La der d’Hidalgo : des tours penchées de 180 mètres dans le 13e !

Publié le 22 avril 2021 - par - 25 commentaires - 1 953 vues
Traduire la page en :

Après l’expérience pompidolienne des tours Montparnasse, des tours HLM du XIIIe arrondissement, on s’était heureusement dit que Paris la flamboyante n’était décidément pas faite pour supporter autant de laideur, autant d’ordinaire et de banalité architecturale aux côtés de Notre-Dame, du Panthéon, du Louvre ou des Invalides. Et c’est pourquoi les constructions de plus de huit étages avaient été bannies dans Paris intra-muros.

Mais ça, c’était avant. Avant les socialistes, avant Anne Hidalgo et sa clique à la mairie de Paris. On pouvait s’y attendre, car avec les socialistes, nous avons invariablement droit à une constante : ils font toujours la promotion de tout ce qui est moche, sale, inefficace, qui ne marche pas, espérant sans doute obtenir une réhabilitation de ce que la majorité a en horreur. Une tournure d’esprit particulière, qui engendre le plus souvent des catastrophes en tous genres. À ce jeu-là, c’était fatal, nous n’avons pu échapper au retour des tours dans Paris centre. Cela faisait des années que j’entendais cette petite musique “pourquoi se priver des tours dans Paris intra-muros, ils en font bien à Londres et à Berlin ?” Sauf que le centre-ville de ces deux capitales n’a pas la majesté de la nôtre ; et que les tours de la City de Londres, avec le fameux “cornichon géant” au beau milieu, sont loin de figurer parmi les Sept Merveilles du monde… Mais puisque c’est laid, il nous en faut : en 2017, madame Hidalgo inaugurait, pelle à la main, le chantier des tours Duo du XIIIe arrondissement.

Pas de doute, avec ces bâtiments, Paris rejoint Londres… au palmarès de la laideur ! Biscornues, foutraques, sinistres, les deux tours sont une insulte à la beauté, aux monuments de Paris, une insulte aussi à la tour de Pise à laquelle certains de la municipalité ont eu l’audace de les comparer. Car ces tours sont penchées : non pas naturellement, par un phénomène de mouvement de sol comme dans la cité toscane, mais dessinées ainsi, avec au sommet de l’une d’elle un angle qui la fait se redresser au niveau des derniers étages. Absolument affreux, bizarroïde, tordu, rien à voir avec l’élégance naturelle et classieuse de la tour de Pise. Rien à voir non plus avec la tour Saint-Jacques du Châtelet : à l’époque, le socialisme n’existait pas, alors on cherchait à faire du beau, pas à se démarquer des conventions à tout prix, quitte à enlaidir le paysage et le quotidien des gens qui y vivent.

Depuis quelques années, entre la saleté qui progresse dans tous les quartiers, le plan de circulation totalement farfelu, la prolifération des rats et des immondices, les bidonvilles de migrants qui s’incrustent en plusieurs endroits, Paris n’est plus tout à fait Paris. Et je ne parle même pas de la violence qui frappe de plein fouet partout, même dans les arrondissements les plus chics. Cela n’a pas empêché la réélection triomphale de madame Hidalgo : il suffit de remplir Paris de la clientèle assistée du PS, sous couvert de mixité sociale, et le tour est joué. À ce jeu-là, on se demande ce qui nous restera dans quelques années de la fierté d’être parisien ; Paris, plus belle ville du monde… mais ça c’était avant !

Olivier Piacentini

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Nomame

Toutes les grandes villes modernes ont des tours

anamorphose

images gratte ciel futuriste gratte ciel organique extraterrestre ou ecologique pneus de tracteurs voitures boute illes verres et terre ou ordures compostees faites votre choix

Patapon

L’architecte qui a pondu cette horreur a t il ete interne?

poiropardix

Non pas de place!

Feisstritz

Il faut renvoyer la mère, Maire, Hidalgo à ses fourneaux, ou plutôt à sa poubelle, car elle ne maîtrise pas celles de Paris. Pas de révolution, même de palais, mais dès la prochaine échéance électorale. Pour élire un(e) nouv(eau, elle) édile de la capitale, avant qu’elle ne devienne la poubelle de France.

Schtroumpf grognon

Ce n’est pas fûté. Comparer des tours de bureaux ou d’habitation avec un ancien clocher d’une église gothique.
Que l’on critique la saleté ou les tags, oui mais une architecture contemporaine dans des quartiers où le patrimoine est absent, c’est concon.

Phoenix

Il y a deux choses infinies, la connerie humaine et l’Univers, disait Einstein, et il poursuivait en disant que pour l’Univers il n’en était pas sûr.
Sans doute Hidalgo aurait-elle embauché Numérobis l’architecte d’Astérix s’il avait existé.
Elle a dû avec Jean Nouvel, s’inspirer du film IDIOCRATIE.
Pauvre France!

Robert Jordan

Hidalgo chef de bande des gangsters de Paris est Haussements d’épaules.

braque

Je n’y mets plus les pieds depuis 20 ans et je m’en porte que mieux !

Mörback

A faire des tours, “on” pourrait au moins faire UNE tour aérothermique telle qu’imaginée (et calculée) par l’ingénieur -FRANCAIS- Edgar NAZARE aucune pollution et 700MW attendue ….bon peut être pas dans Paris….))

Robert Jordan

Moi j’appelle ça des tours de cons !

Cimala marc

Bientôt Paris sera la cour des Miracles……sans Miracles. C’est vrai que certains quartiers aujourd’hui ressemblent plus à un dépotoir qu à un pan d Histoire. Les rats plus les scélérats……ça donne ce que vous décrivez fort lucidement comme d habitude. Merci pour cette intervention.

Malou30

J’aimerais connaître le montant des pots-de-vin qu’elle touche pour permettre ces dingueries et détruire ainsi Paris .?

Cimala marc

Ce ne sont pas des pots mais des barriques….

Des Abusés

Moralité : il faut réfléchir avant de voter
J’habite en toute proche banlieue et je vois Paris s’enfoncer dans une spirale tiers-mondiste irréversible, du moins tant que l’isthéro-gaucho incompétente sera au commande de la ville (bien entouré par des incapables sectaires et notoirement incompétents : le Brossat avec sa troche de con entre ses 2 oreilles en feuilles dé choux-fleurs et la Raciste anti-blancs Pulvar)

Cette ville est devenue un coupé gorge et est dans la situation de New-York il y a 30 ans : impossible pour quiconque de s’y promener à la nuit tombée

braque

Vous avez raison, mais ce sont les parisiens eux-mêmes, par leur vote qui ont mis Paris dans cet état, les bobos n’ont rien compris et ne comprendrons jamais

Alain-Paul

Nous n’avez pas vu les logements sociaux construits à côté de l’ambassade de Russie.
Et dire que ce promoteur a reçu le “prestigieux” prix Pritzker d’architecture il y a une dizaine d’années.. Ces immeubles ressemblent étrangement à ce que l’on trouve à Grigny.

BobbyFR94

” Paris, plus belle ville du monde… mais ça c’était avant ! ”

Dès maintenant, on peut dire et écrire :
PARIS, POUBELLEville IMMONDE !!! “

Cimala marc

Dur mais réaliste.

Celtillos

avec ces gens la pas le temps d’attendre qu’une ville tombe d’elle même en ruine, non on construit directement des ruines!
c’est ca le progrès!

franco

Elle a été bercée trop près du mur !!

BERNARD

En effet, ça écorche l’oeil !

jacksoul

Au départ, le but était le suivant:
-Les étages plats pour jouer à la pétanque;
-Les étages inclinés pour jouer au flipper.

Michel Lapaix

On s’en “tape”.. Paris n’intéresse que quelques minorités, et je suis fort aise de ne pas m’y rendre. Ah si, pour aller à Cologne en partant de la Sarthe, par obligation, mais seulement pour contourner cet Hymne à la connerie humaine .

zéphyrin

pareil…il faudrait des tgv qui évitent paris pour visiter les jolies villes d’Europe. Ce centralisme victorieux leur donne la grosse tête , mais il y a du positif à l’horizon le pourcentages de parisiens (souvent par obligation) désirant quitter le “paradis” n’a jamais été aussi élevé…

Lire Aussi