La faillite de l’UE immigrationniste de Merkel

Publié le 29 août 2017 - par - 5 commentaires - 744 vues
Share

Si l’on organise un vrai sondage, la plupart des gens répondront qu’ils ne croient plus dans les bienfaits de l’UE, ni dans l’immigrationniste à marche forcée de Merkel et du pape François. On sait que la fréquentation des isoloirs en période d’élections a diminué et que l’absentéisme reste important.

Malgré cela, la profession de foi des activistes islamo-collabos de l’UE favorise les migrants. On ne peut pas ne pas voir que la religion islamophile des activistes islamo-collabos de l’UE encourage les suites désastreuses de la crise des migrants dans les pays européens. La dictature autoritaire de l’UE immigrationniste de Merkel met à mal les fondements de notre société. Même des européistes vrais ont reconnu que l’UE de Merkel, telle que nous la subissons, est à l’agonie. Le processus dure depuis des années déjà, mais il s’accélère à mesure que nous approchons de la fin de l’UE pro-migrants.

En clair, la dictature de l’UE pro-migrants de Merkel a une double fonction, favoriser le Grand Remplacement et faire taire de manière autoritaire les nationalisme dans les divers pays européens.

C’est pourquoi sa faillite est double. La solidarité, qui nous est familière, essentiellement fondée sur la tradition judéo-chrétienne, a pour fonction de proposer des principes moraux et une éthique. Les migrants de Merkel n’ont rien à voir avec la solidarité, car c’est la façon officielle d’expliquer la nature de l’accueil des migrants. Mais la réalité est une autre chose. Il s’agit de savoir quels principes moraux et quelles valeurs sont battues en brèche par l’invasion anarchique et illégale des migrants de Merkel.

D’abord, l’idée de la création de l’Europe représentait l’intelligence, la sagesse, la puissance et la paix des peuples des divers pays européens. C’étaient des motivations effectivement éclairantes et même rationnelles. Même si, aujourd’hui, européistes convaincus, vous vous représentez le devenir de l’UE, du monde chrétien, et le devenir de la famille, ils ne cessent d’apparaître comme très compromis.

La dictature de l’UE pro-migrants de Merkel est bien plus simple à comprendre et à reconnaître. Elle fait de l’homme, tel qu’il est maintenant, un produit soumis aux principes du mondialisme pervers.

L’explication de la nature du Grand Remplacement par le mondialisme pervers apparaît tout à fait logique et plausible. Pourtant elle est restée étrangère à la conscience des peuples européens.

L’homme n’a-t-il pas toujours eu besoin de patrie et d’une forte identité nationale ? La dictature de l’UE pro-migrants de Merkel veut fabriquer des hommes soumis, pas des hommes courageux, mais des lâches et des femmelettes mentalement transformées avec le mythe déglingo du Trans-genre.

Vous avez là la version perverse de la théorie du Grand Remplacement. Et en même temps, la doctrine de l’amour des ennemis de l’UE veut que l’instinct de tuer et que les goûts sanguinaires des terroristes soient naturels. Même ceux qui croient au mythe de l’angélisme et de l’amour des ennemis acceptent difficilement que leurs femmes soient les victimes de viols à Cologne et en Suède et que leur famille soit victime de ces goûts sanguinaires, même si certains se sont réellement comportés comme des lâches. Cela rappelle les accords de Munich et la faillite politique des États occidentaux.

Lu sur akadem.org : « En cédant à la menace, les Occidentaux confortent le dictateur dans sa stratégie d’envahisseur alors que le Premier ministre britannique espère sauvegarder la paix en multipliant les gestes d’apaisement. Alors que la guerre est imminente, une conférence de la dernière chance est organisée à Munich. Après 12 heures de négociations, dans le but d’éviter un nouveau conflit européen, les Occidentaux finissent par accepter le « compromis » de Munich dans une illusoire tentative de sauver la paix en Europe. L’ennemi a pris la mesure de la lâcheté des Occidentaux… »

On connait la phrase célèbre prononcée fin septembre 1938 par Winston Churchill à l’adresse du premier ministre britannique de l’époque, Chamberlain, après les accords de Munich : « Vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre. »

Cela n’a pas beaucoup changé jusqu’à aujourd’hui. Au fond, il se produit ici la même chose que dans la propagande immigrationniste de Merkel. Mais on ne le dit pas pour que le mythe des migrants « un bienfait pour la France » soit sauf. D’après les préjugés de la société-LREM Macron-mondialisée, les Français de souche, les sans-dents et ceux qui ne sont rien, ont moins de conscience politique pour pouvoir comprendre sa pensée complexe soumise à l’UE-Merkel, car ils sont moins intelligents et moins réalistes que le divin Macron, c’est-à-dire le divin-soi-même. Évidemment, il ne s’agit là que du discours de propagande pour l’amour de l’ennemi tel qu’on le subit partout où les activistes islamo-gauchistes dominent dans les médias. Il faut écraser, chez les Français de souche dominés, la conscience de soi et écarter toute révolte contre les migrants. À considérer les choses rationnellement et scientifiquement, on peut aussi « expliquer l’origine du mal » dans l’idée d’un monde islamiste meilleur. C’est pourquoi les dirigeants médiocres de l’UE de Merkel peuvent difficilement se représenter les catastrophes à venir.

Il est clair que « le mythe des migrants un bienfait pour la France » ne représente pas une vérité scientifique. C’est pourquoi les Français de souche ne doivent plus se laisser impressionner par la propagande immigrationniste de « Merkel, un bienfait pour la société allemande moderne« . On fait l’éloge de l’altruisme, on doit être philanthropique, quand l’obligation de subir l’invasion empêche la pratique de ces vertus. On passe pour un imbécile islamophobe et xénophobe si on ne comprend pas cela.

Devoir être bon chrétien façon Merkel, donc un peuple qui aime les autres, sans être contraint à mourir de faim dans la société fiscaliste Macron-moderne, cela exige du courage pour demeurer dans la vérité et dans l’amour des ennemis, au point de sacrifier sa famille au mythe des gentils migrants. Il n’en reste pas moins que la morale du christianisme est inconciliable avec la morale des terroristes. Il n’est pas besoin de faire de longs discours sur ce point et la critique de l’éthique pratiquée dans la presse suffit. On s’interroge après la description dans la presse islamo-collabo de cette façon de se comporter :

Publié par ThePrairie.fr : « Barcelone : Javier Martinez vous réconciliera avec l’être humain. Cet acte extraordinaire signe l’élévation d’esprit subtile d’un père qui vient de perdre son enfant et qui avait toutes les raisons de s’emporter et de haïr la terre entière ! Mais non, il a préféré l’amour et la fraternité.

« C’est la seule solution pour combattre le chaos actuel et le piège dans lequel veulent nous jeter les néo-ordomondialistes ! Chapeau bas monsieur, vous êtes un exemple à suivre. »

Et encore, vous n’avez rien vu ! Plus fort : « Barcelone : l’homme de l’année…. Son fils Xavier, 3 ans, a été tué à Barcelone mais Javier Martinez ne veut pas succomber aux sirènes de la haine. J’ai besoin d’embrasser un musulman. Il réconfortera lui même l’imam en pleurs. Le mec vous réconcilie avec la nature humaine. Et cette image, quand il se dirige vers les enfants, absolument magnifique ! »

La Rédaction du HuffPost de gauche : « L’accolade déchirante entre un imam et le père d’une victime de l’attentat de Barcelone. « Que l’amour, l’intelligence et la résistance de cette accolade nous servent toujours d’exemple et nous guident », a réagi la maire (islamo-gauchiste) de Barcelone. »

LEXPRESS.fr est aussi sur le coup et fait dans le mélo : « Très émus, les deux hommes se sont pris dans les bras l’un de l’autre lors d’un hommage à l’enfant renversé. Il souhaite que « la mort de mon fils serve à quelque chose. » Les yeux plein de larmes, Javier Martinez s’est exprimé. Son fils Ravi, 3 ans, est l’une des victimes de l’attentat de Barcelone. Un geste a particulièrement marqué la foule : l’étreinte entre le père endeuillé et l’imam de la ville, bouleversé par le drame. « J’ai besoin de prendre dans mes bras un musulman. Je dois le faire »… « Je partage la douleur des proches des terroristes« .

Ben voyons ! Les milliardaires rigolent. Aimez-vous les uns les autres ! Yapuka !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
dufaitrez

Toujours aussi long… Tout lire est un supplice !
Merkel cherche à remplacer sa démographie chancelante…
La France a ses immigrés de l’intérieur pour la conforter…
La Démographie mène le Monde !

Leresistant

IL faut être naïf pour croire que ces « immigrés » paieront la retraite des allemands ou des français! avez-vous déjà vu un muz travailler ?

Chantal

Croulant sous les plaintes et huée par des anti-immigration, Merkel défend sa politique migratoire (VIDEOS)

Depuis l’estrade, elle a répliqué que ce n’était «pas par les cris mais en discutant» que les problèmes pourraient être résolus. Elle a par ailleurs défendu sa politique migratoire, déclarant : «Cela n’est pas, et cela ne devrait pas être une année comme 2015 [lorsque Berlin avait accueilli plus d’un million de migrants]. Nous cherchons désormais à stopper l’immigration illégale autant que possible.»

https://francais.rt.com/international/42602-merkel-croule-sous-les-plaintes-et-se-fait-huer-dans-ses-deplacements-pour-sa-politique-migratoire

Wika

Et oui Chantal. Merkel stoppe l’immigration en nous refilant ses surplus
Elle prend de plus en plus les gens pour des imbéciles

Martial Gaulard

L’échéance de 2019, il ne faudra pas la louper. 2019, c’est l’année des élections européennes. C’est peut-être l’opportunité de faire émerger à la surface des partis à la marge qui sont à ce jour ignorés, ostracisés. C’est l’opportunité d’éjecter du Parlement européen un maximum de partis européistes et de politicards (Mélenchon, entre autres) qui se croient encore intouchables. Les élections européennes sont peut-être celles où il y a le moins de trucages/magouilles.