La fabrique des salauds, c’est la milice de Macron

Confinement : 29e jour.
Lundi soir, les Français ont vu leur peine doublée.
Le camp de concentration hexagonal ouvrira peut-être ses portes le 11 mai.
Sinon rien de spécial sur le discours de de notre « Lider Minimo ».

Il faut s’appeler Michèle Cotta pour oser écrire que le Vénéneux a adopté « un ton nouveau (…) Pas de romantisme, pas d’envolées lyriques auxquelles le Président cède trop facilement. Non. Il y avait de l’humanité dans la gravité du président de la République face aux conditions qui sont, depuis un mois, celles des Français confinés. Une sorte d’empathie – ce n’est pas la qualité première du personnage – envers ces soixante-cinq millions d’hommes, de femmes et d’enfants consignés à domicile. Une reconnaissance envers leur attitude. »
J’ai vu un type à l’envergure de moineau, serrant ses petits poings à la manière d’un gamin qui n’a jamais eu à se battre dans la cour de récré.
« Il y a dans cette crise une chance de nous ressouder, d’éprouver notre humanité, de rebâtir la concorde nationale », ben voyons ! Avant que j’accepte de me ressouder avec cette équipe de salopards, de menteurs, avec les milices du régime qui nous traitent comme des criminels, il faudra qu’Alzheimer me ravage le cerveau.

Sibeth la bien nommée est inquiète. Tout le monde aura un masque le 11 mai.

Durant ce mois supplémentaire d’incarcération, les amendes loufoques vont continuer à pleuvoir.
Plus de 600 000 en 28 jours et les miliciens du régime espèrent certainement faire mieux pendant les quatre prochaines semaines.

Tous les motifs sont bons pour taper les Français au portefeuille. Les exemples fourmillent.
135 € parce qu’à vélo et que le vélo mettrait la vie du cycliste et celle des autres en danger (quand la réflexion est faite par deux gendarmes en VTT, on n’est pas loin du comique de situation).

Dans Le Point, on lit que Romain Pigenel, ancien conseiller de Culbuto le scootériste, a « été verbalisé parce qu’il n’avait pas recopié tous les motifs de l’attestation de déplacement sur papier libre, en plus de celui de sa sortie. « Les mêmes policiers nous ont reproché d’être deux (même famille) pour accompagner un enfant malade chez le pédiatre, nous répétant que c’était inutile alors que la poussette est lourde » ».

Hélicoptères au-dessus des plages pour traquer de dangereux criminels en promenade. Les courageux pilotes risquent moins d’impacts de mortiers sur la carlingue le long d’une plage bretonne déserte que lorsqu’ils survolent Grigny et ses quartiers si admirablement respectueux du confinement.

Les miliciens pensent que tous les Français de souche sont à leur image : de mauvaise foi.
Pourtant, je pensais que depuis la loi du 10 août 2018, article 2, pour un État au service d’une société de confiance, « mansuétude et bienveillance dans l’application du droit : le droit à l’erreur dans les relations entre le public et l’administration » était de mise.

Visiblement les adeptes de l’ordre ne lisent pas toutes les lois, seulement celles qui les arrangent. Quant à leur capacité de réflexion, elle paraît toute contenue dans la casquette de Lallement.

Je relis les éclaircissements apportés par la cellule interministérielle de crise : « Il convient de rappeler aux préfets et aux forces de l’ordre les éléments suivants : tout achat réalisé dans un commerce dont les activités demeurent autorisées est considéré comme un achat de première nécessité ; les forces de l’ordre ne doivent ni analyser ni contrôler le contenu ou la manière de faire les courses. »

Le communiqué souligne qu’il n’existe aucune obligation de regrouper ses courses dans un même commerce, ni de se rendre dans le magasin le plus proche.

Donc, les Sherlock qui se penchent sur les commissions dans le cabas, sur le déplacement pour un paquet de serviettes périodiques ou une boîte de capotes n’ont pas à le faire. Il faudra penser à les briefer.

La révolte gronde.
Les Français savent qu’ils sont baladés.
Ils préparent avec sérieux leurs prochains bulletins de vote.

Je termine un excellent roman : La Fabrique des salauds de Chris Kraus.
Un titre qui conviendrait particulièrement bien à ce qu’ont fait de la France Macron et sa bande.

Marcus Graven

image_pdfimage_print

27 Commentaires

  1. Ce soir, le kebab devant chez moi, fermé depuis un mois, (plein centre ville) a rouvert pour des ventes à emporter.Parmi les premiers rares clients la police nationale comme au bon vieux temps d’avant le covid. Les miliciens (comme dit Marcus Graven) étaient chaque soir fidèles à l’ établissement, ressortaient avec moult sacs d’immondices…euh, non, pardon, de nourriture dont je sais qu’elle était offerte. Ah, cette solidarité; surtout quand elle permet de dépasser un chouia l’heure de fermeture ou quand elle permet de fermer les yeux (ceux sous les képis) sur le tapage de la clientèle bigarrée dans la rue.

  2. Et dans le département de l’Ariège où il n’y a eu qu’un seul mort du Covid-19, ces connards de gendarmes font tourner l’Hélico pour traquer les randonneurs à ski en haute montagne.

  3. On peut parier que si la situation se dégrade, les keufs viendront nous arrêter pour nous envoyer en camp de concentration, comme au bon vieux temps ! Bande de vendus !

    • Certains le feraient, « avec plaisir » (comme disent chez moi dans l’Aude les commerçants.

  4. Merci pour vos informations Marcus.
    Cependant, pourriez-vous nous préciser de quel texte vous avez extrait les directives données aux préfets et forces de l’Ordre se rapportant aux achats; ne les ayant pas retrouvées.
    Ces éléments sont d’importance à connaître pour chacun d’entre nous car il est rapporté de nombreux faits d’autoritarisme exercés par la milice macronnienne.
    De ce fait, il est indispensable que chacun ait la possibilité de contester les sanctions illégales que nous subissons.
    En vous en remerciant.

  5. C’est vrai que les forces de l’ordre ressemblent de plus en plus à des huissiers de justice. Ceux qui viennent au petit matin vous fracasser la porte pour vous piquer tout vos biens, en y prenant un plaisir à la limite de l’orgasme.
    Quand je vois un uniforme bleu, j’ai l’impression de voir Le corps des gardiens de la révolution islamique, sauf qu’eux ils sont verts.

    • IDEM POUR MOI DEPUIS QUE JE LES AI VU MATRAQUER TOUT UN PEUPLE ; je les déteste

    • Donnons un peu de pouvoir à des saletés de ramassis de déchets humains, et vous aurez un bon flic.

  6. Il n’y a qu’à voir la mine réjouie de tous ces connards de cognes qui pour le week-end pascal traquaient le pauvre pékin qui cherchait à s’évader de prison, au lieu des traditionnels chocolats pascals, c’était distribution de prunes.

  7. « Les forces de l’ordre ne doivent ni analyser ni contrôler le contenu ou la manière de faire les courses. »
    Heureusement que nous ne sommes pas sous Hitler! (ça c’est sûr); car certains et spécialement les gendarmes, militaires frustrés, se comportent déjà, aujourd’hui, comme des fachos. Allons nous devoir relancer le slogan de mai 1968?

  8. Pour mettre autant de zèle, les fdo perçoivent-ils une prime pour chaque pv ?
    Les a t’on mis en compétition comme des vendeurs dans les magasin?
    Ils prennent ça pour un challenge comme on dit dans le marketing.
    – Combien t’as fait aujourd’hui ? 85 et toi ?
    – Sale journée ! seulement 46. Mais on m’avait donné un quartier pourri

  9. France 2020= France 1940 , macron=pétain , castaner= chef milicien, castaner= trou du cul devant les zones de non droit; voici le visage de la France 2020 . 🤢🤢🤢🤢🤢

  10. Les flics et gendarmes vont devoir choisir : Macron ou le peuple de France ?????

  11. Et parce que j’ai coché la mauvaise case: 135€. J’ ai coché la case:  » déplacement brefs…  » quand je pensait avoir coché: « Déplacement pour motif impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ». J’étais à 1 km de chez-moi.
    On devine que le mot d’ordre est verbaliser, la justice n’étant pas un critère dans le jugement des fonctionnaires de police. La déontologie n’a jamais été compatible avec la profession. Ce qui est dans l’ordre des choses de la république en marche.

  12. Oui nous sommes à la période des bolcheviques des talmudistes qui ont détruit la sainte Russie ; c’est kif-kif aujourd’hui en France ! salomon lévy ichou,cymes koucher frères, buzyn et j’en passe …..

  13. Article sans intérêt ayant pour but de faire passer les forces de l ordre et les militaires pour des abrutis incultes alors qu ils ne FO ne font que leur travail
    Je crois lire de la littérature melenchonesque
    Vivement un pouvoir totalitaire.

  14. Aucun politicien ne s’insurge contre ce confinement imbécile !!!! Sortons tous………

  15. Il faut une révolte pure et dure. Renverser et éliminer en même temps , les racailles des palais nationaux et leurs complices, les racailles musulmanes des quartiers ! …Nettoyer toute cette merde; par tous les moyens ! …

Les commentaires sont fermés.