La direction de Science Po Strasbourg efface le nom de Samuel Paty

Publié le 21 mars 2021 - par - 12 commentaires - 1 461 vues
Traduire la page en :

Deux indices lourds en amont : cette pétition demandant la démission de la ministre de l’Enseignement supérieur à propos de “l’islamo-gauchisme”, et cette interview de Didier Lemaire expliquant comment tout une grande partie de ladite “gauche” française (et américaine également) a renoncé, de fait, à l’universalisme républicain ; elle rejoint objectivement alors et de fait également la droite culturaliste  anglo-saxonne (copiée ensuite par ladite “nouvelle droite” française dans les années 80) ayant théorisé la ségrégation (par exemple en Inde, en Afrique, aux USA) à la fois pour des raisons de différences racialistes au départ liées cependant pour une part à l’entre-soi que connaissent en réalité beaucoup d’autres ethnies (se marier dans le même isolat) et ensuite plutôt culturelles (l’universalisme n’existe pas) mais aussi du fait, par exemple pour son aile suprématiste nazie qu’un intellectuel “juif” ne peut pas comprendre la culture allemande (ce que disait Heidegger à propos d’Husserl, voir Peter Trawny, Heidegger et l’antisémitisme, Seuil, 2014, p. 59) celle-ci refaisant ainsi surface dans le mouvement néo-léniniste post-tiers-mondialiste actuel avec ses réunions racistes excluant tout “Blanc” refusant que ce dernier puisse étudier un auteur “non-Blanc” etc.

La position de la direction de Science Po Strasbourg refusant pour des prétextes fallacieux de faire de Samuel Paty le nom de la promotion est donc le symbole à l’état chimiquement pur de cette appropriation ultra-gauche (façon également la Vieille Taupe elle-même remugle du vieil antisémitisme d’un Proudhon et d’un… Marx, quand bien même celui-ci serait “juif”…) d’une pensée sectaire d’exclusion posant “l’autre” qui ne partage pas ses positions comme “un” autre, comme cet ennemi à abattre quoi qu’il en coûte de peur qu’il ne souille la “classe” élue, pour ce variant issu de la gauche, ou la “race supérieure” pour les autres variants de l’antisémitisme européen dont le nazisme, mais aussi  l’anti-judaïsme musulman : il suffit en effet de lire leur “livre” pour l’observer toutes les sourates afférentes dénonçant jusqu’à en appeler au meurtre juifs, chrétiens, polythéistes…

Didier Lemaire rappelle dans son interview, supra, comment les juifs ont été chassés de Trappes, Sarcelles… sans que la gauche ne lève le petit doigt ; s’opère alors une alliance objective bien incarnée également par Soral/Dieudonné d’un côté et la nouvelle UNEF de l’autre qui tout en marchant séparément (ils se cognent même parfois) frappent ensemble (“front unique“) contre l’universalisme républicain,   non pas celui, sectaire, d’un Emmanuel Valls qui met dos à dos djihadisme et Génération Identitaire, mais cet acquis civilisationnel séculaire qui fait de la liberté de conscience et le droit de l’exprimer un socle incontournable que même Rosa Luxembourg rappela à Trotski (Lénine bottant en touche mais soutenant ce dernier en réalité).

Sauf que les descendants du premier adoptent aujourd’hui, sous nos yeux, la même intransigeance sectaire et tyrannique (pas étonnant donc qu’un Mélenchon regrette la victoire de Charles Martel) stipulant la nécessité de défendre bec et ongles la nouvelle “classe élue” celle des “musulmans” quand bien même celle-ci se réclamerait d’un livre dont les propos racistes et exterminateurs faisaient l’admiration d’un Hitler ; le “voile” exhibé étant surtout un uniforme politique et en tout cas bien moins l’expression d’un “choix” puisque ce terme n’existe pas dans l’islam alors qu’il parcourt les cultures judéo-chrétiennes, le terme “pas de contraintes en religion” agité ici et là signifiant seulement qu’en théorie un musulman, du moins chez les sunnites, ne peut pas en “guider” un autre sans avoir été adoubé par un consensus, ce qui est très rare en réalité…

Mais foin de cette connaissance les jeunes différencialistes d’aujourd’hui (de gauche et de droite jusqu’aux structures catholiques) à la tête des institutions d’enseignement publiques et privées font visiblement fi des  tenants et aboutissants de toute cette idéologie qui confond par exemple religion et ethnie, les “musulmans” n’étant pas une “race” mais les adeptes d’une religion que l’on a le droit de critiquer en France, cela fait partie de ses acquis civilisationnels ; ou alors on s’en va, la direction de Science Po Strasbourg pouvant démissionner, voire même quitter la France, renoncer à sa nationalité, demander son intégration à Gaza, Téhéran, Ankara (à Alger et au Caire ils seraient refusés jugés trop pro- “islamistes”).

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
crotte

Faudrait publier une bonne petite série de nouvelles caricatures … ça n’est quand même pas encore interdit en France ? Et recommencer jusqu’à ce que les muzz s’usent ou se discréditent enfin aux yeux des plus mous d’entre nous.
Faut pas se battre sur des détails en exposant tous les profs … c’est exactement le même phénomène de toutes façons.
Autant attaquer là où la démonstration est la plus criante !

toto

combien de terroristes étrangers ont été virés pour venger Samuel Paty ? zéro tète à toto ! pendant ce temps la peste islamo gauchiste qui descend à la fois de Adolf Hitler et de Trotski impose sa haine en toute impunité

MortAuxCons

Ben comme tâche, t’en tiens une couche. Toi.
Une bonne vieille connasse qui va venir chouiner des qu’elle se fera harceler dehors.
Et puis ne parle pas d’enseignement. Tu ne sais pas ce que c’est.
Toi tu vas trouver très bientôt ce que tu as cherché

Mathilde Leseigneur

Science Po a dissoudre comme l’UNEF

Feisstritz

Pas forcément, mais à sanctionner lourdement, en renvoyant purement et simplement son directeur, sans indemnités, pour cette grave faute.

patphil

comme suite à l’effacement du nom de samuel paty, pourriez vous nous commenter la liste gouvernementale des 300 noms de la diversité qui doivent (remplacer? ) donner des noms de rues

lionel malein

c’est malheureux à dire mais Samuel Paty n’est que le début… il y aura d’autres profs qui seront éliminés, peut-être pas par décapitation, mais par coups de couteau ou par armes à feu pour avoir parlé des croisades, de la rondité de la Terre, des dinosaures, d’Israël, de l’homme sur la lune ou de toutes choses en condradiction avec le coran. Et quand on voit le soutien qu’ils ont de leur hiérarchie, je pense que pour aller jusqu’à l’âge de la retraite,à l’avenir, il faudra mieux choisir un autre boulot.

MortAuxCons

CORAN
Cours
Obligatoires
Réservés
Aux
Nevrophates

Vauban

Le droit au blasphème… que l’on puisse blasphémer sans risquer de poursuite, c’est très français, c’est dans notre culture.pour autant, il n’est pas dans notre culture de préconiser l’enseignement du blasphème à l’école! Nous sommes en pleine confusion.

MortAuxCons

Parce qu’en parler c’est l’enseigner ?
Ben je vois bien ta tête au bout d’une pique avec ce concepte.

BERNARD

L’assassinat par décapitation de S. Paty :

Les hommages n’auront duré que l’espace d’un instant.. en fait quelques jours…
Le “on va voir c’qu’on va voir ” de Dard à la malin n’aura pas duré longtemps et on a vu : plus facile de s’occuper de GI et de Zemmour que des mosquées et de la diversité délinquante.. Pantin rouvre alors que le corps de S. Paty fume encore…

JUSTE IMMONDE.

Il faut maintenant passer à autre chose, enfin quoi enfin.. à d’autres égorgements islamiques, attaques au couteau à la gorge et assassinats ethniques qui sont maintenant devenus si courants que l’on n’en parle même plus dans les merdias.. et pour cause, ça aurait comme effet de donner comme “un sentiment” d’insécurité.

Nous sommes maintenant habitués, la routine s’installe, la normalité en fait !

ROGER

INACCEPTABLE!
On croit rêver bordel.

Lire Aussi