La désobéissance fiscale contre la guerre civile ?

rodin-footIl est ici question de s’interroger sur le bien fondé d’une action de masse, comme « objecteurs de conscience », sachant que nos âmes patriotes et Chrétiennes ne peuvent désormais plus contribuer financièrement à des actions de plus en plus criminelles et spoliatrices, que ce soit envers notre peuple, envers tous les peuples d’Europe, mais aussi envers la simple morale commune et universelle qui fait de l’humain quelque chose de plus qu’un « animal parlant ».
Abandonnons un instant les dérivatifs « cérébro-anesthésiants » servis par les grands médias, et notamment, les « télé-réalités », les « journaux d’informations » et autres niaiseries du genre « analyses footballistiques », et posons nous de vraies questions !
Une armée d’occupation de plus de 5 millions de fonctionnaires aux ordres, excepté le petit million supplémentaire, utiles et courageux, comme les policiers (et encore pas ceux qui ne sont pas que des « gagneuses » routières), et les personnels hospitaliers; la gauche et son pouvoir n’existent plus qu’au travers de cette force dirigée par environ 6.000 hauts fonctionnaires ! Cette force prête à accepter que l’herbe soit bleue et que le ciel soit vert, comme nouveaux paradigmes du « changement » !
Ces 5 millions de personnes préfèrent assurément la collaboration avec l’infâmie, plutôt que risquer de perdre leur emploi, ou leur petite maison, acquise là où d’autres, par ailleurs, la perdent via leur entremise …
C’est probablement l’état d’esprit que devaient avoir les fonctionnaires Allemands sous le nazisme d’Hitler, entre 1933 et 1939 ! Mais il ne faut pas oublier que celui qui regarde un crime sans réagir, est tout autant complice que celui qui le commet !
Côté citoyens, il faut maintenant sérieusement se poser la question de la légitimité de contribuer fiscalement à un état devenu scélérat, cédant devant le banditisme (affaire des gens du voyage et de l’autoroute A1), ne respectant plus sa parole d’état (affaire des mistral), nous noyant sous une immigration destructrice, jetant en prison des patriotes et défenseurs des familles. Un état qui distribue avec largesse notre argent à tous pays le demandant, mais qui n’hésite pas à imposer des centenaires, ou emprisonner des retraités s’étant défendu de cambrioleurs ! Un état dont tous les ministres, sans exception, sont des repris de justice et des traîtres corrompus, soumis à des intérêts non nationaux. Un état qui nous vend « à la découpe », sans l’once d’un regret patriote. Un état enfin, devenu raciste envers ses propres citoyens et leur culture ancestrale ! Bref, devons nous encore payer notre propre mort, notre cercueil et notre tombe, sans compter l’installation de nos remplaçants ?
Alors, la désobéissance civile et fiscale ne serait-elle pas préférable à la guerre civile, tout en étant plus efficace, non seulement pour le but souhaité, mais aussi pour satisfaire nos consciences d’êtres douées de cœur et de raison ?
Didier-Pierre BERNARD

image_pdf
0
0

41 Commentaires

  1. Alors que Denis donne des précisions intéressantes, Régis TANSE, malgré quelques progrès notables, est encore loin du compte.
    D’ une manière générale, je n’ ai jamais été et je ne suis donc toujours pas ni républicain, ni laïque: j’ ai toujours été et je demeure un laïc catholique traditionaliste royaliste légitimiste; ensuite, la France n’ a jamais été la fille ainée de l’ Eglise mais elle a toujours été et demeure depuis Clovis le royaume du Fils aîné de l’ Eglise Lieutenant de Dieu en France.
    Pour ce qui est des lettres-deux-chèques-manuels-en-euros-sur-la-banque-de-Polynésie-à-l’-ordre-du-trésor-public, j’ en ai dit l’ essentiel dans mon 1er post infra du 2 septembre: il est donc inutile que je le répète dans le post du 3 car il suffit de le lire. Au demeurant, pour ceux qui ignorent tout de la monnaie, du droit des chèques et de la compensation interbancaire, il est d’ autant plus inutile d’ en dire davantage sauf exception que je m’ occupe de toute la procédure durant les 373 jours de validité desdits chèques.
    Par ailleurs, pourquoi attendre 2016 pour passer à l’ action, en particulier contre le trésor public? Pour lui garantir quelques nouvelles rentrées fiscales??? NON, il faut d’ abord mettre le trésor public à sec… et ce jusqu’ à la chute de la république dont la destruction permettra la Reconquête, la Renaissance et la reconstruction de la France.
    Le chaos est déjà là: il nous est imposé par la république parti de l’ étranger qui nous impose plus de 25 millions d’ afro-arabo-mahométans venus nous remplacer comme l’ a fort bien expliqué mon voisin gascon Renaud CAMUS. La guerre aussi est là avec de nouvelles victimes chaque jour qui y laissent leur vie… sans même se défendre… sans même combattre!!! Point besoin d’ attendre 15 ans…
    Il est clair que ceux ayant de bonnes gamelles et fort peu de compétences ne bougeront pas mais ceux qui ont des convictions saines, une famille et des biens à défendre se mobilisent et agissent déjà depuis plusieurs années: ce sont ceux-là qui méritent mon respect et mon concours.

  2. En révélant la prophylaxie relative aux magouilles politico-monétaro-financières de gogaulle charles le félon 1er connétable du Déclin, je ne pensais pas revoir autant de réactions, plus de 300, au demeurant très intéressées directement à mon adresse et j’ ai dû leur faire une réponse circulaire avec simplement quelques précisions pour l’ individualisation nécessaire. Cela prouve que les Français sont passés de la révolte légitime à l’ insurrection déterminée.
    A Régis TANSE, je réponds que des milliers de con tribuables à mercy résistent déjà victorieusement au trésor public depuis bien des années et je suis bien placé pour le savoir avec mon mode de règlement décrit dans mon précédent post infra. Par ailleurs, la guerre n’ est pas à livrer dans 15 ans: elle nous est déjà imposée et nous devons riposter immédiatement si nous désirons survivre au besoin en acceptant les pertes inévitables. En repoussant à 15 ans… comme qui dirait aux calendes grecques… vous accordez certes un répit à la république… mais au prix de votre vie! Alors, vous avez le choix: le combat y compris fiscal immédiatement ou l’ esclavage immédiat avec la mort à court terme pour seule issue.
    A cet égard, Denis a fort bien explicité la situation et ses développements: d’ une manière ou d’ une autre, nous sommes tous taxés: à l’ IR, sur l’ habitation, le foncier, le social (une vraie pyramide de Ponzi où on perd à tous les coups!), la tva (et la non-perception de la tva rend non seulement du pouvoir d’ achat aux clients mais rend aussi comptablement l’ acte de commerce inachevé et donc empêche le recouvrement de la tva jusqu’ à sa perception effective… d’ où la non imposition générale de fait du hors taxes en cause… sans compter les redressements douaniers et fiscaux qui fleurissent ex nihilo.
    D’ autres posteurs s’ interrogent le choix à faire entre la voie des armes avec la clandestinité à titre accessoire et la voie fiscale… En ce qui me concerne, je suis persuadé que nous devons nous préparer à l’ utilisation et à la maîtrise du plus grand nombre d’ armes possibles… non pas à l’ encontre de la république qui est définitivement pourrie et condamnée à très court terme… mais à l’ encontre des envahisseurs… à qui nous pouvons laisser le soin de porter le dernier coup à la république… le coup de grâce… qui sera le signal de la nécessaire croisade de reconquête… nous n’ aurons pas alors une situation aussi saine que celle dont disposait Henri IV lorsqu’ il résolut le cas des Alpujarras mais elle ne sera pas aussi compromise que celle affrontée en 1429 par Jeanne d’ Arc… et nous serons en mesure de refaire les exploits du duc Eudes d’ Aquitaine en 721 à Toulouse et de Charles Martel à Moussais la Bataille le 25 octobre 732. Autant dire que déjà maîtres chez nous, nous n’ avons pas à entrer en clandestinité pour le rester.
    En ce qui nous concerne, la voie fiscale nous suffit pour accompagner la chute de la république de manière inéluctable… car notre premier devoir est de remettre la France à sa place de royaume du Fils aîné de l’ Eglise… et c’ est ce qui permettra la victorieuse croisade de Reconquête.
    D’ autres posteurs s’ interrogent sur la faisabilité alors que les payements en espèces viennent d’ être encore davantage réduits, que les virements et les prélèvements se multiplient et que le prélèvement à la source menace… n’ osant pas aller jusqu’ à dire que tout cela est tellement pratique… il est vrai que l’ esclavage qui en résulte est très pratique! Or il nous faut éviter d’ entrer dans cet esclavage que la république veut nous imposer! D’ abord, on peut très bien vivre sans comptes ou, à défaut, avec des comptes vides: c’ est là le meilleur moyen de ne pas se faire voler par les banques françaises (qui sont toutes des voleuses) et par le trésor public… par ailleurs, le prélèvement à la source tel qu’ il est annoncé n’ est pas près d’ être mis au point… par ailleurs, d’ une certaine manière il existe déjà avec les oppositions à tiers détenteur illégalement étendues aux tiers payants… c’ est pourquoi il faut sauver les vraies monnaies et les remettre au goût du jour en les imposants dans nos relations économiques et sociales… et c’ est beaucoup plus aisé qu’ il n’ y paraît déjà par le simple boycottage des banques et établissements financiers… voire des entreprises et des commerces qui refuseraient de payer en vraie monnaie.
    Qu’ on se détrompe: les entreprises sont les plus à même de participer au boycott fiscal et elles le pratiquent déjà de diverses manières y compris par mon mode de règlement par lettre-deux-chèques-manuels en-euros-sur-la-banque-de-Polynésie-à-l’-ordre-du-trésor-public… et ce avec d’ autant plus de succès que les montants en cause sont bien plus élevés et que le trésor public craint la contagion à davantage d’ entreprises encore. S’ il est vrai que les cotisations patronales sont une part de salaire prélevé à la source appelée salarié par l’ employeur tout comme les cotisations salariales au demeurant, l’ essentiel de ces cotisations est aussi versé à l’ urssaf, une formidable escroquerie qui n’ a aucune existence juridique qui est un prête nom, une fausse barbe du trésor public… et donc éligible au mode de règlement.
    Je ne peux donc que renvoyer à mon précédent post où se trouve l’ essentiel même si aussi concis que possible.
    De même qu’ on ne fait pas d’ omelette sans casser les œufs, on n’ en finira pas avec la république sans la ruiner… et la croisade de Reconquête ne sera possible qu’ après la destruction définitive de la république… Les hommes d’ armes batailleront et Messire Dieu, Premier Servi, donnera la victoire.

    • @Fernand
      Heureusement que vous êtes difficile à lire et que vous n’expliquez rien de votre procédure de lettre-deux-chèques. Vos propos se suffisent à eux-mêmes pour montrer que vous n’êtes plus tout-à-fait parmi nous. Je ne me fatiguerai pas plus.

  3. Je répondais à Marc Blondet qu’il est évident que l’individualisme ne favorisa pas trop la démarche, et que rien n’a jamais été entrepris pour infléchir cette tendance, puisque, en divisant, et même en dressant les Français les uns contre les autres, on eut mieux régner… ou en tous les cas imposer à tous ce que la majorité ne veut pas.
    Mais je lui ai parlé d’émulation, et je crois que, l’union faisant la force, la volonté inflexible d’agir de beaucoup en motivera plus d’autres encore.
    Je parlais de redonner courage, et de redonner courage en soi, même.
    Et je complète ma pensée ici.
    Cette désobéissance fiscale ne peut s’appliquer en soi qu’à une minorité de Français, à savoir les contribuables (D’où la nécessité d’un impôt proportionnel?…), puisque, déjà en 2014, nous n’aurions plus été que 47,4 % à payer les frasques, les aberrations et les trahisons des « élites ».
    Il va donc de soi également que les Français non imposables ne sauraient soutenir notre mouvement par empathie
    Toutefois, tous ceux qui ne travaillent pas nécessairement assez ou pour un revenu conduisant à l’immense privilège d’être taxé peuvent être concernés, car ils devraient espérer un jour une amélioration de leur vie ou de son niveau.
    Il ne faut en tous les cas pas négliger ces Français non imposables !
    (Parmi lesquels aussi des retraités, qui ont travaillé, sué…)
    Restent divers cas : certains ne trouvent pas de travail, d’autres perçoivent des aides sociales justifiées (Retraite minimum, Handicap, etc…).
    Ils doivent être concernés également par le mouvement, y être invités, participer.
    Et la désobéissance fiscale ne doit donc pas se limiter à l’impôt (IR, ISF, etc), mais elle doit concerner TOUTES LES TAXES.
    La non perception de la TVA, ainsi, permettra de les motiver.
    Et puis, ce sera l’occasion de restaurer une vraie solidarité !
    Et, comme je le disais à Marc Blondet, de restaurer la confiance, de donner confiance en soi, de se faire confiance…
    (Au noyau dur des contribuables, sur lesquels se casseront les dents, se grefferont progressivement d’autres forces, informées de la réalité du mouvement, et non pas des insinuations, des déformations, des échos…)

  4. N’importe quoi ! ça y est vous vous êtes tous bien agités à fanfaronner ?!?! Primo, l’état c’est vous bande de nazes, vive le suicide !
    Deuxio, vous oubliez le principe du « dilemme du prisonnier ». Votre histoire, c’est valable que si vous êtes des millions à faire en même temps la même chose et pouvez trouver une tribune salvatrice pour soutenir vos revendications ( qui pour le moment n’ont pas pignon sur rue ) ! Lequel d’entre vous sera capable de tenter le premier les emmerdes avec le fisc sans savoir si les autres en font autant ?
    Bien sûr qu’organiser la résistance pour la lutte inévitable qui se profile d’ici 15 ans max est bien plus facile, bien plus utile, bien moins débile et bien moins poisson d’avril que ce délire. Il y a sûrement des actions de masse à envisager pour faire entendre notre colère, c’est possible, mais prétendre qu’on se sent prêt à installer le chaos comme on prépare une fiesta, c’est vraiment pas très mature.

    • Au moins, nous, on est conscients qu’on n’est pas nécessairement des « gros bras » ou des grandes gueules !!!
      Si vous êtes un vrai gros bras, ni grande gueule ni fanfaron, seulement, montrez l’exemple!
      Soyez le premier à prendre une arme factice, par exemple…
      Sinon, apprenez à lire (les commentaires), car il n’a jamais été question qu’un seul commence.
      Et au fait, question débilité et maturité, je ne pense pas que vous ayez des leçons à donner : pour la facilité de votre lutte armée, vous repasserez… ; si la guerre civile ne sème pas le chaos, vous m’expliquerez (Et pour ma part quand on voit le résultat lamentable de la Révolution, je n’ai pas envie de m’exciter maladivement avec l’odeur du sang.) ; cette action, si elle voyait le jour, aurait évidemment des ennemis (Comme vous!) et conduirait obligatoirement à une violence inévitable (Mais limitée, avec des victimes identifiées, et nettement moins de dommages collatéraux) ; si les actions de masse influaient, certains manifestants le sauraient…
      EN FAIT, votre critique est logique : Vous écrivez « l’état c’est vous bande de nazes », ce qui veut bien dire que vous n’en êtes pas, alors? Raison de plus pour commencer votre travail de sape avant même que quoi que ce soit émerge…
      Mais le pire, en fait, c’est que vous voulez une lutte d’ici 15 ans!
      Attendons de voir, « ça dépend, de la vitesse du vent….
      Elle est facile la critique, et l’insulte encore plus!
      Notre initiative, à nous, peut commencer plus vite, et plus efficacement.
      Avec des économies en plus!!!

      • @Denis
        Je vais vous répondre point par point : je suis tout le contraire d’un gros bras ou d’une grande gueule, mais effectivement, j’essaie d’éviter le fanfaronnage inutile ( brasser de l’air pour se trouver des justifications légitimes à fuir l’impôt, hier, oui, à minuit, dans l’empressement de finir avant que le modérateur baisse le rideau, j’ai laissé ma colère se manifester, aujourd’hui, je vais m’efforcer de la contenir mais l’effort sera vif ) . Si encore vous proposiez un truc qui a du sens ( pas forcément réaliste mais juste sensé ) : élaboration un site internet avec une liste de revendications ( Stop aux mosquée, immigration zéro, laïcité à l’école avec saucisson et jambon, fin des lois scélérates d’entrave à la liberté d’expression, application stricte des lois vestimentaires etc……) à défaut desquels les pétitionnaires ci-dessous s’engagent à boycotter l’impôt en 2016, je comprendrais… D’autant que l’auteur de l’article est informaticien, il devrait pouvoir faire ça ! Surtout qu’avec 3 millions de signatures, vous auriez au moins un interlocuteur qui serait obligé de réagir ( mais en-dessous de 50 000 vous l’auriez dans l’os ) ; mais là ça part dans tous les sens, ça bavasse au comptoir à se refiler des astuces pour ne pas payer sans se faire piquer ( et ça veut donner des leçons de morale aux autres ! ) le tout dans le but avoué pour certains d’abattre la république au plus tôt ( après moi le déluge non mais vraiment, j’hallucine ! ).
        Une arme factice ? La question d’organiser une résistance clandestine non factice n’est pas un problème de choix. Je dis 15 ans max, je parle de guerre à laquelle nous serons confronté de force, malgré nous et pas de notre fait ; à laquelle nous serons obligé de faire face pour nous défendre et sauver nos vies ; l’islam contient les germes de la guerre obligatoire et les musulmans vont nous submerger dans une proportion cataclysmique ; nous n’aurons pas le choix. Mais par chance, nous avons encore un petit peu de temps pour nous y préparer, c’est juste une question d’organisation. Ce n’est pas une guerre civile qui va semer le chaos, mais le chaos qui va semer la guerre civile, ce n’est pas très difficile à comprendre. Je n’ai jamais incité personne à commencer une guerre et j’aimerais mille fois l’éviter si c’était possible.
        Mais couper ses vivres à l’état est le plus sûr moyen de la précipiter, là dessus il n’y a aucun doute ( c’est un truisme ! ). Des victimes ? Oui, des millions ; moi, je suis handicapé, il me faudrait apprendre à voler sans l’état pour me soutenir. Et fuir l’impôt sans le justifier ultra-massivement n’aurait absolument aucune incidence sur les décisions politiques.
        Pour votre sophisme bidon sur « l’état c’est vous », la procédure rhétorique de me détacher signifie simplement que moi, à l’inverse de vous, je n’ai pas perdu la boule et le sens commun, et que je m’adresse à vous les commentateurs dans l’errance. Je ne veux pas de lutte ; moi mon rêve, c’est que tous les africains retournent en Afrique, que la France redevienne laïque ( et pas la première fille de l’Eglise ! Dieu déteste les Eglises et ses fils aussi les détestent ! ).
        Oui, c’est ça parlez bien de vos économies pour vous dévoiler tels que vous êtes bande de truands ! Votre initiative ne sert à rien qu’à précipiter la guerre qui nous attend de toute façon !
        Si au moins vous vous révoltiez contre le traitement que vous subissez sur la route en permanence ; non seulement la taxe routière complètement injustifiée ( je parle des amendes ) avec perte de permis et en plus tous nos impôts locaux qui partent dans des constructions toujours plus invraisemblables pour nous mettre tous au rythme des bus avec arrêt obligatoire à chaque arrêt etc…..je comprendrais ! Une action intelligente avec constitutions de sites internet et des actions de groupe réfléchies et structurées, sensées et réalistes, je dirais OK ! Mais là, juste une apologie de l’évasion fiscale sur un site patriote, c’est vraiment lamentable !
        Désolé, je crois bien que je n’ai pas réussi à contenir ma colère.

      • @Denis Post Scriptum
        Je rajouterais à mon commentaire précédent que, si je rêve que tous les africains ( de nationalité et d’origine ) retournent en Afrique, je rêve aussi d’embrasser Miss Monde ! C’est pour ça qu’une inévitable guerre nous sera imposée et qu’il vaut mieux s’y préparer au plus vite.

  5. Il est possible de se soustraire à l’impôt : si vous le pouvez réduisez votre activité, et donc vos revenus. Vous aurez plus de temps libre pour cultiver votre jardin (non imposable).

    • C’est exact, mais le calcul est à faire finement, pour garder exactement le même niveau de vie, la baisse de salaire étant compensée par le gain d’impôts.
      Toutefois, à moins de gagner moins que le smic, une imposition résiduelle subsistera… et c’est moins évident de réduire son salaire à ce niveau…

  6. super mais il faut se lancer alors parce que le prélèvement à la source….pareil pour la révolution citoyenne: il faut se dépêcher

  7. C’est pour cela qu’ils parlent de prélever les impôts à la source…

  8. quel est le plus facile ne plus payer d’impôts ou entrer en clandestinité pour des actions armées ?

    • Au vu de la triste mentalité de trop de Français, hélas, je crois que le refus de l’impôt sera plus efficace, moins dangereux.

  9. Avez vous vu sur le site du figaro la déclaration d’Alain Marsaud: «On va vers une révolte du peuple européen contre les élites»
    Il dit lui même que l’on ne peut plus rien faire. L’invasion est programmée. C’est comme si on labourait la mer. La déferlante migratoire va grossir très vite sans qu’avec nos tout petit bras nous puissions l’arrêter. Un expulsé pendant que 10000 entrent en Europe.
    Voila c’est terminé on parlera plus d’Europe mais d’une Afrique en guerre ruinée qui commencera au CAP et à Oslo. Plus personne ne peut agir. C’est pour cela que l’ensemble de la classe politique préfère pactiser avec les envahisseurs.

  10. Il est certain que si les entreprises refusaient de reverser la TVA pendant 3 mois l’état serait immédiatement en cessation de paiement. La grève de l’impôt inquiète toujours les états. C’est une révolution pacifique

    • Je suis d’accord à 100%. C’est par ce type de « révolution » qu’il faut commencer. Les artisans et TPE devraient également refuser de payer les cotisations « patronales ».Il n’y a plus d’auitre solution malheureusement..

      • Non, Monsieur, surtout pas les cotisations « patronales », qui n’ont d’ailleurs de patronales que le nom, car en fait c’est purement et simplement un manque à gagner pour le salarié, qui en assume donc la totalité du coût!
        Les difficultés ne manqueront pas, mais ne se faire que des ennemis dès le départ serait suicidaire.

    • Certes, mais le mouvement doit être rejoint par les entreprises, les TPE, les PME et PMI, les artisans, et non pas débuter avec eux : il est plus facile d’emprisonner quelques gestionnaires que des millions de Français unis.

    • Dupuis, à propos de TVA : point besoin de ne pas la reverser!
      Il faut tout simplement participer au soutien des contribuables excédés et des Français énervés, et ne pas la prélever cette TVA…

  11. Excellent ! J’adhère à votre proposition cher monsieur et, de plus, vous m’êtes encore plus sympathique puisque vous êtes passionné d’Histoire de France (moi aussi !) .

  12. Il y a un moment que j’ ai cette idée en tête. Pourquoi payer des impôts pour ne pas avoir ce que nous désirons et que l’ on est en droit d’ attendre en retour ?
    Une police laxiste (sur ordres) et peu nombreuse, une armée réduite à peau de chagrin, une justice (elle aussi aux ordres) totalement défaillante, des élus de tous bords qui vivent comme des princes et sans état d’ âme à part celui de leur portefeuille au lieu de se préoccuper de ce pourquoi nous les avons élus…
    Alors oui comme le dit Montecristo plus bas une désobéissance fiscale mais orchestrée comment ?

    • Et en plus, ces fonctions régaliennes considérables, mais délaissées, sont hélas déjà bien infiltrées… depuis les initiatives engagées sous Mitterrand.

  13. Il nous manque un Ghandi pour celà. Comment obtenir le consensus de la globalité des contribuables dans un temps extrèmement condensé pour que ce soit efficace ? Car il ne faut pas compter sur les médias main stream qui, seuls, pourraient convoquer le peuple à cette fin. Ils comptent bien sur ce handicap du Peuple , les salopards qui nous trahissent.

  14. Quand on voit que 30 gitans bloquant une autoroute peuvent faire plier l’état, il me parait évident que 50 000 citoyens déterminés à consigner leur impôts aurait un impact considérable !

    • Une consignation ne passe-t-elle pas obligatoirement par la Caisse des Dépôts et Consignations, laquelle est un organisme Public fonctionnant avec du fric parfois…?
      Ce serait donc peine perdue!
      En plus, consigner prive des sommes correspondantes, qui pourraient être utiles.
      Enfin, consigner ne revient pas à contester la créance, et c’est donner indirectement blanc seing à celui qui la produit… libre alors de considérer qu’il peut en disposer comme bon lui semble.

  15. Un excellent article faisant le bon diagnostic… il y manque la prophylaxie comme l’ indique Montecristo… Desmoulins et Danielle…
    A Antilulluz, je dirai que MLP appliquera la première année de son mandat présidentiel les mesures phares du programme du Front National sans lesquelles il n’ y aurait plus de programme dudit Front National digne de ce nom… ces mesures phares sont certes nécessaires et indispensables mais elles sont insuffisantes et ne lui permettront de tenir que deux à trois ans car MLP ne veut pas remettre en cause la république or la république est le plus urgent et le plus grave problème de la France et des Français! Ce refus d’ en finir avec la république conduira MLP à l’ échec total inéluctable.
    Pourtant, la solution stratégique existe et elle est simple: elle consiste à retourner les armes de la république contre la république. Personnellement, je l’ ai mise en action depuis plusieurs années avec succès: je règle amendes, impôts, taxes, redressements douaniers et fiscaux par lettre-deux-chèques-manuels-en-euros-sur-la-banque-de-Polynésie-à-l’-ordre-du-trésor-public; l’ intérêt de cette manœuvre est d’ obtenir automatiquement un récépissé du percepteur concerné prouvant qu’ il a bien reçu le règlement de la créance fiscale en cause tout en ayant la garantie absolue que lesdits chèques ne seront jamais remis à l’ encaissement afin d’ éviter un gigantesque mégascandale politico-monétaro-financier initié par De Gaulle charles 1er connétable du Déclin, bradeur de l’ Empire et de l’ Algérie française à Evian (18 mars 1962) fin 1945 avec la création des francs des colonies françaises du pacifique (en particulier) et persistant depuis durant les deux dernières républiques françaises en faillite. Le fraudeur Cahuzac Jérôme avec ses 16 millions d’ euros issus des bakchichs du contrat d’ extinction des puits de pétrole incendiés au Koweit fait figure de lampiste et d’ enfant de chœur comparé aux près de 3000 autres politichiens ayant reçu de 10 à 40 millions d’ euros en équivalent à l’ époque!
    Avec non seulement les comptabilités multiples factices de l’ Etat depuis mais aussi…
    – les alimentations des comptes japonais de chiracailles autre connétable du Déclin,
    – le blanchiment des bakchichs du contrat d’ extinction des puits de pétrole incendiés au Koweit,
    – le blanchiment des rétrocommissions du Karachigate ayant subventionné la campagne électorale présidentielle 1995 de ballamou,
    – le blanchiment des fonds libyens de Kadhafi ayant subventionné la campagne électorale présidentielle 2007 de sarko,
    – le blanchiment du contenu des valises des fellaghas d’ Alger et des Bongo du Gabon depuis 1962 pour tous,
    par CFP coloniaux dskissés en XPF en 1999 dans ces énormes lessiveuses de l’ IEOM -succursale locale de la Banque de France- que sont les lagons tropicaux de cette immense blanchisserie sur plus de 11 millions de kms2 qu’ est le royaume de Tahiti et Dépendances.
    Toutes choses que chacun doit dénoncer à moins de s’ en rendre complice et d’ avoir à en répondre… et pour tous de faire en sorte que je n’ en rajoute point… tant la matière abonde avec les dossiers de Jean-Pascal COURAUD… JPK pour les intimes!
    Depuis plusieurs années, j’ ai émis des milliers de chèques à l’ ordre du trésor public qui en a délivré récépissé et jamais un seul n’ a été remis à l’ encaissement. C’ est ainsi que le trésor public sera ruiné. Définitivement.
    Tous renseignements compléments seront fournis sur simple demande auprès de Fernand CORTES de CONQUILLA
    31-32, place Sylvain Dumon
    82400 Valence d’ Agen
    par téléphone au 06 04 08 46 36 ou par courriel à fcdc@bbox.fr

  16. Trop agé pour pour participer aux débats mais je serai toujours prêt a suivre les directives (toutes) si un jour le peuple passe à l’action et surtout pour la désobéissance fiscale.
    Merci a tous ceux qui résistent

  17. C’est court, net, explicite et précis !
    Mais il manque la méthode …
    La désobéissance civile … comment ?

  18. Excellent article. Nous en sommes effectivement là. A quand une révolte salvatrice ? Il en va de l’avenir de nos enfants.

  19. Sur les réseaux sociaux, je n’arrête pas de dire que, tous ensemble réunis pour ne plus payer nos impôts, taxes et redevances, nous frapperons un VRAI coup d’arrêt à ce gouvernement pourri qui nous saigne comme les terroristes saignent leurs victimes.
    Je suis partante. Il faut nous organiser par ville, village, voire, quartiers dans les grandes villes et ne plus verser un centime à cet Etat fantoche qui ne subvient qu’aux besoins personnels de ses représentants et aux sangsues islamiques qui nous ont envahis.
    L’important est l’organisation de cette révolte qui « paiera » plus que nous ne pouvons l’imaginer.

    • Tout à fait d’accord avec vous, la difficulté que je vois est la mobilisation, dans un pays où la solidarité a été rongée par l’individualisme et les revendications catégorielles. J’espère cependant et demeure mobilisable !

      • C’est ce que j’incluais dans « la triste mentalité de trop de Français » plus haut, en réponse à Yves Essilu.
        Mais il faut dire aussi que rien n’a été entrepris pour infléchir ces fâcheuses tendances par les autorités ou le pouvoir, qui en est toujours à diviser pour mieux régner…
        C’est pourquoi la détermination et le courage d’un nombre important de contribuables permettra, je crois, une certaine émulation : ne pas se sentir seul, vilipendé, ostracisé… suffirait à redonner un peu confiance à d’autres, et même confiance en soi.
        Et à propos de confiance, je me dois de développer un autre point, mais en commentaire général à l’article, et non pas en vous répondant seulement, afin qu’il soit lu et serve…

  20. Le problème se résume à une expérience de Milgram à l’échelle nationale ,la France est totalement paralysée ,il faut dire que tout est bon pour nous paralyser.Le Français classique ,s’il se retrouve devant une procédure administrative ,se retrouve sur l’équivalent de l’échafaud.Et rien de mieux pour motiver le reste de la population à payer ses impôts ,taxes ,prélèvements automatiques et amendes en tous genres.
    Une désobéissance civile pour mettre à sec l’état est sans doute la solution la moins pire des scénarios que l’on voit tourner ici ,mais l’évènement même qui provoquerai cet état provoquerai sans doute également une guerre civile.
    Alors oui ça parle de Marine le Pen ,la nouvelle Jeanne d’Arc .Mais quelles sont les chances ,qu’une fois que le fauteuil est à la température de ses fesses ,qu’elle daigne relever la France plutôt que de rester assise au buffet ?
    Je suis jeune mais je n’y crois déjà plus ,le système entier étant pourri .J’ai appris aujourd’hui que mes impôts servaient à subventionner une expo pédopornographique à Marseille ,je n’ai pas de mot pour décrire mon état.Ce n’est pas de la colère ou de la haine ,à force ce sentiment s’émousse ,ce n’est pas non plus du dégout ,les gouvernements successifs m’ayant habitué à ce genre de coup dans le dos.De la fatigue surement et de la lassitude et j’envie parfois les ignorants ,heureux qu’ils sont.
    Sans doute l’ironie de vivre une époque intéressante .

    • tu as tout à fait raison anti !
      Tous nous trompent sans vergogne et il n’est pas dit qu' »elle » ne le fera pas ! Tsipras ne nous a-t-il pas donné l’exemple ?
      Cessons d’alimenter les caisses de l’Etat mais tous ensemble. Je me souviens d’une action similaire que les commerçants avaient intenter, l’UNEDIC (je crois, je ne me souviens plus de son sigle) mais qui avait très bien fonctionné. Des commerçants contestataires que j’ai connus ont été exonérés des taxes que l’Etat leur demandait.
      Aujourd’hui, notre pognon leur sert à eux, en tout premier lieu et, ensuite, à nourrir tous ces clandestins, associations, amicales, universités politiques et autres conneries qui nous empêchent de vivre décemment.
      Ne dit-on pas que l’argent est le nerf de la guerre ? Soit. Effaçons l’argent qu’ils perçoivent et dont ils se servent pour nous pousser à la guerre.

      • Comment faire la gréve des impôts quand votre salaire, votre pension etc.., vous sont versés obligatoirement sur une compte bancaire sur lequel le percepteur d’autorité prélèvera à la source ce que vous aurez oublié ou refusé de régler

    • Si vous ne votez pas pour Marine vous ne le saurez pas. Cela est une certitude.t

      • Si vous votez pour cette Jeanne d’Arc gauchiste et son FN pas d’amalgame vous aurez la régularisation de tous les envahisseurs

Les commentaires sont fermés.