La France aussi maraboutée que le foot?

pogbabiere.jpg
Le footballeur Paul Pogba a reconnu avoir fait appel à un marabout. Non  pour nuire à Kylian Mbappé, comme le prétend son frère, mais pour éviter et  guérir des blessures à répétition. S’en étonner, ce n’est pas connaître l’Afrique et les Africains.
 
De gré ou de force, la France a accueilli beaucoup d’Africains, venus avec leurs us et coutumes, dont l’excision… leur cuisine et leurs marabouts, féticheurs, sorciers… Ils portent des noms divers. Selon leur réputation ou leur efficacité, ce sont des gens très influents, lesquels peuvent gagner beaucoup d’argent.
Ce qui est très cocasse, c’est l’étonnement des journalistes, feignant de découvrir leur présence sur notre territoire et leur impact dans cette diaspora.
 
BFMTV a ainsi invité le professeur Lima, grand voyant médium, ayant pour clients des sportifs, pour converser avec Luc-Antoine Lenoir, journaliste au Figaro, Pierre Maturana, directeur de la rédaction de So Foot, Cécile Danré, grand reporter police-juste BFMTV, et l’ineffable Philippe Corbé, chef du service politique de BFMTV.

Cet entretien est à la fois surréaliste, naïf et de très mauvaise foi. Et pour certains, hilarant Lensemble de ces journalistes essayant de minimiser le phénomène et de le «rationaliser».

CNews et Pascal  Praud sy sont mis auss,i faisant témoigner un autre marabout.  Cela change des bobards et injonctions de  Volodomyr, des rodéos, des vols et viols de vielles dames.
 
40% des Français feraient appel à leurs services…
 
Lémigration discontinue et non maîtrisée nous a apporté des mosquées, des attaques au couteau  et des marabouts, quon se le dise!
 
Et sil en était encore besoin, la présence de marabouts sur les chaînes info ne pourra que corroborer que le Grand remplacement n’est pas une vue de l’esprit.
 
Mitrophane Crapoussin

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/bfm-story/story-2-foot-l-essor-des-vaudous-marabouts-sorciers-01-09_VN-202209010554.html

image_pdfimage_print

10 Commentaires

  1. le foot est pourri de l’interieur par le fric,heureusement je ne m’interesse plus a ce sport de gonzesses depuis des années, au moins depuis qu’ils ont commencés a remplacer les « blancs » par des « noirs » non,non ce n’est pas le jeu d’échec mais bien du foot !

  2. encore heureux qu’ils n’aient pas renoué avec le cannibalisme cher à leurs ancêtres !!

  3. Le football français devient le Grand Remplacement avec des quotas raciaux qui ont dépassé le nombre depuis des années pour rendre la présence de joueurs de type Européen très minoritaires.

    • Ce qui est révélateur, c’est de constater que du temps des colonies puis de l’union française, il n’y avait que très peu de joueurs de couleur dans le foot français…

      En équipe de France, le 1er joueur noir fut le sénégalais Raoul Diagne… en 1931 ! Quelques maghrébins : Benouna en 36, Ben Bouali en 37, et le très talentueux Larbi Ben Barek en 39…
      Après la guerre : le gardien Ibrir en 49, Firoud en 51, Ben Tifour en 52, Mahjoub en 53, le grand Rachid Mekhloufi en 56, Brahimi et Zitouni en 57.

      Pour les blacks : l’antillais Celestin Oliver en 55 et le béninois Lucien Cossou en 60…

      Les antillais reviendront que dans les années 70 avec Marius Tresor, Jean-Pierre Adams et Gérard Janvion.

      Maintenant, on cherche les blancs ! J’parle même pas des gaulois, parce que pour moi les polonais, les italiens, les ibériques ou les ex-yougos, je considère ça comme gaulois !

    • Toujours votre excellente maîtrise du sujet Kabout ! Je commence à avoir une belle collection de vos photos dans mon portable…

Les commentaires sont fermés.