La dernière trouvaille des tarés : les Brigades antidiscrimination (Badi)

Publié le 15 avril 2019 - par - 22 commentaires - 1 848 vues
Share

Ah les amis, cette fois-ci avec la création de la BADI (Brigade Anti-Discrimination) les choses vont se durcir pour tout le monde sur le front de la lutte contre les discriminations. À croire que l’arsenal législatif et la répression déjà mis œuvre étaient encore insuffisants pour juguler la montée de la « haine ».

Certes, il y avait bien le droit international, européen et national
Certes, il y avait bien quelques organisations internationales (5), quelques textes internationaux et européens (14) , quelques lois et dispositions nationales (16) : une jurisprudence européenne, quelques jurisprudences nationales (11), certes il y avait bien eu 15 guides ministériels et documents de référence, certes il y avait bien eu 10 plans de lutte depuis 2015. Vous avez bien lu : 10 plans en 3 ans.
Certes il y a avait bien tout ce bric-à-brac, mais ce n’était encore pas assez pour lutter contre la « haine ».

https://www.gouvernement.fr/documents-dilcra

Certes, il y avait déjà la DILCRAH


Oui, comme tout cela ne suffisait pas, on avait déjà dû créer cette direction ministérielle dédiée, rattachée au Premier ministre et dirigée par le très jeune et très propre sur lui Frédéric Potier. Une bonne tête de gendre idéal celui-là, le genre à qui on piquait autrefois son goûter dans la cour de récré et qui prenait deux beignes s’il allait pleurnicher dans les jupes de la maîtresse.

C’est donc cette caricature que la commission parlementaire sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite vient d’auditionner à charge contre nous.

Un vrai petit commissaire du peuple bien raccord avec la présidente de cette commission. Le genre qui ne doute de rien : amalgames, accusations infondées, éléments de langage, mots-valises et slogans, aucune nuance, un monolithe, la bien-pensance totalitaire incarnée. À lui tout seul il est une synthèse, plus radical que la LICRA, le MRAP, la LDH, SOS racisme, le CRAN, SOS homophobie réunis.

Prenez le temps de l’écouter à partir de 2 heures 36 ou en cliquant sur son nom à droite de la vidéo.

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7535389_5caef2dd74a90.lutte-contre-les-groupuscules-d-extreme-droite–auditions-diverses-11-avril-2019

http://www.tv5monde.com/emissions/episode/internationales-frederic-potier

Bref, la DILCRAH, c’est le Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT.

https://www.gouvernement.fr/dilcrah

C’était déjà très copieux, mais cela ne devait pas suffire. Alors ils nous en remettent une couche.

Schiappa et Denormandie créent la BADI en partenariat avec Facebook et les associations.
Donc comme tout cela ne suffisait pas Schiappa et Denormandie viennent de créer la BADI pour traquer les particuliers, les employeurs, les professionnels, la société civile.

Voici ce qu’ils ont déclaré au Parisien Aujourd’hui en France :
« Il s’agit désormais de renforcer les mises en contact avec les personnes discriminées. S’ils ne vont pas au droit commun, le droit commun ira à eux. »

Avec cette innovation, on change donc radicalement de registre. Le mot brigade désigne nettement des unités de répression spécialisées dans un secteur particulier : brigade de répression du banditisme, brigade criminelle, etc…

https://www.la-croix.com/France/Securite/Le-gouvernement-lance-brigade-anti-discrimination-2019-04-15-1201015719

L’État supplétif de Facebook et des associations

Pourtant, cette brigade ne devrait pas être constituée d’agents ou de fonctionnaires de police, elle devrait prendre la forme d’une page Facebook animée par la DILCRAH relayée par les associations. C’est donc cet organisme d’État qui depuis cette page Facebook orientera les plaignants vers les associations qui les guideront dans leurs démarches. En quelque sorte Schiappa et Denormandie instituent Facebook et les associations en agitateurs afin de susciter encore plus de victimisation et de répression en retour. C’est très net, il s’agira d’aller agiter de manière perverse les milieux prétendument victimisés, pour créer les conditions de la répression.
N.B. : il y a 25 motifs de discrimination selon le défenseur des droits – liste bien entendu non close et susceptible d’évolution.

L’État incite également les associations à systématiser les opérations de testing, c’est à dire de provocation perverse à la faute. Tous les secteurs seront concernés, travail, logement et tout le reste.

Il faut bien comprendre qu’avec cette usine à gaz, ce seront Facebook et les associations qui seront à l’initiation et à la conduite des opérations de testing et de répression. L’État ne sera là qu’en tant que pourvoyeur de moyens et en censeur final pour infliger les condamnations pénales.

Il n’y peuvent strictement rien

Toutefois, malgré leurs efforts, leurs budgets, leurs campagnes de propagande, les procès, les traques, les durcissements législatifs ; ils n’y arrivent toujours pas. Au contraire, malgré la pléthore de moyens mis en œuvre, le système est en échec total dans son entreprise d’écrasement des oppositions à la submersion migratoire et au remplacement.
Ils l’ont bien compris, ces oppositions ne sont pas cantonnées aux seul groupuscules d’extrême droite, elles sont diffuses dans toute la société. Et plus les conséquences de leur politique deviennent insupportables, plus elles se manifestent et se radicalisent. C’est bien ce qui leur pose problème et dont ils sont obligés de prendre acte en durcissant la répression jusque dans les moindres recoins de la société.
Nous le leur disons, rien n’y fera, plus ils appuieront, plus les oppositions se raidiront. On ne contraint pas par la force le sentiment d’appartenance identitaire d’un peuple qui vient d’aussi loin que le nôtre alors que dans le même temps on fait tout pour l’exacerber en tentant de le détruire.

Ils sont devenus fous

Drôle de manière de lutter contre « la haine » que d’aller la créer de toute pièce là où elle n’existe pas. Manifestement les gens au pouvoir sont devenus fous et ils sont en train de se radicaliser en opposition avec la très grande majorité du peuple de France. L’instrumentalisation des communautés minoritaires ou ethniques contre la majorité du peuple de France est irresponsable et extrêmement dangereuse car elle porte en germe le conflit intercommunautaire.

L’habillage pervers

Les deux ministres estiment que c’est là une réponse aux demandes des Gilets jaunes.

https://www.youtube.com/watch?v=wA4Tjfa_ljM&t=28s

À l’heure où ces pages sont rédigées, Macron n’est pas encore intervenu pour dire ses conclusions suite au grand débat. Néanmoins, on peut d’ores et déjà être assuré qu’il inversera tout le sens du mouvement des Gilets jaunes. Nous pouvons être certains qu’il imposera sur tous les sujets un durcissement de sa politique contraire aux intérêts du peuple de France en prétendant que c’est le résultat de ses consultations au cours du Grand débat et que c’est ce que veulent les Gilets jaunes.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share

22 réponses à “La dernière trouvaille des tarés : les Brigades antidiscrimination (Badi)”

  1. patito dit :

    cher monsieur
    cette BADI va vous obliger à peser vos mots avant de les mettre en ligne mais elle ne pourra rien faire contre la richesse et la subtilité du français .
    Dans le cas extrême ou cela ne suffirait pas il faudrait faire ce que je faisais avec quelques internautes il y longtemps de cela sur un site avec modérateurs : nous disions exactement l’inverse de notre pensée en en mettant des tonnes de bienpensance : niquer le système nous mettait en joie

  2. François BLANC dit :

    Cela me rappelle les heures les plus sombres des pays marxistes

    • UltraLucide dit :

      Tout-à-fait, bienvenue en UERSS, plus précisément en BananaRepublik internationale-socialiste du Frankistan. C’est la dictature du Prolecharia, avec la Badi à la place de la Stasi….
      Merci à tous nos politichiens collabos, merci Mikron!

  3. wika dit :

    « malgré la pléthore de moyens mis en œuvre, le système est en échec total dans son entreprise »
    Peut-être mais ces guignolades nous coûtent un pognon de dingue

  4. Mohamem dit :

    Je vais faciliter le travail de la Badi … en leur envoyant un exemplaire du coran !

  5. patphil dit :

    et les français de jouer les autruches…
    gaulis n’oubliez pas d’aller voter

  6. senechal dit :

    Au secours la Gestapo est de retour!.

    • François BLANC dit :

      Plutôt le KGB au regard de l’idéologie ambiante de ces internationalistes solidaires de la finance halal

      • Enri dit :

        Oui vous avez raison

      • UltraLucide dit :

        On vit dans un mélange des genres. La propagande actuelle utilise des ficelles des deux côtés.
        Internationalisme socialisant et Eglise de Climatologie écolo pour mettre en place une dictature mondiale ultra-libérale basée sur la high-tech informatique et bioogique le tout avec l’aide de la moraline des chrétiens de gauche et du libertarisme gauchiste. Un beau globi-boulga!
        Un millénariste vous dirait que c’est le signe du chaos de l’Ere du Verseau. Bref le désordre généralisé dans les têtes et ailleurs.

  7. André Léo dit :

    Au XIXIème siècle, le Chevalier De la Barre avait été atrocement torturé puis décapité pour ne pas avoir retiré son chapeau au passage de l’évêque de l’endroit, et l’on pensait qu’il s’agissait de l’ultime condamnation pour discrimination. Eh bien non!

    Les lois de laïcité de 1882 à 1905 avaient privé l’église catholique d’exercer sa propre justice théocratique. Et voilà qu’en 2019, dans la foulée des privations de libertés d’expression de la DILCRAH hollando-macroniste, des procès pour blasphèmes des innombrables communautarismes anti-libertaires… l’exécutif lui-même, en la personne de sa ministricule, met en place ses milices de « gardiens des communautarismes ».
    Comme dans l’Iran des ayatollahs!
    Et l’on ne rêve pas, nous sommes bien en 2019, dans la France qui fut des lumières!

    • andrea dit :

      Concernant le Chevalier de la Barre ça c’est la version officielle…

    • Garde Suisse dit :

      Concernant le Chevalier de la Barre, il est évident qu’il a été victime d’une erreur judiciaire, mais il faut rappeler qu’il a été jugé par un tribunal laïc et que l’évêque d’Amiens avait sollicité sa grâce auprès de Louis XV qui l’a refusé. Je ne sais pas ce que Voltaire à écrit le concernant mais il mettait sans doute en exergue les carences de l’enquête et l’utilisation de la « question » , initialement l’enquête portait sur de profanations de Crucifix commis par des inconnus (sans doute de la bonne bourgeoisie) puis a dévié vers le Chevalier désargenté à qui des rumeurs ont prêté ce manque de respect à l’évêque. Précisons, qu’orphelin et pauvre le Chevalier de la Barre avait été recueilli par sa tante (une abbesse). Les anti-clericaux ont résumé l’affaire telle que la présente M. Léo.

  8. raskasse dit :

    Marre de cette France défigurée par trop de rouges !!!!

  9. CLOVIS dit :

    Atterrante cette haine du Français « racine »… VIVEMENT LE GRAND CHANGEMENT !

  10. ,butterworth dit :

    EN TANT QUE NON VOYANT J AI ETE DISCRIMINE LORS D UN ENTRETIEN POUR ETRE PILOTE D AVION COMME HETERO IDEM CHEZ MICHOU ET DISCRIMINE COMME TRANSGENRE BARBU NAIN AU LIDO ET LA AUSSI COMME NUDISTE https://www.bing.com/search?q=discrimination+définition&form=PRNWSR&mkt=fr-fr&httpsmsn=1&refig=1c89751a802b408db72c710a7337a176

  11. Esprit critique dit :

    Mao avait ses Brigades, chargées de diffuser sa pensée, Pol pot avait se équipés de chocs, Hitler avait ses commandos urbains, L’apprenti Jupitérien Macrouille va développer des « BRIGADES Anti discrimination », sur la base de quoi ?, choisies comment ? sur quelles compétences ?, payées par qui ?, dirigées dans quel sens ?
    Les apprentis Fachos sont lâchés, sans vergogne et sans contrôle.

    • Marnie dit :

      Pour que le morveux de l’Elysée en arrive là c’est bien qu’il y a des plaintes concernant les français. Si celui-ci avait un tant soi peu d’intelligence il verrait que si nous nous rebellons les raisons ne manquent pas. Mais notre colère est tout d’abord motivée par des faits graves venant des différents GVTS. Nous priver de nos droits les plus élémentaires pour les donner aux ennemis de la France et des français c’est extrêmement grave. Ces ennemis accueillis à bras grands ouverts par nos GVTS font des attentats, égorgent, font le commerce de la drogue, nous insultent, nous injurient, violent, attaquent en toute impunité nos lieux de culte, etc. Il ont perdu la raison. A nous de la leur faire retrouver.

  12. La Hire dit :

    Vous connaissez la chanson de badi bado ?

    Badi Bado à l’assemblée
    Pour épater nos députés
    Monta jusque sur la tribune
    Pour exposer la peau d’ses burnes

    Ah-ah Badi Bado
    Bali-Balo est un sxxxxxxx !