La France : conquête chinoise ou qatarie ?

Avec le vote de 214 députés corrompus et 27 froussards (abstentionnistes), le gouvernement franchit une nouvelle étape.
Il y avait déjà le passe sanitaire mais en devenant vaccinal, nous nous rapprochons du totalitarisme.

Les propos tenus par Macron-Castex-Attal sont édifiants et appellent délibérément à stigmatiser toute une partie de la population.
Mais il ne faut pas oublier le terme qu’a employé Macron lors de son auto-promotion sur TF1.


Lorsque Audrey Crespo-Mara a osé parler de « surveillance de masse », Macron a expliqué qu’il préfère parler de « société de vigilance ».
Depuis son ascension au plus haut sommet de l’État, Macron a la folie du pouvoir et c’est bien ce qui le rend dangereux mais faillible.

Mais on ne va pas épiloguer sur la santé mentale de Macron mais plutôt sur ce que devient la France.
Macron a montré depuis le début de son mandat qu’il était fort avec les faibles et faible avec les forts.
Zemmour a très bien dit sur Europe 1 que Macron « n’emmerde pas les caïds et les dealers ».
On a vu la liberté d’expression se réduire au fil des derniers mois et une folie hygiéniste.
Qui n’a jamais fait face à des regards suspects pour un simple non-port du masque en extérieur ?
On y voit même de petits collabos reprendre des personnes pour simplement mettre son masque en dessous du nez.
On y voit également la lâcheté de certains chefs d’entreprise comme Michel-Édouard Leclerc.
Il préfère se soumettre lâchement alors que l’État ne lui a pas fait de cadeau avec le prix de l’essence.

Puisqu’on parle de l’essence, l’État a délibérément saboté les ambitions de Carlos Tavares. Il faut dire que Peugeot est encore une des dernières marques « gauloises ». Tavares n’a jamais mâché ses mots quant aux folies européennes, notamment sur l’électrique. À croire que la crise des microprocesseurs est arrivée à temps. Elle a permis l’émergence des véhicules chinois en France.

Jusqu’ici, la France faisait exception. Mais avec Macron, le modèle chinois est bel et bien dans les cartons. Le but étant le pouvoir absolu afin de détruire une révolte avant même qu’elle ait commencé. La France est intimement liée à la Chine. Mais la France est également liée au Qatar. Au-delà de l’attribution de la Coupe du Monde à Doha, la France continue de s’islamiser. La France qui est complice en permettant au Qatar de financer les terroristes.

Des terroristes qui créent la peur et renforcent encore plus la présence de l’islam en France par le biais de politiciens véreux. Il n’y a jamais eu autant de mosquées, de musulmans. Les musulmans ont plus de droit que les Français. Les prières de rue sont tolérées, le halal continue son expansion.
Durant la « pandémie », le gouvernement a exonéré les musulmans de restriction pendant le ramadan. On ne pourra bientôt plus fêter de fêtes chrétiennes. D’ailleurs les mêmes chrétiens se font de plus en plus persécuter.

L’État autorise la destruction d’églises et la construction de mosquées en parallèle. Il paraît vraiment difficile de placer la France. La France qui n’a plus que le nom sera-t-elle une dictature à part entière ? Depuis l’arrivée de Macron et le coup d’État, le 12 juillet 2021, nous sommes à un tournant de l’Histoire. Et il semblerait que l’époque actuelle va soit marquer la mort d’un pays soit le retour des Gaulois.

L’Histoire nous le dira…

Quentin Journeaux

image_pdfimage_print

5 Commentaires

  1. tant qu’à faire je préfèrerais être colonisé par les chinois qui revisitent le coran et censurent les versets assassins. nous sommes colonisés par les ricains et leur idéologie du fric et du wokisme.
    une seule solution donc voter Z

  2. Quand Sarko et les députés félons ont voté contre le référendum en 1995 tout le monde aurait dû voir que la dictature était en marche mais non Ils ont tous voté pour l’autre naze. Et bien dansez maintenant…

  3. Au cas où ça aurait échappé à certains, la civilisation occidentale, sous hégémonie Anglo-Américaine, est en pleine déliquescence et n’en a plus pour très longtemps à vivre.
    Donc, le monde, se met, petit à petit, des fois, fortement (tyrannie sanitaire), au diapason de leurs nouveaux maîtres ; c’est-à-dire : la Chine.
    Le nouveau chef d’orchestre est en train d’imposer une pulsation commune à la fanfare mondialiste, et je crains fort que la règle d’Or, à l’avenir, soit plutôt la tyrannie que la liberté.
    On reconnaît l’arbre à ses fruits.

  4. La France : conquête chinoise ou qatarie ? À cette question, la réponse de l’hégémonie germano-bruxelloise sur l’Hexagone apparaît presque paradisiaque…

  5. Les Gaulois ne doivent pas se comporter comme au temps de leur indépendance, avant César. Les candidats patriotes n’arrivent pas à dépasser les 350 signatures. Si c’est toujours pareil à la mi-février, je ne leur pardonnerai pas de ne pas mettre en commun celles qu’ils ont, pour faire une coalition de gouvernement de Salut Public. Peu importe qui sera le président la République . Cette monarchie élective devient mortifère, haïssable, et je ne suis d’accord avec Mélenchon que sur une chose: il en faut une 6ème.

Les commentaires sont fermés.