La France, l’Europe, Israël, le monde vu par Zemmour

Quelques extraits de l’émission Les GGMO (Les Grandes Gueules du Moyen Orient), diffusée le 2 novembre 2021 sur la chaîne israélienne I24News :

***

2 : 10 : A la question « Quelle question aimeriez-vous poser à Éric Zemmour ? », voici ce que répond un panel de téléspectateurs francophones de la chaîne :

  • 51% : conflit israélo-palestinien
  • 28% : le Grand Remplacement
  • 21% : la double nationalité

***

Le journaliste : « Croyez-vous à la formule « Deux Etats pour deux peuples, avec des frontières internationalement reconnues ? » »

Éric Zemmour : « Non. Je pense que c’est une logorrhée dépassée. Je pense que la diplomatie française s’accroche à une stratégie qui avait sans doute son intelligence politique dans les années 50, 60, 70, mais qui est aujourd’hui surannée, tout simplement parce que je pense que les Palestiniens ont perdu la bataille et qu’il n’y aura, je pense, à l’échelle humaine, jamais d’Etat palestinien. On peut s’en réjouir, on peut s’en désoler. Mais je crois que, comme disait le général De Gaulle « On ne fait pas de politique en dehors des réalités ».

« Et la réalité, c’est cette défaite, aggravée, accentuée, encore par le nouveau rapport de force dans le monde arabo-musulman. Même s’il faut prendre des précautions, puisqu’on a vu récemment un retournement et un rapprochement entre l’Arabie Saoudite et l’Iran. Mais à priori, le grand conflit au sein du Moyen Orient est entre les chiites et les sunnites, entre l’arc chiite : Iran, Iraq, Liban, et l’Arabie saoudite avec les pays sunnites, Egypte, Maroc, etc. qui sont désormais les alliés d’Israël. »

« Je pense que c’est la nouvelle donne et qui est l’échec et mat pour le mouvement palestinien, qui n’a jamais réussi à vaincre Israël qui s’est défendu valeureusement et qui a vaincu son vieil ennemi [Note de HD : Éric Zemmour semble ignorer les puissantes dynamiques démographiques qui condamnent vraisemblablement l’Etat hébreu à mort à échéance de 50 ans :

Jacques Attali : « Les Juifs survivront-ils au XXIe siècle ? » – Riposte Laïque (ripostelaique.com)] (…) »

« II y a eu un moment où les Palestiniens auraient pu, dans les années 70, 80, au moment des accords de Camp David : il y avait peut-être une fenêtre d’ouverture pour eux. Je pense que c’est terminé. Mais l’histoire peut évoluer : on a vu récemment un rapprochement entre l’Iran et l’Arabie saoudite qui peut encore changer la donne. Ce rapprochement est plutôt un mauvais coup pour la politique d’Israël. Tout est mouvant dans cette région du monde. Vous connaissez la formule célèbre du général De Gaulle : « Il faut aller vers le Proche Orient compliqué avec des idées simples ». C’est ce que j’essaie de faire ».

***

Le journaliste : « Êtes-vous favorable au déplacement de l’ambassade de France à Jérusalem comme l’ont fait les Américains ? »

Éric Zemmour : « Je ne suis pas encore dans ce genre de [questions]. Si Israël estime que sa capitale est à Jérusalem, très bien. C’est eux qui décident, et après, les pays vont petit à petit le reconnaitre. C’est la réalité qui commande. Je sais très bien que la diplomatie française ne reconnait pas Jérusalem comme capitale d’Israël, pour des raisons plus ou moins bonnes : elle ne veut pas choquer les pays arabes, le mouvement palestinien. Je pense que la diplomatie française a du retard dans cette histoire par rapport aux faits (…) »

***

Le journaliste : « Vous êtes sioniste, Éric Zemmour ? »

Éric Zemmour : « Non, si on considère que le sionisme, c’est la volonté de tout juif de vivre en Israël [Note de HD : des sionistes comme BHL ou Attali n’ont surtout pas la volonté de vivre en Israël…] et de se rassembler dans ce qu’on appelle le peuple juif, je ne suis pas sioniste. Moi, je suis membre du peuple français. Je suis, selon la célèbre formule de Napoléon au Sanhedrin, en 1807 : « agrégé au peuple français ». (…) »

« Maintenant, si l’antisionisme, c’est ne pas défendre le droit à Israël à exister, à se défendre, etc., je ne suis pas antisioniste ».

« [Le sionisme] n’est pas ma philosophe, ni mon esprit : je suis un citoyen français, et je n’ai qu’une allégeance : l’allégeance à mon pays qui est la France ».

***

Le journaliste : « Quel est votre regard sur la diplomatie française par apport à Israël ? »

Éric Zemmour : « Le général De Gaulle a fait une rupture : les Français étaient les alliés d’Israël lors des deux premières guerres, en 48 et en 56. On sait qu’il y avait des pilotes français dans des avions français, simplement repeints avec le drapeau d’Israël pendant l’expédition de 56. On sait aussi que les Français ont été très proches des Israéliens pour leur bombe atomique, et que c’est avec la France que les Israéliens ont obtenu cette bombe atomique. On sait l’alliance très étroite qu’il y avait entre la France et Israël. »

« On sait aussi que le général De Gaulle a rompu avec cette politique à partir de 1967. Si le général De Gaulle revenait, il prendrait un axe différent. Nous sommes dépendants d’une vision de 1967 qui avait sans doute son intérêt, son objectif. Je sais très bien pourquoi le général De Gaulle voulait faire ça : après s’être débarrassé de la guerre d’Algérie, il voulait faire revenir la France dans le monde arabe, et plus largement, dans tous les pays qu’on appelait « non alignés » sur les Etats-Unis ou sur l’URSS – les deux blocs comme on disait à l’époque. »

« Sauf que les deux blocs n’existent plus, que la guerre froide est terminée, que la situation israélienne est différente, puisque la situation du monde arabe a changé, qu’il n’y a plus un bloc contre Israël, mais qu’au contraire qu’il y a une opposition entre les chiites et les sunnites et que les grandes puissances sunnites sont les alliés d’Israël. [Cette vision de 67] a été complétement bousculée. Le paysage qu’avait le général De Gaulle face à lui a changé. Pourtant, la diplomatie française s’accroche à une analyse qui date des années 60, 70. »

« Je pense que la diplomatie française, pour faire [un] travail proprement gaullien, devrait réévaluer complètement la réalité géopolitique de cette région et finalement, ensuite, décider quels sont les intérêts de la France, et à partir de là, redéfinir sa politique étrangère vis à vis de cette région ».

***

Le journaliste : « J’ai l’impression que vous vous présentez comme le partisan de la Real Politik et que c’est votre message… ».

Éric Zemmour : « Vous avez tout à fait raison : la Real Politik Realpolitik – Wikipédia (wikipedia.org) et l’intérêt de la France ».

***

Le journaliste : « Faut-il revoir le problème des subventions accordées par l’Europe à Mahmoud Abbas et à l’Autorité palestinienne ? »

Éric Zemmour : « Il faudrait éventuellement revoir ces subventions : je ne vais pas rentrer dans ce détail-là. Je vous ai dit qu’il faut être plus global et revoir, reconfigurer, toute la politique française dans cette région (…) L’Europe n’a pas de politique étrangère, elle ne doit pas en avoir : l’Europe n’est pas un pays, l’Europe n’est pas une nation : l’Europe est une organisation internationale. La France devrait cesser – et c’est un des grands reproches que je fais à Emmanuel Macron – de vouloir, de viser à un Etat fédéral européen. »

« L’Europe ne sera jamais une nation, car comme le disait le général De Gaulle : « On ne fait pas d’omelette avec des œufs durs ». Il faut simplement que la France se serve de l’Europe, défende ses intérêts dans l’Europe et ne sacrifie plus ses intérêts à la constitution d’une autonomie stratégique européenne, d’un fédéralisme européen, et de chimères de ce genre-là dont Macron est si friand ».

***

12 : 10 : Michel Taubmann (éditorialiste à I24News) interroge Éric Zemmour sur la fameuse phrase du général De Gaulle lors d’une conférence de presse de 1967 : « Israël, peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur » :

27 novembre 1967, De Gaulle sonne le glas de la relation franco-israélienne – Vidéo Dailymotion ».

Éric Zemmour : « Cette formule date de 67 et j’étais enfant. Mon père m’a toujours dit que c’était plutôt un compliment et un éloge du peuple juif en disant « peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur ».  D’ailleurs, c’est, je crois, une formule qui est reprise de Virgile, parlant des Romains. Vous savez que le général De Gaulle avait une culture classique tout à fait remarquable et qu’il connaissait sans doute cette phrase. Quand Virgile parle des grands Romains de l’Empire, il parle d’un « peuple d’élite, sûr de lui et dominateur ». (…) »

« Le Grand Rabbin Kaplan était venu voir le général De Gaulle pour lui dire son mécontentement vis-à-vis de cette phrase [et du changement de politique étrangère]. [Beaucoup de juifs étaient très choqués à l’époque], même Raymond Aron (…) Je pense qu’on a mal compris le général De Gaulle (…) Lévi-Strauss n’a pas été choqué par cette phrase (…) Mon père m’a toujours raconté cette anecdote qui avait fuité dans les journaux de l’époque : quand le grand Rabbin Kaplan est arrivé, le général De Gaulle lui a dit « M. le Grand Rabbin, si vous voulez me parler de vos coreligionnaires et de nos compatriotes français de confession juive, vous êtes le bienvenu. Si vous voulez me parler de la politique étrangère de la France, j’ai un ministre des affaires étrangères pour cela ». Je pense que cette phrase est absolument magnifique, et elle résume ce que je pense de cette histoire ».

***

Michel Taubman : « Est-ce que vous êtes favorable à l’acquisition de l’arme atomique par la République islamique d’Iran ? »

Éric Zemmour : « Je sais qu’on me prête [cette idée]. Vous savez que la diplomatie française n’est pas favorable à l’acquisition de l’arme nucléaire par l’Iran. Toutes les grandes puissances nucléaires sont évidemment défavorables à la dissémination nucléaire. Moi aussi, je suis défavorable à la dissémination nucléaire, surtout que si l’Iran a la bombe atomique, l’Arabie saoudite va la vouloir, l’Egypte va la vouloir. Et d’ailleurs, je pense que le rapprochement entre l’Egypte, l’Arabie saoudite, le Maroc et Israël n’est pas étranger à cette quête iranienne (…) »

« [D’abord] vous savez très bien que la quête nucléaire de l’Iran ne date pas du régime islamiste. Le Shah voulait déjà cette bombe atomique et avait tout fait pour l’avoir. Deuxièmement, toutes les grandes civilisations ont la bombe atomique : le Pakistan – là, je pense que c’est beaucoup plus dangereux que le Pakistan l’ait que l’Iran – l’Inde l’a, Israël l’a, évidemment les pays européens comme la France et l’Angleterre l’ont, les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Les Iraniens se sentent une grande civilisation – ils le sont – et ils se disent « pourquoi pas nous ? ». »

« Et en plus, il y a un gros problème, c’est le problème des Américains [qui] ont obtenu de Saddam Hussein qu’il renonce à la bombe atomique, ils ont obtenu de Kadhafi qu’il renonce à la bombe atomique. Et puis ils ont renversé ces régimes – avec, pour Kadhafi, l’aide des Français. Aujourd’hui, la Corée du Nord a la bombe atomique et la considère comme une garantie contre un renversement par les Etats-Unis ».

***

Michel Taubmann : « Votre hostilité aux Etats-Unis (…) est plus forte que votre sympathie pour Israël ! Ici, en Israël, on est très inquiets ! »

Éric Zemmour : « Je pense que les Israéliens n’ont pas raison d’être inquiets. Je pense qu’ils ne risquent rien : ils ont un arsenal nucléaire qui décourage n’importe quel agresseur (…) ».

« Je ne suis pas hostile aux Etats-Unis. Je suis simplement lucide sur la politique américaine qui lâche toujours ses alliés. Ils l’ont montré en Afghanistan, ils l’ont montré en Iraq, ils l’ont montré en Iran, jadis, avec le Shah. Ils l’ont montré plus récemment avec l’Egyptien Moubarak, avec le Tunisien Ben Ali, et – si je remontais dans l’histoire – ils l’ont montré d’abord et avant tout avec la France puisqu’ils nous ont lâchés après la guerre de 14-18, et que c’est ça qui a conduit à la Seconde guerre mondiale et à la défaite de la France en 40 [Note de HD : Éric Zemmour minore l’impréparation de l’Armée française après quatre années de Front populaire, ainsi que l’impéritie crasse de l’Etat-major français, dont les membres étaient davantage recrutés sur leur allégeance aux loges maçonniques que sur leur compétences militaires]. C’est une vieille habitude : les Américains lâchent toujours leurs alliés. Ce n’est pas de l’hostilité, c’est simplement la connaissance de l’histoire. Les Israéliens devraient s’en souvenir… »

***

21 : 15 : [Après un micro-trottoir dans la communauté francophone de Tel Aviv sur la personnalité d’Éric Zemmour] :

Éric Zemmour : « [ces réactions] sont conformes à ce que j’attendais. Et la division, les clivages que mon nom suscitent ne m’étonnent pas. (…) ».

« Je comprends et je défends le droit d’Israël à se défendre. Je veux simplement que la France ait le droit de se défendre de la même façon. »

« Dans la région, un pays a connu exactement le destin que je crains pour la France : le Liban. Une arrivée massive de populations musulmanes qui déséquilibrent la démographie, alors que le pays était majoritairement chrétien. Puis la guerre civile, puis la division du pays non plus selon la citoyenneté mais selon les communautés ethniques et religieuses, puis la corruption, puis la destruction de l’Etat, et aujourd’hui, la misère. C’est exactement ce qui nous attend si nous n’arrêtons pas le Grand Remplacement en France. Et je ne veux pas que mon pays, la France, devienne un Liban en grand. Tout le reste est accessoire, tout le reste est littérature (…) et je suis sûr qu’il y a beaucoup de Franco-israéliens qui le comprennent ».

***

23 : 10 : Le journaliste : « (…) quelle est votre position sur la double nationalité ? »

Éric Zemmour : « (…) je n’y suis pas favorable, parce que je pense qu’on a une seule allégeance. Maintenant, je pense que (…) supprimer la double nationalité poserait plus de problème que ça n’en résoudrait. Donc le vrai problème, c’est l’allégeance. Je pense comme Raymond Aron qu’on a une seule allégeance (…) On a UNE allégeance, on n’a pas deux allégeances. (…). Certains considèrent que la nationalité, c’est simplement un papier administratif : moi, ce n’est pas mon cas. »

***

24 : 40 : Barbara Lefebvre, enseignante, essayiste, co-auteur du livre « Les territoires perdus de la République » écrit sous la direction de Georges Bensoussan en 2002 pose une question sur l’assimilation des juifs, la double allégeance, la place de la mémoire de la Shoah (sur laquelle Éric Zemmour est très critique), la question des prénoms, le choix des écoles, et la condamnation par Éric Zemmour du fait que les enfants juifs assassinés par Merah aient été enterrés en Israël et non en France… Question de Mme Lefebvre : « Pour être un bon juif selon Éric Zemmour, faut-il respecter, voire honorer Maurice Barrès, Charles Maurras ou le Maréchal Pétain (…) ? »

Éric Zemmour : « (…) Les territoires perdus de la République sont des territoires conquis par l’islam (…). Ce n’est pas la République qui a perdu ces territoires mais c’est la France [Note de HD : Précisons que ces territoires ont été perdus PAR la République] (…). »

« Vous dites : « Nous pensions qu’il y a une différence entre l’islam et l’islamisme et nous pensions aussi que l’assimilation – ou l’intégration – ne passait pas par le fait que nos enfants musulmans doivent apprécier le général Bugeaud. Vous avez [ainsi] défini exactement ce qui nous distingue. Et vous avez exactement défini pourquoi vous avez échoué et pourquoi votre conception de l’intégration a échoué. Vous avez échoué philosophiquement, politiquement, et intellectuellement (…). C’est notre différence fondamentale. »

« Je pense (…) qu’on est soit Français de souche, soit Français de branche, et quand on est Français de branche, on doit effectivement s’approprier l’histoire de France, même lorsque les héros de l’histoire de France ont été contre ses ancêtres. Il faut choisir ! (…) On s’approprie toute l’histoire de France (…). Je lis tout. Je lis Maurras, je lis Barrès, je lis Zola, je lis Jaurès (…) Je respecte tout : je lis parce que c’est la France. Pour moi, tout ce qui est français est respectable (…). Je ne veux pas avoir une vision hémiplégique ».

***

Barbara Lefebvre : « Je suis plus proche d’un Bernanos [Note de HD : qui a fui en Amérique du Sud en 1938 au moment des accords de Munich pour ne revenir en France qu’en 1945 : curieux patriote… ] que d’un Maurras ». [Note de HD : on admirera la « sincérité » de Barbara Lefebvre, franco-israélienne de souche si j’ose dire, à propos de sa conception du patriotisme français …].

Éric Zemmour : « Madame Lefebvre, vous avez le droit de choisir les auteurs que vous préférez, et moi aussi. Moi, j’aime lire Maurice Barrès, j’aime lire « Leurs figures », j’aime lire « La colline inspirée », vous m’excuserez : j’ai le droit d’aimer Maurice Barrès. C’est un grand écrivain (…) Bernanos était aussi un maurassien et que [selon Simon Epstein], les maurassiens étaient majoritaires à Londres en 40.

Un paradoxe français – Wikimonde (…) »

« Tout événement doit être apprécié selon l’émotion qu’il suscite, mais on peut aussi avoir le droit de réfléchir sur cet événement quel qu’il soit, et on peut essayer (…) de raisonner, de rationaliser, sinon on n’est que dans l’émotion (…) ».

« On avait un criminel – Merah – dont les parents voulaient qui soit enterré en Algérie, mais aussi l’officier marocain (…) qui lui aussi a été enterré au Maroc (…).Et les enfants Sandler qui eux aussi ont été enterrés en Israël (…). Ça ne veut pas dire que je mets le criminel et les victimes dans le même sac : c’est me faire un procès d’intention absolument ignoble (…). Je voulais simplement dire : « qu’est-ce que nous arrive ? Quel est le degré de défrancisation que cela signifie ? » (…) ».

« Oui, je pense que donner des prénoms israéliens à partir des années 80-90 a été un symptôme de la défrancisation d’une partie des Français de confession juive (…) comme le fait de donner un prénom comme Jordan ou Kévin a été dans les classes populaires françaises un symptôme de défrancisation et d’américanisation ».

***

Barbara Lefebvre : « Dans la tradition juive, la tradition du nom et la question de la sépulture, ça a du sens ». [Note de HD : Et dans la tradition française, non ?]

Éric Zemmour : « Ce qui me gêne, c’est l’utilisation de poncifs médiatiques uniquement pour m’attaquer. Vous êtes coutumière du fait depuis quelques mois (…). Non, Mme Lefèvre, je ne veux pas réhabiliter Pétain [Note de HD : de nombreux Français souhaitent voir les cendres du Maréchal reposer au milieu de ses soldats, dans l’ossuaire de Douaumont] ».

***

39 : 33 : Alain Finkielkraut parle de l’exil intérieur que ressentent de plus en plus de Français dans leur propre pays, « de ces journalistes, politiques intellectuels qui voudraient continuer de nous faire vivre dans une France Potemkine », où les exactions des racailles ethniques n’existent pas… « C’est un étrange spectacle que celui d’une presse qui, sans qu’aucun Big Brother ne la contraigne, annule quotidiennement tous les faits non conformes à l’idéologie du vivre-ensemble (…). Je vous fais crédit d’avoir mis la France au cœur des élections présidentielles (…). On ne doit pas oublier ce qui tourmente de plus en plus de Français, à savoir : « Est-ce que la France, leur pays, va survivre, ou va-t-il mourir ? ». Il est scandaleux de vouloir fasciser cette inquiétude comme le font les antifas, qui sont en réalité les Sections d’Assaut  Sturmabteilung — Wikipédia (wikipedia.org) du politiquement correct (…) Qu’y a-t-il pour le cœur et pour l’esprit dans la France que vous défendez ? »

Éric Zemmour : « Je voulais d’abord vous remercier pour votre analyse que je ne peux évidemment qu’approuver (…). On n’est pas obligé d’être en France depuis 1000 ans pour être Français : c’est le génie de la France. Mais il faut s’approprier cette France, ce que vous et moi, nous avons fait (…). Pour moi, être Français, c’est à la fois un art de vivre, un art de penser, un art d’écrire, un art de lire. Et aussi une histoire grandiose. J’aime l’histoire de France, je me projette dans l’histoire de France (…). [Mettre la France au cœur], c’est le seul sujet d’une campagne présidentielle (…) ».

***

Alain Finkielkraut : « (…) Vous avez dit tout à l’heure à Barbara Lefebvre : « Je prends tout » ». Alain Finkielkraut demande ensuite à Éric Zemmour, de manière alambiquée, de préciser sa position sur… l’affaire Dreyfus !

Éric Zemmour : « D’abord, je n’ai pas remis en cause l’innocence de Dreyfus (…) : il faut arrêter avec ça ! »

L’affaire Dreyfus, entre farces et grosses ficelles | Editions Altitude (editions-altitude.fr)

***

Le journaliste : « (…) Dreyfus, Vichy, Pétain, la rafle du Vel d’hiv, la loi Gayssot : les thèmes que vous choisissez, Éric Zemmour, ont peut-être un point commun… ».

Éric Zemmour : « Je ne choisis pas que ces thèmes-là. J’ai écrit un livre sur Napoléon (…), sur les guerres de religion, Catherine de Médicis et Richelieu (…), sur la France au XVIIIème siècle : on ne m’interroge jamais là-dessus ! (…) ».

« La mystique des défenseurs de Dreyfus défendait l’innocence d’un accusé et la justice, et c’était noble. Et en face, il y avait aussi quelque chose de noble, c’est-à-dire la Nation et l’Armée – on était quelques années après la défaite de 1870 et tout le monde rêvait de revanche pour reprendre l’Alsace et la Lorraine : il ne fallait pas abîmer l’Armée. (…) ».

« Pour continuer cette discussion [noble], il faut que la France reste la France : si la France devient le Liban en grand, nous ne pourrons plus avoir cette conversation. »

***

Alain Finkielkraut rappelle la phrase de Jean Daniel (journaliste juif) à François Mitterrand : « Président, le pays est en train de changer. Le clocher de votre affiche dans peu de temps, vous le verrez entouré de deux minarets ». Finkielkraut cite encore Jean Daniel : « N’est-il pas vrai qu’un homme de gauche ne pourrait plus faire sa campagne électorale comme Mitterrand l’avait faite en 81 ? Avec une affiche représentant un village bien français et son église ». Evidemment, une telle affiche serait immédiatement qualifiée de nauséabonde. « Le Pen, avec son racisme pervers [Note de HD : c’est l’analyse, éminemment contestable, de Jean Daniel…], nous a empêchés de faire face avec responsabilité à l’un des plus grands problèmes de notre époque ». Question d’Alain Finkielkraut à Éric Zemmour : « Vous choisissez souvent l’outrance contre la nuance (…) Beaucoup de Français, qui éprouvent cela et ont cette inquiétude, hésiteront à se porter vers vous (…) ».

Éric Zemmour : « Arrêtez de m’enfermer dans Maurras, Péguy, etc. Mon sujet est ailleurs (…). Il y a 70% des Français qui pensent comme moi. Il y a 67% des Français qui pensent que le Grand Remplacement est là : c’est ÇA, le sujet d’aujourd’hui. (…). [Pour pouvoir parler de tout cela], il faut être VIVANT (…). Aujourd’hui, nous avons le choix entre vivre et mourir. (…). Le détournement, le dévoiement de l’humanisme français , qui est l’héritier du catholicisme et du christianisme – en humanitarisme qui nous fait accueillir des millions de migrants – dont beaucoup veulent détruire notre civilisation – c’est le plus grave. Nous devons en finir avec un humanitarisme suicidaire. Le jour où on aura sauvé la France [du danger migratoire], on pourra continuer cette discussion entre Voltaire et Rousseau, entre Péguy, Maurras, Zola, Barrès, j’en serai ravi, parce que c’est ça que j’aime. Mais je pense qu’avant, d’abord, il faut sauver cette France que nous aimons tous les deux. »

***

Le journaliste : « Le Grand Rabbin de France Haïm Korsia vous traite d’antisémite, Francis Khalifat [président du Crif] appelle à ce qu’il n’y ait pas une voix juive pour vous

Francis Khalifat (Crif) : « Pas une seule voix juive pour Zemmour ! » – Riposte Laïque (ripostelaique.com)

[Note de HD : Khalifat donne ainsi consistance à la notion de lobby juif…]. Ces réactions vous laissent de marbre ? (…) »

Éric Zemmour : « [Il n’y a pas de communauté juive,] il n’y a pas non plus de juifs de France. Il y a des Français de confession juive (…) ».

« Quand je suis attaqué par des antifas, ils me traitent de sioniste, et quand je vais à Drancy, on me traite de sale juif. (…) Le Grand Rabbin estime que je ne suis pas vraiment juif et que je suis antisémite. Quand les Français qui ne sont pas juifs entendent cela, ils sont pris entre l’incrédulité et l’hilarité ! C’est grotesque ! (…) ».

« Le Grand Rabbin, pour lequel j’avais le plus grand respect (…) veut ramener mon scalp à Emmanuel Macron. C’est tout simplement un comportement de courtisan. Il me reproche d’être un juif assimilé, alors qu’il n’est qu’un juif de cour. »

***

Propos transcrits par

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdfimage_print
14

22 Commentaires

  1. Quand voous dites: « [Note de HD : Éric Zemmour semble ignorer les puissantes dynamiques démographiques qui condamnent vraisemblablement l’Etat hébreu à mort à échéance de 50 ans] », vous démontrez que vous n’êtes pas au fait des réalités démographiques en cours en Israel. L’argument fumeux et strictement politique de la « bombe démographque palestinienne » qui ne laisserait pas de choix aux Israéliens s’est révélé n’être qu’une fumisterie manipulatoire pour forcer la main de l’Etat hébreu en concessions supplémentaires, mais il y a un petit problème: c’est une escroquerie, pure et simple. En fait, ce sont les palestiniens dont la courbe de natalité (sans compter l’émigration) est en baisse, alors que celle des juifs, surtout parmi les ultra-orthodoxes, a explosé depuis 1967. Ce sont les palestiniens qui auraient été bien inspirés de faire des concessions quand ils le pouvaient encore, mais maintenant c’est trop tard. Ils sont tellement convaincus de la véracité de leur propre propagande qu’ils ne sont plus capables de voir la réalité en face. Tant pis pour eux…

    • Merci d’eclaircir la verite pour ceux qui apparemment souhaiteraient voir la disparition de l’etat Juif.

  2. Nous n’avons pas le temps de tout lire mais on peut traverser la rue pour un boulot et un costard, même si on n’est rien et un illettré ! C’est ce que va dire mardi celui qui nous a mis profond les délires de son état profond que l’on ne voit jamais? Pour l’état du monde il faut s’occuper de la nature et virer les gens qui s’occupent de leurs religions avant! Ceux-là n’ont rien à faire sur cette planète qui souffre de la bêtise humaine et de leurs violences que l’ont prend en retour ! Les humains devraient être comme les oiseaux émigrés et revenir et en fonction de la vie faire 2 descendants au lieu de 5 ! On peut faire 50 pages sur le monde ? Et s’il se refroidit il va falloir mettre un pull et virer les écolos bobos?😇

  3. deux états ? les arabes ont toujours refusé !
    il y aurait deux états , l’un ashkénaze l’autre séfarade ?

    • La fraude « palestine » est terminee. Tous le savent. Il n’y que pour Israel a agir et re-imposer la souverainete sur la Judee/Samarie. I faut just attendre de Biden pour repartir dans sa cave en 2024 ou esperons avant cela.

  4. Pourquoi ne parler que des juifs lorsqu’on évoque Eric Zemmour ? Certes c’est un problème important,mais il y a bien d’autres sujets à traiter en France. Je n’ai jamais entendu mes parents parler des juifs avant la seconde Guerre et je n’ai aucun de raison de les détester. C’est un grand peuple en Israel. Dommage que le partage de la Palestine soulève tant de problèmes ! Quant au Liban, ce pays où de nombreux habitants parlent notre langue, je le respecte infiniment et suis très triste de le voir en cet état. Mais nous ne pouvons régler tous les problèmes du mode, hélas! Comme « Argon », que l’on mette en premier la France avant les religions quelles qu’elles soient.

  5. Henri Dubost, Zemmour a raison lorsqu’il donne comme l’une des premières raisons de la 2e guerre mondiale la trahison des USA…Et de l’Angleterre complices avec l’Allemagne aprés 1918. Ce sont eux qui se sont opposés au paiement des dommages de guerre de l’Allemagne, qui ont refusé la présence française sur la rive gauche du Rhin, et qui ont permis le réarmement de l’Allemagne sous Hitler qui ne demandait que cela. L’impréparation de la France ne fut que la conséquence de l’abandon d’une politique de fermeté par l’arrivée de la gauche au pouvoir.

  6. l’affaire des prénoms :
    qu’on m’explique pourquoi le chanteur cat stevens et le boxeur américain casius clay ont changé de patronyme,

  7. j’adore ces socialistes qui prétendent que zemmour est pétainiste! pourtant il n’a jamais été fleurir la tombe du maréchal comme le faisait chaque année mitterrand, même quand il était président

  8. zemmour anti dreyfusard,il faut oser le faire !
    la seule chose qui relie dreyfus et zola c’est d’avoir été condamné pour délit d’opinion

    • j’ai écouté attentivement, je tire mon chapeau a Zemmour qui a toujours les réponses justes bien que attaqué de tous côtés quel courage et que de connaissances qel que soit les sujets, j’ose espérer qu’on ne va pas attenter a sa vie comme tant d’autres avant lui.

  9. … »la politique américaine qui lâche toujours ses alliés »…. faut savoir ce qu ‘ on veut : critiquer les Américains pour leur interventionnisme récurrent , ensuite les re-critiquer quand ils s ‘ en vont , ça s ‘ appelle un OXYMORE , ou de la mauvaise foi !! Les critiquer quand ils partent , c ‘ est reconnaître qu ‘ ils avaient raison d ‘ y être !! Une fois la France délivrée des Boches et que le pays s ‘ est réorganisé , les Américains ont « abandonné » leur alliées la France ??? MDR !!
    Afghanistan : après 20 ans de présence , Trump a estimé , avec raison , que les Afghans pouvaient bien se défendre eux-mêmes ; ou alors fallait-il considérer ce pays comme une colonie américaine et y rester indéfiniment ? Qui paie ??
    Irak : une fois débarrassé de Saddam Hussein , avaient-ils des raisons d ‘ y rester ? L ‘ Irak avait-il des ennemis ?
    Iran : le règne du Shah n ‘ a pas été exemplaire , il a aboutit à la Révolution théocratique ! Est-ce aux Américains a toujours payer pour les erreurs de leurs « alliés » et remettre de l ‘ ordre ?
    Moubarak , Ben Ali : deux dictateurs au grand pied ! Le rôle des États-Unis est-il de soutenir TOUTES les dictatures du monde ? Chaque gouvernement est redevable auprès de son peuple , et doit assumer ses mauvais choix !!
    France après 14-18 : quel danger menaçait le pays après 1918 ? En quoi cela a-t-il conduit à la deuxième guerre mondiale ? Si la France a failli dans sa politique , c ‘ est la faute à qui ? Cette guerre est le résultat de deux appétits : Adolph et Joseph voulaient se partager l ‘ Europe !!
    … « les Américains lâchent toujours leurs alliés » …. AH OUI  ? Qui a protégé l ‘ Europe du communisme  pendant 40 ans avec son parapluie nucléaire ?? Si l ‘ Europe est incapable de se défendre , est-ce à d ‘ autres de la défendre ?
    En matière de politique internationale , Zemmour a des positions très-très discutables , exemple : ce ne sont pas des cosaques qui ont débarqué sur les plages de Normandie le 6 juin 44 …..

  10. Zemmour, impérial !!!!!!!il n’y a que les imbéciles qui travestissent ses discours et ne comprennent pas la subtilité du personnage !

  11. L’histoire mensongère du covid est un détail par rapport au devenir de la France et des français ! il est très bien que quelqu’un comme Phillipot défende les français sur ce sujet mais c’est anecdotique au regard de l’Histoire et de notre devenir !

  12. Bon texte de Zemmour qui se définit comme amoureux de la France avant toute considération religieuse. Simplement un laïque Républicain. L effondrement de la France sonnera tout le monde, la protection des valeurs et du mode de vie sont essentiels.

  13. Merci beaucoup ,M.Henri Dubost. Me donnez Vous la permission d’utilisez Les propos transcrits par vous ,ci-dessus pour tenter de faire parvenir une response a l’article contre M.Eric Zemmour publie dans le tres post-sioniste, tres progressistes, Tre globaliste et hypocritement patriote Jerusalem Post du 05/ 06 Novembre ( version papier et en ligne)?

  14. Critiquer Zemmour c’est préférer Macron et tout ce qu’il représente : l’oligarchie et des desseins délétères. Se rappeler quand même :
     » Macron est remarqué par Henri de Castries, président d’AXA mais
    aussi président du Groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de
    Bilderberg ou Club Bilderberg, un rassemblement annuel de plus
    d’une centaine de membres essentiellement américains et
    européens, et dont la plupart sont des personnalités de la
    diplomatie, des affaires, de la politique et des médias. »

  15. Ces paroles sont directes et précises; le style diplomatique alambiqué est dépassé et nous a conduit là où nous sommes. Attendons le programme annoncé et attendons avec impatience les moyens qui seront mis en œuvre pour y parvenir. Une nouvelle constitution serait la bien venue.

  16. LA RÉVOLTE NATIONALISTE DES GOYS CONTRE L’OSM (dans le débat présidentiel français) : Zemmour est lui aussi dépassé géopolitiquement , embourbé dans son carcan gaulliste des années 80 …Et il ne le sait pas encore et ses fans tous issus de la machine mediologique UMPS ne veulent pas l’entendre … Ce que Zemmour et son cercle Knafologique ne savent pas ( malgré les injonctions tribales et les avertissements Crifiens désespérés des BHL, Attali et consorts ) c’est qu’ils participent d’une façon ou d’une autre , à un Projet qui les dépassent et auquel les peuples Aryens ne France et en Europe , commencent à s’agréger petit à petit et par mille chemins au Projet Nationaliste Organique et à pas sûrs … La révolte des peuples et des nations organiques aryennes européennes GOYS contre L’OSM : L’ORDRE SEMITIQUE MONDIAL , arabo-juif et islamo-judaique , dont les crimes en Europe et dans le monde depuis 1945 ne se comptent pas . sera mûre à court et à moyen terme , pour devenir la grande Révolution du futur de l’Humanité … Comme en 1789 , elle partira de France malgré la férocité totalitaire du régime cosmopolite et immigrationniste qui fait tout pour l’entraver ….Le deuxième élément géopolitique de cette Évolution , c’est la jonction de cette prise de conscience Aryenne en Europe , avec la même prise de conscience GOY , dans les autres continents émergents ; contre cet ordre sémitique arabo-juif et islamo-judaique , totalitaire , cosmopolite , despotique , oriental et esclavagiste fondé sur la théologie sémite ,sa propagande et sa terreur , sur les pétrodollars arabes , sur les guerres terroristes islamo -americaines , sur la violence des flux migratoires vers les pays d’Europe et sur le volontarisme criminel ds agents Juifs du Pentagone et sur le monopole juif sur le fisc , les médias et les banques en Europe occidentale … cette JONCTION ARYENNE géopolitique avec les GOYS universels ( les « Fellaheen » comme les appelait Oswald Spengler ( les peuples et les nations non sémites dans les autres continents : perses , hindous , africaisn , berbères , turcomans , chinois mongols , latino etc…victimes de la Vindicte de l’OSM et ses sanctions ) , pourrait devenir une realité stratégique si la bataille nationaliste de type Pétainiste va être être gagnée inéluctablement en 2022 ou plus tard par les elections ou la guerre dite Civile , en France pour éliminer le pouvoir juif et mettre hors d’état de nuire l’Arabo-Islamisme immigré et l ‘expulser d’Europe . il faut ajouter à cette révolution , un fait notoire qui sera tôt ou tard le réarmement national de l’Allemagne sous la poussée nationaliste pangermanique et l’Alliance stratégique de type continentale et à connotation Aryenne avec la Russie , pour écraser la politique néfaste d’Israel et de l’Arabie en Europe et dans le monde et envisager de mettre la main par la force et le droit international des nations GOYS , sur le pétrole et le gaz comme source d’énergie universelle au service des peuples GOYS et leur industries et non plus comme une rente princière pour l’hyper classe mondialiste des tripots et pour les familles régnantes arabes et juives et leurs rejetons pédophiles et dégénérées , qui ruinent le monde et le corrompent

Les commentaires sont fermés.