La France accepte donc que des Franco-Algériens célèbrent le 1er novembre 1954

Publié le 3 novembre 2019 - par - 25 commentaires - 1 983 vues
Share

Comment peut-on accepter que ces Algériens, soi-disant français, obtiennent l’autorisation de manifester en France, et plus particulièrement à Paris, en hommage au 1er novembre 1954, date anniversaire du premier attentat reconnu officiellement dans des départements alors français et contre la République française où des citoyens français avaient été assassinés ?

Comment accepte-t-on d’entendre chanter l’hymne algérien, en France, avec des paroles totalement anti-France : « Ô France ! Voici venu le jour où il te faudra rendre des comptes. Prépare-toi, voici notre réponse. ».

Nous l’avons entendu, leur réponse, nous l’entendons et nous l’entendrons encore trop longtemps.

Il est vrai qu’ils auraient tort de ne pas profiter de la faiblesse, de la couardise de notre gouvernement et du président de la République, Emmanuel Macron, qui vient d’adresser ses vœux : « Pour la fête nationale algérienne, j’adresse mes vœux les plus sincères au peuple algérien et rend hommage à son esprit de responsabilité en cette période sensible pour son avenir. Je souhaite que nos amis algériens relèvent, par le dialogue, en toute liberté, les défis futurs. »

Il est vrai qu’il s’agit de ce Président qui, en campagne électorale, avait fait repentance pour les « crimes contre l’humanité commis au cours des 132 années de colonisation française. »

Pas un mot, pas même un tweet, pour les victimes et leurs proches, tombées au nom de la France justement, dans une Algérie qui était alors française !

Vous manifestez pour « Un stop à l’islamophobie ». Ce sont vos déclarations, vos manifestations, vos apparitions, qui provoquent en France, et dans toute l’Europe, cette islamophobie.

Vos appels à la protection de votre religion musulmane, après l’acte d’un vieillard de 84 ans contre une mosquée à Bayonne, alors qu’au nom de votre religion plus de 300 Français ont été assassinés, ainsi que des centaines de milliers de chrétiens dans le monde.

Des gens que l’on désigne comme « personnalités », de nationalité française, tels notamment Jean-Luc Mélenchon, Philippe Martinez (de la CGT) ou Rokhaya Diallo, appellent à descendre dans les rues de Paris le 10 novembre afin de dire « stop » à l’islamophobie et à la stigmatisation grandissante des musulmans, après l’attaque d’une mosquée et de nouvelles tensions « autour du voile ».

Ce voile que le CFCM (Conseil français du culte musulman) vient d’affirmer, ce que l’on savait, qu’il s’agissait sans aucun doute « d’une prescription religieuse ».

Cette cinquantaine de « personnalités » est-elle consciente que si l’islamophobie est grandissante, ce qui est exacte et qu’elle ne cessera pas de grandir, la faute première est à rechercher dans les provocations religieuses que nous impose cette communauté : les prières dans les rues, les baignades en burkini dans les piscines municipales, les apparitions voilées dans des lieux privés, et j’en passe, tous les prétextes étant bons, même les manifestations bruyantes, provocantes, et quelquefois sanglantes, lors des rencontres sportives impliquant « leur pays d’origine », qu’elles se déroulent en France ou à l’étranger.

Et surtout le silence assourdissant des responsables de cette communauté, après les attentats, les assassinats, les faits divers quotidiens, les guet-apens contre nos policiers et nos pompiers (voir le comportement, lors de leur procès qui se déroule actuellement, de ces ordures qui avaient tenté de « brûler » quelques flics, à Viry-Châtillon, à l’aide de cocktails Molotov).

Quand on aspire à être respecté, accepté, on s’assimile, on accepte les lois et les valeurs de la République, on ne se radicalise pas, on ne provoque pas, on n’impose pas et, à ces conditions seulement, on n’est pas « stigmatisé ».

L’islamophobie n’existait pas en France il y a quelques décennies et elle n’existerait pas aujourd’hui si vous n’étiez pas venu par millions nous envahir et tenter de nous imposer vos lois religieuses, vos coutumes et vos mœurs !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
curieux 57

quand on est un traitre a sa patrie…on doit en payer le prix un jour ou l<autre

Turca.

On marche sur la tête !…et nos dirigeants font beaucoup de mal a la France et aux français…

Marnie

On se demande comment des personnes qui sont françaises et qui veulent gouverner peuvent avoir ainsi trahi leur propre pays et continuer impunément à le faire en toute quiétude. Quelle honte !

POLYEUCTE

Toutes les Manifs sont donc autorisées ? Bravo ! Qu’on se le dise !
Organisons les Nôtres…. Mais protégez-vous !

farci

Et que dire du tweet que ce pourri de Macron a adressé au ‘peuple algérien ‘ à l’occasion de la commémoration de la Toussaint rouge de 1954 , c’est à dire des assassinats, dont celui d’un couple de jeunes instituteurs français à peine arrivés en Algérie et d’une trentaine d’attentats dévastateurs et meurtriers menés le même jour contre des Français . Est il possible d’aller plus loin que M. Macron dans l’abjection ?

Rosa SAHSAN

Quand on a un psychopathe à la tête de l’Etat qui lui-même fête le 1er novembre algérien comment peut-il en être autrement.
ROSA

meulien

si notre president felicite des gens qui ont massacres des francais ,alors pourquoi pas feliciter tonton adolf,qui a tue moins de francais que les nationalistes algeriens?

Jill

Et avec les félicitations du président de la République.

patphil

ne pas oublier que les premières victimes du fln n’étaient pas des militaires mais de simples instituteurs du bled

JeSaisPlus

« Célébrez le fait que vous nous ayez torturés jusqu’à la mort, c’est permis, c’est chez vous, le Francistan »

Jean Rebelle

El Halia, sa vous dit quelque chose? non? Renseignez vous vous pourrez ensuite discuter

gontran-pallares@orange.fr

j ai connu j en ai vomi

Christine B

« Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races ! » Malédiction -supposée- de Jacques de Molay, on ne sait jamais ça peut marcher.

Joël

Bah…tout va bien, les associations d’anciens combattants seront présentes le 11 novembre pour lui serrer la louche.

Annie

quelle salope ce macron il faut l’éradiquer ce nuisible qui ne recule devant rien a-t-il rendu hommage aux français enlevés torturés er tués le 5 JUILLET 0 ORAN NON c’étaient des français alors pour cette crapule c’est normal !!!!!

Jean-Louis

La France accepte TOUT, sauf la moindre critique de la peste islamique.

gigi

Je rappelle que en 1973, des Marocains qui vivaient en Algérie depuis parfois 2 générations, ont été déportés en cars par le gouvernement algérien, pour avoir entonné des chants patriotiques en faveur du Maroc et brandit des drapeaux marocains.
Ce sont 200 000 Marocains qui furent convoyés en pantoufles et pyjamas nuitamment jusqu’à un camp je crois proche de Tindouf.
Il s’agissait de Marocains qui n’avaient pas encore opté pour la nationalité algérienne…ils perdirent leurs biens. Ces biens furent nationalisés par Boumedienne.
Alors ce que l’Algérie ne tolérait pas en 1973, pourquoi la France le tolère de tous ces voyous psychopathes qui vont même se marier dans nos Mairies avec des drapeaux algériens et youyous.???

Denfer VICTORIA

Un GRAND MERCI et BRAVO à Manuel Gomez pour:
Manuel Gomez : j’accuse De Gaulle
Publié par Dreuz Info le 3 janvier 2016
https://www.dreuz.info/2016/01/03/manuel-gomez-jaccuse-de-gaulle/

kabout

le collabo macron leur a meme rendu hommage….tout est dit.

Beretvert

Honneur à Salan, Challe, Jouhaut, Zeller, Saint Marc à tous les combattants français et à l’OAS , honte sur le minable macron, sur les gendarmes mobiles et sur le général Katz et sur les Barbouzes de de gaulle le traitre.

Denfer VICTORIA

Beretvert: Et surtout ne pas oublier le Maréchal JUIN « Que les Français, en grande majorité aient, par referendum, confirmé, approuvé l’abandon de l’Algérie, ce morceau de la France, trahie et livrée à l’ennemi, qu’ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d’Algérie, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n’ait été fait pour les protéger : cela je le pardonnerai jamais à mes compatriotes :
La France est en état de péché mortel.
Elle connaîtra un jour le châtiment. »
Maréchal Alphonse JUIN, 2 juillet 1962
https://chardon-ardent.blogspot.com/2012/05/la-malediction-du-marechal-alphonse-juin.html

BERNARD

Pensée pour Jean Bastien-Thiry

Denfer VICTORIA

« 113 fusillés et combattants tombés pour que vive l’Algérie française ».
http://nice.algerianiste.free.fr/pages/manif_marignane/marignane6_5_2005.html

kinns

Et les généraux sont morts de vieillesse ou de maladie ; berk !!!!!!!!!

Michel de Belcourt

Je ne l’oublie pas avec ses compagnons, quand on voit le résultat ça donne envie de pleurer.