La députée « Insoumise » Danièle Obono doit être révoquée pour connivence avec l’islamisme

COMMUNIQUE DE RIPOSTE LAIQUE et RESISTANCE REPUBLICAINE

La députée « Insoumise » Danièle Obono doit être révoquée pour connivence avec l’islamisme

Lors de la campagne présidentielle, l’avocate des Insoumis, Raquel Garrido, expliquait, dans une tribune parue dans le journal « L’Humanité », que dans la VIe République qu’elle appelait de ses vœux, il y aurait, comme au Vénézuela, la possibilité de révoquer des élus, par la volonté du peuple.

https://www.humanite.fr/la-revocabilite-des-elus-est-elle-une-ambition-realisable-558120

François Fillon, dans son livre,  « Vaincre le totalitarisme islamique » évoquait l’article 411-4 du livre 4 du code pénal qui est clair : « Le fait d’entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger, ou avec leur agents, ou… est puni de 30 ans de détention criminelle et de 450.000 euros d’amende ».

Danièle Obono a été élue député des Insoumis dans la 17e circonscription. Pourtant, depuis son élection, elle a multiplié des prises de position qui confirment son hostilité à la France, aux lois de la République, et surtout sa grande connivence avec l’islamisme radical, qui n’est que la réalité de l’islam.

Ancienne militante de la LCR, puis de NPA, elle a soutenu Houria Bouteldja, quand celle-ci se vantait de vouloir « Niquer la France ». Invitée sur les plateaux de télévision après son élection, elle a refusé de revenir sur ce soutien, défendant les propos de la porte-parole des « Indigènes de la République », au nom d’une prétendue liberté d’expression qu’elle refuse aux groupes patriotes.

Lors du procès des antifas qui ont voulu assassiner des policiers en faisant brûler leur voiture, elle a montré définitivement son refus des lois républicaines en signant, bien que députée, un manifeste gauchiste justifiant l’agression, et condamnant les policiers.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/09/18/voiture-de-policiers-incendiee-les-antifa-veulent-faire-de-leur-proces-une-tribune_5187200_1653578.html

Lors du débat sur une nouvelle loi contre le terrorisme, elle s’est opposée, ainsi que la majorité des députés de son groupe, à la fermeture des mosquées radicales, allant chercher des références dans l’Ancien Testament pour justifier sa complaisance avec les islamistes.

http://www.fdesouche.com/888389-deputee-obono-explique-terroristes-islamistes-ne-se-reclament-daucune-religion-particulier

Enfin, au moment où deux jeunes femmes de 20 et 21 ans étaient sauvagement assassinées à Marseille par un clandestin multirécidiviste musulman, elle a osé prétendre que les machinistes de la RATP qui refusent de conduire un bus après une femme n’auraient rien à voir avec des islamistes radicalisés, mais ne seraient que des sexistes, suscitant l’ire de Zineb El Rhazoui, rescapée du massacre de Charlie Hebdo.