La France 2022 ressemble de plus en plus à la Grèce 2010

Bruno Le Maire et l’Agence France Trésor l’ont annoncé aujourd’hui, la France va lancer un grand emprunt sous une forme inédite : les OCAP (Obligation Convertible Adossée au Patrimoine). Le but de l’opération consiste à réduire le coût d’emprunt de l’État français, qui frise actuellement les 3 %.

Le principe est assez simple, et consistera à émettre une obligation à 30 ans, avec un coupon annuel de 1 %, mais qui sera à maturité convertible en actions. La spécificité de ce produit, c’est qu’il permettra au détenteur, à maturité, soit de se faire rembourser son nominal, soit d’y renoncer et de le convertir en une part de la Tour Eiffel.

La Tour Eiffel est actuellement la propriété du Conseil de Paris. Un accord a été trouvé entre la Maire de Paris, Anne Hidalgo, et le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. La ville de Paris ne disposant pas d’une notation suffisamment attractive pour emprunter à taux bas, il a été décidé que l’émission obligataire se ferait sous l’égide de l’État. En contrepartie, la ville de Paris recevra une soulte de 10 milliards d’euros. Anne Hidalgo a déjà annoncé que cette somme serait consacrée à la construction de 30 000 logements HLM (4,5 milliards d’euros), de 1 000 km de piste cyclable (250 millions d’euros) et l’accueil et l’hébergement de 10 000 mineurs isolés (50 000 euros par individu et par an). Hidalgo a ainsi déclaré que cette opération « permettrait à la ville de Paris de remplir pleinement les objectifs du Pacte de Marrakech (Pacte mondial sur les migrations) et de s’imposer comme un leader mondial pour les nouvelles mobilités urbaines ».

En effet, la valeur de ce monument historique est évaluée à environ 460 milliards d’euros. L’Agence France Trésor propose donc de mettre sur le marché sous forme d’OCAP 10 %, soit 46 Milliards d’euros, répartis en 460 000 actions de 100 000 euros.

Afin de procéder à cette émission, la Tour Eiffel sera logée au sein d’un SIV (Special Investment Vehicule), et les obligations hybrides seront convertibles en actions de cette structure.

Il a été décidé que cette émission, prévue pour janvier 2023, serait réalisée par les banques Goldman Sachs, JP Morgan et Rothschild. Les investisseurs institutionnels ont bien réagi à cette annonce, et tous les analystes pensent que l’émission sera sursouscrite 3 ou 4 fois.

Le Maire décrit cette émission obligataire comme « une révolution financière pour notre pays » car elle permettra de faire d’une pierre deux coups. Non seulement, le taux d’emprunt de la France sera divisé par 3, mais pour la première fois, un monument historique, qui d’habitude représente une charge financière considérable, sera transformé en une source de revenu. Si l’émission obligataire s’avère être un succès, l’expérience pourrait être renouvelée avec d’autres actifs, comme le Château de Versailles ou le Musée du Louvre.

Il faut l’admettre, cette technique d’ingénierie financière change considérablement la donne. Le patrimoine immobilier de la France étant évalué à plusieurs trillions d’euros, cela nous permettrait ainsi de continuer à nous endetter sereinement, et de financer la construction de nouveaux parcs éoliens. Comme le mentionne Macron dans son entretien avec la chaîne BFM, « le passé vient au secours du futur, les vieilles pierres vont financer l’économie numérique et la transition énergétique ».

Si vous êtes arrivés à ce stade de la lecture de l’article, c’est que vous y avez cru. Et c’est bien là le plus triste. Rassurez-vous, la Tour Eiffel ne finira entre les mains d’un fonds de pension californien… En tout cas pas toute de suite. Les OCAP ne sont pour l’instant que le fruit de mon imagination, mais elles sont techniquement envisageables, et la Tour Eiffel a bel et bien été évaluée à 460 milliards d’euros.

Malheureusement, c’est exactement de cette façon que cela se terminera, et bien plus tôt que vous ne le pensez. Si vous en doutiez encore, regardez ce que la troïka (FMI, BCE, Union européenne) a fait à la Grèce dans les années 2010. Après avoir dépouillé ce petit pays de toutes ses infrastructures, l’Allemagne avait eu l’abjection de lui proposer un prêt avec comme garantie l’île de Corfou.

En chiffres, la situation de la France commence à se rapprocher sensiblement de celle de la Grèce des années 2010. Nous y passerons également, nous aussi. Et quand cela ne suffira plus à étancher la soif des créanciers, comme le propose Schwab et le forum de Davos, il faudra s’attaquer au patrimoine privé.

Cependant, ne vous inquiétez-pas ; comme le dit le vieil allemand : « vous ne posséderez plus rien, mais vous serez heureux ».

Alain Falento

image_pdfimage_print
14

20 Commentaires

  1. FALENTO Président!
    Son projet pour la France?
    Transférer la Toussaint au 1er Avril (et Lycée de Versailles) et décréter le premier Avril jour des Maures.

  2. La France 2022 ressemble peut-être de plus en plus à la Grèce 2010,
    mais elle n’en a plus la gueule depuis belle lurette …

  3. Cela nous ramène en arrière avec les assignats de la révolution de 89.

  4. Farfelu…, farfelu…, pas tant que çà, cela ne rappelle-t-il pas les fameux assignats de la Révolution Française de 1789 ? Des torches culs n’ayant de valeur que sur la base de biens qui n’appartenaient pas à l’Etat Républicain, à savoir les biens de l’Eglise, car il ne restait plus que çà, le reste ayant été dilapidé. Si le général Bonaparte n’était pas parti piller l’Italie du nord pour « porter la révolution hors des frontières » (version officielle), c’en était fini de la la survie de la Gueuse. C’est fou ce que les révolutionnaires, socialistes, communistes, écologistes, etc. sont prolixes et généreux avec l’argent des autres.

  5. La Tour Eiffel ne peut être vendue puisque j’en suis le propriétaire !
    Philippe Stavitsky

  6. Mort de rire, y’en a qui ont du temps à perdre à raconter n’importe quoi dans les commentaires nuit et jour sur RL, sans doute étreints par une oisiveté extrême hi hi hi 🤣

    • Avec un portable, une pause d’une minute suffit à poster un message afin de reprendre ses activités, et faire dire ce genre de stupidités au troll multi-pseudos. En plus, il est obligé d’accompagner son fiel d’émoticons, comme l’ado pas trop fut-fut qu’il est peut-être, afin de (se ?) convaincre que c’est un trait d’esprit.

  7. Pourvu que cet article ne tombe pas entre les mains de Macrouille ou de son valet Bruno Le Maire de.
    Ça pourrait leur donner des idées encore plus farfelues.
    Une autre solution pour sauver la Tour Eiffel, paraît-il fortement dégradée, une rémigration rapide et massive permettra de récupérer quelques milliards nécessaires à sa réfection.

  8. Bien imaginé et en effet j’y ai cru ! faut dire que de nos jours avec les tarés au sommet du pays……..

  9. J’ai 30 ha (pour la conversion en m² demander à Bulot) de terrain sur la lune, avec vue imprenable sur la mer de la tranquillité, qui n’en veut ? j’t-il ven pa ché’ pour toi.

    Plus sérieusement, on arrive a vendre « des terrains virtuels » (dans certains jeux vidéos connexes au métavers ) pour de l’argent tout à fait réel.

    Einstein disait qu’il n’était pas absolument certain que l’univers soit infini, mais que, par contre, il en était convaincu pour la connerie humaine, alors franchement, ça serait idiot de ne pas en profiter..

    Le double plébiscite par le peuple franconnais pour notre Seigneur et Maître Emmanuel Macron en est l’illustration.

  10. Très joli billet !

    1) J’avoue que j’y ai cru et j’avais préparé ma réponse en signalant que la Tour Eiffel avait déjà été vendue plusieurs fois ! Mais l’ingénierie financière telle que présentée ne me semble pas tout à fait impossible.

    2) Et d’ailleurs, j’y avais pensé moi-même en disant dans les colonnes de RL, qu’au train ou avance la dette, on devrait en rembourser une partie avec la Joconde…. ou peut-être avec les magnifiques oeuvres déposées au musée des arts premiers ou au musée du monde arabe (chie-et-raque et langue-de-chèvre amoureuse de tout petits enfants)

    3) Pour terminer, il me semble bien que la Chine se garantisse sur ses prêts par des territoires agricoles ou des ports dans certains pays Africains, la Chine ne colonise pas elle, pas comme ces cons de francons, comme on dit « elle se paye sur la bête »

    • C’est vrai, un certain Victor Lustig, escroc américain, avait tenté de vendre la Tour Eiffel.
      Dans le cas de la Chine, le système est différent. La chine prête à des pays dont elle sait parfaitement qu’il ne pourront pas rembourser, et quand le prêt arrive à échéance, elle propose de s’emparer d’un port ou un aéroport en guise de remboursement.
      En fait, je ne suis pas certain que cela restera de la science fiction pour très longtemps.

      • Ahahahaha, Les cadres Chinois envoyés dans ces entreprises gagnées en garantie de non remboursement de ces non remboursements de prêts…Sont désespérés par la façon « molle » et peu motivée des employés comme en Afrique ou en Grèce…Ahahahaah !

        • C est bien pire que ça. Les Chinois ne veulent pas d employés africains. Ils envoient leurs propres employés et ouvriers, qui vivent sur place dans une petite ville construite à cet effet. Ils n ont aucun contact avec les locaux.

      • On ne pourrait donner aux chinetoques comme garantie de prêts nos très remarquables politichiens car leur valeur intrinsèque est proche de 0€ 😎
        On pourrait par contre mettre en garantie les « chefs – d’ oeuvre » de l’ art comptant pour rien car ils ont été surévalués par les membres du snobistan artistique : ce serait une bonne occasion de nous débarrasser des tableaux des peintres « croûteurs ou adeptes du jet aléatoire de peinture  » sur tableau qui dévalorisent nos musées

  11. Il y a des comptes à ne pas confier à n’importe qui notamment au duo Choupinet et la dingo. Tout ce qu’ils touchent devient de la merde…

Les commentaires sont fermés.