La faillite du Parti socialiste ne peut que sauver la France !

Capture  VA dériveLa faillite actuelle du Parti socialiste vient de ce qu’il est déconnecté du réel. Il lui est donc impossible de réguler positivement la vie des Français, si bien que ses directives deviennent absurdes. A force de calculs, son aptitude à gouverner se noie dans les pires contradictions, à commencer par celle qui consiste à voter pour la droite quand on se dit de gauche.

Le Parti socialiste a-t-il seulement un idéal régulateur, ou est-il l’incarnation d’une idéologie dévastatrice ? Si, historiquement parlant, la différence entre l’idéal régulateur et l’idéologie dévastatrice n’apparaît qu’après coup, force est de constater qu’elle apparaît aujourd’hui en direct, ne serait-ce que dans l’appel de Manuel Valls à voter pour le candidat des Républicains, Philippe Richert, au lieu de soutenir le socialiste Jean-Pierre Masseret au second tour des élections régionales.

On rétorquera qu’il s’agit ici de faire barrage au Front National, autrement dit de sauver la République.

Diantre !

Mais pour sauver la République, faut-il obligatoirement déroger aux règles républicaines les plus élémentaires, à commencer par le respect des valeurs démocratiques et des convictions de chacun ?

Il y a là, pour le moins, un procédé fort étrange, qui peut même se révéler dangereux ! Car agir de la sorte, c’est ouvrir une brèche dans le socle républicain, et quelle brèche ! La pire : celle qui transforme la république en tyrannie !

Telle est la terrible conséquence d’une vision socialiste apeurée par ses propres échecs.

Heureusement : le destin des Français obéit à une tout autre logique ! Pour délivrer la France des inconséquences socialistes, l’heure n’est plus à la réforme du réel, mais à sa refonte.

Les Français qui ont voté dimanche dernier pour le Front national et qui voteront pour ce même parti dimanche prochain l’ont clairement compris.

Maurice Vidal

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. Non, le peuple ne passera pas ! Pas tant que nous aurons ce cancer, ce chancre au pouvoir ! Le foutre à la porte , de n’importe quelle manière ! Il en va de la survie de la FRance !

    • Image magnifique, résumé parfait. Il y manque cependant certains héros comme Valls et les collaborateurs Bertrand et Estrosi etc…
      MAIS le PEUPLE vaincra, nous ne sommes pas encore dans une dictature soviéto-nazi, non mais !!!
      Andrée

Les commentaires sont fermés.