La France est en guerre, mais nos gouvernants le nient !

Publié le 27 avril 2015 - par - 2 510 vues
Share

HollandepasdamalgamLa France est en guerre !

Comment ça, la France est en guerre ?

La France est en guerre parce que la guerre est en France !

Mais de quelle guerre parlez-vous ?

De celle qui va venir !

Ah bon ? Et comment peut-elle venir si elle est déjà là ?

Ce sont ses soldats qui sont déjà là.

Quels soldats ?

Les « soldats de l’islam », ou, si vous préférez, les « islamistes ».

Les « islamistes » ? Ils ne sont pas nombreux !

C’est vrai ! Seulement ils ont la capacité de réveiller les « dormants » qui, eux, sont très nombreux.

Il n’empêche qu’il faut des armes pour faire la guerre, et pas uniquement des kalachnikov !

Le 11 Septembre a montré qu’on pouvait faire la guerre avec d’autres moyens.

Voyez-vous ça !

Justement, il faut être aveugle pour ne pas voir ça ! La guerre qui s’annonce est bien là, car l’ennemi est partout, dans nos villes, nos villages, nos campagnes, nos montagnes, nos commémorations, nos manifestations, nos fêtes, nos coutumes, nos portables…

Mais les Renseignements généraux savent tout cela ! La preuve : le gouvernement vient de durcir la législation contre les « islamistes ».

Oui, à cette nuance près que ce durcissement vise aussi les « islamophobes », comme si ceux qui ont peur de l’islam mettaient en péril la République ! Car enfin, le danger n’est pas chez ceux qui se méfient de l’islam, mais bien chez ceux qui ne se méfient pas de l’islam ! Le danger est du côté d’un Bernard Kouchner, d’un Edwy Plenel, d’une Clémentine Autain, d’un Jean-Luc Mélenchon, d’un Bernard-Henri Lévy, d’un Manuel Valls… , bref de tous les bienpensants qui, aujourd’hui, condamnent la lucidité d’un Alain Finkielkraut, d’un Eric Zemmour, d’un Robert Ménard, d’un Aymeric Chauprade, d’un Pierre Cassen, d’une Christine Tasin…, sous prétexte qu’ils seraient « racistes » et « fascistes » ! C’est pourtant à ces prétendus « racistes » et « fascistes » que l’Histoire donnera raison !

Pensez-vous !

– Vous ne croyez pas si bien dire ! Je pense même que le prix de cette raison sera fort élevé, car, en face, les islamistes n’ont que faire de nos bienpensants : ce qu’ils veulent, c’est l’instauration d’un califat mondial, et rien d’autre ! Et ça, nos gouvernants refusent de l’entendre !

Maurice Vidal

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.