La France de François Hollande est une anarcho-tyrannie

Publié le 16 août 2013 - par - 1 859 vues
Share

Pedalo 210

Le but de ce petit article, classé dans la rubrique « A lire, à voir » n’est pas de faire un résumé complet de la situation de la France face à l’insécurité. Mais il renvoie à quelques articles de fond consacrés au concept d’anarcho-tyrannie, concept inventé par le journaliste américain Samuel T. Francis, de tendance à la fois anticapitaliste et paléoconservatrice. Samuel T. Francis pensait, à la fin du XX° siècle, que l’anarcho-tyrannie gagnerait progressivement l’Europe et les États-Unis. Décédé en 2005, il ne se doutait peut-être pas que la France de François Hollande serait un véritable laboratoire à ciel ouvert du totalitarisme anarcho-tyrannique.

L’anarcho-tyrannie, parfois nommée anomo-tyrannie (tyrannie anomique) est un système étatique et oligarchique de contrôle social pivotant sur deux axes : 1) la mise en place de protections insolites accordés aux délinquants et criminels (anarchie) ; 2) la criminalisation des gens respectueux de la loi, des innocents (tyrannie).

Nos confrères de Fdesouche ainsi que d’autres sites ont consacré de bons articles à la question, auxquels nous renvoyons ici :

http://www.fdesouche.com/4404-anarcho-tyrannie

http://www.fdesouche.com/53054-le-billet-de-father-mac-etat-police-et-insecurite

http://en.wikipedia.org/wiki/Samuel_T._Francis

A noter que des concepts assez semblables à ceux de Samuel T. Francis ont été largement développés par le philosophe suisse Éric Werner, le penseur de l’après-démocratie.

http://www.fdesouche.com/50553-insecurite-et-nomenklatura-eric-w

http://www.dailymotion.com/video/x5cng1_eric-werner-ne-vous-approchez-pas-d_news

Nous citerons seulement un passage très significatif, extrait du premier article de Fdesouche :

Les lois censées protéger les citoyens contre les criminels ne sont souvent pas appliquées, même si l’état est parfaitement en mesure de le faire.

L’état instaure progressivement tyrannie et oppression par l’application de lois telles que :

  • la criminalisation de ceux qui respectent la loi,

  • l’imposition (fiscale) exorbitante,

  • une réglementation bureaucratique,

  • le viol de la vie privée

  • le sabotage d’institutions sociales, telles que la famille ou les écoles de proximité,

  • l’imposition du contrôle des esprits par le truchement de la“formation à la sensibilité” et la rivalité multiculturelle,

  • la création de lois telles que l’incitation à la haine ou contre la détention d’armes à feu, le désarmement des citoyens qui sont par ailleurs respectueux des règles (des lois qui n’ont en revanche aucun impact sur les criminels violents qui obtiennent des armes de manière illégale).

Samuel Francis avance que cette situation concerne l’ensemble des États-Unis et l’Europe.

Nul doute que la France de Hollande, plus encore que celle des gouvernements précédents, colle parfaitement à cette description !

Mireille Greschter

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.