La famille Degôche va voter religieusement pour Hollande, Terra Nova et Attali !

Publié le 27 février 2012 - par - 591 vues
Share

Pas encore élu, François Hollande trahit déjà son camp. La famille Degôche qui croyait peut-être que le PS préserverait la France de la folie européïste doit commencer à déchanter. Après les déclarations faites au Guardian au sujet de la soumission du PS à la financiarisation de l’économie, après le repas avec BHL à 140 euros la salade de mâche, après la présentation de son équipe de campagne constituée d’affairistes, après la promesse de ratifier la charte des langues régionales et minoritaires dont la conséquence sera de balkaniser la France, après l’abstention des députés PS lors du vote sur la ratification du MES qui scelle l’abandon de notre souveraineté budgétaire, voilà le ralliement de Jacques Attali.
Promoteur insatiable de l’ultralibéralisme auprès de Mitterrand et de Sarkozy, mondialiste fervent, fédéraliste dévot, cet immigrationniste incontrôlable réclamait dernièrement de faire entrer 300 000 immigrés par an en France.

[youtube]XYaakBreKAM[/youtube]

Face à ces signes annonciateurs d’une nouvelle grosse déception, les membres de la Famille Degôche ont certainement senti le sol se dérober sous leurs pieds. Quoi que !… avec la famille Degôche on peut toujours s’attendre à des surprises.

Car, à l’instar des adeptes d’une secte, la famille Degôche a tendance à pratiquer le vote réflexe. Étant irrémédiablement de gauche, La famille Degôche vote systématiquement… à gauche; s’en même prendre la peine de regarder le programme du candidat que le système lui désigne comme étant de…. gauche. C’est ainsi qu’à force d’être fier comme des paons, les membres de la famille Degôche finissent toujours par être les dindons de la farce socialiste.

Alors, afin de les maintenir au sol, et avant qu’ils ne s’envolent trop vite vers les cieux de leurs lendemains qui finiront bien par déchanter, nous les invitons à écouter les déclarations du président et fondateur de Terra Nova, Olivier Ferrand. Ex-conseillé de Jospin et proche de DSK, il est devenu l’une des têtes pensantes de Hollande.

Pour lui, comme pour Margaret Thatcher en son temps, il n’y a pas d’alternative. Nous devons nous soumettre à la bureaucratie européenne. En finir avec la Nation et accepter la mise en place d’une gouvernance supra-nationale avec un ministre des finances européen chargé de piloter l’avenir politique, social et économique des peuples européens.

Olivier Ferrand : – On est au pied du mur. Les marchés ont besoin de rétablissement de la confiance. Donc il faut leur donner ces gages de confiance, sinon nous aurons une crise systémique dans quelques mois voir dans quelques semaines, donc il faut aller vite. …

l’animateur : – Donc vous vous attendez à des mesures spectaculaires, des annonces spectaculaires des exécutifs européens ?

Olivier Ferrand : – Au pied du mur, oui. C’est ça ou la mort.

[youtube]RGArSxnH-8I[/youtube]

Voilà ce qui confirme ce que l’on vous disait en juillet dernier ( Le nouveau cri de guerre de la caste : vive le gouvernement fédéral européen, A bas l’État-Nation ):
A la faveur de la crise, les eurocrates se sentent pousser des ailes. Leur rêve le plus fou est à portée de main: créer un gouvernement supranational qui pourrait décider de ce qui est bon ou mal pour chacun des pays adhérents à l’Union.

Nous y sommes !

Aux prochaines élections, un conseil : libérez vous de vos chaines.

Jérôme Cortier
Prêchi-Prêcha

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.