La  France de Macron ressemble à l’Allemagne des années 30

Publié le 5 octobre 2019 - par - 18 commentaires - 1 150 vues
Share

C’est l’analogie qu’utilisait le Président Macron dans un de ses discours en évoquant le populisme pour faire peur au pays.

Il s’est trompé de décennie ou de pays, au choix.

De pays, car c’est l’Allemagne qui doit servir de référence pour les années trente.

Et il exact que la France ressemble désormais à l’Allemagne des années trente.

L’Allemagne où le Juif était stigmatisé, avili, déchu de ses droits, du droit de parole, d’écrit, d’opinion, pourchassé dans les rues.

Comme Éric Zemmour en 2019 en France.

Ils sont nombreux dans la France de 2019 à lui avoir collé une étoile jaune sur la poitrine.

Toute la bien-pensance macroniste, politique comme le Premier ministre, Philippe, qui a la nausée à Bond mais ne se révèle pas vraiment un 007 dans la direction des affaires du pays.

Comme des gens du genre de SOS racisme. Ceux-là ont perdu  leur honneur en n’essayant même pas de sauver la paix. Un jour, l’Histoire leur demandera probablement de rendre des comptes.

D’un vaste ensemble hétéroclite, mais pas forcément hétéro tout court, peuplé d’essayistes, de sociologues, de politologues, d’éditorialistes. Ceux-là viennent de la gauche, des écolos, des communistes, des modem, tout ce marais putride qui embrume le pays pour l’empêcher d’y voir clair dans son avenir.

De la fachosphère médiatique, du Monde, de Libération, d’une partie des journalistes totalitaires du Figaro qui veulent l’interdire de parole, de même que RTL.

Ceux-là, c’est le raout des Herold-Paquis, des Lucien Rebatet, le bal de ceux de la curée à Zola, ceux qui se gavent aux petits fours des détails de l’histoire, ceux-là n’ont jamais perdu leur honneur, ils n’en ont jamais eu.

Ils se sont tous empressés de lui coudre ce bout de tissu jaune qui le fait remarquer dans la rue, au Juif Zemmour, dans l’espace public, dans les salles des pas perdus des tribunaux, partout où ils poussent leur haine à le traîner.

C’est à parier qu’ils en sont tous à lui ériger des maisons de poupées en forme de camp de concentration dans leurs salons, et à essayer de retrouver la recette du Zyklon B dans le laboratoire de leur cuisine.

En somme c’est presque tout l’état-major des prescripteurs du comportement et des gardiens de l’attitude du pays qui est en train de fabriquer de la fausse pièce à charge contre Dreyfus pour son procès dans l’objectif de l’envoyer à l’Île du Diable.

De décennie, car ce sont les années quarante qui doivent servir de référence pour la France en matière de répression politique.

C’est dans le début de cette décennie française qu’il faut chercher des correspondances pour éclairer le présent.

Comme Manoukian, Zemmour a ce double défaut d’être juif et résistant.

C’est un double délit qui entraîne la double peine dans la France macronienne.

Les pétainistes de pouvoir ne s’y trompent pas qui ont actionné leurs sections spéciales pour juger le Manoukian de l’Affiche rouge du XXIe siècle.

Il se trouvera probablement dans l’histoire future un Costa-Gavras qui rappellera ces heures noires de la Nation qui titrera son film « Section spéciale, le retour » à la manière hollywoodienne des nombreux « Retour de la Momie ».

De même que de séditieux félons ont transmuté la police nationale en police politique d’État, en police politique de répression, cette dernière qui vient ensuite s’étonner d’être de plus en plus haïe dans le pays.

Parmi ceux qui agrafent activement l’étoile jaune sur le paletot du Juif résistant, je relève les propos d’un certain Gérard Noiriel qui se prétend spécialiste de l’immigration.

Il va se dégotter une stature morale qui se révèle totalement décalée des réalités du monde quand il assène sans rire que « Les propos d’Éric Zemmour sont une incitation à demi-mot à la guerre civile ».

C’est incroyable, ces gens qui continuent à vivre comme les trois petits singes, en grimaçant devant la réalité, en s’accrochant au sarcophage de leur petite tranquillité illusoire, drapés dans leur linceul de déni.

Je lui crie, à ce pseudo-spécialiste de l’immigration, que cela fait déjà belle lurette que des musulmans et une bonne partie de l’Afrique ont déclaré la guerre au citoyen français, et que Zemmour n’est que le veilleur du camp retranché qui alerte les soldats endormis au bivouac d’avoir à se réveiller pour l’attaque à venir.

Il suffit de voir le nombre d’égorgements sur les quais de gare, aux arrêts de bus, dans les couloirs du métro de nos vies plus du tout civilisées.

Zemmour, c’est le guetteur qui signale l’ennemi, le canari dans la mine qui doit périr au premier grisou pour le salut de l’ouvrier.

Zemmour, c’est le Comité de salut public de la libre parole que voudraient voir disparaître tous les ennemis de la liberté de penser, les traîtres à Voltaire, à Louise Michel et aux sans-culottes.

Vous ne m’empêcherez pas de songer que même à la préfecture de police, ils auraient bien mieux fait de bien mieux l’écouter au lieu de vouloir le bâillonner.

Sur ce coup, ce sont bien quatre employés de la préfecture de police qui ont tenu le rôle du canari.

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
saurer

Impressionnante analyse, cher Jean d’Acre, rien à rajouter. Et c’est de l’étoile jaune de Zemmour que jaillira la lumière …

Joël (1)

N’importe quoi!!! Il est étrange voir particulièrement louche que certaines personnes et donc d’articles sans cesse remettent le curseur sur Hitler et le Nazisme (sic) On dirait qu’il y a une volonté de pérenniser dans le cerveau des Français des échelles de valeurs pro-républicain le tout minimisant la situation catastrophique de la France cette dernière violé par les dit jacobins de l’appareil politique en place en France! Hitler fait partie de l’histoire laissez les morts où ils sont et ne vous en servez pas par paresse intellectuelle voir stratégie mondialiste.

paul nareffe

toutes ces histoires finissent toujours de la même manière.
Mais cette fois, ce n’est pas les états unis qui viendront au secours de la France, Trump a été assez clair sur ce sujet, ce sont les Russes qui vont nous libérer de de ces félons de ces traitres à la patrie.
Le plus tôt sera le mieux, alors ce sera à nous patriotes de faire en sorte et de mettre des barrières inamovibles pour que plus jamais des irresponsables en viennent à détruire notre culture, nos us et coutumes et notre identité.

leviet06

les Nazzis moderes en 1933 c’est a dire les allemands qui sortaient de la republique de Weimar etaient complices de Hitler bien souvent menaces par les Sa et ss.
Hitler etait la minorite agissante au debut des annees 25 et a pris le pouvoir grace a l’aide des banquiers et industriels.
tout comme le salafisme et les wahabbites saoudiens a travers des terrroristes musulmans qui sortent du bois pour destabiliser l’etat francais conduit par des pleutres.
les musulmans moderes ne le resteront pas longtemps sous la pression et l’accession aux manettes du pouvoir par la minorite agissante et choisiront leur camp.

POLYEUCTE

Déjà, à l’époque, Hitler serrait la main à l’islam…
Macron et François font de même maintenant..
On préfère l’islam aux Juifs… Les temps changent…
On a supprimé les Uns ?
Les Autres nous supprimeront…..

Angie

Sauf que c’est contre soi-même actuellement…

kasual

Merci Jean de ce texte plein de justesse et de vérités premières. !!.. Plutôt qu’une étoile cousue pourquoi ne pas lancer la mode des pins, auto collants marqués « Z » comme un certain Zorro !! Car je pense que notre Eric, Justin, Léon mérite un tel hommage.

Marcguimeud

Je ne vois aucune similitude, dans les années trente l économie allemande se redresse et sort du chaos, des millions de chômeurs allemands retrouvent du travail, le peuple allemand ayant terriblement souffert retrouvent sa dignité et l espoir.

gegedu_66

Bizarement cette photo d’Hitler me fait penser à la folle de Gretta…..copie conforme.

Jill

En 1938 les allemands n’avaient rien à craindre de l’Islam ou autres calamités;ils subissaient plus ou moins la dictature, selon leur adhésion au régime.
Nous sommes sous la menace de l’Islam et sous celle d’un pouvoir qui pactise avec l’ennemi. Zemmour dénonce t’il le danger ;sus à Zemmour !

patphil

le fachisme mussolinien avait tout codifié:
1 bailloner ses adversaires,
2 les empêcher de travailler,
3les bastonner (ils ne savaient pas les éborgner à l’époque)
4 les mettre en prison s’ils ne comprenaient pas,
5 les exécuter enfin!
on est à la phase 5 !

pauledesbaux

qui aurait dit que « les heures sombres » seraient remises à l’heure par un freluquet qui pense être président d’une republique libre, fraternelle ?
il lui faut bien un soros le diable derrière (ou au derrière…) par un mondialisme efreiné surement rétribué par les pays d’orient et leurs petrodollars..
l’argent n’a pas d’odeur surtout quand on le jette par les fenêtres

Marie France Milbach

Très bonne idée.

Jill

Ça dépend comment on voit les choses…
Je trouve que la France d’aujourd’hui ressemble à celle de 1938, qui est allée à
Munich lecher les bottes d’Hitler pour préserver la paix… Avec le succès que l’on sait. En 2019, politicards et médias collabos lechent les babouches de l’islam élevé au rang de religion d’Etat.

finance

Excellent article qui reflète la triste vérité de la France actuelle . Merci , Jean d’Acre .

Le Blob

Le coup à faire, si « j’étais Zemmour », c’est de se présenter à l’audience de la 17ème chambre Correctionnelle avec une étoile jaune cousue sur les vêtements. Ça en jetterait à maximum, effet garanti. Je vous dis pas les commentaires des médias, et de dire ouvertement « je suis poursuivi car juif ». Aller jusqu’au bout tant qu’à faire; baisé pour baisé…
Je voudrais voir leurs gueules à tout ces connards.

Quand la gauche collabo et la droite mondialiste seront cataloguées comme totalitaires et terroristes dans l’esprit de la majorité, le combat sera à moitié gagné.

Victor Hallidée

Texte superbe.
Merci !