La France entière découvre l’ampleur du danger islamiste… dénoncé par Riposte Laïque

Publié le 28 mars 2012 - par - 3 680 vues
Share

Des émissions de télévision, des articles de presse, des spécialistes, tous nous révèlent aujourd’hui que sur notre sol on peut trouver des salafistes, ces dangereux musulmans radicaux. Le chiffre annoncé est de 12 000. Rien que dans la région de Toulouse il y en aurait environ 1200 ! Et on veut nous faire croire que Mohamed Merah était un loup solitaire alors que là il y a de quoi faire une belle meute.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/26/ce-que-la-dcri-savait-de-mohamed-merah-petite-frappe-bizarre_1675606_3224.html

Il y a quelques mois quiconque aurait déclaré leur existence serait passé pour un paranoïaque, un xénophobe, un raciste voire un fasciste.

Ce danger totalement imaginaire, dénoncé depuis des années par Riposte Laïque, a surpris et choqué de nombreux citoyens. Rappelez-vous lorsque la commission Gérin (sur le port du voile intégral) entamait ses travaux, quelques bien-pensants nous martelaient que cela ne concernait environ que 300 personnes  et surtout qu’il était inutile de faire une loi. Le port du voile intégral est à rattacher aux salafistes, en effet cette mouvance revendique un retour à l’islam traditionnel. J’ai vu de près ces fameux salafistes (mosquée de Champs sur Marne).

http://ripostelaique.com/Marie-Jose-Letailleur-Comment-s.html

Ils sont tous barbus, vêtus de kamis et leurs femmes emburqannées. Ils refusent de serrer la main aux femmes, passent des heures à prier et pratiquent volontiers le prosélytisme. Tous ne sont pas des djihadistes  mais certains parmi eux sont passés et passeront à l’acte comme ce fut le cas de Mohamed Merah.

Comment se fait-il que sur le sol français on puisse tolérer les pratiques de cette secte ?Que fait la Miviludes qui est censée observer et analyser le phénomène sectaire, coordonner l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre des dérives sectaires, et informer le public sur les risques et les dangers auxquels il est exposé.? http://www.miviludes.gouv.fr  Combien de morts faudra-t-il encore avant que l’on l’interdise ?

Le 22 mars le CFCM a condamné «  toute idéologie qui fait l’apologie de la haine et de l’extrémisme en se réclamant à tort de la religion musulmane. » Dans le même communiqué, le CFCM souhaite que les termes  islamiste et islamisme soient abandonnés car il font souffrir les musulmans.  http://www.lecfcm.fr/?p=2902

Or il ne faut pas oublier que l’islam porte en lui les germes de l’islamisme, tout effet de langage n’empêchera pas cette réalité.

Dans le même état d’esprit le  CFCM  demandera-t-il  bientôt l’introduction dans le code pénal  du délit de blasphème qui empêchera toute critique de l’islam ?

Je vous rappelle que le CFCM  a été initié en 1999 par Jean-Pierre Chevènement, c’est finalement sous Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l’Intérieur que le CFCM  a été créé  en 2003. C’est donc aussi bien la gauche que la droite qui ont ouvert cette boite de Pandore en violant aisément la Loi de 1905 qui pourtant prescrit la séparation des Églises et de l’ État.

Le 23 avril 2003, lors du rassemblement au Bourget organisé par l’UOIF, Nicolas Sarkozy déclarait : « Le Conseil Français du Culte Musulman aura la responsabilité de dialoguer avec l’ État et les pouvoirs publics… », « Quant aux Conseils régionaux du Culte Musulman, ils pourront enfin dialoguer avec les autorités locales, que ce soit le préfet ou les élus, mais aussi avec les autres religions pour régler les questions quotidiennes que posent la pratique du culte » si cela n’est pas un appel pour négocier la construction de mosquée, je ne comprends vraiment rien.

Ce fut le même jour qu’il se fit huer pour avoir rappeler que lors d’une photographie pour faire une carte d’identité nationale, il faut qu’homme et femme soient tête nue.

http://religioscope.info/article_143.shtml

Aujourd’hui c’est cette institution par la voix de Tareq Oubrou (grand imam de Bordeaux) qui demande que « l’histoire de la France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane aujourd’hui. Que ce soit en astrophysique, en mathématiques ou en philosophie, la contribution de l’islam à la civilisation occidentale est immense ! Cela permettrait aux jeunes de culture musulmane de se retrouver dans le programme enseigné à l’école et de ne pas se sentir stigmatisés. »  Il profite du climat de l’affaire Merah pour faire avancer des revendications qui modifieraient en profondeur l’éducation des enfants et tout cela au nom de la stigmatisation. Bientôt Charles Martel disparaitra des manuels d’histoire.

http://www.liberation.fr/societe/01012397757-cette-affaire-va-laisser-des-sequelles

Ce même imam, membre de l’UOIF, s’était opposé à la loi de 2004 contre le port de signe ostentatoire à l’école et il a pris des positions clairement homophobes.

http://oumma.com/Les-surprenantes-declarations-de

C’est avec cette personne avec qui Alain Juppé entretient de bons rapports, qu’un projet de grande mosquée soutenu par la municipalité devrait voir le jour à Bordeaux.

L’UOIF a récemment fait parler d’elle. Cette organisation voulait accueillir lors de son congrès annuel du Bourget Youssef Al-Qaradaoui, l’un des plus influents prédicateurs de l’islam sunnite. C’est cet imam qui en janvier 2009, s’était félicité du fait qu’Hitler ait « remis les juifs à leur place » et avait estimé que l’Holocauste était une « punition divine ». L’imam ne viendra pas grâce une pétition initiée en France par des personnalités politiques et surtout des associations juives, en effet le 26  mars  Nicolas Sarkozy a tranché pas de visa pour cet homme –là, voilà une bonne décision. Le Président a annoncé que suite à la tuerie de Toulouse, les internautes qui vont sur les sites islamistes seront surveillées, est-ce que les prêches dans les mosquées vont être surveillés d’aussi près ?

L’UOIF a réagi à ce refus de visa, « l’UOIF  appelle les acteurs politiques et médiatiques à ne pas tomber dans l’amalgame nauséabond reprenant les thèses de l’extrême droite et instrumentalisant la tragédie de Toulouse ».

http://www.uoif-online.com/v3/spip.php?article1255

Voilà le mot amalgame est la parade, le communiqué du 26 mars consiste à critiquer l’extrême-droite, les islamophobes et à rappeler que le Cheik interdit de séjour est déjà venu en France, avec l’accord des autorités. Une fois de plus ces êtres religieux pleins d’amour et de paix vont être stigmatisés.

La stigmatisation c’est toujours le même mot qui est avancé.  Signes religieux à l’école : stigmatisation, loi contre le voile intégral : stigmatisation, prières dans les rues : stigmatisation, viande halal : stigmatisation etc…Et nous qui ne portons pas de voile, qui ne prions pas dans la rue, qui voulons savoir ce que nous mangeons quand cessera-t-on de nous stigmatiser et de nous culpabiliser ? Moi aussi je suis stigmatisée par cet étalage de religiosité, je ne veux pas savoir quand commence le ramadan, je ne veux pas savoir quand ont lieu les diverses fêtes religieuses etc …

L’affaire Merah nous montre combien la religion peut entraîner des folies meurtrières et nous devons aujourd’hui plus que jamais réaffirmer que dans une République laïque, les religions doivent rester dans le domaine privé et ne pas envahir la sphère publique.

« La France est une République laïque. C’est un État de droit où les libertés sont consacrées et protégées : liberté de pensée, liberté de conscience, liberté cultuelle… Je dénonce ceux qui accusent la France d’islamophobie car leur finalité est politique. Ils veulent nous empêcher de voir l’obscurantisme qui gangrène notre pays au nom d’un différentialisme et d’une culpabilité postcoloniale. Les musulmans doivent davantage dénoncer les actes barbares comme ceux de Mohamed Merah avant de craindre l’amalgame. » Ces phrases sont tout à fait dignes de figurer dans Riposte Laïque. Est-ce que se sont les mots d’un islamophobe ou d’un raciste ?

Nullement, ces extraits proviennent d’un entretien du 23 mars 2012 de Jeannette Bougrab, Secrétaire d’État à la Jeunesse et à la vie associative, fille d’un  algérien.

http://www.atlantico.fr/decryptage/jeannette-bougrab-ceux-qui-accusent-france-islamophobie-empechent-voir-obscurantisme-gangrene-notre-pays-316310.html?page=0,0&google_editors_picks=true

Va-t-on la poursuivre pour ces déclarations, elle qui parle d’obscurantisme qui gangrène notre pays ? Les musulmans vont-ils la suivre dans la dénonciation des actes de Mohamed Merah ?

Ce sinistre individu qui a enregistré avec une caméra le déroulement des tueries de Montauban et de Toulouse et revendiqué ces actes de barbarie au nom d’Al Qaida. Ces vidéos ont été envoyées au siège parisien de  la chaine Al-Jazira par la poste le 21 mars ; le colis porte le cachet du centre de tri de Castelnau –d’Estréfonds une ville de Haute-Garonne située à environ 25 km au nord de Toulouse. Décidément plus on avance dans l’enquête, plus on s’aperçoit que le loup solitaire était loin d’être seul comme on nous l’avait décrit, mais qu’il y avait autour de lui un réseau bien organisé.

L’islamisation de la France n’est pas un fantasme né dans le crâne des illuminés de Riposte Laïque mais s’inscrit plus largement dans un processus d’islamisation de toute la société occidentale.

Marie-José Letailleur

Voir son blog :

http://lebloglaicdechamps.over-blog.com

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.