La France est devenue le cancre de l’Europe

La France n’en finit pas de sombrer, gouvernée par des prédateurs incapables, qui se prélassent dans les palais de la République, se foutant totalement du peuple et de l’avenir du pays. Ils sont les champions de la culture de l’échec.

Immigration démentielle, islamisation généralisée de la société, sont les deux principaux fléaux qui détruisent le pays et le ruinent.

Mais alors que Macron nous dit que seul le redressement économique aura raison de ces deux poisons mortels, en stimulant la croissance, l’emploi et le pouvoir d’achat, nous assistons en réalité à l’effondrement économique du pays.

Il n’y a jamais eu “d’effet Macron”.

La croissance de 0,7% au T4 de 2017 n’était due qu’à la bonne santé de l’économie mondiale, avec un pétrole à bas prix, des taux faibles et un euro compétitif.

Mais au T2 de 2018, notre croissance est retombée à 0,2%.

Le chômage, qui baisse partout en Europe, repart à la hausse en route vers les 10%. Toutes catégories confondues, ce sont 6,5 millions de Français qui sont privés d’emploi.

La dette publique ne cesse d’augmenter puisque Macron se révèle incapable de baisser les dépenses, ce qu’ont fait tous nos voisins. Chaque Français est endetté de 33 000 euros, soit 132 000 euros par famille de quatre !

Et aujourd’hui on apprend que le déficit commercial s’aggrave, avec un déficit semestriel de 33 milliards.

Chaque année, la France s’appauvrit de 70 milliards, l’équivalent de 3 points de PIB, parce que notre économie n’est plus du tout compétitive et que l’euro nous empêche de dévaluer notre monnaie pour mieux vendre à l’étranger.

Tous les pays d’Europe font mieux que nous.

En France, on ferme les usines et on détruit les emplois parce que le gouvernement refuse de réformer en profondeur, comme l’ont fait les Allemands, les Espagnols, les Italiens et les Portugais.

Depuis l’euro, nous avons perdu 1 million d’emplois industriels.

La France sait tout faire mais ne vend pas car ses produits sont trop chers, sa fiscalité trop lourde et sa réglementation trop contraignante.

Les Français travaillent 208 jours par an pour l’Etat avant de travailler pour eux. Record européen, si ce n’est mondial.

A l’époque du franc, la France dévaluait régulièrement pour compenser son manque de compétitivité. C’est devenu chose impossible avec l’euro.

Sans innovation et sans baisse drastique du coût du travail, nous ne nous en sortirons pas.

Chaque année, la part des exportations françaises dans le monde et en Europe ne cesse de baisser, alors que celle de l’Allemagne, de l’Espagne, de l’Italie et du Portugal progresse.

Au 1er semestre, nous avons exporté 243 milliards et importé 276 milliards de biens. Soit un appauvrissement national de 33 milliards, partis dans la poche de nos voisins. Et ça fait 15 ans que ça dure !

En 6 mois, l’Allemagne, avec ses produits haut de gamme, a dégagé un excédent de 121 milliards d’euros ! Merci à Schroeder qui avait réformé l’économie allemande il y a une quinzaine d’années.

Evidemment, le gouvernement invoque la hausse du pétrole, alors que celle-ci frappe aussi tous nos concurrents. Faux prétexte habituel pour masquer son incompétence et son refus de réformer en profondeur.

Main d’œuvre plus chère qu’en Espagne ou au Portugal, mais produits moins bons qu’en Allemagne, et on a le cocktail perdant à tous les coups.

Quand l’Allemagne aligne 300 000 entreprises exportatrices, la France en compte péniblement 124 000.

La part de marché de la France en Europe est passée de 17% en 2000 (avant l’euro), à 12,9% en 2017.

En Afrique francophone, la France détenait 25% des parts de marché en 2000.
Ce chiffre est tombé à 12% ! L’Allemagne fait mieux que nous !

Et la part de marché chinoise en Afrique est passée de 2% à 18% entre 2001 et 2017. Turcs, Russes, Indiens s’implantent également.

Il est clair que les réformettes sont insuffisantes et que le coût du travail reste démesuré dans un marché concurrentiel de plus en plus dur.

Payer au smic des emplois non qualifiés est un non sens économique, un véritable boulet pour notre compétitivité. Un boulet que l’Allemagne n’a pas.

Entre un ouvrier diplômé d’un CAP et un balayeur fraichement débarqué d’Afrique, illettré et ne parlant pas français, le salaire est le même.

Cette concurrence est dévastatrice.

Et que dire des 35 heures qui ont créé du chômage et plombé notre compétitivité ? Nous sommes le seul pays à travailler 35 h.

La conjoncture mondiale va ralentir, les taux vont remonter, comme le prix du pétrole, ce qui ne va rien arranger.

A la fin des Trente Glorieuses, la France était une terre d’excellence, avec une croissance à la chinoise et le plein emploi.

Mais la France d’après Pompidou a fait du sur-place et bon nombre de pays sont passés devant nous.

L’immigration de millions de déshérités insuffisamment productifs nous ruine.

L’Europe nous coûte de plus en plus cher et l’euro est une monnaie trop forte pour notre économie et notre industrie moyenne gamme.

Ajoutons une fiscalité écrasante et un social démesuré accordé à tous les miséreux de la planète, et on obtient le cocktail le plus destructeur de richesses qui soit.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

41 Commentaires

  1. Jacques ! A quoi bon continuer à enfoncer des portes ouverts. Ce n’est pas le 15 qu’il faut appeler, ni le 17, ni le 18 : c’est l’armée. Son inaction pour sauver la France risque de devenir une trahison historique. Dans une république où la Constitution vieille de 60 ans a été bidouillée par plus de 20 lois constitutionnelles, alors que la Constitution des États-Unis plus que bicentenaire n’a été modifiée par moins de 30 amendements, reconnaissons que nous sommes gouvernés par des incapables.

    • attendre le Roi ! en 1300 ans, la France n’a eu qu’une seule constitution ! depuis « la gueuse » elle en a croqué combien, la raie publique ?

  2. (suite)
    Nous sommes gouvernés par de dangereux incapables dont certains sont des prédateurs et avec le « grand remplacement » des génocidaires. En urgence, le peuple doit appeler son Armée pour sauver la Nation. 1°) Neutraliser les zones dites de non droit ; 2°) Libérer le territoire de l’invasion-occupation afro-islamique 3°) Contrôler les frontières, 4°) dénoncer les traités qui nous vassalisent,
    redonner à la France son indépendance et sa souveraineté. Convoquer une Assemblée constituante.

    • Bonjour Mr Vladimirovch. Les traités qui nous vassalisent sont tout simplement les Déclarations des Droits de l’Homme DUDH et CEDH, véritable Communisme mondial avec leurs « droits sociaux, que l’UE et les Etats d’Europe de l’ouest sont les seuls à appliquer, et que les Etats africains et islamiques négligent : d’où l’émigration en provenance de ces pays. Quant à l’Armée, elle reste celle d’un Etat-tyran, je ferait davantage confiance à la Nation en armes pour défendre nos propres Libertés.

      • Avis partagé. J’ajouterai que l’armée au sens générique est capable du meilleur comme du pire. Aujourd’hui les français attendent toujours que l’armée fasse sur le territoire national son boulot alors que dans cette bataille dite de l’avant contre le terrorisme, l’armée en OPEX permanente s’use inutilement dans notre pré carré africain avant que russes et chinois le contrôlent pour l’exploiter dans ses ressources à notre place : AREVA et consort passent avant la lutte anti-terroriste.

  3. Normal que le niveau baisse avec l’arrivée massive des « cancres pour la France » soumis à des croyances incompatibles avec le développement intellectuel.

  4. Voilà un discours dans l’air du temps, porté sur les chiffres. Privilégier le quantum c’est perdre de vue le qualitatum. Or l’économie ne change pas le monde. C’est la culture, les mœurs qui empêchent, forgent ou défont l’économie.
    Alors de grâce, appelez les migrants des « miséreux » si vous voulez, c’est une vue partiale mais qui n’est pas fausse. Mais ne les appelez pas des « déshérités » !
    Encore faudrait-il qu’ils aient hérité de quelque chose d’autre que de leurs genitoires !

  5. Monsieur Guillemain, « pilote de ligne retraité » s’indigne que l’on paye des gens au Smic (1), c’est bien trop élevé pour ces gueux.
    Je propose plutôt que l’on diminue les grasses retraites des oisifs anciens pilotes. Cela diminuerait les charges et améliorerait la compétitivité.
    (1) : Au fait, ils sont payés « au Smic » et non « aux ». C’est mieux quand on s’attaque aux cancres.

    • Vous, vous lisez de travers. Un smic pour les jobs non qualifiés ça ne veut pas dire suppression du smic
      Quant à votre remarque sur une faute d’inattention, elle donne la juste mesure de votre objectivité et de votre bonne foi !

      • Répondez sur le fond M. Guillemain !!!! Vous voudrez vivre avec un sous SMIC ? Que vous évaluez à combien au juste ? 8 Euros de l’heure, moins ???

  6. ce n’est pas l’euro qui a détruit nos industries. Ca a commencé bien avant, et c’est une volonté politique en accord, avec les grands groupes capitalistes qui avaient tous intérêts à  » délocaliser  » chez des pays ou la main d’oeuvre est beaucoup moins chère
    D’ autre part détruire les industries d’un pays, c ‘est l’affaiblir
    Vouis voudriez supprimer le salaire minimum ?

    • la ruine de nos industries a commencé sous Mitterrand avec la politique du Franc fort, sous le pauvre Bérégovoy. En ne dévaluant pas lors de la fusion folle des 2 marks RDA et RFA, nous avons contribué à 20 % à la mise à niveau des 2 monnaies au bénéfice d’Helmuit Kholl ( 1990-93). Les responsables ? Trichet, Delors, De la Rosière, Lagayette…

    • lire  » Quand le Made in France devient le Mad in France » et vous comprendrez pourquoi un tel déficit

    • non, je veux 2 smic, dont 1 pour les emplois non qualifiés. qui soit plus faible

      • Vous payez un loyer M. Guillemain ? Vous faites vos courses ?? J’ai l’impression que nous ne vivons pas dans le même pays…..

  7. Voila encore un excellent article, j’ai adore la partie sur le SMIC, qui est une réalité.

    • on devrait vous le donner à vous le SMIC pendant quelques mois, puis vous reviendriez ici nous en parler.

  8. Le nouveau « parcours sup » a vu la mise sur liste d’attente de mentions TB avec des 20 et 19 en maths, à une épreuve du Bac sc. très difficile ! Les filles qui s’aiguillaient à 30 % vers les prépa et les sciences pures, il y a 30 ans, ne sont plus que 10 %. Quelle perte ! On ne trouve plus de profs de math ou de Phys-Chimie, tant l’enseignant de haut niveau est mal payé et déconsidéré. La première mesure est de réhabiliter l’Enseignement.

  9. Ne pas oublier, il est bon de le rappeler, que l’instauration des 35h s’est faite sans perte de salaire ou compensée par des RTT. Ce sont donc des millions de journées de travail perdues pour notre économie depuis 2002.
    Nous sommes le seul pays à travailler 35 h payées 39. Cela doit être aussi un record mondial.
    Je me souviens qu’à l’époque, nos voisins européens se marraient devant tant de connerie.

  10. ils jouent impeccablement à « qui fera tomber la france en premier, fera tomber tout le reste de l’europe » aux mains des musulmans alliés au mrap-sos-racisme-et à la licra…….(sans ces dernières, les muzz n’auraient jamais eu la puissance qu’ils possèdent aujourd’hui)

  11. Pour un banquier, ça la fout mal.
    En même temps, il est président…

  12. Macron téléguidé par les mondialistes et la finance pour abattre la France rebelle qui a osé dire non au traité Européen et bafouée par le traité de Lisbonne et la trahison du  » nain de jardin  » ! ! ! !

  13. Vous oubliez l’un des pires points aussi économique à terme : la déliquescence de l’enseignement, blanker va faire ce qu’il peut, mais avec l’inertie…..

  14. L’économie française plonge, et ce sont les rois du pétrole qui nous assurent les fins de mois et le maintien de notre train-de-vie. Les Français se laissent coloniser sans le voir.

  15. Bien envoyé « la France gouvernée par des prédateurs ». Oui, nous sommes gouvernés par des politiciens clientélistes, prêts à vendre le pays, pourvu qu’ils arrivent et se maintiennent au pouvoir. Nos gouvernants sont aussi des lâches, qui n’ont jamais combattu le Collectivisme. Or les Déclarations DUDH et CEDH instaurent un Socialisme de redistribution planétaire, dont la concrétisation et l’immigration de créanciers, autant dire la colonisation de l’Europe, depuis les pays les plus arriérés.

  16. Article lucide. A compléter. Vous oubliez de dire que la France est empoisonnée par une mentalité envieuse peu propice au développement économique. Les envieux ne supportent pas la réussite d’autrui si elle dépasse la leur. Dans leur monde égalitariste auto-centré autrui devrait toujours être ramené à leur niveau. Cette mentalité infernale produit un étatisme hypertrophié qui taxe et réglemente à outrance. Les efforts de ceux qui en font sont ruinés. Cela favorise les prédateurs.

  17. la france est devenue le torche cul des usa des rosbeefs et d’is-rat-el !!!!

  18. je suis outrée que vous osiez de critiquer les emplois même sous qualifies payés au Smic..
    Le Smic lorsque il n’y a pas d’autres revenus ne suffit pas pour survivre une fois tout payé.
    Ne vous trompez pas de cible, ce qui nous coutent une fortune se sont tous les clandestins avec apl..cmu..ame..logés nourris etc
    la prime de rentrée scolaire et de Noél..
    La fuite de nos cerveaux et entrepreneurs..
    nos impôts mal employés etc

  19. Pour une fois, pas un mot à rajouter ou à retirer !
    La France ne tient que par l’endettement !
    La fin de « l’alignement des planètes », dont les taux, la mettra à genoux !

  20. Frontières ouvertes, libre échange ou le loup dans la bergerie sont responsable de notre déclin et d’un chômage démentiel; ajouter à cela la financiarisation de l’économie et c’est la ruine et la fin de la France. Quelle honte pour ces gouvernants indignes!

  21. merci a l immigration invasive qui détruit chaque jour un peu plus la France autrefois si belle

  22. Pardon mais, vous, vous voudriez travailler pour moins que le SMIC…..je vous le demande.
    L’Allemagne et ses lois Hartz IV et compagnie…des gens qui cumule deux, trois petits boulots à temps partiel pour joindre les deux bouts. Finalement vous aimez le capitalisme ravageur et la mondialisation, vous en voulez des masses de travailleurs miséreux sans protection sociale, sans droits, des esclaves des temps modernes.

  23. Si tu as un peu d’argent et que tu le distribue aux pauvres,tu deviendras pauvre…
    Une fois devenu pauvre ,tu ne pourras pas compter sur les autres pour t’aider
    D’appauvrissements en appauvrissement,c’est tout le pays qui se condamne.
    Notre force c’était la qualité de notre industrie qui sous l’écrasante fiscalité est allée chercher une main d’oeuvre à l’étranger.Il est vrai que les perpétuelles grèves des gauchiste ont découragées ces mêmes entreprises…..De persévérer sur un territoire N

  24. C EST TOUJOURS UN PLAISIR DE LIRE MONSIEUR JACQUES GUILEMAIN. ET J ESPERE QU UN JOUR J AURAIS LE PLAISIR DE LUI SERRER LA MAIN .

  25. il ne faut pas exagerer tout n est pas noir ou blanc la france est bien equipee (barrages infrastructures )des siecles de travaux des anciens c est aussi pour ça qu elle attire limigration depuis longtemps ,il ni a pas que les avantages sociaux c est un ensemble , »la france ne tient que par l endettement, »pour dette il faut un preteur on ne prete q avec certitudes ,surtout pour ces sommes, ces gens pensent atout la france n est pas une « penny stock »

Les commentaires sont fermés.