1

La France est devenue un pays de haine…

Notre beau pays qui fut une grande nation de paix et un modèle de rayonnement intellectuel sur le monde entier est devenu aujourd’hui un cloaque où ne règnent que la haine, d’innombrables « phobies », la bêtise crasse, la religion de Satan et un chef d’État bon à enfermer avec la camisole de force.

Outre la haine, notre pays est aussi devenu un pays de grande violence, notamment dans les zones musulmanes de non-droit des banlieues des grandes agglomérations où la police ne peut plus et ne veut plus pénétrer et où des gangs de trafiquants d’armes, de drogue et de prostitution font la loi à coups de rafales de Kalachnikov et tuent ceux qui ne sont pas contents.

Sans oublier le terrorisme musulman de conquête (n’oubliez jamais qu’un acte de terrorisme, comme l’attentat du Bataclan, par exemple, a un objectif très précis qui est de faire peur, de « terroriser », précisément, et d’inciter les populations à se soumettre à leur loi, ou à se cacher, à s’enfermer, à partir loin des villes ou à fuir à l’étranger pour laisser la place libre et vos terres, maisons ou appartements aux conquérants musulmans, ce qui constitue le fameux « Grand Remplacement ») dont on a pu voir l’avancée et le résultat dans le 9-3, par exemple. C’est ce qu’ils font dans le monde depuis 14 siècles, car, fainéants, incultes et meurtriers, la seule façon pour eux de survivre c’est de conquérir des terres, de piller leurs richesses pour finir par en faire des terres de désolation.

Je souhaite d’ailleurs préciser ici que, même si je considère que nos forces de l’ordre sont soumises à rude épreuve et que nous devons les respecter parce que la plupart du temps leur mission est de nous protéger, cette protection devient quand même de plus en plus improbable et que les tireurs de LBD sont des salopards, car personne ne peut les contraindre à tirer dans les yeux. Or, c’est ce que font ces sicaires de Macron, avec des viseurs d’une précision millimétrique, en faisant des cartons directement dans les yeux des manifestants au lieu de viser les jambes ou le corps, détruisant ainsi sans raison des vies entières.

Ils sont en droit de tirer autrement, mais ils tirent dans les yeux quand même, par vice. Ceux qui le font sont des ordures, car ils tirent sur le peuple, leurs frères et leurs sœurs de sang.

Mais de toute façon, il ne faut pas se faire d’illusions, quand on leur donnera l’ordre de tirer à balles réelles, ils le feront, ou en tout cas certains le feront.

Car c’est ainsi que fonctionne le système. Un policier, gendarme ou CRS a des enfants à nourrir et un loyer à payer. À ce titre, comme ses ancêtres pétainistes, il estimera avoir le droit de tirer légitimement sur n’importe qui et déportera qui on lui ordonnera de déporter vers des camps d’extermination.
Cela, vous pouvez en être sûrs.

Sinon, dites-moi quelle est la différence entre les forces de l’ordre de Pétain et celles d’aujourd’hui… Rien n’a changé, croyez-moi. L’homme n’a pas changé depuis des millénaires.
C’est cette espèce de piège moral ou éthique qui se referme sur eux qui incite les plus droits à se suicider (déjà 18 aux dernières nouvelles), outre la fatigue et le mépris qu’ils subissent de leur hiérarchie.

Aujourd’hui, quoi qu’on dise ou écrive, on est un salopard, une ordure, un islamophobe, un homophobe, un gay-pridophobe, un africanophobe, un raciste, un arabophobe, un europhobe, un macronophobe, un « grand-remplacementophobe », un écolophobe, un réchauffophobe…

Tout le monde défile dans la rue avec moultes pancartes et bannières dénonçant la phobie des autres.
Car nous sommes tous phobiques, surtout les autres.

Nous arrivons même à être des « phobiquophobes », qui ont la phobie des phobiques…

Mais les musulmans ont aussi la haine des autres. Cela s’appelle la « kouffarophobie. »
Un « kafir » est un non musulman et le pluriel de kafir est « kouffar. »
Les kouffars sont tous ceux qui ne sont pas musulmans, c’est-à-dire les fidèles des autres religions ou philosophies ainsi que les athées.

Koufarophobe c’est l’opposé d’islamophobe.
Le kouffarophobe a la haine de toi, de moi, de nous, car nous ne sommes pas musulmans.

La kouffarophobie c’est la haine et le non-respect de notre pays, de notre langue, de notre culture, de notre civilisation (par contre, l’islam n’est pas une civilisation), de notre religion, de notre mode de vie, de nos traditions.
Ils n’ont aucun droit de le faire. Si ça ne leur plaît pas, alors ils vont voir ailleurs si l’herbe est plus verte.
Quand on est accueilli dans un pays, on doit respecter ce pays, ses habitants, ses lois, ses coutumes et ses traditions et on n’a aucun droit d’imposer les siennes. C’est une insulte et une agression. Et une agression demande réparation…

Le hic c’est qu’eux ne s’estiment pas en position d’accueillis, mais de conquérants.

Nous devons aller beaucoup plus loin. Nous devons dénoncer la kouffarophobie qui se traduit dans les faits par des attentats, des égorgements, des viols, des tueries, du terrorisme et du pillage par les musulmans, alors que l’islamophobie ne se distingue pas par ce genre de comportements et de crimes divers. Nous n’aimons pas l’islam et les musulmans et c’est légitime compte tenu de leurs comportements. Mais nous n’avons jamais aucun comportement criminel envers eux.

Nous nous contentons de dénoncer leurs millions de crimes contre l’humanité depuis 1 400 ans, mais nous ne touchons pas à un cheveu de leurs têtes.
Je le répéterai encore et toujours, même devant mes juges, « l’islam c’est plus q’un Oradour-sur-Glane chaque jour depuis 14 siècles. »

Il est important d’adopter et de diffuser ce mot de « kouffarophobie. » Nous devons en faire notre cheval de bataille, tout comme les musulmans ont fait de « l’islamophobie » leur cheval de bataille. Ils nous accusent d’être des islamophobes et nous traînent devant les tribunaux à ce titre. Et les tribunaux aux ordres du garde des Sceaux, aux ordres du président, aux ordres des émirats (et soudoyés par eux) nous condamnent. CQFD.

Nous devons faire de même avec l’islam et les musulmans et submerger les tribunaux de nos plaintes contre l’islam et les millions de crimes des musulmans.

Je suis légitimement islamophobe. Je dénonce les crimes de l’islam et je dénonce les innombrables aspects dangereux, absurdes, meurtriers, conquérants et criminels de l’islam.
Moi, j’ai des raisons d’être islamophobe et je peux faire citer des centaines de millions de témoins.
L’islam, je le connais. Je l’ai étudié en profondeur. Je l’ai décortiqué. J’ai aussi vécu et travaillé en terre d’islam avec des musulmans. Je sais comment ils pensent, comment ils fonctionnent et comment ils vivent. Quelles sont leurs croyances, leurs illusions, leurs peurs, leurs chimères, et l’absurdité de leurs convictions.

Je suis donc islamophobe parce que je n’aime pas l’islam et que j’ai peur de l’islam qui est effrayant, terrifiant et abominable.
Et tout le monde doit avoir peur de l’islam. Simplement, il ne faut pas être « terrorisé », mais avoir une peur rationnelle d’un danger réel bien compris, comme lorsqu’on sait que notre vie, notre culture, notre pays et notre civilisation sont en danger.
Dans ce cas, on se prépare et on se défend contre ce danger.

Nous, les vrais Français, nous n’avons pas de haine. Et nous n’avons pas à nous repentir ou quoi que ce soit d’autre, pour ce qu’ont fait ou n’ont pas fait nos ancêtres. Nous n’avons pas de temps à perdre avec ça. Nous travaillons dur, nous nous occupons bien de nos familles et de toutes sortes de choses utiles à la communauté et, le soir, nous sommes fatigués de notre journée et nous aspirons à nous reposer avec notre famille.

Certains disent parfois que si les musulmans ne sont pas contents de vivre chez nous, ils n’ont qu’à aller vivre dans les 57 pays musulmans du monde où ils seront très heureux.

Mais pas du tout !

D’abord, dans les 57 pays musulmans, ils ne sont pas du tout heureux 99 fois sur 100. À part dans les émirats. Mais là, ils ne sont pas les bienvenus.

S’ils sont venus chez nous, dans nos pays d’Europe occidentale, c’est pour y vivre comme des pachas. La clef de tout est le pétrole. Pour le pétrole, nous donnons à ces millions de musulmans de l’argent, des logements, des privilèges insensés, des passe-droits, des allocations familiales, la sécurité sociale, la CMU et même des retraites alors que certains n’ont jamais travaillé.
Bien sûr, tout cela représente beaucoup d’argent et cet argent vient de nos poches.

Mais les choses changent. Tous ces avantages sociaux vont bientôt disparaître, car nos dirigeants veulent les abolir pour le plus grand bénéfice des patrons et des mondialistes.

Le problème de l’islam, c’est que son but est la conquête du monde par n’importe quel moyen. Lorsqu’ils auront atteint un certain nombre, en France, ils nous déclareront la guerre civile et commenceront à tenter de nous exterminer comme ils l’ont fait et le font encore ailleurs, un peu partout, comme en Afrique.
Mais le peuple français est chez lui et les surveille et se prépare à cette confrontation. Et ils ne gagneront jamais, car la France a rejeté des centaines d’invasions au cours de son histoire.

Il faut donc se préparer au combat par les armes, tranquillement mais efficacement, en connaissant les données du problème et particulièrement la trahison de nos élites politiques dirigeantes corrompues qui sont soumises à l’islam pour de l’argent versé sur des comptes offshore dans des paradis fiscaux.
Sans oublier le pouvoir judiciaire totalement soumis au pouvoir exécutif et ses magistrats aux ordres complices de l’islamisation du pays.

Mais il faut aussi se préparer politiquement par les urnes ou par l’insurrection à contraindre nos dirigeants à comprendre et à admettre que l’islam n’a rien à faire chez nous, terre de démocratie, terre chrétienne, terre de paix, terre d’amour, terre de tolérance, terre de liberté, terre d’égalité et terre de fraternité, en bref tout ce que ne sont pas les pays musulmans, bien évidemment.

On ne peut pas garder des musulmans chez soi pour la bonne raison que très vite « chez soi » devient « chez eux » et que vous n’êtes plus chez vous nulle part. C’est ainsi que fonctionne l’islam et c’est écrit dans ses lois.

Il ne s’agit pas des Arabes ni des Noirs, entendons-nous bien, mais des musulmans, qu’ils soient arabes ou de n’importe quelle race, ethnie ou nationalité.
Nous ne sommes pas racistes. Par contre, les musulmans arabes sont très racistes et en particulier envers les Noirs.
Et les musulmans noirs envers les Blancs.
Les Arabes non musulmans ne m’ont jamais gêné.

Ici, c’est notre terre, c’est notre pays et n’y sont les bienvenus que ceux qui l’aiment, la chérissent, la respectent, lui vouent de la gratitude et sont prêts à la défendre au prix de leur vie telle qu’elle est sans jamais vouloir la changer ni y apporter le trouble ou la guerre.

Laurent Droit