La foulardée refoulée, la refouleuse condamnée ?

voile-ecolecoupdepiedaucul.jpg

En fait, parler de Brichel, le ratatiné intégralement reconstitué du palais, me turbine gravement, je suis en manque…. Je me rabattrai dès lors sur l’histoire de Nasir et de la ganache empaquetée qui pensaient s’offrir un festin de mouton fraichement égorgé sauce ras el hanout et se sont retrouvés sur le trottoir à cause d’une cantinière raciste…

(Dans un souci de discrétion, tous les prénoms ont été modifiés par l’auteur)
Malgré sa muselière lui obturant l’orifice masticateur, Loubna, la cliente à la fois foulardée et refoulée, s’est exprimée de vive voix : « Je me suis sentie très humiliée, elle m’a énormément blessée, maintenant j’ai toujours cette crainte quand je vais dans un restaurant »!

Permettez-moi une remarque réactionnaire : Loubna semble ne manquer de rien, elle « va dans des restaurants » ! Elle n’a pas la télé ? Pas entendu l’infatué nabot annoncer la fin de l’abondance ? Les Français se nourrissent de pâtes à la margarine et des lentilles premier prix pour permettre à vos semblables de se payer des grillades.

La restauratrice de Chez Patxi avait empêché le sympathique couple „originaire de Pau“ (moi qui pensais que Pau était en France), d’entrer, la mère, porteuse d’un étendard islamiste en plein milieu du faciès.
Monique estime à juste titre que la moman était « habillée comme à la Préhistoire ». Vous vous y attendez : comme à Lille en 2019, la scène a été rapidement filmée et partagée illico sur les réseaux sociaux, suscitant une vague d’émotion largement coranique.

Pas de chance pour Monique, qui habite dans les Pyrénées Atlantiques. Car dans les Alpes-Maritimes, il y a longtemps que la police a fait passer le message. « Amusez-vous, déguisez-vous, effrayez mais ne terrorisez pas! » (#Vigipirate #AlerteAttentat). Notre cordon-bleu aurait effectivement été terrorisée à la vue de Belphégor.
La loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 dispose en son article 1er que « Nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage ». Dès lors, porter un masque en dehors des festivités d’Halloween est pénalement répréhensible.
De plus, Monique a pu croire qu’elle se trouvait en face de Redoine Faïd, non ? (J’aurais dû faire avocate, voilà des tonnes d’arguments qui fusent)

Devant les juges, ce mardi, le cordon-bleu a été forcé de justifier son geste! C’est incroyable. Une femme courageuse, qui travaille pour assurer son existence en gérant un établissement sur le front de mer, et paie de lourds impôts, sans oublier qu’elle a été forcée de fermer pendant des mois ? Et son chiffre d’affaires, alors ? Avec quoi c’est qu’elle va régler ses impôts permettant de nourrir ceux dont je ne peux pas écrire le nom ?
Les clientes genre Loubna font fuir la clientèle ! C’est aussi simple que cela…

Ce matin, j’ai questionné plusieurs amis et connaissances. Qu’auraient-ils fait à la place de Monique ? Une courageuse m’a répondu qu’elle ferait comme elle, quitte à se retrouver à l’ombre. La plupart ont ignoré ma question.
Personnellement, j’aurais pensé à lui servir un suprême de volaille à base de pur porc et de la regarder vomir lorsqu’elle en apprendra l’ingrédient principal. Le blème, c’est que, le temps que je le concocte, les autres tables se seraient vidées.

L’affaire a fait grand bruit. La propriétaire de l’établissement comparaissait ce mardi devant le tribunal de Bayonne, pour „discrimination fondée sur la religion discrimination fondée sur la religion réelle ou supposée”. Le parquet, juge ses propos « infâmants », et requiert 600 euros d’amende. Les juges se sont laissé jusqu’au 29 novembre pour délibérer.

Le fils de la foulardée refoulée dimanche, qui s’est un moment senti bafoué dans sa qualité, sa dignité de personne humaine, bref empêché de s’épanouir, le pauvre, explique qu’il voulait « faire une surprise » à Oummah en l’invitant au resto. Il assure que le voile de sa mère consistait en un foulard noué autour du visage, donc totalement invisible. Avait-elle l’intention de se démasquer pour mastiquer la chair de l’ovidé en sauce piquante ?

La propriétaire a de son côté expliqué qu’elle « n’accepte rien de ce qui peut s’apparenter à un outil de soumission de la femme. » Bien dit, Monique, ce n’est pas moi qui vous le reprocherai.
Me Christophe Arcaute, avocat de la toupie, est d’un avis bien tranché : « ce dossier, j’en fais une question de principe parce que c’est ce type de comportement qui nuit au vivre-ensemble ».
Ce ne seraient pas plutôt les bombes, les lancés de pavés, les viols perpétuels, les couteaux tirés ?

Anne Schubert

image_pdfimage_print
27

11 Commentaires

  1. Et si les restaurateurs confectionnaient leurs chaises en tissu à base de porc ? Plus de clients coranesques.
    Hé hé, poser son Q sur une chaise alouf ! :o))
    Les israeliens l’on bien fait pour leurs sièges de bus, et du coup plus d’attentat de bus. Et oui, rejoindre les 72 vierges et s’entendre dire : « Rachid, tu pues le Alouf, dégage » :o)))

  2. C’est incroyable que des gens même intelligents parle du coran comme étant un livre alors qu’avant Gutemberg le livre n’existait pas et que le premier coran a été imprimé en 1540 et pas par des imams mais par des vénitiens qui ont aussi imprimé la bible en trouvant les textes sur quoi ?… des parchemins dont personne ne connais l’origine ! Réveillez vous et cessez de parler d’un livre qui n’a jamais existé !

  3. Plutôt que jeter le sang de cochon sur leurs mousquées,leur verser sur le dos pendant qu’ils gémissent à plat ventre le cul en l’air à même le pavé en bouchant la circulation .

    • Bonjour Marxistentancegroucho.
      Personnellement,je préconise le lisier de porc,car c’est inépuisable et la fragrance est suave et persistante.

  4. Il n’y a qu’àmettre sur la porte des restos « ici on ne cuisine que du porc, dans le porc tout est bon! »

  5. Pas de foulard, pas de burqa, pas de niqab, pas de minaret ni écoles coraniques sataniques, pas de toute cette caque d’islam chez nous. Stop à la soumission des femmes ! Nous sommes dans un pays de liberté et refusons que des barbares viennent nous provoquer avec leur culture de débiles mentaux et de primitifs intolérants. Je n’ai qu’un mot à l’égard de ces pithécanthropes nauséabonds, dehors !

  6. Ce qui me fait désespérer de la France et des français, c’est que toutes les sphères de la société sont gangrenées, outre le trio majeur, état-médias-justice, entièrement au service, voire à la botte, de l’oligarchie mondialiste, il y a les grandes institutions, l’éducation nationale au premier chef entre les mains des islamo-gauchistes-wokistes, mais aussi la police et l’armée infiltrées par le truchement de la discrimination dite « positive », et l’ensemble des services sociaux, sans oublier les syndicats. Toutes les personnes qui refusent cet état de fait, et je pense que nous sommes relativement nombreux, sont de facto assimilés à « l’extrême-droite » ou à la « fachosphère » par tous les autres ou peu s’en faut, ce qui rend notre situation délicate dans bien des circonstances si nous nous avisons d’affirmer nos convictions en public, comme cette malheureuse restauratrice dont je me sens totalement solidaire.

  7. 600 euros d’amende maximum ? Hé bien demain, pour soutenir CONCRETEMENT cette résistante exemplaire, j’imprime le présent article, je le plie pour le rentrer dans une enveloppe et je cache un billet de 10€ dedans puis j’envoie le tout par la poste à l’adresse du restaurant.
    Son adresse postale se trouve sur la page https://www.pagesjaunes.fr/pros/55351301
    Et pour imprimer le présent article : https://www.printfriendly.com/p/g/2qAgTS
    Choisir Taille de texte 100% et taille d’images 100% puis cliquer sur PDF.
    Sélectionner Taille de la page A4 et télécharger la version PDF en trois pages. N’imprimer QUE la première page.
    Soutenir la résistance à l’invasion mahométane, ça ne côute que 10€ et un timbre.

    • Vous ne pouvez pas cacher votre billet de 10€ dans une enveloppe. Ce n’est pas, que ce n’et pas légal, mais les billets sont détectés dès le passage des enveloppes au filtre.

      • Ce n’est nullement toujours vrai. Il suffit de mettre l’argent( un maxi deux billets) à l’intérieur d’un carton un peu épais mis dans une enveloppe. Je le fais de temps à autre et les destinataires ont toujours reçu mes aides, même à l’étranger. Il est aussi impossible pour les postes de passer intégralement tous les courriers au scanner.

Les commentaires sont fermés.