La FNAC confirme son ralliement à l’islamo-gauchisme : ça sera donc sans moi…

Fnac-halal.jpg

Rétropédalage de l’enseigne FNAC. Après avoir retiré le « jeu Antifa » de son site Internet, et à la suite d’un examen minutieux de plusieurs « experts » , la FNAC a finalement décidé de le remettre en vente, au nom de la
pluralité des opinions. Elle affirme par ailleurs que le jeu ne contient aucune trace de violence. Si les créateurs du jeu ont été prudents, n’utilisant pas les slogans antifas traditionnels appelant au meurtre tels que « Un flic, une balle. Un facho, une rafale », il faut être de mauvaise foi ou bien aveugle pour ne pas voir une apologie évidente du trouble à l’ordre public.

A
insi que le montre sur Twitter le journaliste CNews Amaury Bucco qui s’est procuré le jeu, une carte donne au joueur la recette de fabrication du « cacatov », un « cocktail molotov soft » qui est comme son nom l’indique à base d’excréments, et que le joueur est invité à lancer avec des élastiques (« pour en augmenter la portée »). Sur qui ? Pour le savoir, il faut prendre connaissance des autres cartes. On y appelle à perturber le meeting d’une femme politique « héritière du parti fondé par son père ». Il s’agit évidemment d’une référence à Marine Le Pen qui n’est pas directement mentionnée pour éviter de tomber sous le coup de la loi. On parle donc de perturber une réunion tout à fait légale.

Les jo
ueurs sont également invités à venir empêcher la séance de dédicace d’un « polémiste islamophobe ». Le jeu ne donne pas la définition du terme « islamophobie ». Sans doute revientil, selon la doctrine wokiste, aux « oppressé.e.s » de décider ce qui est « oppressif » ou non. Mais à priori, si une personne est « islamophobe », il est légitime selon les créateurs du jeu de s’en prendre à elle.

Les autres cartes sont du même tonneau
: « manif homophobe » qu’il faut empêcher, vilains fachos infiltrés dans les luttes sociales et qu’il faut expulser de la manifestationIl est vrai que les antifas sont habitués à bien pire. Par exemple, tenter de brûler des policiers dans leur voiture en 2016. Même le journal bienpensant Le Parisien avait été obligé d’évoquer une « dérive anti-flic des antifas ». L’extrême brutalité de cette mouvance anarchiste, qui revendique la destruction totale de notre société, n’est pas retranscrite dans ce jeu qui a des airs de mauvaise parodie.

Cependant, nous retiendrons que la FNAC ne trouve rien à redire à un jeu qui fait l’apologie, en particulier auprès des jeunes générations, de comportements plus que répréhensibles : perturber violemment un meeting politique, asperger des gens avec des excréments et, plus grave encore, s’en prendre à un écrivain sous prétexte d’islamophobie. Ce qui revient à donner un permis de tuer. Nous n’oublions pas que c’est en effet la même accusation d’islamophobie qui a conduit au meurtre atroce de Samuel Paty.

Dan
s de nombreux pays, le blasphème est aujourd’hui encore puni de mort. Cette vision rigoriste de l’Islam, par le jeu des flux migratoires, est désormais bien implantée en France, en Europe, dans tous les pays ouverts aux « richesses » du multiculturalisme. Certains musulmans estiment que quiconque s’en prend au dogme islamique doit en subir les conséquences. Une jeune femme, Mila, est ainsi constamment en danger pour avoir « blasphémé ». Salman Rushdie, sous le coup d’une fatwa, a encore assez récemment été victime d’une tentative d’assassinat à New York. Nous pourrions multiplier les exemples.

L
a dénonciation de l’islamophobie, concept volontairement opaque incluant toute critique de l’Islam, donne une légitimité nouvelle à ces islamistes. Au lieu de dire « sale kouffar, tu vas mourir », on dit « sale islamophobe ». Cela passe tout de suite mieux, c’est plus neutre comme terminologie. Estce un hasard si « La journée de lutte contre l’islamophobie » a été instaurée par l’ONU à l’initiative du Pakistan, cet Etat qui punit de mort le blasphème et qui figure en 8e place dans l’index des pays où les chrétiens sont les plus persécutés ?

La notion d’islamophobie arme le bras qui frappe mortellement des mécréants. Utiliser ce terme, c’est se rendre le complice de la guerre de civilisation qui nous est menée. Pour cette raison, je ne peux plus en conscience donner de l’argent à la FNAC, qui a choisi d’encourager des racailles, ennemis de notre identité et de notre liberté.

Je préfère me tourner ve
rs des commerces qui, eux, ont encore une éthique. La FNAC, ce sera sans moi désormais.

MarieAude Beautard

image_pdfimage_print
25
1

54 Commentaires

  1. La FNAC = Fédération Nationale des Antifas Confirmés.

    fnac rachète darty en 2016 donc il faut aussi boycotter. A force de tout boycotter il ne va plus rester grand chose.

  2. encore une enseigne à boycotter, ça va finir par m’obliger à acheter un cahier plus gros; mais je m »y tiens, le fric il n’y a que ça qui les motive

  3. En 2018 j’avais déjà compris…
    Je n’ai pas renouvelé ma carte d’adhérente et j’achète chez AMAZON qui vend de tout, aussi bien des livres interdits que des livres en toutes les langues.
    Chez la FNAC pas moyen de trouver des livres sur MUSSOLINI, ni de Renzo DE FELICE, rien. C’est limité et il n’y a jamais de stock… et pour les livraisons, c’est souvent le bordel.
    FRANCHEMENT JE NE REGRETTE PAS DE LES AVOIR QUITTES !!

  4. Dorénavant la « FNAC  » c’est sans moi , et après concertation c’est sans ma famille et sans mes amis . FNAC un nom a bannir .

  5. Je n’ai jamais rien acheté chez eux car leur nom signifie  » Fédération Nationale d’Achat des Cadres  » et était initialement clairement un magasin réservé à l’élite des CSP +.

  6. Plus question de leur acheter quelque chose …c’est au dessus de mes forces .a bon entendeur .

  7. la fnac c’est une ambiance detestable et depuis longtemps je n’y met plus les pieds

  8. Malheureusement ma mémoire me fait défaut mais je me souviens de livres non distribués par la FNAC pour cause de « non politiquement correct » à leurs yeux ! HELP…

  9. Ne pas oublier DECATHLON qui avait promu le burkini … Heureusement, il y a les alternatives : Intersport, Go Sport, Sport Aventures… et les indépendants.

  10. la réplique doit être le mot d’ordre pour lutter contre le gauchisme collabo : faire un jeu « les patriotes » qui reprendra toutes les horreurs perpétrées par les gauchos collabos, de l’islamo gauchisme et son antisémitisme à l’endoctrinement scolaire, de l’imposture rouge déguisée en vert aux multiples agressions au couteau, des black block aux autres milices du gauchisme etc.. il y a de quoi créer un jeu mémorable en réponse aux collabos

  11. Pluralité des opinions, ben voyons….demandez à la FNAC ou sont les bd de MARCEAU….ils vont vous répondre qu ils ne vendent pas ce genre d ouvrage….par contre le corandemerde ils l ont….

  12. Depuis qu’ils ont publié la photo du mec se torchant dans le drapeau je ne mets plus les pieds dans cette officine d’ordures.

  13. Pourquoi la FNAC ne vendrait-elle pas le jeu antifa ? Elle vend bien « Mein Kampf » d’Adolf Hitler et « Le Grand remplacement » de Renaud Camus.

    • Les ouvrages de Renaud Camus n’appellent pas à l’insurrection contre l’Etat, à violenter des policiers, des gens dont on ne partage pas les idées. La mouvance Antifa est similaire à Daech, les deux prônent l’anéantissement de leurs ennemis. Pour ce qui est de « Mein Kampf », il est utilisé par les enseignants et j’ai lu que des associations « antiracistes » touchent une commission sur chaque vente.

    • ils auraient mieux fait de lire mein kampf à l’époque ; les gens n’ont pas besoin de lire le grand remplacement, ils peuvent le constater dans toute les rues, en revanche acheter un jeu débile avec des commentaires crétins, ça je vous le laisse, amusez vous bien si vous avez assez d’amis pour y perdre du temps

  14. Désormais je n’acheterai plus jamais rien de ma vie à la Fnac. Et je vais passer le mot à ma famille et mes amis et tout le monde fera pareil

  15. La France étant ce qu elle est, ce jeu est promis à un grand succès et sous l impulsion des syndicats enseignants, il figurera bientôt dans tous les CDI des collèges et des lycées afin de participer à la conscientisation des élèves.
    Prochaine étape, autre jeu qui pourrai avoir son franc succès notamment dans les bonlieux : ‘ Momo SuperChouf’ sur le thème: tu es mohamed, tu fais le chouf dans le quartier mais tu as de l ambition , tu veux créer ton point de deal pour fourguer un max de saloperies aux dégénérés bouffeurs de camembert. Comment tu choisis une bonne cage d escalier, comment tu sélectionnes une nourrice, comment tu tiens les flics à distance comment tu te fais respecter dans le quartier , quelle grosse berline allemande tu vas t’acheter avec ton premier million. Les bases quoi ‘. Pour la diffusion du jeu, les frères du comité d entreprise de la FNAC , ils assurent !

    • Une starteupe moderne et djeun quoi ! Je vois le titre de la boîte (entreprise familiale) : « Drog in stock »

  16. Ce pays est tombé au fond des abysses de l’abjection !
    Une seule riposte, en attendant mieux, le boycotte de cette enseigne gauchiste.😡

  17. Très bonne nouvelle pour moi que ce ralliement de la fnac à la collaboration !
    Mon patriotisme fait que cette enseigne ne me fera plus franchir ses portes pour mes lectures et autres. Après décathlon, amazon et beaucoup d’autres je me sens quelque part encore plus un petit résistant.

    • Chez Amazon vous pouvez quand même publier vos livres. J’en ai deux sur ce site : stupéfiant voyage à travers l’éducation nationale et la Hongrie de Kadar à Orban. Pas censuré pour l’instant.

  18. Il faut évidemment boycotter la FNAC et DARTY qui sont aujourd’hui des entreprises détenues par les boches ! (ex propriétaire était la Super Salope B. Arnault)

  19. Je suis atterré par les commentaires..bande de connards, vous alliez encore à la fnac et avec une carte de fidélité en plus ! Avec des amis comme ça, on a pas besoin d’ennemis ! Comme dirait l’autre, on n’a pas le cul sorti des ronces…

  20. Une bonne adresse pour vos livres ? Bisey.
    Un réseau de librairies et un super-site

  21. Cela fait des décennies que la Fnac est un repaire de gauchistes, totalement sectaires et sans jugement objectif.
    En 1974, j’ai voulu acheter « Hell’s Angels » de Hunter S Thompson. Presque 50 ans…..
    Réponse : « Nous ne vendons pas ce livre parce qu’il véhicule des idées d’extrême droite »

    Plus con que la Fnac, tu meurs…

  22. Bien parlé, bien joué! Je vois la France depuis l’Australie, j’y viens périodiquement: Je vous dis que ça va péter, c’est pour bientôt.

  23. depuis la pub du mec qui se torchait avec le drapeau français, mon opinion est faite.
    C’était en quelle année? plein de gens ont sans doute déjà oublié.

  24. La FNAC, aujourd’hui, c’est « Fnac-Darty » depuis 2018. La Fnac a été fondé par un gauchiste de la pire espèce, un certain André Essel (mort en 2005) avec un certain Théret, socialo bon teint condamné pour délit d’initié sous La Mitte. Donc, la mouvance « antifa » est à l’aise à la Fnac. A fuir.

  25. Un sacré coup de pub pour cette merde. Combien cela a-t-il rapporté ? C’est pour quand la seconde édition ? On en sera à quelle version pour Noël ?…

    • je me suis renseignée sur la date: avril 2010 un concours organisé par la fnac , le jury a selectionné le mec qui utilisait le drapeau français comme papier toilette. à Nice.
      ça avait été dénoncé(fait polémique comme ils disent) et apparemment tout le monde a oublié.

      • Le mec en question a seulement suivi l’exemple du juif ancien ministre de l’Education (sic) Nationale du Front popu Jean Zay qui avait écrit dans ses carnets que le drapeau bleu blanc rouge ne lui servait qu’à se torcher le cul. Et aujourd’hui, malgré cette ignominie, il se trouve que nombre d’écoles françaises porte son nom (mais il a été assassiné par la Milice en 44, donc absous).

    • Je déclare la chasse aux antifas ouverte. Avec permission de tir à vue sans sommation.
      Il faut éliminer cette engance jusqu’au dernier

  26. Certaines enseignent de sport commercialisent des tenues islamiques (course, bain, foot..). Mais business is business, s’ils arrivent en vendre c’est comme pour la came, c’est qu’ il y a des acheteurs. Les mots du jeu sont soigneusement bien choisis pour qu’il ne puisse pas faire l’objet d’une attaque fructueuse en justice.

    Par ailleurs, interdire un jeu, c’est un peu comme interdire un livre, et je suis contre ce principe, c’est tout à fait artistique !

    Par contre, comme le suggérait J. Messiha sur Cniouzes il y a quelques jours, pourquoi ne pas créer « le mille bornes de la remigration ».
    Seulement, il ne faudra pas compter sur GI pour le faire ils ont été dissout, alors qui d’autre aura les cojones de se lancer dans ce défi.

    Les gauchiasses ont gagné la bataille merdiatique.. comme d’habitude.

  27. Eh ben bye bye la keufna.
    Et j’irai de mon petit mail pour leur dire je pense.

  28. Je vais rendre ma carte de fidélité. Pour moi cette enseigne est devenue une traitre.

  29. « FNAC, ce sera sans moi désormais. ». Sans moi non plus. La fnac est l’une des propriétés d’un trust ; il faudrait enquêter qui a racheté l’enseigne et boycotter toutes les enseignes appartenant à ce trust.
    Ce « jeu » malsain fait l’apologie de la haine envers autrui et, par contre-coup, la haine envers soi-même, en priorité son « inventeur » qui doit haïr sa propre image, sa psychée.

  30. idem pour moi, il y a déjà un certain temps que je n’ai pas mis les pieds à la FNAC, pour la simple et bonne raison que le magasin est en centre-ville, loin de chez moi, mais d’abord et surtout parce que je n’y trouve pas ce que je voudrais en matière de livres notamment, mais aussi de CD et DVD. Dorénavant, j’ai une raison supplémentaire de ne plus y acheter quoi que ce soit compte tenu de cette volte-face opportuniste et partisane qui absout d’avance les petits islamo-fascistes en herbe quand ils seront en âge de nuire à leur pays et à leurs compatriotes. Que la Fnac et ses dirigeants aillent au diable !

  31. Cela fait un moment que je ne fous plus les pieds à la Fnac . Pinault est un type peu recommandable

    • @Le Blob. Le facho n’est absolument pas rancunier par contre il a une excellente mémoire…

  32. bizarre que tout cela, autrefois l’état était le serviteur de tous les Français aujourd’hui il se montre lui-même le serviteur d’un camp politique contre un autre camp, franchement c’est pas courant quand un état utilise surtout le secteur privé pour imposer ses positions comme si le domaine privé faisait partie du prolongement d’appartenance naturel du secteur public. vous comprenez, le privé vole, le public, pur et désintéresé ne fait que prendre la véritable part qui lui revient.

    • Ils vendent encore des livres ? A chaque fois il faut faire la ronde des fnac de la région pour trouver LE livre qu on veut.

      • Les bons livres sont souvent absents des rayons…
        Les merdes gauchistes en tête de gondole…
        Le fascicule du candidat melenchon
        En pile…. Toujours 6 mois après la fin des presidentielles !!!!!
        Comme c’est bizarre !!!!

        • Pourquoi mon logo a-t-il été remplacé par une espèce de vilain gribouillis ?
          On n’aime pas les « Pieds noirs » ?

Les commentaires sont fermés.