La folie administrative de la CPAM autour de la Covid

Comme des millions de Français, j’ai reçu ce message extraordinaire :

Madame, Monsieur,

L’épidémie de Covid-19 est toujours très active et la protection offerte par la vaccination diminue avec le temps, en particulier chez les personnes âgées de 60 ans à 79 ans.

Depuis le 7 avril dernier, vous êtes éligible à un deuxième rappel (ou 4e dose), à partir de 6 mois après le premier. 

Cependant, si vous avez eu le Covid après votre premier rappel (3e dose) parlez-en à votre professionnel de santé, en effet :
Si vous avez eu le Covid plus de 3 mois après votre premier rappel, un deuxième rappel n’est pas nécessaire, dans ce cas l’infection vous protège tout autant que le vaccin.
Si vous avez eu le Covid moins de 3 mois après votre premier rappel, un second rappel est nécessaire, mais vous devez respecter un délai de 6 mois après l’infection.
Si vous avez déjà reçu ce deuxième rappel, alors vous êtes protégé(e) et vous n’êtes pas concerné(e) par ce message.

Si vous n’avez pas encore été vacciné contre le Covid-19, il est fortement recommandé de vous faire vacciner afin de vous protéger.

Avec toute mon attention.
Votre correspondant de l’Assurance Maladie

J’espère que les générations futures seront indulgentes, mais jusqu’où serons-nous capables de sombrer dans la folie administrative, entre Kafka et Ionesco, entre la folie et l’absurde ? Toutes les phrases sont dérisoires, pathétiques, antiscientifiques, délirantes. Or, c’est la Sécurité sociale qui nous envoie ces messages.

1. « L’épidémie est toujours très active ». Sur quelle base scientifique la CNAM fonde-t-elle cette affirmation ? Le suivi de l’agence Reuters indique que depuis début avril, pic à environ 150.000 cas / jours, la courbe ne cesse de baisser très significativement jusqu’à moins de 50.000 cas / jours en ce début de mois de mai. Cette affirmation est donc fausse deux fois. Une première fois en termes de tendances, une seconde fois en termes de valeur absolue, car 50.000 cas / jours, c’est peu, d’autant que la mortalité associée est de quelques dizaines / jours en mai, pour une moyenne de 1.800 décès journalier, soit quelques pourcents attribués à cette maladie. C’est donc un mensonge, voire la diffusion d’une Fake News (si nous entrons dans ce jeu de la chasse aux fausses nouvelles) à des millions de personnes.

2. « la protection offerte par la vaccination diminue avec le temps » Sur quelle base peut-on se limiter à cette affirmation totalement fausse car incomplète. En effet, des millions de français « vaccinés » ont été malades, une fois, deux, voire même trois fois depuis janvier 2022. Non seulement, la protection diminue, mais là où il y a mensonge, c’est que la protection n’existe tout simplement pas. Les témoins sont légion

3. « éligible à un deuxième rappel (ou 4ème dose) ». Là, je laisse le lecteur et nos héritiers rirent de nos folies administratives. Pourquoi dénommer de deux manières différentes ce qui est une 4e dose. Rappelons que pour tous les vaccins, le rappel se fait à un horizon de dix ans, de quinze ans. Cherchez l’erreur ou l’intérêt à un deuxième rappel en moins de 2 ans ? L’efficacité est nulle.

4. « l’infection vous protège tout autant que le vaccin ». Le sommet de la folie administrative anti-scientifique. L’infection protège est une assertion antiscientifique. Ce n’est pas l’infection qui protège, c’est la réaction immunitaire de l’organisme à l’infection. Rappelons aux auteurs la définition d’une infection. Elle désigne l’envahissement par la multiplication de micro-organismes dans l’organisme. Ces micro-organismes peuvent être des virus ou des bactéries. Est-ce à dire que les auteurs ne distinguent par le phénomène infectieux de la réaction immunitaire pour ne pas avoir à comparer la valeur de notre système immunitaire, plus efficace que la pseudo-vaccination ?

5. « Si vous avez déjà reçu ce deuxième rappel, alors vous êtes protégé(e) ». La contradiction. Magnifique formule qui vient contredire la première citation, vous en conviendrez. En effet, comment dire dans le même message que la « protection diminue » puis affirmer que le 2ème rappel protège, alors que l’expérience démontre quotidiennement partout dans le monde que des personnes contractent la maladie après les Nème doses, sans délai d’ailleurs. La « vaccination » ne peut pas dans le même texte être présentée comme non-protectrice dans une durée de quelques mois, puis affirmer qu’après une dose, la protection est là. La fake news est manifeste.

6. « il est fortement recommandé de vous faire vacciner afin de vous protéger. ». Contradiction encore. Je ne m’étends plus, mais la lettre est contradictoire une fois encore.

Qu’est-ce que cela nous enseigne ? Notre Etat et la Sécurité sociale sont incapables de tirer des enseignements scientifiques des résultats des six derniers mois dans le monde. Ils ne tirent rien de l’étude menée mois après mois, sur la base de la diffusion des études de Pfizer remis à la FDA américaine. Or, est-il possible de douter des faits suivants ? :
1. Cette thérapie n’a aucune des propriétés d’un vaccin ; ni sa production, ni son innocuité, ni sa protection définitive et durable ; principe même de la vaccination.

2. Cette thérapie favorise l’apparition de nombreux cas sur une période étendue dans les pays vaccinés, prolongeant le sentiment d’une très longue épidémie, et ce très artificiellement donc. En effet, toute l’histoire de la médecine enseigne que les épidémies sont courtes, même les grandes pestes, de l’ordre de 2 ans sans moyens de lutter, rappelons-le tout de même. Nous sommes à 28 mois, presque deux ans et demi, et bientôt trois ans ou plus, puisque l’OMS annonce une troisième année. Incroyable succès.

3. Cette thérapie n’atteint aucun des objectifs que ses promoteurs avaient vendu aux populations. Vaccinez-vous pour vous protéger et protéger les autres. Echec total, puisque nous constatons dans la base Reuters 28,5 millions de contamination en France depuis le début de l’épidémie pour près de 53 millions de « vaccinés », soit les 2 doses préconisées dans la thérapeutique des laboratoires. Avec 67 millions d’habitants, cela signifie que des millions de vaccinés ont donc été contaminés. Si 14 millions de personnes n’ont pas été vaccinées, ce sont peut-être 10 à 15 millions de personnes vaccinées qui ont été malades. Le chiffre est à préciser (nous ne statuons pas ici sur les doubles contaminations par exemple).

Enfin, qui peut nous dire le coût total de cette opération de vaccination de masse incluant les quelques milliards de tets des six derniers mois. La dépense est sans aucun doute de 8 à 10 milliards d’€uros pour quels résultats ? La folie administrative est à ce jour sans aucune limite ; aucune évaluation, aucune prise de recul. Notre Occident est pathétique.

Pierre-Antoine Pontoizeau

 

image_pdfimage_print
26

24 Commentaires

  1. Le vaccin est d’une efficacité redoutable contre la baisse de profits des labos américains. C’est sa seule et unique utilité, le micron l’utilise comme l’un des vecteurs pour transférer l’argent des français aux copains d’outre atlantique. C’est un scandale comme Alsthom, McKinsey etc. Mais le monde politique et syndicale regarde ailleurs. A juste raison puisqu’une majorité de français ont approuvés le gugusse, si on admet que les comptes des voix sont exacts aussi surprenants soient-ils.

  2. 1) Il faut injecter les poisons à tout prix.. et viiite, faute de quoi il se pourrait qu’on demande des comptes sur les achats de l’UErss chez pfizza de 4 milliards de doses, dur dur, voir même peut-être inacceptable. (Problème qu’avait eu bachelorette (oh boulèèttte) avec ses commandes de vaxxins contre le H1N1)

    2) Pour ma part je n’ai pas eu l’honneur de recevoir cette lettre ; peut-être du fait que je sois un « zéro-vacciné » et qu’il me faudrait de suite au moins 6 doses, vive les oursins. Mais je suis étonné de la phrase suivante de la CPAM :
    « ..Si vous n’avez pas encore été vacciné contre le Covid-19, .. »
    ça sous-entend que la CPAM ignore si vous êtes ou non vaxxiné ? Étonnant non alors qu’ils ont accès à tout du fait de la carte vitale.. Même sur ce point ils sont trop nuls !

    • les données médicales sont sans doute centralisées aux USA , et la CPAM N’y a pas accès ….N4oublions pas que nous sommes une colonie de l’oncle SAM, et grace à l’UE plus un pays souverain !

    • Nul de chez nul
      A l hosto cette semaine dans mon dossier la cnam a notė vaxxiné 3 doses
      Alors que je suis zerovaxx.
      Des malades incompetent.

  3. Je leur (aux branleurs) ai demandé pourquoi ils insistaient = 1 injection ne suffit pas, 2 injections par précaution, 3 injections d évidence sans résultat, alors pourquoi une 4ème ???? Pour écouler les stocks ? Pour limiter la population ? Pour pucer tout le monde?
    Promis juré, la réponse dans les meilleurs délais……..

  4. J’ai déjà laissé ce commentaire sous un autre article, mais il va bien ici aussi…
    Bizarre autant qu’étrange !
    On recense d’une part, des milliers, voire des millions, de cas d’injections causant des effets secondaires et d’autre part des millions, voire des milliards d’injections sans effets secondaires.
    D’où l’idée que de « l’usine » Pfizer sortiraient, peut être bien, pour une unité de poison, dix (ou cent, ou mille) unités de sérum physiologique.
    Formidable opération présentant un double intérêt : l’étude offerte aux labos des cas d’effets secondaires sur les cobayes humains ; un bénéfice colossal sur des doses d’eau salée vendues comme « vaccins.
    Complotisme quand tu nous tiens !

    • Bonne déduction. Moi aussi je me pose des questions sur le contraste hyper suspect entre les effets secondaires franchement destructeurs aigus et les légions d’injectés avec zéro effets.
      L’expérimentation Frankenstein est celle des effets destructeurs tandis que les injections bénignes permettent les campagnes de réinjection illimitées pour profits illimités combinées à la poursuite de l’expérimentation sur petit pourcentage pour le développement du puçage-traçage des signaux biologiques de performance reliés à la rémunération des esclaves.

    • Je le pense également . une infirmière tchèque ( je crois , un doute …) l’a déclaré il y a un an précisant que les lots bidons se repèraient au dernier chiffre sur le flacon .les lots se terminant par 0 sont utilisés pour injecter les ZELITES ;j’ai toujours pensé que nos politichiens ne brillant pas par leur courage ne risquaient pas ainsi leur place et leur peau en faisant les zouaves devant les caméras !

  5. Je lisais sur un journal local : 15 millions de décès dus au Covid dans le monde ; c’est beaucoup certes, mais si on pousse le calcul cela fait (15000000/7500000000 (population mondiale environ))*100 = 0,2 % de la population soit…rien. Ces chiffres ne sont donnés que pour entretenir la peur.

  6. La seule efficacité de ces vaccins et d’enrichir Big pharma et autres lobbys et tant pis pour les victimes.Seuls les profits comptent avec comme tjrs la complicité du gouvernement. j’ai moi aussi reçu cette semaine un mail de la CPAM précédé l’année dernière de trois coups de fil pour me protéger soi disant.Ils sont restés lettre morte.Dieu merci j’ai encore toute ma tête

  7. J’ai reçu le même énième message: poubelle!
    Un jour, une femme m’a téléphoné pour la SS ( apparemment un service dédié), je l’a jetée en lui recommandant de transmettre ma réponse à la SS.

  8. J’ ai reçu le même message de la sécu juste hier ! Le jour de l’ investiture de notre macrominet chéri ! Quel hasard !…

  9. La CPAM en bandit corrompu continue de braquer la population:
    « DomicileDégénérer ou Pfizer bu$ine$$ plan ».
    « La bour$e ou la vie »
    « $ or dead »

  10. ces escrocs criminels de la macronie persistent à passer sur antennes le slogan « tous vaccinés tous protégés »

  11. Vaccination Covid 19-20-21-22 et plus:
    CHAQUE JOUR QUE DIEU FAIT UN CON SE LEVE…..

  12. Mais vous n’avez rien compris : c’est justement parce que les cas baissent qu’il faut revacciner massivement pour augmenter les contaminations pour faire évoluer les graphiques à la hausse, ce qui justifiera l’injection d’un 5e dose de rappel sinon d’un 6e pour certains, permettant en cela au(x) gouvernement(s) de prendre des mesures draconiennes au moment des vacances. C’est comme çà qu’un certain président envisage d’emmerder les non vaccinés et même ceux qui le sont.

  13. L’épidémie est tellement active que l’on a enregistré, au niveau mondial, le plus faible nombre de décès quotidiens depuis le début de l’épidémie (mars 2020) : moins de 2000 en moyenne sur 7 jours (source worldometers).

    Le covid est en train, tous les (vrais) spécialistes le disent, de devenir une maladie endémique, de plus en plus semblable à un banal coronavirus. Prétendre l’ « éradiquer » avec un vaxxin est juste du délire, ou plus probablement, de la corruption à grande échelle. (d’autant plus que c’est une zoonose…)

  14. Il est important de sortir des radars des drones « médicaux » qui vont tirer sur tout ce qui bouge.
    N’oubliez pas de :
    1) Vous opposez à la création de votre « espace santé » (démarche à faire par internet) qui permettra à n’importe qui (théoriquement ce n’est pas le cas mais pratiquement cela le sera) d’accéder à toutes vos données médicales (en attendant que cet « espace santé » soit créé contre votre volonté (pour votre bien évidemment !)
    2) Clôturer votre « DMP » dossier médical partagé, cela peut se faire dans toutes les pharmacies sur simple demande de l’intéressé.

    Ne traînez pas de trop, car après le 2° tour des législatives la chape de plomb va à nouveau tomber (nous laissez pas leurrer par la calme actuel qui précède la tempête, la dictature va à nouveau frapper).

    • Dans DMP c’est le Pde « partagé  » qui m’inquiète .J’en ai parlé à mon toubib, il m’a répondu qu’il n’avait pas de temps à perdre à remplir ces conneries !

  15. J’ai 63 ans, zéro « vaccin », depuis le début de cette pandé… euh pardon, cette escroquerie je suis en pleine forme, idem pour mon épouse. Autour de nous, beaucoup de personnes multi-piquousées qui ont eu des bronchites, des angines, de la fièvre, des courbatures et même devinez quoi, le covid à plusieurs reprises.

  16. Et pour tous les messages COVID et autres passés à la TV et sur toutes les ondes et supports papier qui règle la note ? MACRON vous répondra : « L’état » ! Et l’Etat ce sont les contribuables qui le fournit en fonds monétaires… Et pendant ce temps, sans rire il nous est dit que les retraites, le salaires ne peuvent être revalorisés malgré une inflation galopante due en grande partie à la SPECULATION ! C’est qui les cons ?…

Les commentaires sont fermés.