La finance mondiale ruine l’agriculture française : gouvernement complice !

Publié le 14 juin 2019 - par - 75 commentaires - 1 708 vues
Share

On se gardera bien de déjuger les agriculteurs français qui sont parmi les premières victimes de la mondialisation. La ruine de l’agriculture en Occitanie et dans la France entière amène à dresser un bilan et à rassembler des éléments qui permettent de préfigurer le sort de le paysannerie et de la terre de France. Les observations qui suivent ont été faites dans le Gers, sur des terres essentiellement dédiées à la production de céréales et d’oléoprotéagineux, mais elles valent pour toute l’agriculture française.

Un système fou qui a ruiné les sols et les paysans

L’arbre en illustration nous dit ce qu’il en est de l’érosion des sols dont il est le témoin vivant. Comme on peut le voir sur cette image, à cet endroit le terrain naturel est descendu d’au moins un mètre, vraisemblablement suite à l’érosion due aux labours intensifs mais également à la déshydratation et à la récession des couches profondes due à l’accélération du cycle de l’eau.
C’est ainsi que toute la terre de France a perdu ses qualités naturelles, qu’elle est devenue un substrat stérile qui ne peut plus produire que par l’adjonction massive d’engrais, de fertilisants et par des labours de plus en plus profonds et ravageurs.

Le fait est, en deux générations depuis la fin de la guerre, les paysans ont ruiné leur terre, celle qui leur a été transmise. Or on ne devient pas paysan, on naît paysan. On l’est parce que les générations précédentes l’étaient, qu’elles ont jardiné, amendé le sol, pratiqué une agriculture mesurée, qu’elles nous ont transmis un héritage sans cesse préservé, amélioré. Par construction, il n’y a pas plus conservateur, plus enraciné qu’un agriculteur, c’est quasiment génétique. On voit donc là la puissance destructrice du système productiviste et maintenant de la mondialisation marchande. Nous pouvons le proclamer, les agriculteurs qui par nature sont les plus conservateurs d’entre nous sont les victimes de ce système qui leur a fait ruiner le fond dont ils tirent leur existence. Les 400 suicides d’agriculteurs par an en France sont le marqueur de ce drame.

L’endettement, ruine finale de la paysannerie

Partout dans les campagnes, on peut voir une exposition de matériel qui n’a rien à envier au Salon de l’agriculture. Tracteurs flambants neufs, remorques gigantesques, pickups 4×4 tout récents… À l’arrière et à l’avant de ces tracteurs, des dispositifs permettant l’attelage simultané d’outils entraînés à l’avant et à l’arrière de la machine ; ce qui laisse imaginer le parc de machines et les bâtiments qu’il faut pour les abriter ; quand ce ne sont pas les silos pour stocker les récoltes.

http://www.lafranceagricole.fr/videos/tracteur-et-materiel/reportage-labourer-avec-douze-corps-repartis-alavant-et-alarriere-1,0,951813920.html

Le machinisme agricole a atteint un niveau inouï et avec lui, l’endettement massif de la paysannerie.
Pour acheter le matériel, l’agriculteur ou les groupements d’agriculteurs s’endettent massivement auprès du Crédit agricole qui prend des hypothèques sur les terres. Pour acheter la semence, les engrais, les pesticides, l’agriculteur s’endette auprès des coopératives qui prennent un nantissement sur les récoltes. Parfois même, la coopérative rachète l’endettement du paysan auprès du Crédit agricole en augmentant le taux du crédit au passage et en le ficelant définitivement pieds et poings liés. Le paysan n’a alors plus qu’un seul interlocuteur, la coopérative qui est son seul fournisseur, son seul client et son unique banquier. Virtuellement dépossédé de sa terre par l’hypothèque, ses récoltes saisies par avance au prix de la coopérative, le paysan se trouve ruiné à devoir exploiter la terre de ses ancêtres pour le compte de la coopérative et des industriels qui ne lui laissent que quelques centaines d’euros pour vivre. Telle est très souvent la réalité.

https://www.bastamag.net/Crise-agricole-comment-empecher-banques-et-creanciers-de-s-enrichir-grace-au

La réponse de Jean PUECH, ministre de l’Agriculture du gouvernement Balladur en 1993, était déjà édifiante quant au cynisme et au mépris des politiques.

https://www.senat.fr/questions/base/1993/qSEQ931204020.html

Les subventions, compensation de la prédation exercée par les secteurs en aval.
Pour comprendre le mécanisme pervers des subventions, il faut remonter la chaîne des prix à partir du prix payé par le consommateur. En premier lieu, le prix affiché par la grande distribution est toujours fixé au plus haut de ce qu’accepte de payer le consommateur. Ces prix ne cessent d’augmenter, au point que la plupart des ménagères ne peuvent plus boucler les fins de mois. De là, il faut déduire les marges gigantesques de la grande distribution hyperconcentrée et sans concurrence. Ensuite reste le prix payé à l’industriel de l’agroalimentaire qui lui va aussi prendre la marge maximale. De là reste le prix payé à l’agriculteur qui est ajusté sur ce qui reste après que les autres se soient servis. Voilà comment ce prix est largement inférieur au coût de production. Il faut donc compenser cette prédation pour maintenir les agriculteurs en vie. C’est le rôle des multiples subventions octroyées par la PAC. Autrement dit, les subventions servent à compenser la prédation exercée par l’industrie agroalimentaire et par la grande distribution en aval de la production primaire. Le contribuable européen finance donc indirectement les gigantesques bénéfices de ces secteurs ultraconcentrés, sans concurrence, et dont les lobbies font la loi à Bruxelles. C’est aussi simple que cela.

Les paysans victimes des institutions et de leurs représentants syndicaux

Cela fait des décennie que la paysannerie française a été mise en coupe réglée par le Crédit agricole, les coopératives, le syndicalisme agricole, les SAFER, Bruxelles et les ministres français successifs.
À cet égard nous pointons la responsabilité particulière de Christian Jacob dont la carrière a débuté dans le syndicalisme agricole.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Jacob

Nous pointons également le parcours de feu Xavier Beulin, particulièrement représentatif de la caste qui a mis la paysannerie en coupe réglée.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Xavier_Beulin

Hyper concentration – corruption – écrasement.
De la même manière, les milieux de la représentation agricole sont très largement corrompus ; ce qui explique très largement leur soumission aux lobbies industriels de l’agroalimentaire et des marchés des commodities (denrées agricoles). L’argent disponible dans ce secteur et les moyens dédiés au lobbying permettent d’acheter n’importe qui. Aucune conscience ne peut y résister.

Ainsi, à l’aval, les ABCD dirigent le monde depuis la Suisse. Ces quatre trusts qui dominent le marché mondial sont ainsi dénommés selon l’acronyme de leurs initiales. Ce sont les quatre plus grosses sociétés du trading de matières premières agricoles. Archer Daniels Midland (ADM), Bunge, Cargill et Louis Dreyfus, se partagent à elles seules 90 % du marché des céréales. Elles dominent donc largement le marché mondial des matières premières agricoles. Leur pouvoir est proprement vertigineux.

http://www.novethic.fr/actualite/environnement/ressources-naturelles/isr-rse/l-influence-des-grandes-societes-de-negoce-sur-le-systeme-alimentaire-mondial-138412.html

Il en est de même des mastodontes hyperconcentrés en amont, (semences, engrais, phyto…) que sont DOW-duPONT (fusionnés), CHEMCHINA-SYNGENTA (fusionnés) qui ont écrasé toute concurrence et BAYER-MONSANTO.

https://www.ouest-france.fr/europe/ue/fusion-bayer-monsanto-la-commission-reporte-sa-decision-au-12-mars-5531988

Enfin, les secteurs de l’agroalimentaire sont également hyperconcentrés au niveau mondial. NESTLÉ, PEPSICO, UNILEVER, COCA COLA, DANONE (et en France LACTALIS) se partagent le marché mondial.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Classement_mondial_des_entreprises_leader_par_secteur

Il en est de même de la grande distribution en France : CARREFOUR, AUCHAN, LECLERC, INTERMARCHÉ, et à un moindre degré, CASINO et SYSTÈME U dominent le marché.

65 millions de consommateurs n’ont pas d’autre choix que de passer par ces mastodontes pour l’essentiel de leur consommation alimentaire. On le voit bien, aux trois stades de la transformation, la filière est hyperconcentrée : négoce des commodities, industrie agroalimentaire et grande distribution sont cartellisées à chaque stade pour ne pas se faire de concurrence et pour pratiquer les prix les plus élevés et optimiser leurs marges. 65 millions de consommateurs d’un côté et moins de 50 000 paysans producteurs primaires de l’autre sont mis en regard au travers de ces entonnoirs auxquels rien n’échappe.

Nos paysans sont laissés sans protection par les politiques et littéralement écrasés par ces mastodontes qui font la loi non seulement à Bruxelles, mais dans le monde entier. Les subventions de la PAC ne sont qu’un cautère sur une jambe de bois. Les problèmes sont en amont, en aval, et il serait du devoir du politique de réguler l’excès de puissance de ces secteurs. Ce n’est évidemment pas le cas, bien au contraire.

Solidarité de fait entre paysans et consommateurs

On le voit, tous les secteurs qui entourent l’agriculture en aval et en amont sont hyperconcentrés au niveau mondial et national. Leur puissance dépasse celle des États, tandis que nos paysans qui ne sont plus que 450 000 environ leur sont livrés sans aucune protection. De l’autre côté, 65 millions de consommateurs payent le prix fort et doivent en plus subventionner par l’impôt la prédation exercée sur l’agriculture. Il existe donc une solidarité de fait entre les paysans et les consommateurs : celle des victimes de la mondialisation.

Pourtant on peut observer que dans l’opinion, les paysans passent de plus en plus pour des gens peu productifs, gavés de subventions indues. Les fils de commentaires des lecteurs sur les différents sites de la presse main stream témoignent de cette opposition catégorielle injustifiée. L’opinion est très largement hostile aux paysans, même s’il subsiste une certaine nostalgie romantique, qui s’exprime une fois l’an au Salon de l’agriculture. La force des mondialistes, c’est d’instiller dans les peuples des oppositions catégorielles factices qui nous divisent pour mieux asseoir leur règne. En France, l’opposition catégorielle est devenue la règle, tout le monde déteste tout le monde.

Le transfert de nos productions vers les zones de production intensives hors de France.
C’est surtout vers les pays de l’Est qu’a déjà été transférée une grande partie des productions qui autrefois se faisaient en France. Maîtrise foncière facilitée dans les pays sortis du bloc communiste : Pologne, Hongrie, Roumanie, et maintenant Ukraine et Russie, création de vaste latifundia de plusieurs milliers, voire dizaines de milliers d’hectares d’une seule main, main d’œuvre agricole à très bas coût, absence totale de règlementation, absence totale d’écologistes sur place ; tous ces éléments ont favorisé l’évasion des productions vers ces régions où tout est possible, en totale liberté, et dans les meilleures conditions financières pour les très grands groupes précédemment cités. On le voit, la mondialisation est en train de dévitaliser l’agriculture française. C’est un drame national et pourtant, personne n’en parle.

Effondrement de l’excédent agricole français

C’était encore inimaginable il y a quelques années, mais l’excédent agricole français est en train de s’effondrer au point que de pays exportateur, nous allons devenir pays importateur de matières premières agricoles. Si notre balance du commerce extérieur de produits agroalimentaires, c’est à dire y compris des produits transformés reste positive, ce n’est plus le cas de celle des produits bruts.

http://www.lafranceagricole.fr/actualites/commerce-exterieur-lexcedent-agricole-perd-un-quart-de-sa-valeur-1,5,564162033.html

https://wikiagri.fr/articles/la-securite-alimentaire-de-la-france-menacee-par-son-deficit-commercial-agroalimentaire-(hors-boissons)/17156

Préfiguration de l’avenir

Virtuellement, les quelques paysans qui restent en France ne sont plus propriétaires de leur sol. Les hypothèques prises par les banquiers et les coopératives, comme le jeu pervers des SAFER les en ont dépossédés. La réalité est que les très grands groupes de la mondialisation ont déjà largement mis la main sur le patrimoine foncier de la paysannerie française. Il ne leur reste plus qu’à exécuter leurs titres pour s’en emparer définitivement.

La mondialisation a ruiné l’agriculture française par la dette. Les banques comme les très grands groupes industriels et commerciaux de la planète vont maintenant convertir ces masses de dettes devenues irrécouvrables en bien matériels tangibles ; en l’occurrence en terres agricoles. Ils vont se rendre définitivement propriétaires des terres ; ce qui leur permettra de restructurer leurs bilans. Cela explique le paradoxe de l’augmentation du prix des terres agricoles qui n’est évidemment pas le fait des paysans ruinés, mais bien la preuve de ce que les grandes manœuvres d’accaparement on déjà commencé. Ce serait inexplicable autrement.

La finance mondiale s’apprête à s’emparer de tout le patrimoine foncier de la France ; y compris comme nous l’avons déjà expliqué, celui résidentiel de la classe moyenne. Tout doit y passer. Après nous avoir ruinés par la dette et la monnaie, la finance mondiale a besoin de valeurs tangibles pour se refaire. Nous sommes en train d’assister au dénouement d’un grand cycle économique, celui de l’accaparement par la dette.

Seule une action globale sur le pouvoir permettra de nous libérer de la mondialisation. Il n’y a pas d’autre alternative.

Localisme et circuits courts, solutions d’attente

Pour rendre les choses supportables en attendant le dénouement de cette crise majeure, on peut prescrire le localisme et le recours aux circuits courts en matière alimentaire. Des filières courtes existent déjà qui mettent directement les producteurs en regard des consommateurs. Certains producteurs, notamment dans l’élevage et le maraîchage, se sont déjà organisés et structurés dans ce sens. Il existe des regroupements d’éleveurs qui se sont échappés du système infernal de la mondialisation. Ils font abattre et travailler leur productions dans leurs propres ateliers, ils la distribuent dans leur propre réseau de magasins fermiers.

La qualité des produits est comparable à celle que l’on trouvait il y a 40 ou 50 ans, les prix sont ceux des autres circuits, on y trouve des promos tout à fait intéressantes.
Les saveurs, la fraîcheur et la garantie de l’origine des produits y sont assurés.
Pour les producteurs comme pour les consommateurs, la sortie de l’enfer mondialisé est un acte de résistance, elle est une préparation à la nécessaire recomposition économique et sociale que nous prônons.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Stratediplo

Excellent et magistral exposé, dont il faut espérer que la publication sur RL apportera une large diffusion. Il est plus que temps de clore cette trop longue et trop coûteuse parenthèse matérialiste et capitaliste au service de l’étranger. La question n’est plus philosophique, elle devient alimentaire, et si la France ne change pas volontairement de régime politique elle changera contre son gré de régime alimentaire (comme elle change de peuples et de civilisation). Alors il y aura des pleurs, des grincements de dents et des tiraillements d’estomac. Merci à M. Moisan pour son travail.

saurer

Cinglante analyse, cher Martin, il n’y a que du vrai dans cet article. Le principal suppôt du mondialisme agricole, en France, c’est bien sûr, outre le ministre, le syndicat FNSEA, qui poignarde dans le dos ses adhérents …

Stratix

Il est faux de dire que les sols sont devenus stériles. Lire le rapport complet de l’INRA sur l’état des sols en France: certains se sont dégradés ( érosion….) mais d’autres se sont largement améliorés ( teneur matière organique,amendements etc…).D’ailleurs, les rendements ne baissent pas en France en conventionnel. Il est vrai qu’il y a trop de matériel, mais c’est pour payer moins d’impôts. Le mal , ce n’est pas les firmes agro alimentaires ou la finance mondiale mais la politique socialiste de la France ( SAFER, coopératives agricoles qui réalisent 80 milliards € de chiffre d’affaire! , syndicats ,mesures liberticides , paperasserie etc…) . D’ailleurs, l’agriculture en Allemagne, espagne, Italie etc… s’est améliorée depuis 20 ans, à la différence de celle de la France

Bozza jean louis

Réduire la fertilité du sol à sa teneur en matière organique, c’est un peu court jeune homme, dans ce cas, les tourbières seraient les plus productives ! si les rendements ne baissent pas, c’est par l’apport massif d’engrais et de pesticides, voir à ce sujet l’excellente étude disponible sur le net de francis Chaboussou aussi de l’INRA ! science sans conscience n’est que ruine …etc … Je n’interviendrai pas sur une polémique concernant les politiques, désolé

Une patriote

Tout va être sur le même modèle, les médicaments générique, la bouffe générique, et tout le reste suivra. Ne pourront se soigner et se nourrir correctement dans l’avenir que ceux qui auront plein de pognon ou qui élèveront eux mêmes leurs bêtes comme on fait son potager Dépêchons nous de nous regrouper et de mettre une terme rapidement à toutes les conneries pondus par des bureaucrates jamais sorti de leur trou !

Bozza jean louis

bien sûr, il faut se regrouper et faire masse. Un moyen simple et à la portée de chacun serait (est) de revenir à la monnaie et délaisser les cartes de paiement. Imaginons le soir les tiroirs caisses des super marchés pleins de monnaie ! Impossible à gérer, une première action simple serait donc d’imposer des journées de paiement en monnaie et non par carte qui est consubstantielle du système des super marchés. personnellement je paie tjrs en monnaie et me plais à rappeler qu’enfant, disposant d’une tirelire je rêvais d’un désir d’achat dans les 6 mois !! et non de satisfaire un caprice publicitaire dans la journée

Une patriote

Après avoir fait bouffer à des ruminants des carcasses réduites en poudre à la place de bon foin ils veulent maintenant faire des fermes gigantesques, tout du XXL pour les vaches, les poules et tout le reste à qui ont donnera à nouveau les pires saloperies à manger. Tout ça sera bien assez bon pour nourrir les smicards. Certains commencent à l’élever et à manifester contre, ils ne veulent pas de ça à côté de chez eux et on les comprend. L’homme ne sait pas quoi faire pour détruire l’animal qui détruira l’homme qui le mangera. On a vu les dégâts sur les vaches avec la vache folle parce qu’elles vivent plus longtemps, mais que va produire la mêmes nourriture pas adaptés aux autres animaux d’élevages ? On en a aucune idée parce que les bêtes sont abattues beaucoup plus jeunes ??????

André LÉO

Excellent constat… de faillite de la paysannerie pauvre.
L’agriculture, laissée à la France avec le tourisme, doit devenir une industrie comme une autre. Concentration, SAFER, les grandes exploitations mécanisées, avec peu de salariés, deviennent la norme. et les petits n’ont plus qu’à pleurer .

Au moins les zécolos amusent-ils les paysans restant avec l’agriculture organique, on dit bio chez les bobos, ce qui leur redonne un faux espoir de reconquête. En attendant, les cœur de romaines « bios » viennent d’Espagne, les haricots verts du Maroc et le miel, lui aussi bio, de Chine.

Comment dit-on « prendre les Français pour des imbéciles », en volapuk macroniste labellisé « bio »?

Stratix

Trop d’impôts en France , donc moins de compétitivité.

Natou

Un Grand Merci Martin Moisan pour cet excellent article et merci pour nos paysans qui continuent de se battre pour un petit bout de quelque chose . Le peuple en crève de cette mondialisation il faut réagir !

Gigi

Merci Mr Moisan pour ce formidable article .
J’y reviendrai encore et encore , tant il est sourcé . Alors il mérite de rester visible en Une de RL.

Patapon

Très bel article que je vais partager illico.Nos paysans crèvent,les Chinois rachètent des centaines d’hectares de bonne terre Berrichonne,nous bouffons de la merde,l’etat signe le Tafta,le Ceta,le Mercosur,qui ruineront nos éleveurs.Que faire pour sauver nos paysans,nos éleveurs,nos paysages?Le kilo de cerises ,vingt euros…la barquette 250grs de Garriguettes ,cinq Euros…La botte de cinq petits oignons nouveaux,1,50 euros…Trop chers pour moi…

Gigi

C’est l’état d’esprit qui doit changer en priorité.
Car si on se renseigne un peu, on constate que le secteur agricole-élevage est florissant en Allemagne Espagne Pays de l’Est.Nouvelle Zélande etc
La France, traditionnellement 1er exportateur agricole, s’est fait manger par ses concurrents .
Un exemple : l’élevage des moutons en NZ. Les fermes abritant des élevages intensifs n’ont absolument rien à voir avec nos étables crottées et boueuses . Là bas, chaque geste a ete rationnalisé mécanisé. . Et les bêtes sont propres alors que celles des éleveurs français ont des toisons repoussantes. Cherchez l’erreur.
Le mouton NZ arrive dans des temps records dans nos assiettes à un prix extra et les fermes NZ ont l’air de ranchs châteaux sur des milliers d’hectares.

JEF

Vous avez déjà mangé de l’agneau de Nouvelle-Zélande? C’est dégueu…..

La_Soupape

Faut pas dire ça JEF c’est de la bonne bidoche 100 % hallal, alors hein !
Au fait, tu sais que je t’avais répondu sur notre petite conversation en contrepèteries mais malheureusement, un petit gnafron, piètre Vidéaste qui sévissait ici et que j’ai jamais pu blairer s’est vengé que je lui ai fait savoir que sa vidéo qu’y venait de publier n’était qu’une ignoble merde et il était encore plus vert quand j’ai contacté la kommandantür et que sa merde a été retirée.
J’ai évidemment perdu pleins de posts mais on a gagné que ce connard s’est cassé.
On reprendra ça un de ces 4 amigo pass’que c’était excellent !
Quand je pense que je venais de t’envier d’avoir eu la chance de voir le rossignol du caroubier, le seul capable de changer une aile en chantant, c’est pas commun ça hein ?

POLYEUCTE

Très ancien du Crédit Agricole et membre de l’ONIC, je ne puis qu’approuver ce texte remarquable. 7 M dans les années 40, plus que 350.000, nos chers « Paysans » !
20 fois moins ! Et on leur demande tout à bas prix !
Concurrence, Mondialisation, Rendements, Normes, Grandes surfaces, etc…
Ils courent après leur ombre… ou se suicident !
Pardon de le dire ! Qu’ils commencent à se nourrir eux-mêmes. On en est là !

quiditvrai

RL est un site d’information specialisé sur l’islamisation de la France donc les autres sujets doivent être discutés à l’extérieur de notre site.
https://ripostelaique.com/qui-sommes-nous-2
« Le site Riposte Laïque a été créé en août 2007, par des anciens animateurs du journal en ligne Respublica. Il se réclame des principes laïques et républicains, et réunit des patriotes de gauche et de droite qui n’acceptent pas l’islamisation de leur pays, et le silence complice de la gauche et de la droite, devant ce péril mortel pour nos valeurs »

Je ne suis pas d’accord avec ce résumé qui interdirait à RL d’être en phase avec son temps! De plus, si vous voulez la mort de ce journal, c’est en effet en lui interdisant d’étendre sa réflexion qui il finirait par mourir à petit feu!

quiditvrai

RL est en phase avec son temps dans sa mission de restreindre son combat que contre l’Islamisation de La France et donc doit s’interdire par souci d’efficacité de se laisser distraire par d’autre combats extérieurs à sa mission.
Il y a d’autres sites pour ca.

zéphyrin

oui martin, mais pour l’instant les circuits courts et le vrai choix de santé sont réservés aux habitants ruraux dont je fais partie. Pareil pour l’énergie, à l’horizon (2022 ? ) nous pensons être autonomes électriquement, (pour 18000 habitants) ce qui est impossible dans les mégapoles.

Sniper 338

J’aimerais savoir combien d’agriculteurs vote pour les mondialistes ?….avant de les pleindre
ils s’onts comme les flics ils préféres se suicider. …que voter fn/rn
ils préfére voté pour ceux qui les rackets et les pousse aux suicide …
Donc pour moi les êtas d’âme et le male vivre des agriculteurs et des flics rien a foutre ! 🤔

La_Soupape

😂
Eh oui ! Le prince Charles est le plus gros pecnaud d’Angleterre !

Vova

L ‘ État devrait se RÉAPPROPRIER les terres ; le territoire doit appartenir à la Nation , çàd. à nous tous , mais pas à de riches spéculateurs . Tout qui désire en utiliser , après autorisation , devra s ‘ acquitter d ‘ un loyer — modéré — proportionnel à la nature de l ‘ activité — habitation , usine , agriculture — . Fini les spéculations ruineuses pour les particuliers et les entreprises , comme dans l ‘ Est de l ‘ Europe

martin moisan

Heu ? ça c’est le Viet Nam où d’ailleurs malgré une corruption extravagante tout le monde cultive et mange à sa faim et où les produits sont sains. Mais ce n’est pas ni l’identité ni la tradition française qui sont celle du droit romain de la propriété individuelle. Vous me faites peur … :-)

Sniper 338

C’est la norme que les spéculateurs …ais peur des peuple 😉 et c’est trés bien ainsi ! 😎

François BLANC

Vive l’URSS, le marxisme n’a jamais conduit qu’a la destruction mais il existe toujours des abrutis pour en redemander

Patapon

Oui,Vova,la terre nourricière de France devrait être inaliénable,et ,en toute logique ,travaillee(et non exploitée) afin de suffire à combler nos besoins alimentaires,avant d’etre l’enjeu de spéculations et de tractations sordides,via la P.A.C.

Une patriote

Demain il n’y aura plus que de très grosses exploitations. Il n’y a que les petits et moyens qui auront montés une coopérative avec la vente de leurs produit dans un local ou à la ferme directement aux particuliers qui pourront s’en sortie.

. Dupond 1

Vive le circuit court …….hélas les banksters s’y opposent ,ils n’auraient plus ce monopole d’intermédiaire qui les fait vivre confortablement pendant que l’homme de terrain se tue au boulot pour pas grand chose . La paysannerie française etait riche lorsqu’elle n’etait pas sous la coupe des banques (et en plus nous mangions de la qualité)

. Dupond 1

En France sur ce modele nous devrions avoir une ferme par dépatement !!!

Une patriote

Vous êtes sûr d’aller bien, vous comparez le gigantesque Amérique et la petite France ? Vous voyez le terrain occupé ! Vous avez un aperçu des emplois détruit ! J’ai visité une ferme du même genre en France bien sûr avec seulement 60 ou 80 vaches, elles sont sur du ciment et dans des bâtiments ouvert toute la journée, elles vont toutes seule se faire traire, un ordinateur analyse tout, elles ont des brosses et des rouleaux pour venir se gratter et nettoyer et un robot pousse les bouses vers l’extérieur. Elles ne vont jamais brouter l’herbe et gambader dans les champs, quel vie ! une vraie vie de chien !!!!

BUTTERWORTH

CONNERIES SITUATION DUE UNIQUEMENT AUX GROS CONS DE FRANCAIS http://www.republiquetcheque.fr/economie/agriculture.html

Sniper 338

Si c’est pour insulté les français omme un petite pute gauchiass mondialistes. ..
Prener un ticket et fait la queu comme tout les traitres !🖕

le Franc

super article.

Joël

Heu…en ce qui concerne Auchan, je crois que la famille Mulliez est mal barrée :
Le groupe de grande distribution a annoncé la fermeture de 21 magasins qui ne sont plus rentables.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/fermeture-de-magasins-auchan-le-modele-de-l-hypermarche-en-peril-20190501
Et je crois que celui de ma ville sera le 22ème car depuis un bon moment c’est la politique du rayon vide.

La_Soupape

Bof tu sais avec eux comme avec les autres, on peut jamais savoir. Tiens y z’avaient ouvert un Bricoman à Pontault-Combault qu’y z’ont bouclé 3 piges après pour soit-disant un manque de rentabilité alors que c’était tout le temps plein ! Faut pas nous prendre pour des burnes au persil à la fin hein ! Comme si le groupe Adeo 3 ème du monde en biens de l’habitat qui detient les enseigned (Décathlon, Leroy-Merlin, Weldom, Bricoman et pleins d’autre mais j’ai pas envie de chercher) et qui représente une puissance financière gigantesque ne faisait pas d’études de rentabilité avant de venir planter leurs grosses daubes quelque part hein !

job

Dans les années 50 , tout le monde mangeait à sa faim en France , après le rétablissement des désordres causés par l’Allemand et son occupation ; l’endettement dans le monde paysan était une honte . L’agriculture était traditionnelle : polyculture , les produits écoulés localement . Un monde quasi préservé de la rapacité bancaire quoi . Pisani en a décidé autrement ( LOA de 62 ) aidé par la FNSEA ( syndicat paysan terroriste ) ; si la première génération à se lancer dans l’agro industrie a fait fortune ( réinvestissement dans l’immobilier ) ce sont ses petits enfants qui se suicident aujourd’hui : ces grands parents égoïstes ont mangé le pain de leurs petits enfants . J’accuse la FNSEA d’avoir initié la désertification actuelle de nos campagnes et leur ruine !

job

N’écoutez pas ces chantres de la FNSEA , qui pour justifier leurs excès et leur politique totalitaire vous disent :  » qu’après guerre ON leur a demandé de produire pour nourrir les français  » : ce sont des menteurs . Au début de l’industrialisation de l’agriculture , vers 1965 , soit 20 ans APRES la guerre , tout le monde avait à manger . Ce « .syndicat  » est à l’origine des remembrements autoritaires , de la disparition des petites exploitations familiales , des pollutions multiples ( les taux de nitrates ont commencé à monter dans les rivières dès 1970 ) , des campagnes devenues silencieuses et quasi désertes . Cette industrialisation a surtout profité aux banques , aux fabricants de matériels , de bâtiments , coopératives , la GD …. La « .dette » les a mis en servage !

. Dupond 1

Nous sommes obligés de bouffer de la saloperie car les rendements ont augmenté trois fois plus qu’en 1950 époque ou nous mangions pour ainsi dire bio . Mais voila !!! la population a augmenté de 15millions d’émigrés puisque les françaises seraient moins fécondes ,alors pour nourrir tout ce monde il faut les angrais chimiques et autres fito sanitaires pour augmenter le rendement . De plus les agriculteurs ne representent qu’une partie infime de la population (donc pas d’emplois) .Les terres cultivables disparaissent chaque années sous le beton et le goudron !!! comment revenir a la nourriture saine de 1950 ? et comment exporter pour faire rentrer des devises dans un pays en faillite

Emile jacques

Excellent article Martin
La super classe mondialisée de la finance et des multinationales à l’oeuvre…
Ils tiennent les exploitants agricoles comme ils tiennent les états , par les c…., avec la dette
A côté de chez moi , c’est à 400 m , un de ceux là seul sur 400 hectares, 6 tracteurs , une moissebat, des outils hydraulique plein partout , des hangars flambant neufs…( .pas une poule ni un lapin ….un petit potager quand même au soin de la grand mère……) suspendu tous les ans au cours du blé ou du colza ….

Joël

Rappelez-vous les années 60/70 avant les cotations en bourse. Sans faire de l’agriculture intensive, ils nourrissaient la France et on faisait même cadeau des excédents à l’Afrique. Pareil pour les produits laitiers.

Josette

Là on comprendrait le mouvement des sans terre, comme au Brésil;

JEAN

Beaucoup de Français sont prêts à payer plus cher une nourriture saine et qui a du goût, ce qui n’est évidemment plus le cas aujourd’hui, nous sommes tous conscients que ce que nous mangeons n’est pas bon pour notre santé, restes d’engrais et de pesticides stockés dans les légumes et les fruits, mais pas seulement, les animaux aussi ont droit à des piqures préventives qui restent stockées dans la viande que nous mangeons, sans oublier le halal que les vétérinaires dénoncent mais que l’on doit manger quand même au nom du vivre ensemble, vous avez remarqué qu’il est autorisé de mettre « boucherie halal » mais l’inverse est interdit.
Tout ceci fait que si les agriculteurs et les éleveurs se regroupaient pour ouvrir des points de vente plus nombreux ils auraient une clientèle fidèle

Enfant de Clovis

Les paysans ont votés POUR l’Europe et contre la France donc. Ils ont fait front derrière la « DROITE », contre Jean-Marie et n’ont vu que leur intérêt à court terme. 30ans plus tard….. ils sont cocus, ruinés, au bord de l’extinction et du suicide.

C’est malheureux mais….. bien fait pour leurs gueules !!!!

Une seule chose m’inquiète. L’indépendance de la France en matière de nourriture. La dépendance alimentaire, c’est la mort.

La_Soupape

Oh je te rassure, led pecnauds sont toujours très majoritairement de gauche voire d’extrême gauche, alors…

patphil

le suicide français se fait ordinairement par deux balles dans la nuque, avec les paysans, ce sont eux mêmes qui y procèdent
ah si les gueux allaient voter

François Desvignes

Le grand enseignement du dépot de bilan de Général Electric aux USA c’est que la position de monopole = la faillite.
Toutes les entreprises mondialisées et le mondialisme lui-même contient dans le sein de sa politique, la cause inéluctable de sa mort.
C’est vrai pour Nestlé, mais aussi pour les megapoles Paris ou Londres qui mourront avec Nestlé.
Quand ABCD deviendra AAAA, il faut souhaiter à chacun d’avoir son lopin de terre, sa maison, son village et par eux son autonomie.
Car tous ceux qui ne l’auront pas, « les winners d ela mondialisation » , mourront avec AAAA.: achetez de la terre.

Emile jacques

Affirmatif
La cause c’est que tout le système repose sur un principe : la croissance…
Sans ça il s’effondre
Or nous vivons dans un monde fini : la terre….et nous n’aurons jamais les moyens techniques de nous en évader , à temps , si tant est que ces moyens puissent exister.

Spipou

« L’arbre en illustration » ?

L’image a été changée lors de la mise en ligne de l’article ?

Joël

C’est un test de mur végétal. MDR

oreste

C’est le premier article, clair et parfaitement compréhensible que je lis sur cette question. Merci.

La_Soupape

Article excellent Martin, plein de bon sens et de vérité, bravo !

… seulement, moi – tout comme vous du reste je pense- je vos chez les ploucs, enfin géographiquement parlant pass’que pour le reste, y sont bien à la page et ce qui me gêne dans cette histoire, c’est que j’aurais presque pu les soutenir et pourtant, plus je les connais et moins je peux les blairer, je m’explique : les pécores ne font jamais rien gratuitement, y’a toujours une intention à la clé. Les pécores se foutent TOTALEMENT de tout pourrir sur leur passage (pour le conservatisme, hormis les ha de terres et les baraques, ben bof !), ils enterrent leurs saloperies, se foutent des quantités de produits de merde quils balancent, vidangent à l’arrache et maltraitent tous les bêtes alors je les soutiens plus.

La_Soupape

Ils ne vivent que pour les subes comme y disent (les subventions), les DPU (droit à paiement unique), ca veut strictement rien dirr mais ça leur ramène du pognon et ça en fait un bon gros paquet de pognon quand ça tombe. Un à côté de chez moi a reçu 60 000 € nets d’impôt cette année eh ben on est pas tous logés à la même enseigne hein !
Alors les plaindre ne fait plus partie de mes prérogatives. En plus, le matos est bien souvent en CUMA et y payent une misère de location sur des bécanes qui valent la peau des burnes et que d’ailleurs les concessios ne savent même pas faire marcher, mdr lol !

J’en ai autant au service des exploitants forestiers, du moins les entreprises qui pourrissent tout et ne laisseñt que la désolation après eux mais qui sont bien sûr PEFC, bande d’enculés va !

La_Soupape

Et j’ajoute que ce qui m’a fait définitivement ne plus pouvoir les blairer, c’est quand je leur ait dit que les veaux et les vaches qu’y vendent à leurs enculés de maquignons finissent tous dans un abattoir hallal et que je leur ai demandé si ça les gênait pas de savoir que leurs animaux « chéris » allaient crever dans des souffrances atroces et qu’en plus ils allaient par la même occasion financer les mosquées.
Vous savez ce que ces fumiers m’ont répondu ?
– bah tu sais, nous du moment qu’on a pris notre pognon, y z’en font c’qu’y veulent après hein !
Ces pauvres veaux « élevés sous la mère’ qui n’est jamais leur mère et qui sont parqués en box avec muselière pour qu’y bouffent pas de paille qui ferait rougir la bidoche. Ils ont la chiasse et sont totalement anémiés mais valent 1000 € !

martin moisan

Et oui, malheureusement, tout ça n’est pas faux. Ceci dit, le nombre de suicides d’agriculteurs parle de lui même. Ce sont des victimes, consentantes, certes, mais des victimes. L’ingénierie sociale du système fait qu’à la fin tout le monde déteste tout le monde et qu’il n’y a plus que des cocus sur la paille dans toutes les catégories sociales. Il faut résister à l’archipellisation des catégories sociales.
Bien à vous.

La_Soupape

Vous avez totalement raison dans votre réponse Martin, ce sont des victimes consententes mais ils ne sont pas plus à plaindre au regard du nombre de suicides que les flics qui bandent à faire chier les blancs solvables et qui laissent les racailles bien bronzées tout détruire en y prenant même un certain plaisir et en fraternisant avec.
Les pécores sont à genoux devant les marchands de bidoche ou de semences, ils ne savent plus rien foutre sans que le « technicien » vienne donner ses instructions et les flics c’est à peu près pareil.
Vous avez parfaitement raison, Martin, quand vous dites qu’ils divisent pour mieux régner mais si les gens se laissent diviser, ben les hyènes qui le font auraient tort de pas le faire, c’est un peu comme la cpf qui fout sa merde hein…

. Dupond 1

+1000000000000000000000000000

Sniper 338

Des victimes consentante ?….
.Ben non justement une personne qui vote systématiquement pour une politique
qu les pousses aux suicide c’est pas une victime…..juste un bouffon ! 😂

La_Soupape

Un bouffon était intelligent et même très intelligent avec un culot monstre pour oser se foutre de la gueule des rois en les faisant marrer. Là on a pas affaire à des bouffons mais à des gros cons de gauchistes de merde pour la plupart et qu en plus sont pas drôles du tout !!!

. Dupond 1

Sniper 338
+100000000000000000000000000000000000

. Dupond 1

+100000000000000000000000000000000000000

quiditvrai

Encore ici , je le répète :
Que vient faire ce sujet sur notre site Riposte Laïque, en quoi cela a-t-il rapport avec l’Islam ?
Foutez-nous la paix avec ce genre de sujet extérieur à notre cause.
Allez sur les sites en lien avec l’agriculture si ca vous démange trop d’en parler.
Allez…. ouste !!!
Comme la France n’a pas vocation à accueillir sur son territoire tous les miséreux du monde, Riposte Laïque n’a pas vocation à accueillir sur son site toutes les problématiques du monde.
Ce n’est pas sa raison d’être.
Chacun son rôle, sa spécialité.

martin moisan

de la monomanie à l’onanisme il n’y a qu’un doigt :-)

quiditvrai

Lisez ma réponse à La_Soupape ici-bas.

La_Soupape

Non Martin ! 5 !
C’est le plaisir des dieux 🎶🎵

La_Soupape

RL est un site d’INFORMATION au cas où ça t’aurais échappé, hein !

quiditvrai

RL est un site d’information specialisé sur l’islamisation de la France donc les autres sujets doivent être discutés à l’extérieur de notre site.
https://ripostelaique.com/qui-sommes-nous-2
« Le site Riposte Laïque a été créé en août 2007, par des anciens animateurs du journal en ligne Respublica. Il se réclame des principes laïques et républicains, et réunit des patriotes de gauche et de droite qui n’acceptent pas l’islamisation de leur pays, et le silence complice de la gauche et de la droite, devant ce péril mortel pour nos valeurs »

Rems

Incroyable d’être aussi obtus…..tout se qui se passe nous concerne !

Sniper 338

QUIDITVRAIS ….pas faut …mais tout est lier

. Dupond 1

Dans les années 80 les agriculteurs sont partit en préretraite « vive mastrich » disaient ils tous a l’unisson accompagnés des marins pecheurs qui mirent les bateaux sur les ronds points avec le plan mélik …..A nous les subventions et vive les quatre quatre pour frimer sur le remblais !!! ………Comme disent les arabes ils nous ont  » niké  » les banksters de bruxelles . L’espagne ramasse le max de quotas de peche et développe son tourisme puis nous envoie ses tomates gorgées d’eau et ses fraises sans saveur que ramassent les marocains payés deux francs six sous ….nous les bouffons car nos moyens ne nous permettent plus d’acheter la qualité française donc nous mangeons de la saloperie en enrichissant nos voisins !!

Enfant de Clovis

Oui, oui, oui et encore oui…

. Dupond 1

Enfant de Clovis
Merci !!! je ne fais que décrire la réalité que j’ai vu de mes propres yeux a l’époque ….. on peut me contredire avec intelligence , ça m’enrichit .