La fin du monde, c’est pour quand ?

Depuis que je suis né il y a des gens qui prédisent la fin du monde. Résultat : rien. C’est très décevant. Dans les années 70 c’était la soi-disant fin du pétrole. Ceux qui sont passés au vélo pour être prêts, à part de beaux mollets n’ont rien gagné à y croire.

En 2000 puis 2012 nous aurions dû assister à la fin du monde. Des films ont même été produits sur ce thème. L’effondrement économique de Pierre Jovanovic n’est toujours pas là, celui de Piero San Giorgio non plus. J’aime bien ces gens et ils sont passionnant à écouter. Mais en ce mois d’août 2022, je fais le constat que la société est toujours là. La crise du pangolin de 2020 a été un pétard mouillé. Oui c’était pathétique mais bon, niveau effondrement, rien à voir avec un film catastrophe.

La société est à l’image du plus grand nombre : ennuyeuse. Et demain, lorsque les Maghrébins et les Noirs seront majoritaires en France, la France deviendra l’Afrique, les ressources naturelles en moins. Comme le seul avantage de l’Afrique c’est la richesse de son sous-sol, pétrole, uranium, métaux et pierres précieuses, la situation en Europe va devenir pire qu’en Afrique. Mais nous ne serons plus là. Nous serons morts. Et les Européens ne seront plus qu’une poignée d’individus sur le globe, organisés comme les Juifs s’ils veulent survivre. Mais voudront-ils survivre ? Actuellement le « normie » français est injecté covid, veut accueillir des migrants, soutient les Ukrainiens et vote Macron. Bref, le « normie » est suicidaire.

Nous sommes minoritaires. Nous vivons dans leur monde. Il serait si simple que la France reste peuplée d’Européens. Il suffirait d’arrêter l’immigration du tiers-monde immédiatement et, au fil des condamnations, de remigrer les allogènes délinquants et criminels avec leurs femmes et leurs enfants mineurs. Cela est possible dans le calme. Au lieu de cela, à cause de la masse, nous allons disparaître d’Europe. Nous ne le verrons pas de notre vivant mais nous avons un cerveau pour le comprendre et un cœur pour en souffrir.

La montée des violences contre les Blancs en France va s’accroître année en année. Lentement, très lentement, si bien qu’à l’échelle de la vie d’un individu, nous ne verrons que la descente. Au moins les guerres de 14-18 et 39-45, nos ancêtres en ont vu le début et la fin ! Là non, la guerre de repeuplement qui va voir notre disparition n’aura pas de fin pour nous en tant qu’individu. La fin de la guerre, nous ne la verrons pas.

Nous allons nous battre pour vivre à la française. Cela va être ne plus en plus difficile. Où vivre pour ne pas voir de bâchée ? Où scolariser des enfants loin des musulmans ? Comment faire pour que des migrants ne soient pas implantés dans son quartier ? Nous allons militer en ayant l’impression de parler dans le vide. Et les résultats, nous ne les verrons pas. Dans un siècle, les livres d’histoire parleront de nous en tant que résistants ou en tant que salauds xénophobes néo-nazis. Cela dépendra du vainqueur. Dans une France de Mohamed, nous serons des salauds de racistes, dans une France de Franck nous serons des héros.

Quentin Neuf

image_pdfimage_print
11

9 Commentaires

  1. et ça fait des lustres que les gaulois attendaient que le ciel leur tombe sur la tête

  2. La Faim du Monde , elle arrive, elle arrive, patience ! C’est que c’est la suite du programme de soumission de la population. Demandez le Programme (de Davos!) : que des bonnes choses, une fois bien réfrigérés (en ce moment dans l’hémisphère Sud il y a des épisodes hivernaux rarement vus: la faute des sudistes, évidemment, mais la Terre tourne (autour du soleil)). Eh bien le froid aidant et la stratégie de la moutarde ayant démontré la passivité des moutons, on vivra le « plus rien à bouffer » mais « ils » ont déjà la solution: bouffez des insectes (cafards à la broche, Mmmmm !). Alors qu’on a déjà appris que des agriculteurs avaient été payés pour laisser pourrir les récoltes sur pied, et pareil pour les entrepôts alimentaires qui sont pleins à craquer (c’est la France (de M vous-savez-qui) qui paye)…) Donc froid+faim = soumission(s) ET … décès « normaux », c’est le programme !

  3. c’est le suicide des antiracistes . ils vont mourir contaminés par le virus Mohamed, et le vaccin du vivre ensemble ne marche pas plus que le Pfizer.Du fond de mon Ariège je vais regarder mourir les vaccinés a ces 2 vaccins meurtriers.Les survivants seront ceux qui auront pris le maquis loin des villes

    • Je pense que vous ferez comme moi, on va bien se marrer en voyant ça!

  4. « Actuellement le « normie » français est injecté covid, veut accueillir des migrants, soutient les Ukrainiens et vote Macron. Bref, le « normie » est suicidaire. » : tout est dit ! Ce qui va tuer le français, c’est d’abord Mohammed et Bamboula; c’est une évidence, mais c’est surtout du fait qu’il est CON; désespérément CON; irrémédiablement CON ! Et le problème avec la connerie, c’est que, comme la Liberté, elle a un prix. Désormais, il va falloir payer…

  5. ne désespérez pas ; il pourrait y avoir une énorme éruption solaire comme celle de 1859 entrainant des catastrophes sur les réseaux électriques avec les conséquences que vous pouvez imaginer sur la vie moderne.

  6. Les Français ne sont pas les seuls représentants du monde Européen et blanc, heureusement. La pauvre France peut disparaître – et je ne m’en réjouis pas, pas de Schaden Freude pour moi-, mais le plus important ne disparaîtra pas pour autant. Et même en France, la farce n’est pas encore jouée malgré des apparences désespérantes. Comment imaginer que notre désormais tout petit pays ne va pas suivre les conséquences événements internationaux, pas forcément mauvaises, nom d’un Trump et cie de retour pour nettoyer leurs écuries d’Augias.

  7. C’est la fin inéluctable, non pas du Monde, mais d’un monde : le notre. I y a eu les Celtes, l’Egypte, la Grèce, Rome, Bizance, l’empire Carolingien, la Renaissance Italienne, qui enfanta celle de France, etc. le monde change, à nous de réagir et de nous adapter ou disparaitre…

Les commentaires sont fermés.