1

La France, après l’Italie, bientôt le second domino libéré de l’UE ?

La rentrée et l’hiver 2022 s’annoncent agités sur le plan social, économique et politique, suite aux sanctions stupides et suicidaires prises contre la Russie avec des conséquences catastrophiques sur l’inflation, les prix exponentiels de l’énergie et les coupures inacceptables à venir d’électricité. La première manifestation de protestation avec Florian Philippot aura lieu dès le samedi 3 septembre. En Allemagne, tout le monde parle déjà d’un hiver de colère (« Wutwinter ») ! Les élites françaises et européennes, bien-pensantes et incapables, ont raison de se faire du souci. Le magazine « The Economist » du 14 juillet se posait déjà la question de savoir si choc énergétique provoqué par les sanctions irresponsables de l’UE n’allait pas bientôt « sonner le glas de l’Union européenne ».

La folle pantomime des sanctions de l’UE pourrait bien se terminer sur le scénario de l’arroseur arrosé. Il est probable que l’on va assister dans les mois qui viennent à un renversement total de la situation recherchée par l’Amérique et l’UE. Alors que les sanctions de l’UE, comme a pu le dire publiquement et imprudemment Bruno le Maire, avaient et ont toujours pour seul but de provoquer l’effondrement de l’économie russe, de susciter la révolte des consommateurs, la colère des populations et de faire tomber le régime de Poutine, il est probable que, bien au contraire, le schéma envisagé se déroulera dans les seuls pays européens de l’Ouest avec le départ possible à la clé et les démissions forcées, comme vient de le vivre Mario Draghi, ou les non-réélections de Macron, Scholz et Von der Leyen.

Dans notre dernière chronique sur RL, nous rappelions déjà que, selon les dires du Wall Street Journal du 3 août 2022, les prix démentiels de l’énergie vont créer des troubles sociaux en France et dans la plupart des pays européens qui pourraient amener au pouvoir une coalition de Droite, ce qui sera le cas en Italie, comme le préconisait déjà Éric Zemmour pour les législatives en France. Il est probable que l’on assistera à une chute successive de dominos dans l’UE, le premier devant être l’Italie lors des élections en septembre. Au Royaume-Uni les grèves contre l’inflation à      10 % et l’augmentation drastique du prix des énergies prennent de plus en plus d’ampleur. À nous, Français, d’être le second domino de Droite, après l’Italie, pour nous débarrasser de Macron !
Alors que, selon Viktor Orban, « l’économie européenne s’est tirée une balle dans le poumon » et que « les quatre pneus de la voiture UE sont à plat » , les dirigeants européens continuent leur fuite en avant en allant droit dans le mur. Le brave chancelier Scholz a fait le tour du monde pour tenter de trouver du gaz en passant par le Sénégal et le Canada, mais il n’en a point trouvé pour les cinq années qui viennent ! De plus nous apprenons que l’Allemagne va bel et bien arrêter ses centrales nucléaires fin 2022 car il est difficile de déprogrammer une stupide décision irréversible de long terme prise depuis des années.

Macron a un toupet monstre et ne manque pas de culot lorsqu’il appelle les Français à accepter « le prix de la liberté et de nos valeurs » lors d’une cérémonie à Bormes-les-Mimosas, alors qu’il s’agit en fait de faire payer purement et simplement aux Français le prix de ses erreurs économiques, politiques et stratégiques avec ses collègues incompétents de l’UE ! L’Ukraine est russe depuis 882 et la Rus de Kiev et, de plus, la France n’a aucun intérêt particulier ou stratégique en Ukraine et dans la région de la mer Noire. La France, par contre, gagnerait à se rapprocher économiquement, politiquement, culturellement et militairement de la Russie, comme je l’ai longuement démontré dans mon ouvrage « Comment sauver la France/Pour une Europe des nations avec la Russie ».

Il importe donc en fait de pratiquer la politique inverse de celle de Macron, qui n’est autre que celle du général de Gaulle depuis sa fameuse déclaration géniale, visionnaire et prémonitoire au Palais d’Orsay du 29 mars 1949 :
« Moi je dis qu’il faut faire l’Europe avec un accord entre Français et Allemands ; une fois l’Europe faite sur ces bases, alors on pourra songer une bonne fois pour toutes de faire l’Europe toute entière avec la Russie, aussi, dût- elle changer de régime. Voilà le programme de vrais Européens, voilà le mien ».
Conférence de presse au Palais d’Orsay du général de Gaulle, le 29 mars 1949

Monsieur Macron, vous nous cachez en fait votre incapacité, vos fantasmes technocratiques utopiques et progressistes ainsi que votre propre turpitude. Les Français ne veulent pas payer pour vos seules et uniques graves erreurs qui s’ajoutent aux erreurs de vos prédécesseurs du même acabit depuis 40 ans ; ces derniers et vous-même ont mené la France au bord du gouffre financier, économique, social et sociétal. La liberté chérie pour vous, c’est de crever les yeux des Gilets jaunes pendant les manifestations sans rien faire pour autant dans les banlieues de non-droit, une invasion continue de 500 000 immigrés par an, la dictature médiatique, la censure des réseaux sociaux, le licenciement injuste et stupide, pour des raisons idéologiques, des pompiers ainsi que des agents hospitaliers non vaccinés, les immondes lois liberticides Pleven et mémorielles, etc.

Monsieur le technocrate irréaliste Macron, les Français ne veulent plus payer le prix de vos erreurs qui n’ont que trop duré, de votre trahison de la France en matière de politique étrangère et européenne, de votre imprévoyance avec un effet boomerang dans la suicidaire politique des sanctions contre la Russie puisque nous avons besoin de son énergie irremplaçable à bas coût. Les Français ne veulent plus de votre soumission à l’idéologie bien-pensante de l’OTAN et de l’Amérique. Vous vous souciez seulement de l’UE et vous vous moquez de la France dont vous souhaitez la disparition pure et simple, comme le montre votre forfaiture en matière linguistique à Bruxelles. Alors que Clément Beaune avait pris des engagements écrits, vous n’avez pas bougé le petit doigt, comme vous l’aviez promis, pour défendre le français pendant votre présidence de l ’UE. Von der Leyen, que vous avez mise en place à la tête de l’UE, a établi de fait l’anglo-américain, malgré les traités, comme seule langue de travail à la Commission européenne. De Gaulle qui s’était battu pour le e à la fin de Concorde, aurait quitté l’UE face à un tel scandale. Vous, vous n’avez rien dit, rien fait, pas bougé le petit doigt et même accepté que von der Leyen continue son discours en anglais lors d’une réunion de l’UE à Versailles, après avoir fait une simple introduction en français, langue ringarde, dépassée, non pratiquée et devenue folklorique par vos soins, pour simplement amuser la Galerie des Glaces !

Monsieur Macron, votre liberté, on n’en veut pas ! Vous vous la gardez pour votre seul usage exclusif. C’est en fait une camisole de force de la pensée unique, la mise en place de la dictature droit-de-l’hommiste, immigrationniste, bien-pensante de l’UE, ce dont ne veulent ni Viktor Orban, ni la Hongrie, ni la Pologne ! Vous avez fermé stupidement Fessenheim pour gagner les voix des Khmers verts et vous souhaitez maintenant que les Français achètent leur gaz, le diesel et l’électricité à des prix démentiels. Avec les États-Unis et l’Otan vous vous êtes attaqués à la Russie qui se bat pour sa survie et qui est le seul peuple à défendre, les armes à la main, les valeurs traditionnelles européennes (Patrie, famille, travail) !

Les Français, comme les Hongrois de Viktor Orban, exigent du gaz bon marché en quantité illimitée pour couvrir leurs besoins, ce qui était le cas jusqu’à présent. La France n’a aucun véritable intérêt culturel, stratégique, politique ou économique en Ukraine et doit donc signer un nouvel accord de fourniture de gaz à long terme avec la Russie, à un très bas prix !
Les Français sont provisoirement à l’abri de la hausse des prix du gaz et de l’électricité grâce au bouclier tarifaire qui coûtera la bagatelle de 20 milliards d’euros aux finances publiques en 2022. Mais en 2023 le gaz et l’électricité augmenteront d’une façon considérable puisque l’État, par exemple, rembourse aujourd’hui la différence entre les prix stratosphériques d’achat du prix du gaz par Engie sur le marché et le prix de vente au consommateur français !

En Allemagne, face à la hausse du prix du gaz, les vendeurs de charbon sont pris d’assaut. Le prix outre-Rhin, de livraison de l’électricité pour livraison l’année prochaine a dépassé pour la première fois 500 euros le MWh contre un peu plus de 300 euros début juillet. « Ceci pourrait être la plus grande crise énergétique de l’Europe depuis au moins une génération » selon John Plassard, analyste chez MIrabank. Quant à l’Agence internationale de l’énergie (AIE), « la guerre en Ukraine a déclenché la première véritable crise énergétique mondiale de l’histoire » tandis que « l’Europe se situe à l’épicentre de la tourmente ». Du beau travail que vous voulez faire payer aux Français, Monsieur Macron !

En cas de pénurie, les autorités couperont l’alimentation en priorité aux entreprises. En France, comme en Allemagne, les gouvernements sont en train de choisir lesquelles seront sacrifiées en premier. Selon l’association des consommateurs de Rhénanie du Nord/Westphalie, « il y aura de nombreux ménages qui ne pourront pas payer ! »
Les Français doivent enfin aussi dire non à la « véritable déclaration de guerre »  par Macron , selon le Mouvement de la Ruralité, que représente le nouveau de projet de loi supprimant les voies de recours administratives et juridiques, afin d’accélérer l’implantation des scandaleuses, polluantes, hideuses, inefficaces, pas compétitives éoliennes. La girouette Macron du « en même temps », se parjure à nouveau, disant tout et le contraire de tout. Macron avait en effet avoué le 14 janvier 2020 à Pau que « le consensus sur l’éolien était en train de nettement s’affaiblir dans notre pays », avant d’ajouter que « de plus en plus de gens ne veulent plus voir d’éolien près de chez eux et considèrent que le paysage est dégradé ».

Macron ment une fois de plus comme il respire et se moque du monde en prétendant doubler la production d’énergie renouvelable, afin de sauver la France qui manque seulement, en fait, présentement de gaz russe. L’éolien ne représente que 1,6 % de la consommation énergétique, et même en doublant la production à 3,2 %, ce serait insignifiant. Il est illusoire de croire que l’on peut remplacer le nucléaire et l’hydraulique avec l’éolien ou le solaire. De plus Macron, dans son projet de loi, tente de corrompre, d’acheter les habitants des environs, en diminuant leur prix d’achat de l’électricité. Et, scandaleuse cerise empoisonnée supplémentaire sur l’immangeable gâteau, il n’hésite pas à s’asseoir sur les lois déjà votées qui visent à protéger l’habitat des espèces protégées ! Monsieur Macron, les Français responsables, patriotes et intelligents veulent seulement du nucléaire et de l’hydraulique et éventuellement quelques très rares éoliennes « off shore », seulement après un long, honnête et fructueux débat avec les populations concernées, si elles ne portent effectivement pas atteinte à l’environnement côtier et marin.

En résumé, les Français patriotes exigent du gaz russe et la fin des hostilités, de la coûteuse livraison sans fin à l’Ukraine par le contribuable français, déjà exsangue, d’armes modernes et de munitions jusqu’au dernier cadavre ukrainien ; ils exigent aussi la fin des sanctions avec la Russie, ce qui ne sert actuellement que les intérêts de l’Amérique impérialiste ! Ils demandent également la fin de la dictature écologique des Khmers verts, l’arrêt total de la construction de nouvelles éoliennes tout en développant un nouveau programme d’avenir du nucléaire français, la sortie immédiate de l’Otan, la création d’une Confédération européenne multilingue des États nations qui parlera français, en lieu et place de l’UE droit-de-l’hommiste anglo-américaine, le rapprochement tous azimuts avec la Russie déjà victorieuse en Ukraine, afin de construire, comme le souhaitait le général de Gaulle, une Europe européenne, libre, autonome, puissante des États-Nations !

Marc Rousset

Auteur de « Comment sauver la France/Pour une Europe des nations avec la Russie »