La fable palestinienne (2) : le nationalisme juif

Publié le 10 février 2019 - par - 39 commentaires - 1 285 vues
Share

Suite de notre article du 9 février 2019, chap 1 :  https://ripostelaique.com/la-fable-palestinienne-stop.html

2a) le sionisme est fondé sur la persécution

Le sionisme (littéralement « le retour à Sion » est un mouvement de libération nationale qui s’inscrit dans tous les mouvements de libération nationale de la seconde moitié du XIXe siècle et du XXe siècle.  Il y en a eu des dizaines – ainsi que des millions de personnes déplacées – et bien curieusement, c’est le seul qui ait été contesté. Pour le comprendre, reportons-nous au premier théoricien du sionisme, Théodore Herzl, qui a publié en 1896 l’État juif, essai d’une solution de la question juive, paru simultanément en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne. Pour justifier le sionisme, Herzl rappelle tout simplement l’importance indéniable de l’antisémitisme en Europe.  « Aucun peuple de l’Histoire n’a supporté des souffrances semblables aux nôtres », écrit-il.  Et encore: « Personne ne niera la situation malheureuse des juifs.  Dans tous les pays où ils vivent, si peu nombreux soient-ils, la persécution les atteint ».  (Herzl fait ici une liste des agressions : pas d’égalité des droits, interdiction de travailler pour l’administration ou l’armée, attaques dans les parlements, la presse, la rue, l’Église, etc.). « En Russie, on rançonne les villages juifs [ notons ici que Herzl passe sous silence les terribles pogromes des années 1880 à 1895 NDT] ; en Roumanie, on assomme quelques hommes de ci de là ; en Allemagne, on leur donne, à l’occasion, une volée de coups ; en Autriche, les antisémites terrorisent toute la vie publique ; en Algérie [française à l’époque, NDT], des prédicateurs ambulants fanatiques mènent la campagne contre eux ; à Paris, la bonne société les exclut [n’oublions pas l’affaire Dreyfus commencée en 1894  NDT]... la situation des avocats, des médecins, des ingénieurs, des professeurs et des employés… devient de plus en plus insupportable… les passions de la population sont excitées contre nos riches, et notre prolétariat souffre plus que tout autre ; la situation est partout la même et se résume dans le classique cri berlinois : que les juifs décampent !  (Juden raus!) »

Comme l’écrit Herzl, « il y a au fond de l’âme populaire de vieux préjugés contre nous… les contes et les proverbes sont antisémites ».  «  Parmi les populations, l’antisémitisme grandit de jour en jour, d’heure en heure ».  Et quel que soit le comportement des juifs, la situation ne peut évoluer : « nous avons partout loyalement essayé de rentrer dans les collectivités nationales qui nous environnent, en ne conservant que la foi de nos pères. On ne l’admet pas. En vain sommes-nous de sincères patriotes… en vain faisons-nous les mêmes sacrifices en sang et en argent que nos concitoyens ; en vain nous efforçons-nous de relever la gloire de nos patries respectives, dans les arts et dans les sciences… nous sommes décriés comme étrangers, et souvent par ceux dont la race n’était pas encore dans le pays alors que nos pères y souffraient déjà. La majorité peut décider qui est l’étranger dans le pays. C’est là une question de puissance… la force prime le droit. C’est donc en vain que nous sommes partout de braves gens comme l’étaient les huguenots que l’on força à émigrer ».  (rappel : expulsion des juifs d’Angleterre en 1290, de France en 1394, d’Espagne en 1492). « La question est : nous faut-il déjà décamper ?  Et où aller ?  Ou bien : pouvons-nous encore rester ? Et combien de temps ? »

« Les peuples chez lesquels habitent des juifs sont, sans exception, ouvertement ou honteusement antisémites. Les nations européennes doivent payer à présent les péchés du Moyen Âge. Nous sommes ce que l’on a fait de nous dans le ghetto. Nous avons sans doute acquis une supériorité dans les affaires d’argent parce qu’on nous y a confinés au cours du Moyen Âge [l’agriculture, qui employait 85 % des populations, était interdite aux juifs, de même que les fonctions publiques. NDT]... les juifs cultivés et sans fortune vont tous naturellement aujourd’hui vers le socialisme. La bataille sociale devrait être livrée sur notre dos puisque nous nous trouvons aussi bien dans le camp capitaliste que dans le camp socialiste, sur les points les plus exposés ».

« Peut-être pourrions-nous nous fondre partout, sans laisser de traces, dans les peuples qui nous environnent, si l’on nous laissait seulement tranquilles pendant deux générations. Mais on ne nous laisse pas tranquilles. Après de courtes périodes de tolérance, l’hostilité contre nous se réveille toujours et sans cesse… nous sommes un peuple – c’est l’ennemi qui, sans que notre volonté y participe, nous rend tels… »

2b) le sionisme implique un État souverain et libre pour les juifs

Aussi, la seule alternative pour les juifs est de ne plus vivre au milieu de populations indéfectiblement hostiles, mais dans un État souverain : « la question juive… n’est ni une question sociale, ni une question religieuse, c’est une question nationale. […] l’État prend naissance dans la lutte d’un peuple pour l’existence  […] Que l’on nous donne la souveraineté d’un morceau de la surface terrestre en rapport avec nos légitimes besoins de peuple, et nous nous chargeons nous-mêmes du reste… Si sa majesté le sultan nous donnait la Palestine, nous pourrions nous faire fort de régler complètement les finances de la Turquie… nous serions la sentinelle avancée de la civilisation contre la barbarie… »

Herzl prévoit non le don gratuit d’une terre aux juifs, mais son achat : « la Compagnie [l’organisation qui doit mettre en œuvre le plan] a besoin de grandes étendues de terre… elle s’assurera le sol nécessaire par un achat considérable. Il s’agira essentiellement de faire l’acquisition des biens domaniaux de l’actuelle autorité souveraine…[…] Le partage des terres acquises se fera en bon ordre, et Herzl compare la situation aux États Unis : En Amérique, lorsqu’on ouvre un nouveau territoire, on procède à son occupation de façon bien primitive. Les occupants se rassemblent à la frontière et, à l’heure précise, ils se précipitent tous violemment dessus en même temps. Ce n’est pas ainsi qu’il faudra procéder dans le nouveau pays juif ».

La vague d’antisémitisme (affaire Dreyfus en France) dans un pays qui avait proclamé les droits de l’homme un siècle plus tôt convainc Herzl de l’impossibilité de l’assimilation. Il organise un congrès sioniste à Bâle, crée une organisation sioniste mondiale qui se réunit tous les deux ans, et un fonds national juif pour acheter les terres en Palestine, tandis que les persécutions reprennent à l’est : en Roumanie, en Pologne, en Russie (dont le pogrome de Kichinev en 1903).  Les rescapés partent dès ce moment en Palestine, province ottomane, où ils deviennent des soldats paysans. Parmi eux, David Ben Gourion.  En 1905, on compte plus de 80 000 juifs en Palestine.

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Reaumur

« Je suis pas chez moi » menteur, Dreyfus était innocent, ça a été prouvé!!!

Gérard Creuset

Bravo pour votre article et merci pour ces infos.
Au vu des commentaires et des assertions infondées. Je constate hélas que l’hydre hideuse, l’antisémitisme primaire, n’est pas mort en France. Quelle ignorance inadmissible, crasse et hargneuse chez certains lecteurs de RL! De la vomissure à la Dieudonné qui pourrait entacher la crédibilité du site et qui ne manquera pas d’être utilisée par nos adversaires.

Lesfinx

Je suis à 100% pour un état israélien,mais un juif sans la langue de Molière de geuthe de shakspire (c’est à dire chrétienne) n’aurait jamais de prix Nobel soit physique mathématique etc il n’irait jamais vivre en Israël sauf les religieux les sémites soit musulmans ou juifs avec leurs langues arabes ou hébreux ils feront que des marchands de tapis

DUFAITREZ

On avait les Actes des GJ, voilà venus les Chapitres de Louise…
J’ai référé Benalla !

Sigismond

Arrêtez de lire « je suis partout  » sortez de votre cave , les fridolins ont été chassé

Sigismond

Lorsque vous aurez fini de relayer le soralisme ici, la propagande de l’infect agent des Mollahs, vous nous ferez signe…

Ludovic Lagrogne

Vous confondez nationalisme et religion. Il y a un état: Israël, qui se veut « État juif ». Il y a une Nation israélienne qui est composée de juifs, de chrétiens, de druzes, de bédouins etc. 76% de juifs, 20% d’ arabes, 4% d’ obédiences diverses. Tout cela fait la Nation israélienne entièrement représentée à la Knesset (le parlement). Israël est une démocratie où un 1er ministre peut être emprisonné pour des fautes commises et où un Président de la Cour Suprême peut être un Arabe. Un Français, athée, chrétien ou juif, ne possédant que la nationalité française, peut soutenir Israël sans… lire la suite

André Léo

Les « juifs français »? Vous vivez sur quelle planète, « réfractaire »au sens commun? Dit-on les athées français pour désigner les 65% de Français qui ne sont plus « croyants »? Dit-on les cathos Français pour pointer les 2% de français qui disent encore « pratiquer leur religion et aller à la messe »? Et s’il arrive que l’on trouve écrit les « salafistes français », il s’agit d’un non sens. Et en effet ce sont souvent de ces petits ou arrières petits fils d’algériens venus travailler en France et assimilés, qui ont écouté les prêches des imams de quartiers et qui se vantent d’être étrangers nés en France ».… lire la suite

Trannod

OUI les juifs vivent comme les Français et cela est bien
pas comme nos amis Islamistes qui veulent détruire la FRANCE

kalidas

Pouvez vous me citer un seul attentat commis en France par des juifs? Il n’y en a pas. Alors votre comparaison avec les djihaditses est aussi stupîde que scandaleuse.

Saint-Plaix

Non. Le terrorisme juif n’est pas de mise pour l’instant en France…
A l’époque quasi contemporaine Il s’est déjà suffisamment illustré en Russie avant la révolution et en Palestine avant l’indépendance d’Israël… Le professeur de criminologie Bauer (ancien grand maître du GOF) n’hésite pas à dire dans son cours de criminologie que l’origine du terrorisme est juive!
Cela n’ a pas, évidemment, dû faire plaisir à tout le monde…

Ludovic Lagrogne

Et la vérité a en fin de compte triomphé, il a été réhabilité. Promu Lt Colonel il s’ est distingué au front pendant 14-18, comme tant de Français juifs dont le pourcentage des tués au combat s’ est avéré légèrement supérieur à la moyenne nationale. Ils sont chez eux ici depuis 11 siècles, tout le monde ne peut en dire autant…
De Gaulle le dira lui-même : « à Londres, j’ai croisé la cagoule et la synagogue » (l’ extrême droite et les Français juifs).

Ludovic Lagrogne

Être Français patriote juif et préférer le camp d’ Israël à celui des djihadistes qui entendent rejeter les Israéliens à la mer me semble être un sentiment acceptable. Donner un coup de pouce à Israël sans nuire à la France ne me paraît pas condamnable venant de patriote français, juifs ou pas. Des millions de « français » de papier musulmans aident leur camp par tous les moyens, certains ne reculent pas devant les crimes anti-France et antisémites. La comparaison ne tient pas.

nitiobriges

le cheval de troie s’amplifie chaque jours en europe,et que croient ils, si ce n’est qu’eurabia profitant de la traitrise des gouvernements européens. la traitrise,de ses gouvernements de pacotilles se facilite.lionel jospin,était d’accord. la france s’islamise.que voulez vous que cela me fasse que la france s’islamise.phrases,d’!un collabo de première.jospin, la gauche sociale,la gauche aux bourreaux.une merde gauchiasse a abattre..

patphil

depuis 70 ans les palestiniens sont nourris et subventionnés par l’onu, l’ue, les usa commencent à réfléchir !

andre

D’accord avec toi, cher LE SPHINX, attendons car apparemment nous franhouillards n’avons pas droit d’aimer notre nation !!!

Ludovic Lagrogne

C’ est cela. Attendez… Quelle nation ? Celle dont son « ze suis votre chef » actuel ne lui reconnait pas de culture propre ? Celle qui a commis « un crime contre l’ humanité » dans un pays qu’ elle a créé de toutes pièces: l’ Algérie ? Celle dont la langue manque tant de romantisme, qu’ il est de bon ton de lui préférer l’ allemand et le globish ? Celle des fainéants qui « déconnent » ? O bien celle du peuple, populo, populiste, l’ ennemi désigné qui refuse le « progressisme » ? La part lépreuse résistante d’ une Nation qu’ il faut mater… lire la suite

Rems

Intéressant mais jamais de réponse au fondement même de l’antisémitisme ? la peur des juifs, la jalousie pour leur réussite, leur refus de s’assimiler , le rejet d’un orgueil démesuré, leur manque d’empathie, ….. Même mes amis juifs ne me donnent pas d’explication !

Jacques K

Nature de l’antisémitisme? Peur des Juifs et surtout jalousie de leur statut biblique de peuple élu par Dieu.
Le reste de vos hypothèses ne sont que des préjugés. Ça m’étonnerait que vous ayez des amis juifs..

Ludovic Lagrogne

Je plussois ! Lorsque l’ on côtoie des Français juifs au travail ou dans le cadre des loisirs on est obligé de reconnaitre qu’ il n’ y a pas plus de cons parmi eux que « chez nous », je serais même tenté de dire moins quand je lis une partie des con-tributions de ce fil ;)

Rems

Un peu court l’argumentaire ! d’autre part s’il s’agit de la peur en quoi une phobie mérite une loi ?

Ludovic Lagrogne

Ce ne sont pas les « Louise » qui cherchent à détruire la Nation française, c’ est macron, ses prédécesseurs, les mondialistes, la haute finance hors sol, utilisant les médias subventionnés, la justice politisée, la déculturation du peuple, la violence d’ état, la submersion migratoire, l’ islamisation.
Fausse Louise ? Faux Eric aussi ? Lui qui est passé devant la XVIIème chambre pour avoir proposé que les prénoms des « Français » redeviennent obligatoirement ceux du calendrier chrétien ? Même pas la peine de citer son nom tant ce Français patriote est un exemple pour tous.

Trop méchant

« …nous serions la sentinelle avancée de la civilisation contre la barbarie… » Comme il a mille fois raison. Les réflexions de cet homme gagnent à être connues du plus grand nombre. Merci pour cet article.

jaannot lapin

Les Hébreux en Israel se sont toujours opposés aux Sionistes qu’ils n’aiment pas.
Pour eux, ce sont des étrangers, qui ne sont pas juifs.

Ludovic Lagrogne

Faux ! Ce que certains ultra radicaux juifs (minoritaires mais agissants), de l’ ensemble de la diaspora juive et non seulement d’ Israël rejettent c’ est la création d’ un « État juif ».
Pour eux, le juif errant, désarmé, discriminé, spolié, brûlé est le gage d’ une foi forte. Le juif dans un état « sûr de lui- même et dominateur » comme le désignait De Gaulle ne serait plus aussi croyant que le juif honni de tous et sans défense.

HOMBRE

je vous rappelle qu en israel il est interdit d epouser un non juif ,et que les juifs noir les falashas sont tabasses a tout les coins de rue et meme en uniforme de l armee,il y a meme eu le scandale des falashas sterilises de force de peur qu ils ne fassent trop d enfants ,une femme juive ne peut demander le divorce ,car seul le mari en a le droit ,les ultras ortodoxes ont 10 enfants et refusent de travailler ,donc a la charge des autres citoyens qui eux travaillent ce qui cree des tensions dans la vie… lire la suite

L’un des blocages à la progression des droits des femmes est le poids politique des courants juifs ultra-orthodoxes. Ce poids leur a permis d’obtenir de Ben Gourion en 1947 le maintien de la juridiction religieuse sur le droit de la famille : la question des mariages et des divorces est par exemple entièrement dévolue aux autorités religieuses, notamment juives. Aujourd’hui, les partis ultra-orthodoxes, mais aussi nationalistes religieux, sont toujours aussi présents à la Knesset (le parlement israélien), ce qui entrave les évolutions sur ce plan. source: https://www.observatoirepharos.com/pays/israel/droits-femmes-israeliennes-reflet-paradoxes-dune-societe-fr/

Trannod

IDEM AVEC L’ISLAM et en général avec tous les extrémistes des différentes RELIGIONs

Reaumur

Les virgules, tu connais, Ombre??
Israël, tu ne sais même pas où c’est sur la carte..

Lili

nationalisme juif ? et le nationalisme catholique qu’en est- il ??

Ludovic Lagrogne

1,285 milliard de catholiques (avril 2017). Le catholicisme est présent dans presque tous les pays du monde. Parler de nationalisme catholique est caduc. La chrétienté, dont fait partie le catholicisme, sépare le spirituel du temporel. L’ état, la nation d’ appartenance ne compte pas: « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », Jésus, premier activiste de la loi française de 1905 sur la séparation de l’ église et de l’ état ;)

Brise-Lame

Excellent ! Un grand merci pour cette très utile mise au point.

Morrigan

Sphinx parle avec son sphincter c’est dire son niveau intellectuel. A se demander s’il comprend ce qu’il lit. Mais bon ce n’est pas sa faute.

André Léo

2/7! L’histoire vraie, très documentée et facile à lire. Si Zola s’était intéressé au Proche Orient, il n’aurait pas pu faire mieux!
Merci Madame pour ces articles éclairants.

Peut-on conseiller aux anti-judaïques qui disposent de cette étude percutante, de l’archiver pour « apprendre » ce qu’ils n’ont jamais voulu savoir?

Morrigan

Léo impossible quand on est con on est con. L’unique neurone de ces gens là est complètement grillé.

Pierre C

Votre article est remarquablement documenté. C’est là qu’on prend conscience de tous les mensonges qu’on nous debite quotidiennement en faveur des Palestiniens ou plutot contre Israel. J’attends la suite de ce cours magistral avec beaucoup d’intérêt.

BUTTERWORTH

pauvres juifs vires de rome pour proselytisme sous les romains
https://numidia-liberum.blogspot.com/2018/06/un-cours-accelere-sur-les-vraies-causes.html

Les juifs ne pratiquent pas le prosélytisme contrairement aux deux autres! Vous oubliez également le mazdéisme ancêtre du monothéisme qui a beaucoup influencée la religion juive à partir de Babylone (Paradis, Purgatoire, Enfer, le bien et le mal, les sacrifice de type messe, etc.) et de ce fait la religion chrétienne et cette pourriture d’islam qui n’est pas au fond une religion.

Denys

Ca en revanche c’est très intéressant et très éclairant quant à la naissance du sionisme. Merci L Guersan.