La droite nationale à la recherche de son candidat pour 2022

Publié le 25 novembre 2020 - par - 37 commentaires - 982 vues
Traduire la page en :


C’est dans dix-huit mois qu’aura lieu l’élection présidentielle et les patriotes cherchent toujours leur porte-drapeau.
Faut-il se résoudre à la réélection de Macron pour un nouveau quinquennat ? La question se doit d’être posée face au vide abyssal de la scène politique. L’actuel hôte de l’Élysée peut dormir sur ses deux oreilles, personne n’est aujourd’hui en mesure de le menacer sérieusement. Et sûrement pas Marine Le Pen, qu’il rêve d’affronter au second tour – tant il est persuadé qu’il pourra la battre facilement.

Pour la droite nationale, la situation est on ne peut plus paradoxale. Elle n’a cessé de dénoncer, depuis des années, les conséquences dramatiques pour notre pays d’une immigration incontrôlée, essentiellement musulmane, ce qui lui a valu d’être taxée de racisme et d’islamophobie par la quasi-totalité de la classe politique. Mais les temps ont changé. La diabolisation du Front national, devenu Rassemblement national, n’est plus qu’un lointain souvenir. Ses thèmes concernant l’insécurité et la lutte contre l’immigration clandestine sont aujourd’hui largement partagés dans l’opinion.

Les derniers attentats particulièrement atroces commis par des islamistes d’origine étrangère ont confirmé de manière sanglante les craintes exprimées depuis longtemps par la droite, au point qu’Emmanuel Macron n’hésite plus aujourd’hui à faire publiquement le lien entre terrorisme et immigration. Un revirement total d’attitude pour celui qui, en 2015, félicitait Angela Merkel d’avoir accueilli un million d’immigrés en Allemagne !

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! » disait Edgar Faure. Comme le vent a tourné et que l’opinion penche largement à droite, réclamant plus de fermeté et d’autorité de la part de l’État, Macron a pris ses distances avec ses engagements mondialistes et se montre désormais plus à l’écoute des électeurs de la droite nationale. À l’évidence, il leur a envoyé un signal fort en nommant Gérald Darmanin, l’héritier spirituel de Sarkozy, au ministère de l’Intérieur et en choisissant Jean Castex, un élu local (LR), au caractère bien trempé, pour diriger le gouvernement.

Bref, Macron, en vrai caméléon de la politique, a changé de déguisement. Il sait que pour être réélu, il devra moissonner très largement sur sa droite et couper l’herbe sous les pieds à ceux qui auraient des velléités de se présenter à la présidentielle de 2022. Avis à Bruno Retailleau, Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse, et aux autres candidats potentiels venus des Républicains.

Immense boulevard
Face à Emmanuel Macron, l’opposition se fait très discrète. Certes, devant la gravité de la situation de notre pays, confronté à des crises majeures : sanitaire, économique et sécuritaire, et exposé aux menaces des islamistes, l’unité des Français est une nécessité. Elle ne doit cependant pas empêcher les responsables politiques d’avoir des idées et d’exprimer leur point de vue.

Or, Marine Le Pen se fait discrète. On ne l’entend pas ! Alors qu’un immense boulevard s’ouvre devant elle, que les idées qu’elle défend reçoivent une large adhésion de l’opinion publique, la présidente du Rassemblement national reste silencieuse, comme si les préoccupations des Français et les difficultés auxquelles ils sont confrontés ne la concernaient pas, ou si peu.

« Mais où est passée la clivante populiste, chef de file d’un mouvement politique qui a toujours creusé son sillon à coup de déclarations fracassantes, de propos polémiques et de positionnements “incorrects” ? » s’interroge Le Point. L’hebdomadaire n’est pas le seul à se poser la question. Nombre de militants, mais aussi de cadres du parti, ne comprennent pas l’attitude de celle qui, dans la continuité de son père, a été, des années durant, l’agitatrice de la vie politique française. Elle qui, dans ses meetings, soulevait l’enthousiasme des militants et provoquait la fureur de ses adversaires…

Au fil des années, nombreux sont ceux qui ont quitté le Front national, devenu le Rassemblement national. Qu’ils soient simples militants, élus ou têtes d’affiche, ils ne trouvaient plus leur place dans ce parti. Quelque chose s’était brisé en eux, et ils vivaient cette rupture avec beaucoup d’amertume. Ils se sentaient trahis dans leurs convictions. Mais où était donc la « Marine » qu’ils avaient adulée, et dont ils s’étaient éloignés ? Qui n’avait pas su les garder, les retenir ?

Ce désamour de ses partisans devient un désaveu, lorsqu’on interroge l’opinion. Si 35 % des Français estiment que la fille de Jean-Marie Le Pen « a la stature d’une présidente de la République », ils sont 60 % à la juger toujours                   « inquiétante » –  selon un sondage de l’Ifop publié le 24 septembre dernier.      « C’est injuste, désespérant… mais les gens ne l’aiment pas ! » confie au Point un membre du Bureau national. Difficile, dans ces conditions, de prétendre accéder à la fonction suprême ! Pourtant la présidente du Rassemblement national, en dépit des exhortations à céder la place, ne cache pas son intention de vouloir se représenter.

La droite « hors les murs » ne veut pas revivre le désastre du second tour de 2017 avec la lamentable prestation de Marine Le Pen face à Emmanuel Macron. Autour de Robert Ménard et d’Éric Zemmour, elle s’active pour rechercher celui (ou celle) qui saura incarner le mieux les valeurs de la droite patriote. Un candidat ayant des convictions fortes et une vision politique à long terme, capable de rassurer les électeurs et d’emporter leur adhésion au-delà des clivages partisans.

La demande est bien réelle. Un récent sondage pour Valeurs actuelles indiquait que 20 % des électeurs étaient prêts à voter pour le général Pierre de Villiers, le premier à s’être opposé à Macron en 2017. Chercher « l’homme providentiel » a toujours été une constante de la vie politique française en période de crise. Face à un avenir indécis et incertain, les Français ont besoin de se retrouver dans un personnage qui saura leur redonner la fierté et la confiance dont ils ont besoin et qui leur manquent cruellement aujourd’hui. Reste à le trouver !

Alain MARSAUGUY

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Million

Ce n’est pas le CRIF qui décide mais Bilderberg, vous ne vous souvenez pas ce qu’avait dit Fillion, il l’a crié haut et fort, réunion chaque année, même Atalli l’a dit….

nitiobriges

charles,ne vous émoustillé guère.il ni aura pas d’élection en 2022.car la dictature sanitaire le covid 21, car il prévoit de nous en mettre une couche de plus.ref attali.et vous voulez élire qui.un général d’opérette,fonctionnaire de cet état putassier.quand au rn,il fait parti de l’opposition controlé depuis la salope mitterrand, un français de papier, et son bel ami bousquet chef de la gestapo de lyon, qu’il à pleuré à sa mort.

Cyprien

C’est devant le front qu’on aiguise ses épées. Ne vous faites donc pas de soucis pour MLP. Elle saura donner de la voix lorsque l’heure sonnera. Et à mon avis, ce coup-ci elle va ramasser des voies de partout. Les francais n’en peuvent plus.
Ou alors sorti d’un chapeau, une personnalité émerge et fait campagne sur le net. C’est une possibilité à laquelle je pense souvent.

jeannot

Imaginez une seconde ce macron réélu ! ce serait lui donner carte blanche pour achever son “projay”. Adieu mon pays, adieu ma France, qu’il déteste !! il doit avoir un compte de cour de récréation à régler. Qui l’a humilié à ce point par le passé pour qu’il veuille autant se venger ? Ce type à face de cire scellerait immédiatement et pour toujours la fin de notre pays, notre culture, notre Histoire ! Les retraités verraient leur pension amputée de 30 % voire plus, les droits du travail, gagnés de haute lutte seraient réduits à la volonté de ses complices 3 points et du gourou attali !
Maintenant, à Dieu vat ! allez urner et veauter macron, minables, vous ne comprendrez jamais rien !

Michel de Belcourt

MLP reste la seule candidate à faire le poids devant Macrron et elle va le pulvériser cette fois ci ça fait 4 ans qu’elle prépare son coup de Jarnac. Le macron il ne s’en remettra pas, alors oublier tous vos baratins avec tous les prétendus présidentiels que vous avez citez.

joseph d arimathie

votre article est demobilisateur , demoralisateur , dhimmiste et non objectif !vous etes un ancien journaliste ; alors restez le et na faites pas comme beaucoup de vendus de vos collegues qui veulent nous inoculer le virus de la PENSEE INIQUE de la JUNTE DES MACRONIQUEURS . votez macronescu si ca vous fait plaisir . quand a votre sondage , on connait leur peu de valeur …a moins que vous ne pensiez vous meme vous presenter tant est grande votre propension a croire detenir LA VERITE . des faux experts , on en a plein les plateaux teles et ils ne servent qu a gonfler leur propre ego …et a remplir leurs poches ….

JRC 44

Il faudrait que madame LE PEN ait envie de gouverner, ce qui est moins sûr .
Quant aux Républicains, toujours en train de se chamailler pour être le calife à la place du calife, à la dernière élection et à la demande de Juppé, ils ont fait une primaire ouverte, laissant les socialistes et autres tristes sires décider pour eux et ils sont prêts à recommencer en 2022 .
Il suffirait de faire voter les compagnons ayant des cartes à jour de cotisation (si il en reste) pour désigner un des candidats, mais je pense que, vu d’en haut, le petit peuple a juste le droit de la fermer.
Pourquoi avoir viré WAUQUIEZ, qui était le seul dans l’air du temps ?
Ras-le-bol de la chiraquie et des traîtres .
Un futur ex-encarté.

pub

“Il faudrait que madame LE PEN ait envie de gouverner,” oui.. d’ailleurs, avec la crise économique, personne ne va vouloir y aller en 2022!

athena

Il est déjà là. Allez vous renseigner sur NATDEM.fr, Vincent Vauclin.. Lisez son programme ! il faut le suivre et le faire connaître. Il faut tous s’unir derrière lui.

pub

Les présidentiables souverainistes :
Je ne tiens même pas compte des 500 signatures , action qui va éliminer d’entrée tout le monde.
donc nous avons:
*Philippot= non cherche à avoir des adhèrents et faire rentrer du fric.
*Un Géneral = ne rêvons pas
*Tous ceux qui ont la gueule ouverte contre MLP et qui ne se présenterons jamais =donc pas possible .
*Philippe de Villiers le lèche cul des présidents depuis 20 ans =non
*Dupont gnan gnan politicard et sous marin de LR = non
*Bloc identitaire = ce n’est pas leur fonction et leur raison d’exister =je les soutiens .
Reste MLP par défaut comme d’habitude

topinembourg

@pub
MLP est l’assurance-vie du système, la machine à faire élire son adversaire du 2nd tour quel qu’il soit (pas seulement macron mais n’importe qui). Tout , je dis bien TOUT sera fait pour qu’elle soit présente au 2nd tour , y compris si nécéssaire traificoter les résultats du scrutin du 1er tour au cas où elle ne serait pas qualifiée, ce qui serait une catastrophe pour le système) . On l’oublie trop souvent, mais en 2017 MLP ne s’est qualifiée que de justesse (à 1,1 point seulement de Fillon , qui lui a été politiquement assassiné parce qu’il avait de fortes chances d’être élu (et qu’il avait été plébiscité, malgré lui par les électeurs de la droite traditionaliste lors des primaires) , contre le candidat de l’oligarchie finançière mondialiste dont la mise en place était programmée).

topinembourg

(suite) . Ils ne se sont pas trompé de cible : ils se sont bien gardés de flinguer MLP (tout juste l’ont-ils menaçée de tracasseries judiciaires , afin de mobiliser son électorat ) .En 2017 MLP , donc, n’a absolument pas caracolé en tête du 1er avec le score de 30% que lui prédisaient les medias* (le seul fait que des medias qui sont unanimement hostiles à MLP , passent leur temps à répéter qu’elle peut être élue en lui attribuant des prévisions d’intentions de vote stratosphériques , à chaque fois démentis par les résultats électoraux , devraient éveiller la méfiance de ses supporters)
(* Le désastre du débat a fait oublier ce 1er ratage qui n’augurait rien d’encourageant ) .

cimala marc

Si si !!! Justement. Un Général. Je suis persuadé que beaucoup de Français veulent un régime fort qui remette la France en état de marche. …et en ordre. Je suis de ceux là. En Adhérant aux Volontaires pour la France je sais que j’ai pris la bonne décision et que le Général Antoine Martinez est l homme de la situation.

et alors !

Général MARTINEZ !!!

Lucie

Peu de gens le connaissent

DANY BARTHOUIL

Et Philippot ???? il se bouge , lui ! et dit bien des vérités , cherche à réveiller les français …

Jill

Si la droite nationale et le RN font chambre à part, c’est l’échec assuré et la réélection de Macron dans un fauteuil.

zéphyrin

“un boulevard s’ouvre devant elle” ?
Que faites vous du plafond de verre ? quid de la dispersion des voix de l’opposition de droite ? Tant que la droite dite classique refusera de discuter avec ses enfants turbulents et de tolérer avec patience leur impatience légitime née de 3 ou 4 décennies de gabegie mondialiste….le “boulevard” ressemblera toujours à un sentier escarpé de montagne.

Respectvaleurs

Il ne faut jamais oublier qu’en grande partie, et on peut le déplorer, la présidentielle se joue sur le débat de 2nd tour : or il faut quelqu’un qui puisse être offensif mais aussi crédible. Pas facile : au jour d’aujourd’hui, le seul qui pourrait pulvériser Macron c’est Zemmour.

L Béra

L Béra
Il ne faut pas trop fantasmer sur l’armée! Quand macron a viré le Général de Villiers comme un malpropre, ils étaient dix 5 étoiles à souhaiter prendre le titre de chef des armées.. Vous en avez vu bouger?
Et M Lepen sur le déclin, ou le polichinel dupontaigan ne sont que les faire-valoir de Macron.
Le futur président d’une France à relever, à débarrasser de ses procureurs militants, de ses juges partisans, de ses technocrates mondialistes et incapables, sera issu de la droite. Et RASSEMBLEUR.!
Ciotti, Retailleau, Bertrand, Pécresse des LR moribonds???
Ou plutôt un jeune du RN qui donnera le coup de pied décisif dans la termitière LePen et se portera à la tête d’une Union Nationale.
Si le Peuple reste le cul devant sa télé, la mondialisation multiculturelle gagnera!

L Béra

Il ne faut pas trop fantasmer sur l’armée! Quand macron a viré le Général de Villiers comme un malpropre, ils étaient dix à souhaiter prendre le titre de chef des armées.. Vous en avez vu bouger?
Et M Lepen sur le déclin, ou le polichinel dupontaigan ne sont que les faire-valoir de Macron.
Le futur président d’une France à relever, à débarrasser de ses procureurs militants, de ces juges partisans, de ces technocrates mondialistes et incapables, sera issu de la droite. et RASSEMBLEUR. Ciotti, Retailleau, Bertrand, Pécresse des LR moribonds???
Ou plutôt un jeune du RN qui donnera le coup de pied décisif dans la termitière LePen et se portera à la tête d’une Union Nationale.
Si le Peuple reste le cul devant sa télé, la mondialisation multiculturelle gagnera!

Champernay

Je ne vois qu’un homme au franc parler, qui aime débattre pour nos idees ( pas Pierre de Villier qui déteste débattre), cet homme providentiel c’est Robert Ménard.

christian lagouardette

moi aussi

faguet

oui ,il fait le boulot , et encore ce matin il ne se couche pas devant les journaleux.Un des rares a parler vrai ,Faire 70% dans une ville historiquement de gauche , c’est pas mal .

Jill

Oui mais avec le RN en plus.

.Dupond1

Il n’y adhérera pas ,ni Devilliers ni Zemmour ni MMLP ni phillippot
………………..MLP n’est pas assez extrémiste au point d’insécurité ou nous sommes rendus ( elle s’approche de la droite molle dans ses discours et ne divulgue pas assez les chiffres de ce que nous coute l’imigration et le systeme pénitenciere)

Didounou

Il y a six mois ces gens auraient voté pour Darmanin. A ce compte, la droite versaillaise – qui n’a rien de nationale – devrait voter Macron. C’est d’ailleurs souvent ce qu’elle a fait en 2017.

Henri

“Les derniers attentats particulièrement atroces commis par des islamistes d’origine étrangère”…pourquoi, il existerait des islamistes d’origine française ?.. et pourquoi islamistes et pas tout simplement musulmans ?
Le charabia habituel des “grenouilles ” de RL qui se cherchent un roi… relisez La Fontaine !
Vous cherchez l’homme providentiel en affaiblissant tous les jours MLP, et vous aurez au 2ème tour le choix entre Macron et Jadot… bravo à vo

patphil

les médias proposent un général !
l’avez vous remarqué ? un général Boulanger de plus

Alice

Zemmour et rien d’autre.

.Dupond1

+1000000000000000000000000000000000000000

Liberté d’expression

Marion Maréchal !!!!! 👍👍👍👍👍👍

Lucie

Trop jeune

topinembourg

” Pourtant la présidente du Rassemblement national […], ne cache pas son intention de vouloir se représenter. ”
Pardon Alain Marsauguy ,mais vous avez dû louper un épisode : Marine Le Pen a déjà officiellement annonçé sa candidature pour 2022 . Elle l’a fait début janvier 2020, soit 2 1/2 ans avant l’échéance ,une précipitation inc qui ne s’était jamais vue dans l’histoire de la 5ème république . Ub acte autocratique dont elle est coutumière car cela revient à avouer que la tenue du futur congrès qui doit désigner officiellement le(la) candidat(e) du parti à la présidentielle à l’issu d’un vote entre plusieurs postulants, est une imposture et que tout est déjà verrouillé pour qu’elle soit intronisée . Comment peut-elle se moquer à ce point de ses électeurs et de ses militants ?

dissident

Pas de démocratie au RN . Fonctionnement”vertical” => adhésions en berne, combien de cotisants a jour ?

.Dupond1

Je ne vois que geoffroy didier pour nous sortie de la panade …..il a du panache et de l’autorité , sinon BHL pourrait etre une pointure a la hauteur de la tache a accomplir en prenant comme premier ministre Klarsfeld et attali a la finance (enfin ce qu’il en reste) j’avais pensé en zéribi mais il n’a pas l’air d’etre interessé et c’est dommage

gaulois d'abord

bien résumé, tout sauf la poissonnière !

Lire Aussi