La femme de Manon Beury a fait congeler son sperme avant de changer de sexe…

Publié le 7 août 2020 - par - 24 commentaires - 2 965 vues

L’actualité en cet été 2020 est un cauchemar.

Le djihad s’impose sur tout notre territoire.

Pour en avoir une idée, la police et la gendarmerie produisent un compte-rendu de trois journées de juillet qui ressemblent à des pages supplémentaires de La France orange mécanique d’Obertone.

https://www.valeursactuelles.com/societe/une-note-alarmante-de-la-police-dresse-le-bilan-de-la-violence-quotidienne-122514

72 heures de haine pure. Mais un lecteur de la PQR n’accepte pas qu’un des auteurs soit nommé pour une fois dans un article : « Philippe Mercier a posté le 07 août 2020 à 09 h 47 : “Pourquoi citer le prénom de l’agresseur ? Cela n’apporte rien et ne fait qu’augmenter la stigmatisation envers un certain type de population déjà fortement discriminée. Merci de votre attention.” »

Faguimba, c’est vrai que ça ne fait pas vraiment Orléanais de souche.

https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/il-frappe-un-passager-age-a-la-descente-du-tramway-a-orleans-apres-avoir-refuse-de-ceder-la-place-ou-reposaient-ses-pieds_13821008/#bloc-commentaires-3821008

Des Français comme ce Philippe Mercier existeraient donc ? Ce ne serait pas seulement une invention des médias ?

Police et gendarmerie devraient nous faire un compte-rendu sur l’ensemble du mois de juillet avec le nom et le profil des auteurs. Je suis sûr que Faguimba serait moins seul.

Parallèlement au djihad, le port obligatoire du masque se généralise. Les Français vont même un peu plus loin que les ordres du gouvernement, des préfets, des maires. Ils se musèlent sans qu’on leur demande. Impression de regarder une dystopie.

Dans le cauchemar que nous vivons, on peut agréger les prévisions économiques pour la rentrée qui sont au-delà du catastrophique et Beyrouth, où certainement grâce au Hezbollah, une partie de la ville est encore une fois un champ de ruines. Macron a pris les choses en main, nous sommes rassurés.

Heureusement, il y a un ou deux faits moins dramatiques dans l’actualité de ce mois d’août où une fois encore les médias s’affolent parce qu’il fait chaud en été.

Ainsi cette tribune publiée par Libération. Une certaine Manon Beury, une “dame” qui se dit doctorante en droit international et qui vivrait avec une femme transgenre – en clair, un type écouillé – s’insurge sur l’absence dans la si mal nommée loi bioéthique d’un sujet primordial : la procréation chez les transgenres. Il est certain que face à un tel oubli, l’avortement jusqu’au neuvième mois pour cause de détresse psychosociale (?) est un sujet ridicule.

« Le droit français, écrit-elle, m’interdit d’avoir des enfants avec ma copine, même si nous sommes en couple depuis dix ans. (…) Parce que le droit français interdit la procréation aux personnes transgenres après un changement de la mention du sexe à l’état civil. »

Elle poursuit : « Ma compagne ayant déjà fait conserver son sperme, il suffit donc simplement d’utiliser ses gamètes comme dans n’importe quelle PMA pour un couple hétérosexuel. Mais la nouvelle loi bioéthique nous l’interdit ».

Ma compagne ayant déjà fait conserver son sperme : avec une phrase pareille, il y a plus d’un gamin qui ne va plus savoir où il a bite. Expliquons-lui : le ho.fe.mme de Manon avant de se faire enlever les roubignolles a fait congeler son sperme. Et aujourd’hui sa compagne crie à la « discrimination en raison de l’identité de genre de la personne, contraire aux droits fondamentaux que la France s’est engagée à respecter. » Elle s’estime « évincée » de la loi bioéthique « en dépit de nos droits fondamentaux et sans aucune autre raison que l’homophobie et la transphobie ».

Si ces deux-là parviennent à faire des petits, ça sera intéressant d’un point de vue anthropologique d’en étudier un. Papa castré, maman grande gueule.

Mais une doctorante en droit même LGBT petit QI devrait quand même savoir que c’est plutôt la nature que le droit qui lui interdit d’avoir une progéniture avec un mec qui n’en a plus. Elle devrait également savoir que Nemo auditur propriam suam turpitudinem allegans (Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude).

Toutefois Manon ne doit pas se tracasser, les députés qui lèchent les L, les G, les B, les T, les gros Q, les I trouveront bien un moment pour assouvir sa faim d’enfant.

Un autre phénomène dans l’actualité : Marc Guillaume, ex-secrétaire général du gouvernement. Il vient de perdre son poste de “Grand Chambellan”, d’”Imperator”, de “Premier ministre bis”.

Il se croyait irremplaçable, il est remplacé.

Il semblerait qu’il faille chercher sa disgrâce dans son comportement d’animal (politique). Parce que lui c’est un vrai mec, un couillu. Quand il s’inspecte entre les jambes, il en a. Il ne l’envoie pas dire aux donzelles : « C’est rare une femme qui pense et c’est beau aussi surtout quand ça porte une jupe » ou « Vous, vous allez faire carrière grâce à votre décolleté ».

En cette période où les minorités agissantes règnent, des paroles à éviter.

Marc Guillaume a été vite recasé. Le voilà à la tête de la préfecture de Paris.

C’est sûrement moins dangereux que d’y employer un nouvel Harpon.

Quoique avec les furies féministes…

Marcus Graven

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
jeannot lapin

Il faudrait congeler le cerveau de Macron pour en faire
un réservoir de Macronvirus 17-22

Steph****

J’avoue qu’un homme qui devient femme pour finir lesbienne, ça me dépasse. Il aimait les femmes, c’était pourtant un bon début.

Denys

Etre trans genre n’a pas à voir avec l’orientation sexuelle et même pas parfois avec la sexualité tout court. Mutiler son appareil génital a peu de chance de vous permettre d’avoir plus de plaisir sexuel. Etre trans genre a à voir avec une forme de haine de soi, celle de son corps. Ce n’est pas sans lien pour moi avec la dysmorphophobie. Ce qui est haï porte sur les caractères sexuels.

joseph d arimathie

avec une gueule d amour comme ca , c est pas la peine d aller faire une insemination ! je connais des gens bien eleves qui lui feraient ca a la pression …

Carole

@Joseph d’arimathie, Ne vous emballez pas … Si son compagnon est devenu un castrat … enfin, une lesbienne, c’est que la gueule d’amour en question ne tient pas spécialement à une insémination “sous pression”. Elle préfère les seringues. Sinon, elle aurait choisi un homme … entier.

POLYEUCTE

Les Hollandais vont supprimer le Sexe sur les cartes d’identité !!!
Pourquoi encore le nom ?
Et pas un Numéro comme sur les bagnoles ? Tellement plus simple à gérer !

Urbain

J’ai entendu dire que la sexualité chez les shadocks était compliquée aussi..
Et chez le père Ubu, y’avait des trucs pas très nets non plus.
Ah! ma bonn’dame on vit une drôl’d’époque, tiens!

Paskal

Si Marc Guillaume a réellement tenu les propos qu’on lui prête, ça fais quand même désordre.

tétra

J’aime bien le “…plus d’un gamin qui ne va plus savoir où il a bite”… :-)

tétra

J’aime bien le “…qui ne va plus savoir où il a bite”… :-)

Carole

“Parce que le droit français interdit la procréation aux personnes transgenres après un changement de la mention du sexe à l’état civil. ”
Vraiment, c’est le droit français qui interdit la procréation aux personnes transgenres ? Il semblerait plutôt que ce soit la nature … Pour faire un enfant, deux parents de sexe opposé sont nécessaires et indispensables : un homme et une femme. Celui – ou celle – qui a choisi de se faire castrer doit arriver à “filtrer” qu’il ou elle ne peut plus faire d’enfant et la loi n’y est pour rien. Il ou elle (façon de parler puisque ce n’est plus le cas) est seul et unique responsable. Est-ce si difficile à comprendre ?

celasepassenfrance

A peine nommé, le préfet d’Ile-de-France Marc Guillaume déjà contesté.
Epinglé par «Le Monde», qui lui attribue des propos misogynes et sexistes qu’il aurait adressés à plusieurs collaboratrices, Marc Guillaume est déjà dans le collimateur de plusieurs élus franciliens. (La Parisien)

Sei

La transgenre veut des enfant-e-s, mais c’est formidabl-e cet-t-e amour de la vie ! Je suis ému-e, troublé-e, emballé-e… Comme nous le sommes tous-t-es ! Imaginez-vous lire les grand-e-s auteur-e-s Français-e-s en écriture inclusive ! C’est merveilleux-s-e non ? Balzac, Maupassant, Virginie Lepente…

Sei

Despentes, excusez mon ignorance en grande littérature

Liberté Conditionnelle

La perversité et le vice a atteint un niveau de paroxysme !!! il faut vraiment avoir un esprit sacrément tordu et malsain moi je propose plutôt l’euthanasie haut moins là haut elle n’aura plus de problèmes plus de souffrances.
Et elle voudrait avoir un enfant, et on lui dira plus tard c’est papa qui est devenu maman mais qui reste ton papa,
Moi je suis désolé tout cela relève de la psychiatrie, les deux sont de graves malades mentaux..
Je changement de sexe devrait être interdit et ceux qui pratique ce genre d’intervention devraient être radié mais avec des lois permissives pondues par des Taubinanbourg et Hollandouille on a pas fini de voir des cas pareil
C’est vraiment dégueulasse.

Paskal

“Le changement de sexe devrait être interdit”
Il est impossible, pas besoin qu’il soit interdit. Par contre, dans une société normale, charcuter ainsi quelqu’un serait assimilable à un acte de barbarie.

Vent d'Est, Vent d'Ouest

“Mais un lecteur de la PQR n’accepte pas qu’un des auteurs soit nommé pour une fois dans un article.” Tiens, un futur journaleux déjà islamo-collabo : ne pas nommer les choses…

Henri

“Des Français comme ce Philippe Mercier existeraient donc ? Ce ne serait pas seulement une invention des médias ?”… mais cher Monsieur il n’y a quasiment QUE des céfrans comme ce type… je vais souvent

patphil

l’empire romain a disparu, je n’avais jamais comris pourquoi; comme le remarque onfray la civilisation judéochrétinne s’efface rapidement

Gabriel Zallas

En effet nous avons le pendant de Caligula et Néron au pouvoir, c’est à dire un pervers psychopathe et un destructeur se prenant pour un dieu.
Celui d’avant avait la mêm étoffe que Claude… une moule visqueuse.

Paskal

Tous les empires finissent par décliner et s’effondrer sans qu’il y ait forcément besoin de judéochristianisme.

Denys

Ahurissante cette histoire de trans genre ! Mais ça ne m’étonne pas. Il vont nous faire croire que deux femmes ou deux hommes peuvent engendrer. Eh oui parce qu’il y a aussi les trans genres femmes vers « hommes », qui pourront enceintes durant leur transition. Ce qui me dérange surtout et comme toujours c’est le mensonge, celui du déni des genres et ses conséquences délirantes. Un trans genre sera toujours un homme ou une femme mais trafiqués. Qu’il supprime son hormonothérapie et il retrouve ses caractères sexuels secondaires. Voilà pourquoi cette idiote va recourir aux intersexes (le fameux I), à leurs « mutilations » que réclament les trans genres ! Je sais que je serai vilipendé ici pour mon manque de souplesse cognitive ainsi que par les non binaires ou non dyadiques. Tant pis !

zéphyrin

Pour mon malheur j’ai eu deux garçons. Avec mon épouse blessée elle aussi de cette mauvaise fortune, nous avons décidé de préparer le benjamin à une future conversion genrée. Parement de vêtements féminins, compliments, “que tu es belle ainsi”. “tu as vu, comme tes attaches sont fines” Toutes ses tristesses enfantines avaient pour origine sa particularité. Nous lui avons bien expliqué, raconté de belles histoires de prisonnières recluses dans un corps de garçon.
De beaux anniversaires uniquement environné d’écolières, dont il partageait les activités. Exit une luronne qui s’entêtait à proposer des jeux décadents .
arrivé à quinze, ans notre foi en elle et notre détermination ont porté leurs fruits…nous sommes un couple heureux avec notre fille et notre garçon. (sourire)

Denys

Quelle imagination zéphyrin !

Lire Aussi