La dictature de la peur et le totalitarisme politico-sanitaire

hirsch_veran_macron_sipa-660x440.jpg

Le Pr Perronne est poursuivi par la haine de la meute des pseudo-experts corrompus à la solde des laboratoires pharmaceutiques. Le fonds de la haine des LERM est la dénonciation sur CNews par le Pr Perronne : « En Grande-Bretagne, les vaccinés meurent 4 fois plus que les non vaccinés« , invité par Ivan Rioufol, sans qu’on n’ait jamais la possibilité de revoir à la télé le Professeur Perronne interdit par le CSA !

« Il n’y a pas de 5e vague apocalyptique que promet le gouvernement. L’épidémie est quasiment terminée en France. Les pays du monde qui n’ont pas vacciné n’ont plus d’épidémie alors que tous ceux qui ont vacciné ont des rebonds d’infection, des morts, etc. Ils disent que si la France a peu de morts, c’est parce qu’elle a fait vacciner massivement, mais en réalité c’est parce que la France était en retard par rapport à d’autres pays où on vaccinait massivement. Actuellement, en Grande Bretagne, les gens vaccinés meurent 4 fois plus du Covid que les non vaccinés. J’ai des chiffres là-dessus, ce sont ceux publiés par « Santé publique d’Angleterre ». Je suis à fond pour les vaccins mais là on nous a vendu un produit qui n’est pas un vaccin.

« C’est la plus grande imposture de cette histoire : c’est d’avoir appelé ça des vaccins.

« Dans les pays où on a beaucoup vacciné, les décès sont des gens vaccinés. Et ils ont beau dire que le vaccin protège juste contre les formes graves, mais il n’empêche pas la contamination et il ne protège pas contre les formes graves. Les données du vaccin ont été truquées, ce n’est pas moi qui le dis, mais Le British Medical Journal. Dans les pays pauvres qui n’ont pas pu s’acheter le vaccin, l’épidémie est terminée et les pays où l’épidémie continue de flamber, où il y a des décès, sont ceux qui ont vacciné et qui continuent.

« Les lois qui ont soutenu le vaccin sont illégales malgré le Conseil Constitutionnel et le Conseil d’État.

« On ne peut pas obliger les gens à être vaccinés avec un produit qui est en phase expérimentale, et il le sera jusqu’à la fin 2002, voire 2023. C’est totalement interdit par le Code de Nuremberg.

« Un dirigeant d’un grand laboratoire qui fabrique le vaccin a dit que quand on vous vaccine c’est comme si vous téléchargiez un logiciel pour modifier vos cellules. On est en train de modifier les cellules des gens et le nombre d’effets secondaires explose en ce moment ! Et le nombre de morts aussi !

« Un virus, quand il s’attaque à l’homme, perd de sa virulence au fil des mois. C’est comme ça depuis la nuit des temps. Le Covid actuel est bénin sauf malheureusement pour les personnes très âgées, ou avec des facteurs de risque (obésité, diabète, etc.) Mais ça n’a rien à voir avec la vague de mars 2020.

Pour le courageux Pr Perronne au CV prestigieux : « Ce vaccin n’est pas un vaccin mais c’est une substance thérapeutique expérimentale qui modifie les cellules. Et ce produit est lié à un nombre de morts important, ce que l’on aperçoit d’un point de vue épidémiologique dans les pays qui ont massivement vacciné et qui voient les cas flamber. En Angleterre, il y a 4 fois plus de morts chez les vaccinés que les non vaccinés.

« Selon le code de Nuremberg, il est illégal d’imposer aux individus un produit en phase expérimentale [NB : les produits antigéniques genre Pfizer sont en phase 3 expérimentale jusqu’à fin 2022, ndlr].

« Le vaccin ne protège absolument pas des formes graves, c’est même tout l’inverse qui se produit ».

Le grand tort du Pr Perronne interdit des plateaux de télévision par la censure politique du CSA est d’avoir émis des réserves sur cette panique sanitaire. Le CSA ne veut pas l’entendre, il veut le sanctionner.

Conclusion selon le Pr Perronne : « L’épidémie est quasiment terminée (hormis les effets secondaires de la vaccination). La plus grande imposture est d’avoir appelé cela un vaccin. On est en train de modifier les cellules (le code génétique) des gens. Si vous regardez la carte du monde, dans tous les pays pauvres qui n’ont pas pu s’acheter le vaccin, l’épidémie est quasiment terminée. Tous les pays où l’épidémie continue de flamber et d’y avoir des morts, ce sont les pays qui vaccinent à fond. Regardez l’exemple de l’Inde.

« C’est le plus bel exemple. En Inde, il y a des États qui ne voulaient pas du vaccin, ils ont décidé de donner de l’ivermectine, du zinc, de l’azithromycine, de la vitamine D… L’épidémie est quasiment terminée ! »

À droite fièrement : Et si le professeur Christian Perronne avait raison ! Sur CNews, Ivan Rioufol est un des rares chroniqueurs à ne pas céder à la dramatisation de l’épidémie de covid-19. Il a eu le courage d’inviter le Pr Perronne, contre la censure du CSA qui a demandé aux médias de ne plus lui donner la parole.

« Oui, chaque jour, les médias français foulent aux pieds la liberté d’expression en bannissant ceux qui osent mettre en doute la stratégie tout-vaccin en phase 3 expérimentale du pouvoir macronien.

« Le professeur Christian Perronne est chef de service en infectiologie à l’hôpital universitaire Raymond Poincaré de Garches. Il est coresponsable des cours surs le maladies infectieuses et tropicales pour l’université de Versailles-Saint-Quentin.

« Il est spécialisé dans les pathologies tropicales et les maladies infectieuses émergentes.

« Il a été président de la commission spécialisée « Maladies transmissibles » du Haut Conseil de la santé publique. Il a été, en 2009, vice-président du groupe « European advisory group of experts on immunisation« , qui conseille la politique vaccinale européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Comme le Professeur Didier Raoult, le Professeur Christian Perronne est un des rares à se prévaloir d’une expérience en épidémiologie que peu de spécialistes squattant les plateaux télé peuvent revendiquer ! »

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
20
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 Commentaires

  1. Personne ne prendrais le risque de conduire une
    voiture experimentale non finalisée surtout au niveau des freins !
    personne n ouvre sa porte et invite chez lui un inconnu !
    personne mange un fruit sauvage non identifié comestible !
    MAIS toute la planète doit absorbé dans son corps un produit
    inconnu non finalisé mis en place par un escroc mafieux ,
    sous peine de sanctions sévères !
    Même si Perronne n existait pas , on a suffisamment d indices
    pour refuser net ce venin !

  2. Le pardon m’est automatique, mais je n’oublie jamais ! M a envoyé un sms à V : »on les aura ces connards « ! Ceux qui refusent cette expérience planétaire qu’on devrait tester jusqu’en 2024 ? Quand on devient fou et incontrôlable et qu’en plus on fait vivre les autres en perfusion, il ne faut pas s’étonner des actions/réactions ! Attendons le bilan de Mr Retailleau pas flatteur ?😇