1

La fête de la Musique 2018 à l’Élysée : un hommage à Jean-Brizitte ?

La fête de la Musique 2017 à l’Élysée fut classique. Macron venait d’arriver, elle avait été préparée par les équipes de Hollande et ce fut  convenu, sans aucune once d’originalité.

Enfin, le 21 juin 2018, la France voyait des transsexuels danser sur le perron de l’Élysée. Une autre époque était advenue !

Les Macron semblaient ravis, surtout Madame, qui s’agitait activement dans un coin de la cour sous l’œil réjoui des médias…

L’ayant maintes fois rappelé, surtout dans la presse people, l’on connaît l’attachement de Manu à  sa Brizitte et l’on pourrait en déduire que, s’étant tellement embêté l’année précédente, il voulut lui offrir une fiesta selon ses affinités. D’où les photos nous la montrant radieuse au milieu de ces jeunes gens, en shorts, tee-shirts très courts et bas résilles… dans des tenues tendance, comme celles qu’affectionne notre Macronella, si souvent en slim de cuir, mini-jupe et stilettos de douze centimètres.

Quoi qu’elle en dise, nous savons tous combien ce duo codirige notre pays. C’est certainement Brizitte qui aura supervisé la programmation de cette mémorable soirée, joyeusement colorisée LGBTQ. Elle est tellement plus jeune d’esprit que Manu !

Ce quinquennat fut tellement  bienveillant avec tout ce qui arbore la bannière LGBTQ… y compris dans les écoles et collèges… jusqu’à la directive Blanquer, de septembre 2021, pour soutenir et inclure les enfants transgenres. Il inventa la PMA pour toutes et Macron expliqua à des écoliers qu’un père peut être une mère..

Depuis le mois d’août, une rumeur enfle et persiste… que l’Élysée n’a pas démenti avec virulence, quant au fait que Brizitte serait en fait né Jean-Michel Trogneux…

Et alors ? Ça dérange qui ? Né petit garçon, elle se serait sentie mal dans ce corps, aurait voulu en changer. Quelle femme mal dans une robe n’en change pas très vite ? Et en l’occurrence, c’est bien pire.

C’est ici qu’il nous faut admirer son courage. Si elle est née Jean-Michel, elle est née en 1945. Il y a donc 77 ans… Se métamorphoser  ainsi dans les années soixante, dans une petite ville de province… C’est peut-être pour cela qu’elle s’est exilée, passant beaucoup de temps aux États-Unis, comme le rapportait Gala.

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/brigitte-macron-nostalgique-de-sa-jeunesse-americaine-jy-etais-quand-armstrong-a-marche-sur-la-lune_461916

Dans son essai sur Macron, Le Grand Manipulateur, citant Nicolas Sarkozy, Marc Endelwed  rapportait :« Ce couple improbable est assez pervers. Il est ambigu. Je ne comprends pas ce mec. »… Il est peut-être des formes conjugales qui dérangent l’ancien chef de l’État. Sarko, c’est vraiment un vieux schnock !

Tous les Français savent que Gabriel Attal est pacsé avec Stéphane Séjourné, député européen, conseiller de Manu et cela n’a pas engendré de réactions de rejet. L’on doit vivre avec son temps !

Il est des classifications révolues. Il faut faire dans la nuance. C’est ainsi que la rumeur de liaison de Manu avec le beau Matthieu Gallet, alors PDG de Radiofrance, n’a gêné ni sa candidature ni son élection. On n’en est vraiment plus là.

Interrogé sur RTL sur les rumeurs de sa transsexualité, Macronella  a répondu qu’elle la dérangeait car elle désorganisait la généalogie de ses parents… Son message était clair : il n’y a pas de problème, sauf en ce qui concerne une certaine organisation familiale voire certains arrangements, discrets et privés, comme en concluent beaucoup de familles… Donc en leur mémoire, son avocat va attaquer.

Le couple Macron ayant apparemment envie de moderniser la France cinq ans de plus, souhaiterait peut-être le faire avec davantage d’authenticité et de proximité : en toute connaissance de cause respective.

Nous vous connaissons : voici qui nous sommes.

Si le monde entier ne nous a pas forcément envié Brigitte Macron, une première dame transsexuelle assumée pourrait faire beaucoup de jaloux !

Daphné Rigobert

https://www.youtube.com/watch?v=H_ZYOn8kPq8