La députée LFI Kéké fait son cinoche raciste à Plaisir : démission !

À LFI, ils avaient déjà l’affaire Quatennens sur les bras, ils ont maintenant l’affaire Kéké. Pas mal non plus, bien que dans un autre genre.

La scène, surréaliste à souhait, s’est déroulée lundi 21 novembre au centre de rétention administrative (CRA) de Plaisir (Yvelines). On pourra la visionner à partir de 8’15’’ de la vidéo ci-dessous :

https://www.dailymotion.com/video/x8frihr

Rachel Kéké se présente à l’entrée du centre, venant, en tant que députée de la Nation, apporter son soutien à Moussa B., 38 ans, ressortissant ivoirien sous le coup d’une OQTF. Une mesure d’expulsion que l’intéressé refuse. On remarquera que Kéké a besoin d’une interprète pour se faire comprendre. On rappellera qu’elle jouit de la binationalité franco-ivoirienne. De là à imaginer que c’est parce que Moussa est ivoirien qu’elle est venue faire son cinoche à la porte du CRA, il n’y a qu’un pas…

Arrivé en France à l’âge de 4 ans, Moussa B. est connu des services de police depuis 1999 et a été condamné à de multiples reprises de 2003 à 2021. L’individu a été incarcéré de 2012 à 2022 et son casier judiciaire porte 20 mentions. Parmi les motifs de son incarcération figurent le port et le transport d’armes, la participation à la préparation d’un crime, la conduite sans permis, le refus d’obtempérer et plusieurs violences et rébellions sur personnes dépositaires de l’autorité publique.

Moussa B. s’est radicalisé au cours de son séjour en prison. En 2018, il est inscrit par les services de renseignement au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), en tant que suppôt du courant salafiste-wahhabite, une version littérale – et donc radicale – de l’islam. En juillet 2022, le ministère de l’Intérieur prononce un arrêté d’expulsion.

Moussa B. refuse à huit reprises de se soumettre à un test PCR (nécessaire pour se rendre en Côte d’Ivoire) et fait ainsi annuler sept retours programmés vers son pays d’origine. Ces multiples refus lui valent d’être condamné à de la prison ferme par le tribunal de Meaux pour « refus par un étranger de se soumettre aux obligations sanitaires nécessaires à l’exécution d’une décision d’éloignement ». Le 5 novembre 2022, à sa sortie de prison, Moussa B. est placé au CRA de Plaisir et reçoit le soutien de la député LFI Rachel Kéké, ainsi que d’un comité composé de ses proches et du militant de banlieue Hadama Traoré, fondateur de l’association La Révolution est en marche.

Cette association est connue pour avoir organisé une manifestation de soutien à Mickaël Harpon, le terroriste islamiste de la préfecture de police de Paris :

Scandale Harpon : l’ahurissant rapport de Françoise Bilancini, patronne de la DRPP

En dépit du soutien de ce comité, l’expulsion de Moussa B. vers la Côte d’Ivoire est prononcée le 15 novembre. On remarquera qu’à la date du 21 novembre, l’individu était encore sur le territoire français…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

Note de bas de page : si ça se trouve, la Kéké a retrouvé ses anciens démons :

https://ripostelaique.com/keke-dans-le-caca-elle-a-fricote-avec-bachar-et-les-fachos.html 

L’autre jour, au CRA de Plaisir, elle a voulu emmerder Méluche davantage que ne l’a fait un blond – enfin, rouquin –, aux yeux bleus – enfin, clairs –. Après ce coup-là, Mélenchon – qui déteste les blonds-rouquins aux yeux bleus-clairs :

va-t-il se mettre à détester également les crépues à la peau sombre ? La suite au prochain dérapage du leader maximo.

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print

13 Commentaires

  1. les racailles islamo collabo haineuses, en tout genre, siégeant en majesté à l’assemblée : c’est dire l’état de décrépitude du pays, où quand le gauchisme qui règne depuis 40 ans accouche d’un monstre

  2. Une indigène analphabète qu’il faudrait renvoyer d’urgence dans son bled pour qu’elle remonte dans son arbre

  3. Melenchon est inquiétant sur cette vidéo, on n’a pas la suite (si vous l’avez je suis preneur), mais il me semble que c’est du racisme envers les français d’origine. On peut comprendre sa passion pour la diversité, mais comment peut-il convoiter la présidence du pays si il ne peut pas survivre dans des environnements entourés que de français d’origine??! Il n’aurait pas pu survivre en l’année 1955 en France avant l’arrivée de la diversité?

  4. Pour une blacky qui déteste les blancs elle devrait la fermer et surtout ne plus jamais apparaître dans une assemblée nationale. S’il y a une raciste détestable, c’est elle ! Qu’elle regarde en Afrique, pas un seul peuple ne peut se supporter. Ils se détestent tous, jusqu’à se massacrer. Il faudrait peut-être lui rappeler que Le génocide des Tutsis au Rwanda se déroule du 7 avril au 17 juillet 1994. Ce génocide s’inscrit historiquement dans un projet génocidaire latent depuis plusieurs décennies.

  5. Pour ceux qui penseraient que le seul problème c’est l’Islam. Tout le tiers-monde à domicile nous jalouse et nous hait nous le cache de moins en moins au fur et à mesure que leur nombre grossit et qu’on leur distribue des postes d’autorité chez nous. Non mais regardez la morgue de celle-là du haut de son quotient intellectuel de 70. Sans nous, elle végèterait dans son tiers-monde pourtant civilisé par nous. Ces primates qui se crient en position dee force nous révèlent leurs intentions beaucoup trop tôt.

  6. La députée Kéké, a commencé son entrée au Parlement par un discours plein de morgue, et de ressentiment « vous les députés, vous gagnez plein d’argent, vous ne faites rien. Vous ne connaissez rien de la vie ». La morale des gauchos.
    Et là qu’est-ce qu’elle fait, elle apporte son soutien à un Noir, islamiste, repris de justice, etc. Et s’il avait été Suédois???????
    Elle ne réagit pas en tant que député de la Nation, elle réagit en tant que Noire, qui défend un membre de sa communauté Noire. On a cassé la Nation, voilà le résultat. Les gens maintenant se regroupent par communauté. Seulement il ne faut pas le dire.

    • Dans une video il y a 2 ans (retirée depuis), un militaire engagé ayant terminé son contrat, racontait qu’il était écœuré de ce qu’etait devenu cette institution, ou les soldats de la diversité se réunissaient entre ethnies et au-dessus de leurs lits le drapeau de leurs pays d’origine, dans les frigos des chambres que du hallal sinon on se faisait engueuler, les officiers supérieurs étaient et sont toujours au courant de cette situation mais ne font rien, l’armée est un peu à l’image de la France d’aujourd’hui.

  7. Je ne comprends pas que l’on puisse être un élu de la république Française en ayant la double nationalité, le conflit d’intérêt est évident. On entretien les ennemis de la France avec nos impôts.

  8. Il était prévisible que Kéké épouse X allait nous imposer ses petites colères et ses grognements. D’après ceux qui ont approché cette Perle noire, il semble que son français soit très mais très limité, voire primaire dans les expressions. Quand au fait que qu’elle députée…elle et d’autres du même genre et du même niveau ont été choisis par LFI et surtout par Melanchon dont on ne dénoncera jamais combien sa haine de la France est profonde chez lui au poins de le pousser à la paranoia.
    Il faut surveiller la présence de cette donzelle à l’Assemblée…

  9. il y a une dizaine d’année zemmour avait écrit un livre : le suicide français » aujourd’hui les gaulois sont suicidés de deux balles ou trois, dans la nuque par leurs zélites

Les commentaires sont fermés.