1

La France expulse 6 « espions » russes? ah ah ah!

On a appris hier à la lecture des media français que la DGSI française a réussi un coup de maitre en repérant 6 diplomates russes qui seraient en fait des « espions ». Macron, désireux de montrer qu’il tient bien la maison en cette période électorale, a immédiatement expulsé ces 6 horribles personnes!

Alors au risque de faire passer la DGSI pour des branques, je vais apporter quelques précisions générales, tout en ignorant totalement qui sont ces 6 diplomates-présumés-espions.

La Russie comme quelques autres grands pays, entretient dans les pays étrangers des équipes d’agents « dormants ». Ce sont des agents qui ont été formés spécialement pour aller vivre dans les pays étrangers en se faisant passer pour des Américains aux Etats-Unis, des Français en France, etc. Ils parlent parfaitement la langue du pays où ils sont envoyés, et peuvent y rester des années, voire des dizaines d’années. Ces agents sont appelés « dormants » car leur tâche principale est de ne rien faire d’autre que de s’intégrer au pays où ils vivent, parfois à des postes d’influence ou de responsabilité. Mais ces agents sont de temps en temps « activés » pour des missions bien précises. En temps de guerre ce sera par exemple collecter des informations sur les activités militaires du pays, pouvoir identifier les bases militaire de repli pour l’état-major, voire participer à des missions de sabotage en assistant une équipe de spécialistes, fournissant véhicules, points de chute, etc. Quand une équipe d’opérateurs va par exemple liquider un traitre réfugié dans un pays étranger, ils sont assistés par les agents dormants du secteur. D’autres agents ont pour mission d’approcher les dirigeants politiques ou économiques du pays pour collecter des informations, voire pour les influencer. Pour la petite histoire, Chirac a eu longtemps dans son entourage très proche un « agent » dormant d’un grand pays.

Auparavant ces agents « dormants » qui donc parfois se réveillent (!), communiquaient avec les autorités de leurs pays (En Russie on dit « le Centre »), par radio codée. Aujourd’hui c’est plus simple, ça se fait en général par internet. Soit des mails cryptés, soit avec des images traitées par la stéganographie (on cache du texte ou des documents dans des images anodines), soit au sein de forum publics (un forum de jeux par exemple), etc. Pour transmettre du matériel, on demande au Centre d’envoyer un courrier qui prendra livraison du matériel et le ramènera tranquillement au pays.

Une obligation de ces agents est de ne jamais, sous aucun prétexte, prendre contact avec des agents diplomatiques en poste dans le pays ou ils vivent. Les diplomates qui travaillent pour les services de Renseignement sont en général chargés de collecter des informations « ouvertes » c’est à dire publiques, de repérer les personnes ayant de la sympathie pour le pays étranger et susceptibles d’être utiles soit dans des opérations de propagande, soit en fournissant des informations scientifiques par exemple.

Ces agents sous couverture diplomatique sont donc en charge de réseaux de sympathisants, mais en aucun cas d’agents « dormants » dont ils ignorent même l’existence. Etant protégés par l’immunité diplomatique, les 6 diplomates russes arrêtés n’ont donc même pas été interrogés avant d’être expulsés. S’ils n’ont pas été prudents avant leur interpellation par la DGSI, celle-ci aura peut-être pu identifier quelques-uns des personnes qu’ils contrôlaient, mais ça ne va pas aller très loin. Peut-être quelques organisateurs de manifestations en soutien à la Russie, et s’ils ont de la chance un scientifique communiquant des informations à la Russie.

Mais en temps de tension internationale, le plus important ce sont les réseaux d’agents dormants, donc totalement indépendants de ces diplomates. Dans le cas présent, le « coup de maitre de la DGSI » n’a en fait aucune importance à part se faire mousser. On peut même d’ailleurs se demander si quelques diplomates-espions ne se sont pas faits volontairement repérer par les limiers de la DGSI pour que, pendant que ceux-ci salivent sur eux, les « dormants » soient bien tranquilles pour une mission d’importance.

Macron peut donc pavoiser…

Aux Etats-Unis il y a quelques années un réseau d’agents dormants russes a été démantelé, qui opérait depuis plusieurs années avec des agents parfaitement intégrés, la plupart ayant même eu des enfants pendant leur mission. Ils ont tous été échangés contre des espions et agents américains arrêtés en Russie. Mais la CIA est d’un autre niveau que la DGSE qui, elle, n’a jamais arrêté aucun agent dormant russe en France. Question de niveau… A moins qu’il n’y en ait pas.

Boris Guennadevitch Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru