourissage , pour les lapins qui ont ete importe , se sont reproduit puis un malin ou un connard a ramene un virus , la mixomathose et maintenant nous avons les 2 ,question les plus faibles ,sterelisation , attention ca devient de l,,, signe un type vasectomie depuis l’age de 30 ans et non pour raison medical

Jojoz

Pff moi jai une soeur reconverti…. elle attend son quatrième enfant…. javoue je ne comprend pas pourquoi ds lislam ils veulent se reproduire autant. Sa me desole…. et pourtant nous avons ete au catéchisme comme quoi….

Marie France Milbach

Vous ne comprenez pas!!!. Vous n êtes quand même pas à ignorer certains versets. Va-a ta-femme comme tu vas à ton champ de labour.
Vous pouvez me croire et je le dis par expérience. Ils sont très portés sur la chose. 3x par jour s ils peuvent. Et de préférence sans cellophane. Ca ne s arrête jamais qu ils aient 20,30,40,50 Ou 100 ans

breer

L’Islam mesure sa « grandeur » au seul nombre d’individus, fussent-ils ignares, stupides, violents, pas à leurs qualités humaines, ni à leur humanité, ni à leur amour d’autrui. C’est une forme de virus mental idéologique qui se démultiplie sans fin et se pare d’une couche de
« religiosité » faussement divine, pour s’auto protéger en inhibant ou éliminant toute opposition. Et les benêts occidentaux ne sont même pas capable
de le comprendre.

Dada-Dirladada

Moi je me lance : réduction de la natalité sur tout le continent africain et limitation de la portée à 1 chiard maxi par poule pondeuse !

Sylvie Bouvier

Quoi qu’il en soit : « Tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, l’Humanité sera confrontée au problème global de sa survie  » Dixit récit « les corps indécents ». La surpopulation et ses conséquences accélère la fin.

chiartano

2 enfants et on supprime les alloc

Undertow

Un bon météorite de plus de 10 km de diamètre, et la terre sera débarrassée de l’humain (petit h).
Bon débarras !