La France en route vers l’abîme !

À la fin du mandat de Hollande, la France était bien malade. Après six années de macronisme, son état a beaucoup empiré.

Où Macron va-t-il mener le pays ? Quel que soit le côté où l’on se tourne, les voyants sont au rouge. La colère gronde dans les rues. L’Assemblée nationale est au bord de l’explosion. La réforme des retraites n’en est que le prétexte. Le pays aspire au changement. Ses dirigeants ont démontré leur inefficacité à régler les problèmes. Pire, ils les ont aggravés !

Principal responsable de cette situation, Macron semble avoir perdu la boussole. Il n’a plus prise sur la réalité. Seul dans la tempête il subit les événements, incapable de réagir face au naufrage qui se profile à l’horizon.

Elle est loin l’époque où, jeune président fraîchement élu, Macron incarnait  « le nouveau monde ». Une nouvelle façon de concevoir la politique en dépassant les clivages gauche-droite. Il voulait relancer la prospérité économique du pays en faisant en cinq ans de la France une « start-up nation ». Mais les ambitions affichées se sont heurtées au mur des réalités. La trop célèbre formule du « en même temps » a fini par perdre son côté magique. Les Français ont vite compris que ce qui apparaissait comme un gage d’équilibre cachait en réalité une irrésolution qui lui permettait de ne jamais trancher. Une manière de conserver deux fers au feu. De ne déplaire à personne à défaut de contenter tout le monde.

C’est ainsi qu’à force de procrastination et d’atermoiements sur des sujets aussi importants que le nucléaire, l’éducation, la santé, la sécurité ou l’immigration, notre pays roule tranquillement vers l’abîme. Le régalien ne faisait pas partie des préoccupations du candidat Macron en 2017. Mais la réalité s’est bien vite imposée. D’urgence il a fallu répondre à la gravité de la situation. Comme rien n’avait été anticipé tout s’est passé dans le désordre le plus invraisemblable. On pense bien sûr au Covid avec les mensonges ministériels pour expliquer l’absence de masques protecteurs. À l’Éducation nationale qui a dû recruter à la hâte huit mille contractuels pour pallier l’absence de professeurs à la dernière rentrée scolaire. Aux déserts médicaux qu’on à laissé s’installer un peu partout en France faute d’avoir anticipé les départs à la retraite des médecins.

Dix années perdues

Et que dire du nucléaire qui assurait l’indépendance énergétique de notre pays depuis les années quatre-vingt avant que le lobby antinucléaire ne vienne imposer par le chantage et la menace son idéologie mortifère à une opinion chloroformée. Dix précieuses années perdues par la faute d’une classe dirigeante aussi lâche qu’incompétente. Dix années pendant lesquelles la France a entrepris le démantèlement de son parc nucléaire jusqu’à ce que Macron prenne enfin  conscience de la réalité de la situation énergétique du pays et décide, il y a un an tout juste, de relancer le nucléaire en annonçant la mise en chantier de six EPR et la possibilité d’en construire huit autres d’ici 2050.

C’est aussi les questions tournant autour de la sécurité qui empoisonnent la vie des Français. Longtemps le pouvoir s’est refusé à établir un lien entre délinquance et immigration. Ce n’est qu’au mois d’août que Darmanin a brisé un tabou. Il était devenu difficile de nier une réalité évidente pour tout un chacun. Le ministre de l’Intérieur a même donné des chiffres et des pourcentages montrant une surreprésentation des étrangers parmi les mis en cause, principalement dans les métropoles. Une manière pour le pouvoir de préparer l’opinion à la nouvelle loi sur l’immigration qui doit être débattue prochainement à l’Assemblée nationale. Ce sera la vingt-neuvième depuis 1980. Un record en Europe ! Qu’apportera-t-elle de plus que les autres ? Empêchera-t-elle l’arrivée sur notre sol de nouveaux immigrés ? On aura une idée de la réponse qui sera donnée à ces questions à travers la consigne donnée par Macron à son ministre de l’Intérieur. « Il faut de la fermeté et de l’humanité » lui a-t-il précisé. Toujours le « en même temps » ! Cette propension à vouloir ménager la chèvre et le chou en menant des politiques contradictoires.

Au final des va-et-vient inutiles, voire du surplace quand ce n’est pas de la régression. C’est cela qu’incarne l’actuel chef de l’État. C’est de cela que les Français ne veulent plus ! Ils réclament de leurs dirigeants de la clarté, de la franchise, mais surtout de l’autorité et de la considération. Ils demandent à être consultés sur des sujets vitaux comme la réforme de l’âge de la retraite, l’immigration ou encore l’engagement de la France dans la guerre en Ukraine qui n’a fait l’objet d’aucun débat au Parlement en un an. Pourquoi Macron refuse-t-il de demander l’avis du peuple ? Le référendum est pourtant inscrit dans la Constitution. Mais non il préfère agir seul. Après tout, les électeurs ne lui ont-ils pas renouvelé leur confiance l’année dernière ?

Alain MARSAUGUY

image_pdfimage_print
15
1

15 Commentaires

    • Il le gueulait comme un âne !
      C’est notre projayy !!! il nous prévenait ! “ma mission, c’est de détruire la France” ceux qui beuglent dans les rues aujourd’hui qui l’ont élu et réélu (!) ne peuvent pas dire qu’ils ne savaient pas ! Maintenant il est temps de chouiner, mais la grande responsable de ce désastre c’est marine la divine qui n’est là que pour faire réélire ces pourritures. Et attendez, pas de panique, elle sera encore là en 2027 !

  1. Vous l’avez réélu ,et maintenant vous , vous plaignez et avec votre inconscience vous avez mis tout les Français dans le souci permanent ,

  2. Pourquoi Macron refuse-t-il de demander l’avis du peuple ? Le référendum est pourtant inscrit dans la Constitution.
    Il sait que ça n’ira pas dans son sens. Le problème en politique c’est qu’il n’y a personne derrière lui, et ça il le sait !

  3. A l’attention d’Alain
    Macron et ses séides ne sont pas des nuls ! Ils sont là pour démolir la France et réussissent plus que bien ! Il faudra encore combien de temps pour que tout le monde soit persuadé de cela ? Surfer sur leur incompétence, leur apparente irrésolution ne les fera pas changer une équipe qui gagne ni participer au redressement du pays. Est-ce tellement dur d’accepter que nos gouvernants veulent notre peau, ont été mis en place pour cela et oeuvrent de concert pour atteindre cet objectif..?

    • Parfaite analyse , mais les franchouillards sont incapable de prendre du recul et de réfléchir, ils vont manger GRAVE , comme disent les jeuns….

  4. Lire le rapport des Douanes (libre accès) sur le commerce extérieur français, devenu inférieur à celui de l’Espagne. La France est un pays déclassé.

  5. La France petite bourgeoise est une classe moyenne qui se satisfait de ce qu’on lui donne, du petit confort qui est le sien, adulant le sport, admirant les USA (si t’es pas premier de basket t’es rien) ou l’Australie (cricket, surf). Société stable par excellence, se croyant première de cordée (parce qu’on le lui dit) elle se fiche du sort des déclassés, est aveugle ou indifférente aux mauvaises nouvelles économiques, et craint les partis politiques qui feraient « tanguer le bateau ». Elle hait l’instabilité politique. Elle a ainsi élu le président à son image, ni Droite ni Gauche, vulgaire comme elle. Son successeur, agissant en semi retrait, est Bruno le Maire, qui attend son heure ; la stabilité sociale à laquelle sa classe aspire le rendra difficile à battre.

    • Une partie seulement des Français, et cela a suffi, hélas, pour que le dictateur ait été réélu ; un gouvernement qui veut détruire la France et son histoire. Les abstentionnistes ont également et indirectement participé à l’avènement de ce Néron d’opérette. La paresse intellectuelle, l’indifférence aux malheurs des autres, la peur de perdre le peu que l’on a, le recroquevillement de l’escargot dans sa coquille, la lâcheté, le non-patriotisme, le lavage de cerveau opéré par des médias déchaînés sur des esprits faibles, lobotomisés par une éducation woke, tout cela a contribué à ce qu’une partie du peuple ait voté pour des gens incultes de mauvaise foi, sans foi ni loi, glorifiant Mammon…

  6. Vous êtes en plein délire, vous rêvez complètement !!! Les français viennent de réélire Macron et de réélire ses godillots dans toutes les élections. Un référendum lui donnerait un peu plus de légitimité. Le vrai problème que vous ne voulez pas voir est que les français sont un troupeau de povr’cons qui se satisfont de vivre dans la fosse à purin qu’est devenue la France.

    • dont tu fais partie intégrante même si tu n as pas voté pour micron. pour moi je n ai pas l impression d être une “pauvre con” n ai voté pour minus micron ni la 1ere fois ni celle ci. mais stp penses que d autres sont comme moi et se sentiront insultés au même titre que moi.

    • J approuve totalement l ami , la France est devenue la cour des miracles (qui n ont et n auront pas lieu ) . La fange se déploie sur tout le territoire et même les endroits le plus reculés sont touchés.

  7. Pas “en route vers l’abîme”, nous y sommes et plongeons “de profundis”, plus rien ne pourra nous sauver de l’impact au sol qui sera très rude et c’est bien d’en avoir conscience pour prendre les quelques dispositions qui s’impose avant la collision finale, il reste assez peu de temps du fait de l’accélération de la pesanteur.
    Sécuriser ses biens lorsque c’est possible, préparer une valise, envisager des destinations. Lorsque les lois BRRD I et II seront mises en action, il sera trop tard et vous serez pris comme des surmulots.

Les commentaires sont fermés.