La dernière propagande des woke américains : « La femme roi »

Rien que le titre donne la couleur: « The Woman King ».
Ce film raconte comment une tribune de guerrières africaines ont boxé les colonisateurs européens.

https://www.youtube.com/watch?v=v-tJFRMOOu4

Alors j’ignore ce qui est le plus désolant entre les commentaires qui défendent cette « œuvre » ou l’oeuvre en elle-même.
Mais c’est bel et bien un pur film de propagande « woke ». Il faut vraiment être aveugle pour ne pas le voir!
Et ce film résume à merveille à la Gauche moralisatrice américaine.
Car ce sont des producteurs américains qui racontent une histoire africaine. Le Wakanda ne leur suffit pas?
À croire que les Africains eux-mêmes sont incapables de raconter leur histoire et qu’ils ont besoin des occidentaux.
Et voilà une nouvelle preuve d’hypocrisie comme Hollywood l’a toujours fait!

D’ailleurs Hollywood se targue bien d’omettre que la tribu en question pratiquait l’esclavage.
Dans les Etats-Unis de Joe Biden, les blancs sont les éternels coupables.
Parmi les rôles se trouve la raciste Lashana Lynch qui se vantait d’être la première femme noire 007.
Bref Hollywood continue de s’enfoncer dans le « wokisme ».
Ce film cumule tout ce que le « wokisme » fait de pire: raciste, castrateur et menteur.
À n’en pas douter, « The Woman King » aura même droit à son Oscar.

Les occidentaux sont tombés bien bas. À travers cette production grossière, la Gauche américaine montre son mépris envers les africains.
Il n’y a pas la finesse de « Blood Diamonds » ou « Lord of War » ou « Le Dernier Roi d’Ecosse » sortie il y a une quinzaine d’années.
Nous avons d’un côté les gentils femmes noires africaines contre les méchants hommes occidentaux.
Mais bizarrement la Gauche américaine, pionnière dans la voiture électrique, est bien discrète sur l’exploitation des enfants pour la production des batteries.
Et ce titre! « The Woman King » qui se traduit littéralement par « la Femme Roi ».

Désolé mais ça n’existe pas! Il y a soit un roi, soit une reine. Il aurait pu nommer ce film: « La Reine des …. »
Cela donne une bonne raison de ne pas payer 10€ pour se faire laver le cerveau.
Cette propagande devient de plus en plus lourde et indigeste mais tant que les studios et acteurs peuvent s’en mettre plein les poches!

Quentin Journeaux

image_pdfimage_print
13
1

17 Commentaires

  1. Hollywood, une des plus importantes synagogues de Satan d’aujourd’hui, se déchaîne comme seul un démon enragé peut le faire. Ça ressemble au bouquet final d’un feux d’artifice de haine. La bête joue sa dernière partition, il ne peut en être autrement. Bientôt, elle recevoir l’estocade fatale et elle le sait. J’espère que les jeunes à qui cette merde absolue est destinée, n’iront pas voir cette immonde propagande.

  2. la décadence américaine influence bien sur les ouest européens qui suivent la même pente

  3. Ils peuvent tourner « The man (drag) queen », ça collera plus à l’actualité.

  4. Il est possible que le film idéalise le passé précolonial (peut être notamment est il avare de détails sur Behanzin).
    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/histoire/la-traite-des-rois-africains
    Mais les guerrières du Dahomey (royaume d’ailleurs fondé par des envahisseurs venus de l’actuel Nigeria mais à ce compte-là on a tous envahi quelqu’un) ont bien existé, on a pas attendu les décoloniaux ou les wokistes pour le savoir.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Amazones_du_Dahomey

  5. il est exact que les guerrières du Dahomey furent redoutables et on pouvait leur rendre hommage sans les caricaturer mais ce n’est pas la première fois qu’Hollywood modifie l’histoire .

    • Les guerrières du Roi Behanzin étaient des femmes éduquées pour être des guerrières redoutables, et redoutées, et elles participaient, de fait, à l’esclavage et aux sacrifices humains de Roi. Rien de glorieux, mais elles se sont, pour la plupart, sacrifiées pour sauver un roi mortifère.

  6. C’est effrayant de voir un pays comme les usa laisser cette lévine, créature aussi hideuse que maléfique,une vraie malédiction, maltraiter les enfants en laissant croire avec des discours mensongers qu’elle œuvre pour leur bien. Les enfants ne se rendent pas compte, ils croient évidemment tout ce qu’on leur dit, mais les parents ? Ont-ils encore un cerveau ? Et les médecins, sont-ils tous devenus fous ? Se rendent-ils compte de ce qu’ils font à des enfants ? Je plains ces pauvres gosses. Les usa sont vraiment sur une mauvaise pente avec cette engeance aux manettes.

  7. J’aurais plutôt traduit en français par
    – le Roi femme .


    comment une tribune de guerrières africaines
    une tribune ? ou une TRIBU ?

    Merci

    • C’est une erreur! C’est bien une tribu et non une tribune. Les deux traductions littérales sont valides mais cela ne change rien au fait que l’expression en elle-même n’ait aucun sens. Merci pour vos remarques

  8. pourquoi dites_vous wokisme, des royaume Africains ont toujours existé , il y en a même encore des Rois Africains, j’en ai vu un chez mon ex patron , un milliardaire, ou j’étais maître de maison, intendant de sa maison privée dans les années 70. Informez-vous. C’est vrai que faire un film avec une Reine noire c’est évidemment dans l’aire du temps , mais pourquoi ne dites-vous pas qui sont les véritables maîtres d’Hollywood ? C’est interdit ?

  9. La bande annonce « histoire inspiré de faits réels » 😂😂😂

  10. C quoi ? des transgenres ? en tous cas j’en veux pas dans ma vie …encore plus cons que les fèlés fous du chamelier

  11. Cela donne pas envie du tout.
    J’ai pas envie d’avoir des cauchemars.
    D’ici à ce que cela donne des idées aux descendants de ces amazones noires.
    Une chose m’interpelle : comment des femmes africaines capables d’une telle énergie débordante « inspirante » pour les femmes africaines d’aujourd’hui ne les a pas en effet plus inspirées en résistant contre les horreurs de l’excision, des corvées pour servir leur homme et cultiver le lopin que dans sa générosité il leur a dévolu ?
    Ah oui, j’oubliais le détail : ces farouches guerrières étaient excisées, certaines étaient des esclaves et les filles de bonne famille étaient offertes aux guerriers valeureux !
    Eh bien, je préfère encore être née catholique que africaine « païenne ».

Les commentaires sont fermés.