La destruction de nos crèches se poursuit : des déséquilibrés ?

Publié le 13 janvier 2020 - par - 26 commentaires - 1 367 vues
Share

La crèche de l’église de Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime) a été vandalisée. Une de plus.

Comme le disait Caro la féministe (créatrice du groupe Mon Clito m’appartient) voulant élargir les trottoirs pour empêcher les viols, il suffisait de ranger la crèche au grenier avant le 6 janvier pour éviter sa destruction !

Son éminence l’archevêque de Rouen, empoignant sa crosse épiscopale, a enfilé sa croix pectorale, coiffé sa mitre et s’est rendu sur les lieux, déplorant l’offense faite à la foi chrétienne. Il a exprimé sa « tristesse », commente le diocèse, assimilant ce saccage aux « MILLIERS d’actes anti-chrétiens recensés chaque année ». Votre éminence, sans vouloir vous manquer de respect, ce n’est pas votre tristesse qui changera quoi que ce soit. Que diriez-vous d’une bonne gueulante ? Les Saint-Aignanais comment à en avoir ras-les-bigorneaux (savoureuse spécialité de la région).

Continuez donc à démolir nos crèches en plâtre ! Tant que vous êtes occupés à saccager, nos petites filles sont en sécurité ! Tant que vous jouez du marteau, vos saignoirs resteront dans vos poches. Allez-y donc, montrez-nous comme vous êtes forts, puissants, dominateurs.

Le premier qui ose insinuer en ma présence que l’incendie de Notre Dame était un accident, je lui réduis la vésicule biliaire en compote. Mensonge numéro UN au Guinness Book des Records.

L’arrogant de la République réprimant son fou-rire avant de proférer le mensonge du siècle

Fin mars, le Figaro révélait un bilan de 877 dégradations en 2018. Un bilan proche de celui présenté par le ministère de l’Intérieur en février, qui évoquait lui, habitué à mentir pour arrondir les chiffres dans le sens qui lui convient le mieux, environ 700 actes de vandalisme. Ces chiffres regroupent des actes de gravité très divers. Il ne s’agit pas ici de rillettes de Caen badigeonnées sur la porte du lieu saint, ou d’une tranche d’andouillette enfilée sur la poignée. Gestes du plus haut comique.

 

La célèbre tronche de Bergerac

NON. Il s’agit de destruction haineuse, de vandalisme, de barbarie évidente. Et ce, du fait d’individus qui, pour beaucoup d’entre eux, ont été sauvés d’une mort par noyade, qui ont soulevé d’innombrables mouvements de dons, de pitié et de sympathie, sont nourris, logés, aux frais de ceux mêmes dont ils détruisent les symboles religieux. De barbares qui veulent non seulement nous mettre sur la paille (Selon le Rassemblement national, l’immigration coûte 10 à 70 milliards d’euros par an (3 millions selon Casta l’endormi) Prestations sociales accordées aux immigrés en situation régulière (CAF, RSA, APL ou allocations familiales), l’aide médicale d’État pour les étrangers en situation irrégulière, prise en charge des (faux, « fake » en anglais) mineurs « isolés » étrangers.) mais également nous détruire, nous trucider, qui n’hésitent pas à assassiner les médecins qui les soignent, à égorger les prêtres qui exhortent à la charité universelle. C’est le monde à l’envers ! N’hésitez pas à me reprendre si je me répète !

Vous ne voulez pas de crèches ? Nous encore moins de vos mosquées. Vous ne voulez pas que nous fêtions Noël ? Et nous, nous voulons encore moins de votre ramadan grotesque, et nocif, par-dessus le marché. Je ne m’attarderai pas ici sur les dangers de ce rite aberrant, et nuisible pour NOUS les français. Rendez-vous début juin.

Puy-de-Dôme, Provence, Dijon, Saint-Wandrille (Yvelinnes), Paris, Béziers, entre cent autres, Bruxelles aussi :la crèche de la place Eugène Keym avait été incendiée fin décembre. Le bourgmestre Olivier Deleuze, fier de sa couleur vert épinard, ne souhaitant pas stigmatiser ses copains musulmans, a déclaré que la crèche ne serait pas remplacée. Selon la police (vraiment très perspicace, car je n’ai jamais vu de Vierge Marie à allumage spontané, encore moins de rois-mages auto-combustibles) les premiers éléments constatés « laissent penser » qu’il s’agit d’un incendie volontaire, aucune trace de produit accélérant n’a été trouvée.

Il faut dénoncer, vitupérer, condamner, ruer dans les brancards, n’avoir pas peur d’être traité de tous les noms ! Les insultes importent peu mais il ne faut surtout pas, par une lâche complaisance, s’habituer.

S’habituer, ce serait valider l’ignoble, légitimer le pire ! Il ne convient pas de laisser ce pouvoir en repos qui semble indifférent à ces scandales quasiment quotidiens. Il est vrai qu’il ne s’agit que de la religion chrétienne et des crèches de Noel ! Il a tant d’autres chats à fouetter, tant d’autres grévistes à mater !

En l’espace de dix jours, trois vandalisassions de la crèche ont été perpétrées à Notre-Dame de Dijon, la scène de la Nativité a été souillée par des ordures et des sacs-poubelle. Les dégradations n’ont plus aucune limite : elles touchent même la dernière étincelle de sacré qui demeure dans les esprits et les cœurs, dans cette France et ce monde qui se vantent, comme si c’était un progrès, de tout tourner en dérision.

Ces dévastations ont été commises au cours des nuits du 18 au 19 décembre, du 19 au 20 décembre et du 24 au 25 décembre.

Surtout ne pas s’habituer, ne pas faire preuve de résignation. D’autant plus que ces transgressions suprêmes se multiplient ici ou là dans d’autres crèches, des santons brisés ici, des saletés versées là.

On ne s’est que trop consolé avec de la compassion, de la solidarité et de l’émotion, des discours solennels agrémentés d’œillets, de bougies roses et d’ours en peluche. Il faut retrouver ces monstres du quotidien et frapper fort. Sanctionner, et durement.

De la haine islamiste ? De la bêtise crasse ? Une volonté de saccager le tout dernier reste de respect, intolérable ? Pousser jusqu’à l’extrême le débridement d’une société prête à tout et la mettre au défi de réagir ? Nous sommes arrivés dans une barbarie qui s’honore de parler une autre langue, celle d’une immense violence des mots, des gestes et des sacrilèges ? Sortons de la fausse empathie, de la considération humaniste, de la misère sociale, de la miséricorde politique, de la bienveillance culturelle pour dire tout simplement NON. Aidés de la Justice si celle-ci voulait bien se rappeler son rôle essentiel qui est de sauvegarder, de restaurer les sûretés, les équilibres et les décences d’un pays, mission capitale que le pouvoir lui, laisse en jachère.

Surtout ne pas s’habituer. Refuser le à quoi bon. Ne pas pétitionner mais se battre. Ne pas pleurer collectivement mais s’armer démocratiquement. Quitter les territoires de la faiblesse pour aborder ceux de l’honneur. Mais surtout ne pas s’habituer. Jamais.

Anne Schubert

Extrait de : Justice au Singulier

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
clercophage

 » Destruction des crèches  » …
Bon, ben on est à la mi janvier …. Ça va comme ça avec les bondieuseries.

PAT050

Reniez les comme ils vous ont renié.

POLYEUCTE

Loi de 1905 ? Séparation de l’Eglise et de l’Etat ? Rigolade !
Ils se rejoignent dans le Pire ! L’Amour de l’islam !
Pape pour les uns, Macron pour les autres.
Un Clergé muet sur les crèches, Un Pdt anti Catho. Une Hidalgo aussi…
And the Winner is ?

R2D25

Pour hidalgo avec sa double nationalité lui interdire de se représenter à la mairie de Paris.

Qu’elle fasse de la politique en Espagne,comme Valls

Maintenant ça SUFFIT.

PAT050

La République française cette chance de pouvoir aborder les sujets de fond comme ne l’ont fait aucun autre. Je suis pour un islam critique, capable de se remettre en question pour expurger tout appel à la violence dans le texte.

PAT050

Ce n’est pas une tradition française que de brûler des véhicules à tout bout de champ, non plus de l’islam je présume, il faut avoir ce courage d’affronter les réalités de la société en face. Il faut que cela cesse.

PAT050

La République a échoué avec son islam de France qui reflète une incapacité à dire les choses comme à rassembler autour d’un socle qui permette à chacun de trouver sa place, quitte à poser la question de dieu sur table, comme il en serait d’une convergence des religions qui conviendraient d’une expression qui ne situe pas dieu en dehors de la vie, comme du respect que l’on doit à tout un chacun, croire ou ne pas croire, la question mérite réflexion.

PAT050

J’aime bien quand il y a un échange de toute part, et c’est d’ailleurs ce que j’aime chez Pierre Cassen qui a un courage extraordinaire pour finalement poser les choses sur table, avec le talent qui le caractérise, son intelligence je veux dire, j’aime riposte Laïque parce qu’il est important de ne pas se défiler face à nos responsabilités, pourvu que le dialogue soit possible, j’aimerais voir se préciser des milliers de commentaires qui ne soient pas le fait exclusif de ressentiments personnels, pour élargir le débat.

PAT050

J’aimerais voir nos compatriotes musulmans s’indigner quand nos églises sont profanées, absolument.

R2D25

Mais nous n’avons pas de  » compatriotes musulmans « .
Il y a des musulmans au service de l’islam.

Mohamed,djamel, ne seront JAMAIS nos compatriotes.
https://www.youtube.com/watch?v=AScgZkRTwSE

PAT050

Quand je dis l’envahisseur, je ne parle pas de la grande majorité de nos compatriotes musulmans qui constituent la part vraie qu’il nous appartient de retenir d’un islam fraternel, à l’image de ce qui nous caractérise, au sens de la République, souhaitant qu’ils se mobilisent tout autant lorsque nos valeurs, somme toutes communes, sont pietinées par des gens qui en déprecient le sens.

François BLANC

des déséquilibrés je ne sais pas mais plus surement des marxistes que des islamistes

PAT050

Je termine pour dire que selon toute logique ils auraient dû avant même de déblayer la cathédrale, le faire de manière à ce que les débris soient rangés pour être numérotés ultérieurement selon la place où ils se trouvaient dans la cathédrale, débris de la nef, débris de la partie coté rosace ou autrement, chaque morceau de plastique appartenant au circuit électrique, les prises etc, afin de reconstituer au mieux la toiture pour savoir très exactement ce qui s’est passé, ça c’est une enquête, chez moi. C’est sûrement ce qu’ils ont fait du reste et malgré tout je reste dubitatif parce que tant qu’on ne mettra pas un nom sur la silhouette que l’on voit près de la flèche, il subsistera un doute.

PAT050

Avec un rapport d’un million de pages à la clé ⚿ pour dire au boulot le Général, c’est pas le personnel qui manque au sein des troupes. Numérotés, j’insiste, et je veux voir la carcasse de la toiture reconstituée morceau après morceau.

PIstou

Pourquoi arreteraient ils les dirigeants sont leurs complices et les encouragent . La france est gouvernée par des laches et des traîtres.

PAT050

Ainsi, tout morceau de bois et résidu provenant du sinistre devrait être numéroté pour être emmagasiné dans un hangar afin de reconstituer, à l’instar d’un puzzle, la toiture et tout au moins ce qu’il en reste, et non éparpillés aux 4 coins comme on dirait je garde un souvenir, ce qui est le propre de toute enquête, sinon qu’on n’en connaît pas même le détail, comme si cela était au secret. Où sont les restes de la toiture de notre dame de paris, ce serait intéressant de savoir, sous la bonne garde de l’armée, je présume ! Ce sont des millions de morceaux de carlingue que le ntsb a reconstitué, ce qui devrait être fait pour notre dame de paris à l’avantage d’une simulation qui ne laissera aucun doute quant aux causes du sinistre.

PAT050

Pour le 747 de la TWA le ntsb à reconstitué intégralement la carcasse pour en déterminer la cause, au boulot !

PAT050

Nous voulons un nom sur la silhouette que l’on voit près de la flèche de notre dame, ce que n’aura pas oublié de retenir la caméra en question peu après que les ouvriers aient quitté le chantier. Si l’on avait vu une silhouette sur le tarmac d’un aéroport peu avant un attentat, il est certain qu’on aurait commencé à s’en préoccuper pour établir un lien de cause à effet. La conscience publique devrait selon toute logique exiger une simulation et non par des approximations qui reflètent l’incapacité qu’ils ont d’en déterminer la ou les causes.

PAT050

Aussi, j’ai plutôt le sentiment que la présence du général en question c’est de dire tu fermes ta gueule et tu fais ce que je dis, qui sait aux enquêteurs eux-mêmes.

PAT050

Aussi, on peut raisonnablement convenir que la personne que l’on voit près de la flèche est le dernier ouvrier resté sur les lieux et que si celui-ci ne se reconnaît pas, ne pouvant dire très exactement ce qu’il y faisait, ainsi expliquer l’origine des flashs de lumière, que cela provienne d’un matériel ou autrement, on peut légitimement penser qu’une personne extérieure au chantier s’y trouvait. Si l’enquête ne peut reproduire les causes du sinistre par simulation ou autrement, comme cela se ferait pour un crash aérien, l’effondrement d’un pont, on est en droit de penser qu’on nous cache quelque chose. Sur quoi on pourra se dire que ce sera quand même le seul incendie 🔥 à propos duquel ils auront été incapables de déterminer la cause exacte.

PAT050

Je reviens brièvement sur notre dame pour dire que ce n’est pas là une procédure normale dans le cadre d’une enquête, ce que devraient retenir la plupart, y compris à l’étranger, le monde à témoin. En effet, chacun savait très exactement ce qu’il faisait à l’instant précis où notre dame a brûlé, sauf les ouvriers qui travaillaient près de la flèche étant donné qu’ils sont dans l’impossibilité de dire qui était présent sur le toit après qu’ils soient partis. La moindre des choses, c’est de dire « c’est moi monsieur que l’on voit et je faisais une ronde, et quant aux flashs de lumière ils sont le fait de tel appareillage ou autrement. » J’ajouterai qu’il est déjà proprement anormal qu’un ouvrier soit resté seul sur le toit après qu’ils soient partis.
https://m.youtube.com/watch?v=4Da_xrRcdAQ

PAT050

J’aurais pu ajouter putride à pensée 💭 tellement cela consiste à exonérer la racaille de toute responsabilité par crainte d’un embrasement généralisé, d’où le chantage qui en résulte.

PAT050

Si un seul de leurs symboles religieux avait été attaqué on aurait vu président et ministres s’en indigner, après que pris en otage par la pensée en question, ne se rendant pas même compte qu’ils sont eux-mêmes victimes d’un syndrome de Stockholm qui les force à se renier face à l’envahisseur. Aussi, pour notre dame j’ai un doute parce que le propre d’une enquête c’est de déterminer très exactement ce qui s’est passé, ce dont ils sont incapables au bout du compte, à l’image de cette présence filmée par une caméra où l’on voit un individu non loin de la flèche alors que les ouvriers ont quitté les lieux, de mettre un nom dessus comme de dire ce qu’il y faisait.

Isabelle

Tout près de Mont Saint Aignan, Saint Étienne du Rouvray où le prêtre a été décapité dans l’église. Qu’est devenue la France ?

Morgane

RESISTANCE, ne nous laissons pas faire!!!!!!!!!!!😳

patphil

le coran interdit la représentation de l’image de l’homme
si en plus c’est une femme c’est encore pire
quant à un enfant supposé être dieu, c’est encore pire
comme il est dit dans l’article, les zotorités religieuses déplorent mais ensuite plus rien!
la police est elle saisie? enquêtent ils de leur propre chef? les chefs d’ailleurs font ils quelque chose?
pourquoi donc les casseurs ne continueraient ils pas?